Cancer du sein invasif - caractéristiques de son développement, pronostic et traitement

Ostéome

Le carcinome mammaire invasif est caractérisé par un comportement et une évolution agressifs. Une tumeur cancéreuse mucineuse en peu de temps peut se développer au-delà des limites de l'emplacement principal et déclencher des métastases, pénétrant dans les tissus et organes voisins. La différence entre les cancers invasifs et non invasifs est la présence de limites spécifiques et claires dans ce dernier type et l'absence de reproduction sur les structures adjacentes. Type de tumeur invasive - la cellule cancéreuse affecte les vaisseaux sanguins et le ganglion lymphatique. Lorsque le diagnostic est posé en présence de métastases, le cancer est appelé métastatique.

Facteurs de risque

Il existe plusieurs facteurs prédisposants:

  • Instabilité des niveaux hormonaux. Cela se produit en raison d'une violation de l'activité fonctionnelle du cortex surrénalien, de la thyroïde ou du pancréas.
  • La présence de mastopathie (y compris récidive).
  • Arrêt brutal de la lactation ou rejet complet de l'allaitement.
  • Dommages mécaniques reportés à la poitrine (quel que soit le type, la durée de la blessure).
  • Prédisposition héréditaire.

Le facteur de style de vie est également important. Si une femme considère l'avortement comme la méthode de contraception préférée, la probabilité de formation de problèmes de cancer augmente. Intoxication alcoolique régulière, être dans un environnement stressant, travailler dans des conditions nocives - ces facteurs augmentent le risque de développer un carcinome du sein.

Raisons du développement de l'adénocarcinome du sein


L'utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux peut provoquer un adénocarcinome des glandes mammaires

Certains facteurs peuvent provoquer un adénocarcinome des glandes mammaires. Le plus important est une prédisposition génétique, lorsque la maladie se développe avec une probabilité de 50% chez les femmes dont les proches parents ont souffert d'un cancer. En outre, de tels facteurs peuvent provoquer une tumeur maligne:

  • abus de médicaments hormonaux, utilisation à long terme de contraceptifs;
  • pathologies mammaires congénitales;
  • traumatisme thoracique important ou régulier;
  • infertilité de divers types;
  • début précoce des règles et début tardif de la ménopause;
  • Déséquilibre hormonal;


Les femmes qui fument sont à risque de cancer

  • tumeurs bénignes du sein ou cancers d'autres organes;
  • premier accouchement tardif - plus de 35 ans;
  • dépendance au tabac ou à l'alcool;
  • refus d'allaiter l'enfant né;
  • vivant ou travaillant dans des régions avec un fond de rayonnement accru;
  • abus d'aliments avec des graisses raffinées, des colorants, des conservateurs et des pesticides.
  • Il est possible de comprendre sans ambiguïté la cause de l'adénocarcinome de la glande mammaire uniquement dans les cas où les effets à long terme des rayonnements et des cancérogènes sur le corps de la femme ont été établis..

    Formes de la maladie

    Il existe 3 formes: le cancer canalaire invasif, le cancer canalaire pré-invasif et le cancer lobulaire invasif. Chacun de ces types a des caractéristiques - paramètres, localisation, manifestations cliniques.

    Carcinome canalaire invasif

    Le type le plus courant et le plus dangereux se trouve chez les femmes de plus de 55 ans. Les cellules atypiques apparaissent dans les conduits utilisés pour nourrir le bébé. Ils pénètrent assez rapidement dans la circulation systémique. Le cancer du sein invasif est classé en plusieurs formes, chacune présentant des symptômes spécifiques:

    • Forme hautement différenciée. Il se caractérise par un développement lent. Les cellules atypiques sont structurellement similaires aux cellules bénignes.
    • Néoplasme du conduit de différenciation moyenne. Des éléments nécrotiques apparaissent à l'intérieur des conduits.
    • Carcinome canalaire de bas grade. Atteint de grandes tailles, les cellules atypiques occupent presque toute la partie interne du conduit, surmonte rapidement ses limites.

    Vous pouvez déterminer la forme spécifique en passant des méthodes de diagnostic par rayonnement.

    Carcinome canalaire pré-invasif

    Suppose le remplacement des tissus des canaux lactifères par des cellules atypiques. Pendant une courte période, il ne s'étend pas aux tissus adjacents (sains). Si à ce stade des diagnostics sont effectués (en particulier une mammographie) et subissent un traitement, le carcinome avec un degré de probabilité élevé ne passera pas à l'étape suivante. Facteurs prédisposants à l'aggravation du tableau clinique - stress, diminution de l'immunité, déséquilibre hormonal.

    En l'absence de traitement opportun et compétent, les cellules modifiées par la mutation ne restent pas à l'intérieur du conduit, mais recouvrent les tissus voisins. Cela signifie que le processus tumoral prend une forme de développement agressive. Le principal symptôme accompagnant la maladie est une douleur intense et une lourdeur dans la glande mammaire..

    Cancer du sein lobulaire invasif

    Elle est caractérisée par une lésion principalement des lobes supérieurs des glandes mammaires. Il se produit dans le moyen et la vieillesse. Souvent, le processus tumoral prend une localisation bilatérale. Les cellules atypiques se propagent simultanément à partir de deux ou plusieurs foyers. Il est difficile à diagnostiquer, pendant longtemps, il n'attire pas l'attention sur lui-même. Masse palpable ou écoulement du mamelon - absent.

    Forme non spécifiée

    Le cancer du sein non spécifique invasif est une maladie rare. Sa particularité est la structure inhabituelle des cellules atypiques. Parfois, sur la base d'un examen histologique, il n'est pas possible d'établir comment la forme de cancer chez le patient est canalaire ou lobulaire. Dans ce cas, ils parlent du développement d'un carcinome non spécifié. Il est classé dans les types suivants:

    1. Type médullaire. Un grand joint est formé. Couvre les organes lentement, pas immédiatement. Mais il grandit rapidement au sein de sa propre structure.
    2. Type de conduit d'infiltration. Couvre rapidement les structures voisines, dans 99% des cas provoque le développement de métastases.
    3. Type inflammatoire. Les manifestations ressemblent à la mammite, mais la température corporelle n'augmente pas.
    4. Maladie de Paget. Affecte le mamelon et l'aréole. Apparaît initialement sous la forme de bulles et de croûtes, puis s'unit en un conglomérat commun.

    60 à 70% de toutes ces tumeurs contiennent des récepteurs aux œstrogènes, ce qui permet de supprimer la progression du cancer avec des médicaments hormonaux. L'absence de ces structures indique l'apparition d'un carcinome dans la période précédant la ménopause.

    Symptômes

    Au début, la tumeur ne présente aucun signe clair. La seule chose qui peut amener à penser à la maladie est un changement du tonus de la peau du sein et un gonflement périodique..

    Avec le développement de la pathologie dans la glande, des nodules mineurs et des phoques apparaissent, qui ne peuvent être ressentis qu'à la palpation. Il n'y a pratiquement pas de douleur ou d'inconfort à ce stade.

    Une fois que la tumeur se développe dans les tissus non glandulaires, les changements commencent avec le mamelon. Il est tiré vers l'intérieur, gonfle, change de forme, il peut y avoir une décharge pathologique. À ce stade, la déformation de la section terminale de la poitrine est visible, les infiltrats, les nœuds, les phoques sont palpables, ce qui peut être douloureux lorsqu'il est pressé.

