Où métastase le cancer du sein??

Fibrome

Comme les autres tumeurs malignes, le cancer du sein a l'une des principales tendances - la maladie a tendance à se propager d'une manière ou d'une autre dans tout le corps. Le plus souvent, le «premier arrêt» est les ganglions lymphatiques régionaux. Et, à mesure que le processus métastatique progresse, des métastases du cancer du sein apparaissent dans d'autres organes et tissus. Le plus souvent, les métastases du cancer du sein aux os, aux poumons, au foie et au cerveau..

On ne sait pas avec certitude pourquoi le cancer récidive malgré le traitement. Pourquoi ça passe après plusieurs années, voire des décennies. À l'heure actuelle, de nombreuses études sont en cours pour déterminer les causes des métastases du cancer du sein et pour développer des méthodes de prévention..

Où le cancer du sein métastase-t-il le plus souvent??

Une croissance tumorale secondaire peut se produire dans tous les organes et tissus du corps. Cependant, les patientes atteintes d'un cancer du sein les plus fréquemment touchées sont:

  • Les ganglions lymphatiques
  • Des os
  • Poumons
  • Foie
  • Cerveau
  • Cavité abdominale (carcinose péritonéale)

L'incidence des métastases par localisation chez les femmes atteintes d'un cancer du sein précoce traité (stades 1 et 2):

  • Os: 41%
  • Poumons: 22%
  • Foie: 7,3%
  • Cerveau: 7,3%
  • Autres vocalisations: 22,4%

Le carcinome lobulaire invasif (lobulaire) est un type de cancer du sein qui, contrairement aux autres tumeurs malignes du sein, se caractérise par des lésions métastatiques de la cavité abdominale (métastases péritonéales).

Dans près de 70% des cas de cancer du sein lobulaire invasif, des métastases dans la cavité abdominale sont détectées.

Environ une femme sur trois reçoit un diagnostic de métastases multiples - des métastases se trouvent dans plusieurs organes.

Voies métastatiques du cancer du sein

Les principales voies de métastases du cancer du sein sont lymphogènes et hématogènes. Une invasion locale est également possible, par exemple, lorsque les cellules malignes se propagent directement aux tissus voisins (muscles et os de la paroi thoracique).

En cas de métastase à travers le système lymphatique, en règle générale, les ganglions lymphatiques régionaux sont touchés en premier. La détection des cellules cancéreuses uniquement dans ces ganglions lymphatiques est le deuxième ou le troisième stade de la maladie, pas le quatrième.

Le cancer du sein de stade 4, en fait, est un cancer métastatique. Autrement dit, la tumeur maligne s'est propagée au-delà de la poitrine et des ganglions lymphatiques voisins. À la suite de la propagation des cellules cancéreuses du foyer principal vers d'autres tissus, des foyers de croissance tumorale secondaire (métastases à distance) sont apparus.

Quel que soit l'endroit où les métastases sont détectées, une approche intégrée du traitement du cancer du sein de stade 4 est généralement utilisée, qui repose sur l'utilisation rationnelle de la thérapie systémique et des méthodes d'exposition locale..

Note importante
Malgré le fait que la croissance tumorale secondaire ne soit pas localisée dans la glande mammaire, mais dans d'autres organes, il s'agit toujours d'un cancer du sein. Si vous prélevez un échantillon de tissu de ces tumeurs et regardez au microscope, vous pouvez voir les mêmes cellules malignes du sein, et non les cellules des os, du foie ou des poumons..

Cancer récurrent

Le cancer métastatique dans 90% à 95% des cas est le résultat de récidives d'une tumeur maligne du sein précocement traitée. La récidive de la maladie peut survenir dans un mois, des années, voire des décennies après le traitement réussi de la tumeur primaire. Cela est dû au fait que certaines cellules malignes peuvent survivre et être dans un état dormant, en attendant le moment de leur activation. La rechute est subdivisée en locale (dans la zone de la tumeur primaire), régionale (dans les ganglions lymphatiques voisins) et distante (métastases vers des organes distants, souvent vers le foie, les os et les poumons).

Cancer du sein avec métastases ganglionnaires

La propagation du cancer du sein aux ganglions lymphatiques ne signifie pas nécessairement qu'il est métastatique, bien que le rapport pathologique puisse indiquer: «dans les ganglions lymphatiques métastases du cancer du sein». Si, six mois ou plus après un traitement anticancéreux actif, une lésion métastatique des ganglions lymphatiques régionaux est détectée, il s'agit d'une rechute locale et non éloignée. Ce dernier implique des lésions métastatiques du foie, des poumons, des os et d'autres organes.

Le cancer du sein lymphatique positif peut être de stade II, III ou IV. Le cancer du sein atteignant les ganglions lymphatiques est une déclaration selon laquelle il s'efforce de se propager davantage.