    Après une augmentation de la tumeur, la croissance des ganglions lymphatiques commence dans le sein lui-même, le long des muscles pectoraux et de la région axillaire. Les nœuds peuvent augmenter en raison des produits de la désintégration cellulaire ou du développement de métastases (4ème étape).

    Tous les symptômes sont renforcés par une intoxication constante et une perte de poids. En raison de la cachexie cancéreuse, vous pouvez perdre jusqu'à 20 à 30 kilogrammes en 6 à 10 mois. Plus le gonflement est important, plus la perte de poids est prononcée.

    Symptômes

    Au fur et à mesure qu'il se développe, le néoplasme se manifeste par une symptomatologie assez diverse. Le patient explique certains des signes par le surmenage, la levée de poids, l'ostéochondrose, la position inconfortable du corps pendant le sommeil.

    La présence d'un petit nombre de cellules atypiques (cancéreuses) n'attire presque pas l'attention. Les manifestations cliniques du processus malin ne deviennent perceptibles qu'au fur et à mesure de son développement. C'est l'une des raisons pour lesquelles les femmes ne consultent le médecin qu'au stade 2 de la maladie. Lorsque les cellules atypiques occupent plus activement la structure physiologique des glandes mammaires, les symptômes suivants se produisent:

    1. Douleur thoracique. Localisation d'une sensation désagréable - la partie glandulaire de l'organe avec le passage à l'aisselle. Avec un cancer du sein invasif de grade 2, une femme fait mal même de s'allonger sur le ventre, ce qui implique l'adoption d'une position corporelle forcée.
    2. Augmentation de la sensibilité des mamelons (jusqu'à la douleur). L'inconfort atteint un degré élevé de gravité. Parfois, à cause de la douleur, le patient refuse de porter un soutien-gorge.
    3. L'apparition de la sécrétion des mamelons. Les allocations sont caractérisées par la présence de pus, de sang; dans les stades aggravés du processus tumoral, ils sont abondants.
    4. Contour de l'aréole, déformation mammaire.

    Des signes supplémentaires sont la présence d'un conglomérat palpable sous la forme d'une bosse ou d'un nœud. Sa taille est maintenue à n'importe quelle phase du cycle menstruel. La peau de la zone touchée perd son tonus et son élasticité - elle rétrécit.

    La différence entre le tableau clinique et les signes de mammite (inflammation du sein) est l'absence d'augmentation de la température corporelle. L'hyperthermie est une occurrence rare du cancer du sein..

    description du problème

    Le cancer mal différencié est une pathologie oncologique caractérisée par la division rapide des cellules cancéreuses. En apparence, ils ressemblent à des cellules souches, qui passent par plusieurs étapes de développement dans le futur. Ils ont des noyaux de forme irrégulière, ils ne peuvent donc pas remplir les fonctions de tissus sains, mais consomment des nutriments et de l'énergie, contrairement aux tumeurs cancéreuses hautement différenciées..

    Ce type de cancer a un degré élevé de malignité, la tumeur se développe rapidement, affectant de nouvelles zones de l'organe (propage des métastases). Il peut se former dans différents organes du corps humain..

    Remarque! Les tumeurs mal différenciées sont pratiquement insensibles à la chimiothérapie, elles sont donc les plus dangereuses par rapport à toutes les maladies oncologiques.

    Les néoplasmes mal différenciés les plus courants sont les cancers épidermoïdes et adénogéniques mal différenciés..

    Stades de la maladie

    Il y a 4 étapes dans le développement du carcinome invasif du sein:

    • Initiale. La taille du conglomérat ne dépasse pas 1 à 2 cm, mais la tumeur ne couvre pas d'autres organes.
    • Gravité moyenne. Le processus tumoral progresse, des métastases se produisent (principalement dans les ganglions lymphatiques axillaires). Les cellules atypiques ne sont pas fusionnées.
    • Stade sévère. En raison de la capacité de pénétrer rapidement dans d'autres structures, il est difficile de se différencier. Les métastases à distance ne se produisent pas.
    • Étape extrêmement difficile. Le cancer couvre presque tout le sein. Les métastases sont dirigées vers les os et les organes internes.

    Il est impossible d'établir une étape spécifique du processus malin sans l'utilisation de méthodes de diagnostic. Le médecin prend en compte les informations issues de l'anamnèse du patient, mais ces informations ne sont pas primordiales dans le diagnostic. Les réponses au sondage sont essentielles.

    Qu'est-ce que le cancer du sein invasif

    Le carcinome mammaire invasif se caractérise par une évolution très agressive. Le néoplasme pendant une courte période dépasse les limites de la localisation primaire et déclenche des métastases, se développant dans d'autres organes. La différence entre une tumeur invasive et une tumeur non invasive est que la seconde a des limites claires et ne se développe pas dans les structures environnantes.

    Dans une forme invasive de cancer, la propagation des cellules malignes se produit par les vaisseaux sanguins et le flux lymphatique. Dans les cas où des métastases sont déjà présentes au moment du diagnostic, le cancer est appelé métastatique.

    Diagnostique

    Pour identifier une tumeur, établir sa taille et son type, une femme devra subir une échographie des glandes mammaires. Si ces types de diagnostics confirment la présence d'un carcinome, le spécialiste prescrit ce qui suit:

    • Ductographie - Examen aux rayons X du sein. La méthode implique l'utilisation d'un agent de contraste. Cette solution remplit les conduits de lait, après quoi il est possible de visualiser en détail les caractéristiques du joint.
    • Ponction du sein affecté suivie d'une biopsie. Un échantillon de tissu est envoyé pour examen histologique - pour déterminer la forme de cancer.
    • Tests immunohistochimiques. Destiné à déterminer la sensibilité du néoplasme aux hormones sexuelles féminines. Grâce aux résultats de cette étude, il devient clair s'il sera possible d'éliminer le processus malin avec une hormonothérapie..

    Pour établir le stade du processus oncologique, une femme subira une tomodensitométrie des organes et des structures sensibles aux métastases. En cas de suspicion de présence de foyers tumoraux dans les services répertoriés, un examen histologique est indiqué. La méthode implique également une biopsie préliminaire - pour prélever un échantillon de matériel.

    En oncologie, un système de détermination de la croissance tumorale est utilisé. Pour comprendre à quelle vitesse le néoplasme se propage à d'autres structures, la classification de Gleason est utilisée. Afin de déterminer ces paramètres, le patient subit une biopsie du néoplasme, puis un échantillon de tissu est examiné au microscope. Le comptage de chaînes cellulaires indifférenciées permet d'obtenir un résultat (marqué d'un G pour le mot «Gleason»), qui s'interprète comme suit:

    • G1 - carcinome hautement différencié.
    • G2 - carcinome moyennement différencié.
    • G3 - la tumeur maligne est mal différenciée.
    • G4 - la tumeur est extrêmement maligne.
    • Gx - l'analyse ne permet pas d'établir le degré de différenciation.

    Plus le degré de différenciation est bas, plus il est difficile de surmonter le problème oncologique. Il est possible qu'une combinaison d'approches de traitement soit nécessaire.

    Image clinique

    Dans le cancer mammaire, les symptômes sont spécifiques, selon le type de tumeur, et communs à tout type de processus oncologique. Signes spécifiques:

    • Carcinome canalaire invasif - le mamelon est déformé et suinte un liquide anormal.
    • Cancer lobulaire - il y a une bosse douloureuse avec une surface bosselée. Le sein rétrécit, le mamelon se rétracte.
    • Carcinome inflammatoire - présente des signes de mammite, ce qui peut rendre le diagnostic difficile.
    • Carcinome de Paget - l'eczéma chronique se produit dans la région du mamelon.


    Les symptômes et signes courants de la maladie comprennent la fièvre, la perte d'appétit et de poids et l'anémie. Les glandes mammaires deviennent asymétriques et varient en taille et en forme. En outre, les symptômes apparaissent sur la peau, elle change de couleur et devient rougeâtre, jaune, avec une teinte bleue. Il convient de rappeler que dans les premiers stades de développement, le carcinome peut se dérouler secrètement, sans douleur ni signe visuel.Par conséquent, la pathologie est souvent diagnostiquée sous une forme avancée..
    Lecture recommandée Hémangiome du rein - qu'est-ce que c'est, méthodes de traitement

    Méthodes de traitement

    La manière d'éliminer les néoplasmes mammaires dépend de l'emplacement, de la taille du carcinome et de la sensibilité aux hormones. Il y a une élimination locale et systémique du néoplasme. Dans le premier cas, le processus malin est supprimé par radiothérapie ou par excision chirurgicale des tissus affectés. L'élimination systémique implique le passage de la chimiothérapie, des effets biologiques ou hormonaux. Pour déterminer le type de traitement optimal, le médecin prend en compte l'âge de la femme, si elle est entrée en ménopause..

    Schéma de traitement standard:

    • Premier pas. L'état du patient est corrigé avec des médicaments hormonaux. Cette action vous permet de réduire le volume du néoplasme, sa fusion avec les structures proches.
    • Seconde phase. La glande mammaire affectée est retirée complètement ou seule la tumeur est excisée, mais avec elle - une partie du sein et des ganglions lymphatiques axillaires.
    • Troisième étape. Le patient est référé pour une chimiothérapie ou une radiothérapie. Cela minimise le risque de carcinome du sein récurrent..

    L'opinion du patient est prise en compte, mais pour déterminer la méthode optimale de traitement, il est conseillé d'écouter les recommandations du médecin traitant. Il est également contre-indiqué d'interrompre le cours thérapeutique prescrit..

    Développement d'un carcinome mammaire invasif: type canalaire et non spécifique

    Un carcinome mammaire invasif peut également se développer chez l'homme, mais cette pathologie est plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. Le carcinome est très dangereux, c'est l'une des formes de cancer les plus agressives. Sa particularité est qu'il commence rapidement à former des métastases dans les organes voisins..

    Aux premiers stades, les patients ne soupçonnent même pas souvent quelle maladie se développe dans leur corps..

    Types de carcinome

    Cette pathologie est tout un groupe de néoplasmes malins:

    • carcinome lobulaire (les lobules qui produisent le lait sont affectés)
    • carcinome canalaire invasif du sein (les canaux lactifères sont affectés)
    • tumeurs non spécifiques de nature différente (cela se produit lorsque le médecin du laboratoire ne peut pas déterminer s'il s'agit d'un carcinome canalaire ou lobulaire)

    Chacune des espèces est une maladie dangereuse qui peut entraîner la mort. Il est recommandé d'effectuer une prophylaxie et des examens réguliers avec un médecin afin de détecter la maladie en temps opportun et de commencer le traitement. Selon les statistiques, cette maladie se développe plus souvent chez les femmes de plus de 50 ans. Plus l'âge est avancé, plus le risque de développer la maladie est élevé..

    Causes de développement et facteurs de risque

    Facteurs influençant le développement du carcinome

    • pas de grossesse de moins de 30 ans ou pas de grossesse tout au long de la vie
    • Diabète
    • une prédisposition peut être héritée (si le plus proche parent avait une oncologie)
    • début précoce du cycle menstruel
    • être en surpoids (plus le stade d'obésité est élevé, plus le risque est élevé)
    • ménopause tardive ou précoce
    • utilisation continue à long terme de médicaments hormonaux (pendant 5 ans ou contraception hormonale pendant 10 ans)
    • hypertension
    • avortement à la première grossesse
    • mastopathie et fibroadénome
    • maladie thyroïdienne

    Il est important de se rappeler qu'une femme qui a eu un cancer du sein a un risque élevé de récidive..

    Vous devez constamment subir des examens après une maladie. En outre, un carcinome de type invasif peut apparaître chez les femmes qui ont subi une oncologie des organes génitaux..

    L'allaitement aide à réduire le risque de tumeur chez les femmes.

    Grades de malignité et pronostic

    Pour que le médecin choisisse le bon système de traitement, il devra étudier en profondeur la maladie. Il est nécessaire de faire des tests et de déterminer le type de néoplasme, le niveau de malignité et, surtout, le stade de développement. Pour ce faire, le laboratoire compare une cellule atypique (cancéreuse) avec une cellule normale et, après avoir déterminé le degré de changement, détermine le stade.

    Pour prédire le comportement de la tumeur, vous devez identifier son degré. La technique de détermination du diplôme est appelée "classification de Gleason":

    1. Carcinome invasif hautement différencié. À ce stade, la tumeur se développe à peine et ne se propage pas. Le diamètre atteint deux centimètres. Les cellules cancéreuses sont presque impossibles à distinguer des cellules humaines normales. Ce diplôme de médecine est étiqueté g1.
    2. Différenciation modérée. Par rapport au premier degré, puis au second, la multiplication des cellules cancéreuses est beaucoup plus rapide. Tumeurs d'un diamètre de 2 à 5 centimètres dans les glandes mammaires et les aisselles. Si vous comparez des cellules atypiques avec des cellules normales, vous pouvez remarquer des différences significatives. Ce degré est marqué g2.
    3. Carcinome à faible différenciation. Au troisième degré, le pic de la croissance des cellules cancéreuses. Les néoplasmes augmentent chaque jour. Les cellules cancéreuses se forment non seulement dans le sein et les aisselles, mais également au-delà. Si nous comparons des cellules normales avec des cellules atypiques, les différences sont dramatiques. Marquage grade G3.
    4. Carcinome indifférencié. À 4 degrés, les prévisions sont les plus décevantes. C'est le type de carcinome le plus agressif. Lésions et métastases même dans les organes éloignés. Marquage grade g4.

    Toute tumeur cancéreuse, quel que soit son type lobulaire ou non spécifique - sera classée selon ces indicateurs.

    Les symptômes de la maladie

    Dans les premiers stades, il y a peu ou pas de symptomatologie. Il n'y a pas de changements externes et il ne peut être détecté que par échographie ou mammographie. Par conséquent, il est conseillé aux femmes à risque de subir les études nécessaires chaque année..

    Les symptômes du carcinome canalaire invasif peuvent varier d'un patient à l'autre et avoir leurs propres caractéristiques. Ils dépendent du type de tumeur et de sa propagation. Les signes de carcinome invasif de type non spécifique (par exemple, de type g2) sont la douleur et l'inconfort lors de la palpation du sein:

    • violation du contour de la poitrine
    • écoulement des mamelons, incertain
    • douleur et brûlure dans les mamelons
    • la présence d'un sceau ou d'une masse qui n'a pas de limites claires. Cette formation ne change pas de forme pendant le cycle menstruel.
    • rougeur, desquamation, pâleur et rides de la peau au niveau des glandes mammaires
    • remodelage du mamelon
    • des ganglions lymphatiques enflés

    Si vous présentez ces symptômes, vous devez consulter d'urgence un médecin..

    Types de diagnostics

    Au premier stade, le médecin examine le patient: palpation des glandes mammaires et des aisselles, examen de la peau. Demande à une femme de se plaindre.

    D'autres études sont attribuées:

    • Échographie mammaire
    • Tomodensitométrie
    • mammographie
    • biopsie et histopathologie
    • études ductographiques
    • analyses, y compris des tests de marqueurs tumoraux
    • IRM et tomographie

    Sur la base du paramètre degré / stade, un diagnostic est effectué. Le diagnostic se fait en examinant les cellules. Pour déterminer à quel stade se trouve la maladie, des études tomographiques sont effectuées, ainsi qu'une biopsie. Sur la base des résultats des tests et du diagnostic, une étude individuelle est établie.

    Traitement du carcinome

    Il existe plusieurs méthodes de traitement, le choix d'un médecin prend en compte plusieurs paramètres à la fois: type, degré, absence ou présence de métastases.

    Toutes les méthodes peuvent être divisées en deux types: locale et systémique. La prédiction de l'état du patient dépend fortement des méthodes de traitement qui seront utilisées..

    Chimiothérapie

    La chimiothérapie est la prescription de médicaments spéciaux puissants, dont la tâche est de prévenir la division des cellules cancéreuses, ainsi que leur croissance et leurs métastases..

    Avant le rendez-vous, ils passent des tests, effectuent des examens gynécologiques pour évaluer l'état de l'ensemble du système reproducteur. Le médicament est sélectionné en tenant compte de tous les effets secondaires afin de minimiser les complications et d'améliorer l'effet. Tout au long du traitement, le médecin surveille la réponse de la tumeur au traitement. Les doses sont sélectionnées individuellement, parfois les médicaments sont combinés.

    Les médicaments suivants sont utilisés en chimiothérapie:

    • fluorouracile
    • épirubicine
    • cyclophosphamide

    La chimiothérapie est donnée dans les cours avec des pauses pour la récupération. Le nombre de cycles est déterminé en fonction de l'effet et de l'état de santé. Avant chaque cycle, des recherches sont effectuées et le corps est préparé pour un nouveau cycle de traitement.

    Thérapie hormonale

    La propagation de la maladie dépend directement de la quantité d'œstrogènes dans le corps, le but de l'hormonothérapie est de supprimer leur production. Dans un tel traitement, un médicament, le tamoxifène, peut être prescrit. Il est prescrit après une chirurgie mammaire et est bu par les patientes depuis des années. Dans le même temps, il peut avoir des effets secondaires très graves, par exemple: l'apparition de cellules cancéreuses, des néoplasmes dans les organes génitaux féminins, l'apparition de caillots sanguins.

    Pour éviter des conséquences graves, des médicaments souvent plus légers sont prescrits après un traitement au tamoxifène, par exemple: exémestane, femara. Le plus souvent, Zoladex est prescrit. Son but est de réduire la quantité d'oestrogène. De tous les médicaments, il a les meilleures critiques. Pendant le traitement, une femme ressent tous les mêmes symptômes qu'à la ménopause. À la fin de la prise de médicament, la fonction de reproduction revient.

    Immunothérapie

    La formation de cellules cancéreuses est associée à une baisse de l'immunité. La cellule cesse de se former comme une cellule normale et des anomalies apparaissent. Afin de vaincre les cellules atypiques, des médicaments contenant des anticorps sont prescrits. Ces anticorps inhibent la croissance des cellules cancéreuses. Un schéma thérapeutique individuel est établi pour le patient. L'interféron ou Herceptin sont prescrits.

    Méthode chirurgicale

    Si la tumeur se développe fortement ou s'il existe un risque élevé de métastases vers d'autres organes, une intervention chirurgicale est utilisée - la glande mammaire est complètement ou partiellement retirée.

    Pendant l'opération, les chirurgiens essaient de préserver au maximum les glandes mammaires. En outre, avec un retrait complet, ils s'efforcent de laisser la possibilité de restaurer la structure anatomique de la glande à l'aide de plastiques.

    Parfois, les médecins décident de retirer les ganglions lymphatiques proches de la lésion afin d'éviter une éventuelle récidive.

    L'intervention chirurgicale aujourd'hui est prescrite dans la plupart des cas et est considérée comme le seul moyen sûr de traiter le carcinome.

    Trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés en fonction de la taille de la lésion:

    • tumorectomie - cette méthode aide à préserver complètement la glande mammaire
    • mastectomie - tout le sein est enlevé avec le tissu adipeux et les ganglions lymphatiques
    • cryomammotomie - avec cette méthode, seule la tumeur elle-même est retirée, préalablement congelée avec un cryo-appareil spécial

    Le pronostic du carcinome mammaire invasif de type non spécifique g2 et g1 est positif. Le pronostic des carcinomes mammaires invasifs non spécifiques g3 et g4 est défavorable.

    Pourquoi le carcinome mammaire invasif est dangereux

    Le cancer du sein invasif (carcinome) est asymptomatique. À cet égard, le pronostic des lésions mammaires avec cette tumeur est défavorable chez de nombreuses patientes. Le carcinome du sein est caractérisé par un développement agressif et des métastases précoces. Dans le cas d'un cancer invasif, le traitement est effectué principalement à l'aide de la chirurgie.

    Contenu
    1. Qu'est-ce que le cancer invasif
    2. Formes
      1. Forme de conduit
      2. Forme lobulaire
      3. Cancer du sein non spécifié
    3. Les causes
      1. Mastopathie
      2. Fibroadénomes
      3. Dysfonctionnement des organes reproducteurs
      4. Mécanismes de développement des tumeurs
    4. Symptômes
    5. Étapes du développement de la tumeur
    6. Diagnostique
    7. Traitement
      1. Thérapie hormonale
      2. Intervention chirurgicale
      3. Chimiothérapie
      4. Radiothérapie
    8. Prévoir
    9. La prévention

    Qu'est-ce que le cancer invasif

    Le cancer invasif est un néoplasme malin qui se développe à l'extérieur du sein. La tumeur pénètre rapidement dans les ganglions lymphatiques axillaires et propage les cellules à travers le système circulatoire vers le foie, les reins et le tissu osseux.

    Selon les statistiques médicales, le carcinome du sein est diagnostiqué principalement chez les femmes âgées de 60 à 65 ans. Au cours des 10 dernières années, le nombre de patients atteints d'un cancer invasif a augmenté de plus de 30%.

    Le carcinome se développe à partir de cellules épithéliales. Cette forme de cancer survient chez 80% des femmes atteintes de tumeurs du sein. Parfois, le carcinome est diagnostiqué chez les hommes.

    Prévenir le développement d'un carcinome est difficile. Par conséquent, dans de nombreux pays, il existe des programmes de diagnostic précoce des processus tumoraux dans les glandes mammaires. La réalisation de telles activités vous permet d'identifier des néoplasmes de 1 et 2 degrés de malignité, qui peuvent être traités avec succès dans 95% des cas..

    Formes

    En fonction de la localisation du processus tumoral, le cancer invasif est divisé en deux types:

    1. Ductal. La forme la plus courante de carcinome. Elle est diagnostiquée chez 80% des femmes. Une tumeur de cette forme se développe initialement à partir des tissus des canaux lactifères..
    2. Lobulaire. Il est diagnostiqué chez 15% des patients. Le cancer de cette forme affecte les lobules des glandes mammaires. Au stade initial de développement, le néoplasme est détecté sous forme de boule dans la poitrine..
    Sur ce sujet
      • Oncomammologie

    Ponction mammaire

    • Natalia Gennadievna Butsyk
    • 29 novembre 2019.

    Il existe une forme pré-invasive de cancer. Ce carcinome est localisé dans les canaux et n'envahit pas les tissus adjacents. S'il n'est pas traité, se transforme en cancer invasif.

    Chacune des formes ci-dessus d'une tumeur est subdivisée en sous-types distincts, caractérisés par leurs propres caractéristiques..

    Forme de conduit

    La forme canalaire du cancer invasif se compose de diverses cellules qui déterminent la composition histologique de la tumeur. Ce type de carcinome est diagnostiqué principalement chez les femmes âgées..

    Le processus tumoral dans les canaux lactifères se développe de manière asymptomatique. Le néoplasme malin dû aux particularités de son emplacement ne peut pas être détecté par palpation. Au fur et à mesure que le carcinome se développe, ce dernier se développe dans les tissus adjacents, ce qui entraîne une déformation de l'aréole..

    En fonction de la composition histologique, le cancer canalaire invasif est subdivisé en:

    • hautement différencié (g1 ou bas grade);
    • différenciation intermédiaire (g2 ou moyenne);
    • mal différencié (g3 ou haut grade).

    Le carcinome hautement différencié se compose de petites cellules monomorphes. Le cancer se développe à partir de diverses structures. Les noyaux cellulaires sont de la même taille. Le carcinome hautement différencié se caractérise par une croissance lente et, dans de rares cas, provoque une nécrose tissulaire.

    La structure du deuxième type de tumeur ressemble à une tumeur de bas grade. Un néoplasme intermédiaire se développe à partir de diverses structures et provoque parfois une nécrose des tissus locaux.

    Le carcinome de bas grade est relativement gros (plus de 5 mm de diamètre). La tumeur est constituée de structures typiques du cancer intraductal. Ce néoplasme provoque une nécrose tissulaire. Les carcinomes mal différenciés recouvrent toute la surface du conduit.

    Forme lobulaire

    Le cancer du sein invasif lobulaire se développe principalement chez les femmes âgées. Le néoplasme est bien palpable. La tumeur est plus souvent localisée dans la partie supérieure du sein. À la palpation, le néoplasme ressemble à une bosse indolore aux contours inégaux.

    Chez 30 à 65% des patients, le carcinome lobulaire affecte les deux glandes mammaires de manière symétrique..

    Au fur et à mesure que la tumeur progresse, les cellules cancéreuses envahissent la peau, provoquant le rétrécissement des seins. Un examen histologique des tissus à problèmes révèle un stroma fibreux prononcé.

    Un trait caractéristique du cancer lobulaire est la présence de chaînes de 4-5 cellules. Des trabécules sous forme de brins se forment autour de canaux lactifères sains avec une telle tumeur..

    Cancer du sein non spécifié

    Les tumeurs cancéreuses non spécifiques comprennent les néoplasmes d'un type inconnu. Pour déterminer le type de carcinome, une étude immunohistochimique est réalisée pour déterminer la nature de la lésion..

    Sur ce sujet
      • Oncomammologie

    Ovariectomie pour le cancer du sein

    • Natalia Gennadievna Butsyk
    • 29 novembre 2019.

    Le cancer du sein non spécifié est classé en plusieurs types:

    1. Médullaire. Le carcinome ne se développe pratiquement pas dans les tissus adjacents. Le néoplasme médullaire en l'absence de traitement atteint une taille importante. Cette forme est détectée chez 5 à 10% des patients atteints de carcinome..
    2. Inflammatoire. Le développement de la tumeur s'accompagne de symptômes caractéristiques de la mammite. À la palpation des glandes mammaires, des phoques sont révélés. En raison de la croissance du carcinome inflammatoire, la peau de la poitrine devient rouge et la température corporelle augmente. Une telle tumeur est également diagnostiquée dans 5 à 10% des cas..
    3. Infiltrant. Il est considéré comme le type le plus courant de carcinome non spécifié (diagnostiqué chez 70% des patients). Une tumeur cancéreuse se caractérise par une croissance agressive. La tumeur aux premiers stades de développement donne des métastases.
    4. Le cancer de Paget. La tumeur affecte les mamelons et l'aréole du sein. Le néoplasme provoque des symptômes caractéristiques d'une réaction allergique.

    Le pronostic de ces tumeurs est déterminé en fonction du degré de malignité. Le carcinome mammaire invasif de type g2 non spécifique est moins dangereux que le cancer hautement différencié.

    Dans le sein de la femme, en plus des néoplasmes ci-dessus, une tumeur hormono-dépendante se développe souvent. Ces néoplasmes apparaissent plus souvent chez les patientes pendant la ménopause..

    Dans 60 à 70% des cas, les carcinomes hormono-dépendants impliquent des récepteurs sensibles aux œstrogènes. La plupart des cancers de ce type répondent bien au traitement. Un pronostic négatif est observé chez les patientes avant la ménopause.

    Les causes

    Les carcinomes des glandes mammaires se développent sous l'influence de nombreux facteurs. Parmi les causes probables de l'apparition de néoplasmes, les chercheurs identifient une prédisposition génétique..

    Cancer du sein invasif

    L'incidence du cancer du sein en Russie augmente chaque année. Malgré la disponibilité de méthodes modernes de diagnostic précoce des tumeurs malignes du sein, les femmes se tournent de plus en plus souvent vers un médecin à un stade avancé du processus tumoral. Dans la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov, les mammologues effectuent un examen des glandes mammaires à l'aide de méthodes de diagnostic modernes: mammographie et échographie.

    Le cancer invasif est un néoplasme malin qui se développe à partir de cellules épithéliales et dépasse une certaine structure. Ainsi, le cancer canalaire invasif se développe à partir de cellules atypiques situées dans les parois du canal lacté. La tumeur ne reste pas dans le lobule, mais le pénètre et affecte le tissu adipeux. Les cellules atypiques en présence d'un cancer invasif sont transportées par le sang ou la lymphe à travers les vaisseaux vers d'autres organes.

    Lors de la détection d'un cancer du sein invasif, les oncologues de l'hôpital Yusupov fournissent un traitement complet. Il comprend des interventions chirurgicales traditionnelles et mini-invasives, hormonales, radiothérapie et chimiothérapie. Les cas graves de cancer du sein invasif sont discutés lors d'une réunion du Conseil d'experts avec la participation de médecins et de candidats des sciences médicales, médecins de la catégorie la plus élevée. Des spécialistes de premier plan dans le domaine du diagnostic et du traitement des néoplasmes malins des glandes mammaires développent collectivement des tactiques de prise en charge des patients.

    Causes d'occurrence

    Les facteurs suivants sont connus pour déclencher la formation d'un cancer du sein invasif:

    Vie sexuelle irrégulière ou absence de vie sexuelle;

    Interruption fréquente de grossesse;

    Refus d'allaiter.

    La tumeur peut se développer dans le contexte d'une mastopathie ou d'un adénome (néoplasme bénin) du sein. Le cancer du sein invasif se développe chez les femmes ayant une hérédité accablée, dont l'équilibre hormonal est perturbé, qui n'ont pas accouché ou qui ont donné naissance à leur premier enfant tardivement. La tumeur peut commencer à se développer après une blessure au sein, une exposition aux radiations. Les femmes souffrant d'alcoolisme, les fumeurs et les toxicomanes sont plus susceptibles de tomber malades.

    Types de maladies

    Les oncologues distinguent plusieurs types de cancer du sein invasif:

    Cancer canalaire infiltrant;

    Cancer du sein invasif non spécifique.

    L'indicateur du degré de différenciation des cellules atypiques est désigné par la lettre «G». Il se décline en cinq options:

    Gx - le degré de différenciation n'est pas déterminé.

    G1 - néoplasme malin hautement différencié;

    G2 - degré moyen de différenciation tumorale.

    G3 - néoplasme malin mal différencié;

    G4 - processus tumoral indifférencié.

    Le cancer hautement différencié est constitué de cellules monomorphes. Ils se développent à l'intérieur du conduit et sont de petite taille. Le degré intermédiaire de différenciation est caractérisé par la présence de cellules atypiques, similaires au cancer du sein invasif de bas grade. Les cancers du sein mal différenciés sont constitués de structures morphologiques caractéristiques du cancer intraductal. En présence d'un cancer du sein invasif non spécifique, toutes les cellules tumorales sont similaires. Le diagnostic est posé lorsque le morphologiste est incapable d'établir avec précision le type de tumeur.

    Les types de cancers invasifs suivants sont connus:

    Le cancer canalaire invasif est un néoplasme malin qui survient dans 80% des cancers du sein. Il se développe dans les canaux lactifères. La tumeur se développe dans le tissu adipeux. Les cellules atypiques se propagent rapidement dans tout le corps par les voies lymphogènes et hématogènes;

    Cancer canalaire préinvasif - se développe et reste dans les canaux lactifères, métastase vers les organes voisins

    Le cancer du sein lobulaire invasif survient chez 15% des patientes atteintes d'un cancer invasif. La tumeur se développe dans les canaux et les lobules. Les cellules atypiques migrent dans tout le corps, affectant les organes internes.

    Le cancer du sein invasif non spécifié peut être hormono-dépendant ou hormono-négatif. Les oncologues sont plus susceptibles d'identifier des tumeurs hormono-dépendantes chez les patientes ménopausées. Un cancer hormonal négatif se développe chez les femmes en période de préménopause.

    Symptômes

    Le cancer du sein invasif provoque une sensibilité mammaire, des bosses et des nodules qui ne répondent pas au cycle menstruel. Dans la plupart des cas, les stades initiaux du cancer sont asymptomatiques. Avec la progression de la tumeur, la couleur de la peau sur le site du néoplasme change, un écoulement sanglant ou jaune apparaît du mamelon. Le patient s'inquiète des démangeaisons, des brûlures dans la glande mammaire. La peau peut devenir rouge, squameuse. Agrandissement des ganglions lymphatiques axillaires.

    Le cancer du sein canalaire mal différencié est localisé dans la paroi du canal lactifère. En se développant, la tumeur se développe dans les tissus adjacents. Les cellules atypiques migrent vers les ganglions lymphatiques et se propagent dans tout le corps. En présence d'un cancer du sein canalaire invasif, le néoplasme dense se développe avec les tissus adjacents. Le mamelon de l'aréole se rétracte.

    La tumeur canalaire mal différenciée se caractérise par un haut degré d'agressivité. Ses cellules se divisent rapidement et se propagent dans tout le corps. Les symptômes apparaissent rapidement dans le cancer du sein agressif et invasif avec différenciation des cellules G3.

    Diagnostique

    Afin d'identifier en temps opportun les changements du sein, les mammologues recommandent à chaque femme de procéder à un auto-examen des glandes mammaires tous les mois pendant la menstruation. Si une asymétrie des glandes ou des seins, des changements dans la forme du mamelon ou des écoulements, des bosses, des nodules ou des changements dans la densité de la peau sont détectés, vous devez immédiatement contacter votre oncologue. Les médecins de la clinique d'oncologie effectuent un diagnostic précoce du cancer du sein à l'aide des recherches modernes suivantes:

    Mammographie - vous permet d'identifier les changements dans la structure du tissu mammaire aux premiers stades du développement du cancer;

    Examen échographique - visualise la tumeur, vous permet de déterminer sa taille et les caractéristiques de l'apport sanguin;

    Imagerie par résonance magnétique - détermine les caractéristiques de la structure du néoplasme;

    Biopsie - consiste à obtenir des échantillons de tissu tumoral, qui sont ensuite envoyés à un laboratoire histologique;

    La ductographie aux rayons X - vous permet d'identifier les plus petits néoplasmes du tractus laiteux;

    Détermination du niveau de marqueurs tumoraux - apparaissent dans le sang au stade préclinique du cancer.

    La détection précoce du cancer du sein invasif permet une thérapie adéquate visant à guérir une femme du cancer, en améliorant la qualité et en prolongeant l'espérance de vie.

    Traitement

    Les oncologues de l'hôpital Yusupov fournissent un traitement complet du cancer du sein invasif. Il comprend les méthodes suivantes:

    Le traitement principal du cancer du sein est la chirurgie. De nombreux chirurgiens pensent que lorsqu'un cancer est détecté, une femme doit se faire enlever les seins. Soi-disant, cela empêchera la croissance tumorale et les métastases. Les chirurgiens de la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov ne retirent la glande mammaire que lorsque d'autres méthodes de traitement ne peuvent pas sauver la vie de la femme et guérir le cancer. Dans d'autres cas, les oncologues effectuent des interventions mini-invasives. Ils permettent non seulement de préserver l'organe, mais aussi de prévenir la récidive de la maladie, métastases du cancer.

    Pendant la chirurgie, une biopsie des ganglions lymphatiques situés à côté de la tumeur est effectuée et un examen histologique d'urgence est effectué. Grâce à cela, il est possible de détecter et de supprimer toutes les métastases. L'hôpital Yusupov utilise une technologie innovante pour la détection électromagnétique des cellules sujettes à la mutation, situées à la frontière d'un néoplasme malin éloigné et de tissus sains.

    La mastectomie (ablation de la glande mammaire) est pratiquée chez les femmes à risque d'avoir une mutation des gènes BRCA 1 et 2. Dans d'autres cas, les oncologues jugent opportun de pratiquer une résection mammaire - pour ne retirer qu'une partie de l'organe. Le même principe de préservation des organes est observé par les oncologues de l'hôpital Yusupov lors du retrait des ganglions lymphatiques. Si, lors d'une biopsie du ganglion sentinelle, il s'avère qu'il ne contient pas de cellules atypiques, les ganglions lymphatiques restants ne sont pas retirés. S'il y a des cellules cancéreuses dedans, le groupe entier est enlevé. Pour le traitement du cancer du sein invasif après une chirurgie conservatrice du sein, la radiothérapie est réalisée à l'aide d'appareils de classe d'experts.

    La prévention

    La meilleure méthode pour prévenir le cancer du sein invasif est de contacter immédiatement un mammologue de l'hôpital Yusupov si des modifications du tissu mammaire sont détectées lors de l'auto-examen. Pour les femmes de moins de quarante ans, les mammologues recommandent de subir une échographie des glandes mammaires chaque année. Après quarante ans, une mammographie doit être effectuée - une radiographie du sein.

    Vous pouvez prévenir le cancer du sein invasif en suivant les directives de votre oncologue:

    Menez un mode de vie sain;

    Évitez l'avortement et le stress;

    Avoir une vie sexuelle régulière avec un partenaire régulier;

    Avoir votre premier enfant de moins de 30 ans;

    Allaitez votre bébé.

    Le cancer est plus facile à prévenir qu'à guérir.

    Prévoir

    Le cancer du sein invasif est extrêmement mortel. La maladie ne peut être détectée tôt et traitée efficacement que par dépistage. Dans 90% des cancers du sein invasifs de stade I, la guérison se produit. 70% des femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer du deuxième stade sont guéries, 47% - le troisième. Seulement 6% des patientes diagnostiquées avec un cancer du sein de stade 4 survivent pendant cinq ans.

    Par conséquent, les médecins de l'hôpital Yusupov recommandent aux femmes qui ont découvert les moindres changements de la glande mammaire de consulter immédiatement un mammologue. Si une tumeur cancéreuse est détectée, il organisera une consultation avec un oncologue. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin en appelant le numéro de téléphone du centre de contact.

    Carcinome mammaire invasif non spécifique

    Avec le carcinome invasif, qui est le type le plus dangereux de pathologie du tissu mammaire, il y a la présence de métastases dans les organes internes à proximité. Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes. Au cours du développement d'un cancer invasif, les cellules tumorales envahissent toutes les zones voisines. De plus, une femme atteinte de cette maladie présente des cellules altérées dans les poumons, dans les ganglions lymphatiques, dans l'aisselle, le foie, les os et le cerveau..

    Contrairement au cancer non invasif, qui a des frontières et se caractérise par l'absence de métastases, l'apparition d'un carcinome invasif est très dangereuse. Ce diagnostic conduit souvent le patient à paniquer. La pathologie étant très dangereuse, il est nécessaire de la diagnostiquer dès que possible et de commencer le traitement. Dans certains cas, il est possible de sauver la vie du patient et de la prolonger autant que possible.

    Qu'est-ce que le cancer du sein invasif

    Le carcinome mammaire invasif est une tumeur constituée de tissu glandulaire du sein. Il est dangereux en ce que les cellules cancéreuses vont au-delà de leur apparition primaire et se propagent rapidement à d'autres organes. Le plus souvent, les femmes rencontrent un cancer du sein après le début de la ménopause, mais récemment, la pathologie s'est "rajeunie" et peut être retrouvée chez les femmes de trente-cinq ans. Le cancer, en plus d'une menace mortelle, est dangereux pour ses complications:

    1. Saignement dû à la dégradation de la tumeur,
    2. Processus inflammatoire du néoplasme et des tissus adjacents,
    3. Métastase - propagation d'une tumeur aux ganglions lymphatiques régionaux et aux organes distants,
    4. Insuffisance respiratoire due à une pleurésie.

    Avec la propagation des néoplasmes mammaires dans le système lymphatique, il y a une violation de l'écoulement de la lymphe par les mains. Ce phénomène est appelé lymphostase, entraînant un gonflement du membre supérieur et une altération de sa fonctionnalité..

    Causes et facteurs de risque

    Les raisons exactes du développement de cette pathologie n'ont pas été identifiées, mais il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent agir comme un provocateur de carcinome. Le risque de développer un cancer est augmenté en raison de:

    • utilisation à long terme de médicaments hormonaux, y compris en cas d'utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux ou de port d'un dispositif intra-utérin,
    • diverses blessures à la poitrine - ecchymoses, blessures,
    • prédisposition génétique aux néoplasmes malins,
    • tabagisme, alcoolisme, irradiation ultraviolette fréquente des glandes mammaires,
    • maladies gynécologiques,
    • première grossesse tardive chez une femme et accouchement,
    • refus d'allaiter,
    • avortement (l'interruption de la première grossesse est particulièrement dangereuse),
    • manque de vie sexuelle.

    Le début précoce des règles (avant l'âge de douze ans) et le début tardif de la ménopause (après cinquante ans) augmentent le risque de développer un cancer du sein.

    Les excroissances bénignes dans le sein, telles que le fibroadénome ou la mastopathie, peuvent également provoquer un carcinome.

    Étapes

    Les stades de développement de la tumeur diffèrent les uns des autres en fonction de la taille et de la forme, ainsi que de l'état des ganglions lymphatiques voisins et de la présence ou de l'absence de métastases:

    1. Au premier stade, la taille de la tumeur ne dépasse pas deux centimètres et il n'y a pas de métastases,
    2. La tumeur du deuxième stade ne dépasse pas cinq centimètres de diamètre, il n'y a pas de métastases, mais les ganglions lymphatiques sont touchés au-dessus et au-dessous des clavicules, ainsi que dans les aisselles,
    3. Au troisième stade, la taille du néoplasme est supérieure à cinq centimètres, il n'y a pas de métastase, cependant, la tumeur se développe dans les tissus environnants et affecte les ganglions lymphatiques distants,
    4. Au quatrième stade, de nombreux ganglions lymphatiques sont touchés, la tumeur se développe et les métastases cancéreuses affectent des organes distants.

    Il existe également quatre degrés de malignité du processus oncologique:

    1. G1 - carcinome hautement différencié. Dans ce cas, le cancer du sein ne germe pas, mais se développe très rapidement..
    2. G2 - le deuxième degré de malignité du cancer invasif avec peu d'invasion, mais une croissance tumorale rapide.
    3. G3 - de nouvelles cellules apparaissent qui diffèrent les unes des autres et diffèrent des tissus sains.
    4. G4 - le plus haut degré d'infiltration néoplasique.

    La connaissance du stade de développement et du degré de malignité du processus oncologique aide à choisir les méthodes de traitement optimales.

    Classification

    Le carcinome du sein a plusieurs types, en fonction de l'emplacement de la tumeur. Afin de comprendre la classification, vous devez connaître la structure du sein féminin. Dans le sein de la femme, il y a une vingtaine de lobules, semblables à des oranges, dont il se compose. Le tissu adipeux et fibreux (conjonctif) est situé entre les lobules et au-dessus d'eux. À l'intérieur des lobes se trouvent des canaux à travers lesquels le lait s'écoule pendant la lactation. Selon les signes histologiques, le cancer du sein est:

    1. Canalaire invasif,
    2. Lobulaire invasif,
    3. Canal pré-invasif,
    4. Non spécifié.

    Ces variétés peuvent être divisées en d'autres sous-espèces de cancers invasifs..

    Canal pré-invasif

    Cette forme de tumeur provient des canaux lactifères, mais ne se développe pas dans les structures adjacentes. Ce type de carcinome ne peut être détecté que par hasard lors d'une mammographie préventive. Si vous sautez cette étape du développement de la tumeur, alors avec un degré de probabilité élevé, il se transformera en carcinome canalaire invasif.

    Canalaire invasif

    Une tumeur se forme dans les conduits (ou l'un d'entre eux) pour que le lait s'écoule pendant la lactation. Les cellules du cancer du sein canalaire invasif pénètrent rapidement dans la lymphe et la circulation sanguine, divergeant dans tout le corps. Souvent, la pathologie est diagnostiquée après l'âge de cinquante-cinq ans. Dans le carcinome canalaire invasif du sein, les cellules anormales divergent vers le mamelon, modifiant sa forme et sa taille. Avec cette maladie, un écoulement du mamelon peut être observé..

    Le degré de différenciation d'une telle tumeur est:

    1. Élevé - les cellules cancéreuses ne sont pas nucléaires et ont la même structure,
    2. Intermédiaire - similaire au cancer de bas grade non invasif,
    3. Faible - la structure des cellules diffère les unes des autres, elles ont un degré élevé d'infiltration dans les tissus voisins.

    Ce type de cancer du sein est le plus courant et, en même temps, le plus dangereux..

    Lobulaire invasif

    Une tumeur qui survient dans les lobules de la glande est diagnostiquée dans dix ou quinze pour cent des cancers du sein..

    Les nodules multiples sont appelés carcinomes multiples. Souvent, les néoplasmes affectent les deux seins à la fois. Cette pathologie est mal diagnostiquée et est souvent détectée trop tard, car aux premiers stades de développement, il n'y a pas de signes tels que des «bosses» dans la poitrine ou des écoulements des mamelons.

    Non spécifié

    Si le médecin, après une biopsie, effectue un examen histologique et ne peut pas déterminer si la tumeur est une forme canalaire ou lobulaire, alors nous parlons d'un carcinome invasif de type non spécifique. En termes de structure cellulaire, le cancer du sein invasif non spécifique peut être des types suivants:

    • Cancer inflammatoire. Les signes de ce type non spécifique de cancer du sein sont les mêmes que ceux de la mammite. Un sceau rond apparaît dans la poitrine, sur lequel il y a une hyperémie de la peau. Un tel cancer est diagnostiqué dans dix pour cent des cas..
    • Le carcinome médullaire est le moins invasif. Il se développe très lentement dans les structures adjacentes, mais dans la zone d'apparence, sa taille augmente rapidement. Se produit avec la même fréquence que le formulaire précédent.
    • Néoplasme canalaire infiltrant, à croissance rapide et métastatique. Trouvé chez soixante-dix pour cent des patientes atteintes d'un cancer du sein.
    • Le cancer de Paget. La lésion tombe sur la zone mamelon-aréole. Il ressemble à de l'eczéma avec ses symptômes (démangeaisons, surface suintante, cloques).

    Plus de la moitié de tous les néoplasmes, quelle que soit leur structure, ont des récepteurs aux œstrogènes, ce qui indique la possibilité d'utiliser un traitement hormonal. Lorsqu'un carcinome mammaire invasif non spécifique survient dans la période précédant la ménopause, ces récepteurs sont absents. Le carcinome non spécifique de type médullaire est le plus favorable. Selon les cellules mammaires d'origine de la tumeur (basale ou luminale), un type de cancer basal ou luminal est possible.

    Image clinique

    Dans le cancer mammaire, les symptômes sont spécifiques, selon le type de tumeur, et communs à tout type de processus oncologique. Signes spécifiques:

    • Carcinome canalaire invasif - le mamelon est déformé et suinte un liquide anormal.
    • Cancer lobulaire - il y a une bosse douloureuse avec une surface bosselée. Le sein rétrécit, le mamelon se rétracte.
    • Carcinome inflammatoire - présente des signes de mammite, ce qui peut rendre le diagnostic difficile.
    • Carcinome de Paget - l'eczéma chronique se produit dans la région du mamelon.

    Les symptômes et signes courants de la maladie comprennent la fièvre, la perte d'appétit et de poids et l'anémie. Les glandes mammaires deviennent asymétriques et varient en taille et en forme. En outre, les symptômes apparaissent sur la peau, elle change de couleur et devient rougeâtre, jaune, avec une teinte bleue. Il convient de rappeler que dans les premiers stades de développement, le carcinome peut se dérouler secrètement, sans douleur ni signe visuel.Par conséquent, la pathologie est souvent diagnostiquée sous une forme avancée..

    Diagnostic de la maladie

    Afin de commencer le traitement du carcinome invasif, il est nécessaire de poser un diagnostic précis, ce qui est impossible sans un examen complet du patient. Tout d'abord, le médecin sonde la glande mammaire de la femme, écoute les plaintes et prend une anamnèse. En outre, un examen instrumental et de laboratoire est effectué:

    • mammographie,
    • échographie mammaire,
    • ductographie du sein,
    • imagerie par résonance magnétique ou calculée,
    • biopsie suivie d'un examen histologique,
    • analyses cliniques générales de sang et d'urine,
    • chimie sanguine,
    • test sanguin pour les marqueurs tumoraux.

    Une fois le diagnostic posé, le médecin prescrit un schéma thérapeutique. La thérapie est choisie individuellement pour chaque patient et dépend du degré d'agressivité de la tumeur, du stade de son développement, de la présence ou de l'absence de métastases et de l'état général de la femme.

    Tactiques de traitement

    Le carcinome canalaire invasif et les autres types de cancer du sein sont mieux traités par chirurgie. Le montant de la chirurgie dépend de la taille du néoplasme et du degré de dommage aux tissus environnants. L'opération peut se dérouler selon l'un des schémas suivants:

    1. Ablation de la tumeur et des tissus adjacents,
    2. Excision du néoplasme et des ganglions lymphatiques voisins,
    3. Ablation partielle du sein et des ganglions lymphatiques,
    4. Amputation complète du sein affecté.

    Si le sein a été complètement retiré, une fois que la patiente est complètement guérie, elle peut recourir à la chirurgie plastique pour placer un implant en silicone. Pour le carcinome invasif ayant atteint le stade 3 ou 4, une radiothérapie ou une chimiothérapie est administrée avant la chirurgie. Cela arrête le développement du néoplasme et tue certaines des cellules malignes. Après la chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie sont également effectuées, ce qui réduit le risque de récidive.

    Prévision et prévention

    Le pronostic du cancer du sein dépend du stade auquel le traitement a commencé.

    1. Avec un carcinome de stade 1, quatre-vingt-dix femmes sur cent ont un taux de survie à cinq ans,
    2. Si un cancer du sein de stade 2 est détecté, le taux de survie à cinq ans tombe à soixante-six,
    3. Dans la troisième étape, le taux de survie n'est pas supérieur à quarante et un pour cent,
    4. Après le traitement de stade 4, seulement 10% des femmes peuvent espérer un taux de survie à cinq ans.

    Pour les tumeurs malignes uniquement jusqu'au grade G2, le pronostic est relativement favorable. Empêcher la récidive d'un cancer infiltrant dans la deuxième glande mammaire n'est possible qu'en retirant deux seins. La prévention consiste à éviter les facteurs de risque.