Oligométastases

La métastase sur un nombre limité de sites est appelée oligométastase. Dans ces cas (qui peuvent impliquer un ou plusieurs des sites suivants dans le corps), la radiothérapie stéréotaxique corporelle (SBRT) peut être utilisée pour tenter de détruire complètement les métastases. SBRT, également connu sous le nom de Cyberknife ou Gamma Knife, est une procédure dans laquelle de fortes doses de rayonnement sont délivrées à une petite zone très précise de tissu pendant plusieurs séances. Vous pouvez également l'entendre appelée ablation locale..

Le traitement des oligométastases est une approche relativement nouvelle en oncologie, et peu de recherches ont été effectuées pour évaluer l'effet potentiel de la survie. L'étude de 2019 a cependant examiné la survie des personnes atteintes de plusieurs types de cancer différents qui ont reçu un traitement topique pour jusqu'à cinq métastases (dans la même région ou dans différentes régions). Ils ont constaté que le traitement de ces oligométastases améliorait considérablement la survie globale..

Métastases osseuses

Le site le plus courant des métastases du cancer du sein à distance, survenant chez environ 70% des personnes atteintes d'un cancer du sein métastatique, est l'os. Les plus fréquemment touchés sont:

  • Colonne vertébrale
  • Travers de porc
  • Bassin osseux
  • Os des membres longs

Les métastases osseuses ont un assez bon pronostic pour les métastases dans certaines autres régions du corps.

Symptômes et diagnostic

Bien que les métastases osseuses puissent être douloureuses, ce n'est pas toujours le cas. Certaines personnes ne savent pas qu'elles ont des métastases osseuses jusqu'à ce qu'elles aient une fracture due à ce qui aurait dû être une blessure mineure. Les fractures d'une partie de l'os affaiblie par des métastases cancéreuses sont appelées fractures pathologiques.

S'il n'est pas détecté par l'évaluation d'une fracture, le cancer du sein qui s'est propagé à l'os peut être détecté par une analyse de routine effectuée pour rechercher de telles métastases (lorsqu'il n'y a pas de symptômes) ou par une analyse effectuée pour évaluer les symptômes..

Traitement des métastases osseuses dans le cancer du sein

Il existe plusieurs traitements pour les métastases osseuses du cancer du sein, et certains d'entre eux peuvent contrôler la maladie pendant un certain temps..

  • La radiothérapie est souvent administrée lorsqu'un soulagement rapide est nécessaire et peut être très efficace pour le traitement local des métastases osseuses.
  • Les médicaments, tels que le strontium-89, impliquent une particule de rayonnement attachée à un autre produit chimique qui est injecté dans la circulation sanguine. Ces traitements, contrairement à la radiothérapie, sont souvent efficaces lorsqu'une personne présente des métastases osseuses multiples ou étendues..
  • La chirurgie est parfois nécessaire pour stabiliser un os fracturé ou risquer une fracture due à des métastases. Lorsque des métastases osseuses se produisent dans la colonne vertébrale, elles peuvent parfois entraîner une compression de la moelle épinière, une condition qui nécessite une attention immédiate pour prévenir la paralysie et plus.
  • Les médicaments modificateurs osseux sont un traitement plus récent des métastases osseuses et peuvent être très efficaces. Les bisphosphonates tels que le zometa (acide zolédronique) sont non seulement efficaces pour réduire la douleur due aux métastases, mais ont également des effets anticancéreux. Ces médicaments peuvent également réduire la probabilité de nouvelles métastases osseuses et améliorer la survie. Xgeva (denosumab) peut également être efficace dans le traitement des métastases osseuses tout en améliorant la survie.

Métastases hépatiques

Les métastases du cancer du sein sont également très fréquentes. Leur traitement est souvent difficile..

Signes et diagnostic

Les métastases hépatiques peuvent être présentes sans aucun symptôme. Si des symptômes apparaissent, ils peuvent inclure:

  • Douleur abdominale
  • La nausée
  • Démangeaisons (qui peuvent être sévères)
  • Jaunisse (décoloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux)

Des métastases hépatiques sont parfois suspectées sur la base d'examens anormaux de la fonction hépatique. Les métastases hépatiques sont souvent trouvées sur des tests tels que la tomographie par émission de positons (TEP).

Traitement des métastases hépatiques dans le cancer du sein

Les thérapies courantes pour le cancer métastatique (comme la chimiothérapie, l'hormonothérapie et la thérapie ciblée) peuvent réduire ces métastases, mais comme le foie agit comme centre de désintoxication du corps, le traitement doit être délicatement équilibré. Parfois, les métastases hépatiques réduisent la capacité à tolérer la chimiothérapie.

La radiothérapie pour les lésions métastatiques aide à gérer la douleur et peut améliorer la survie.

Parfois, d'autres traitements topiques, tels que la chirurgie, la radioembolisation, la chimioembolisation, l'ablation par radiofréquence ou la radiothérapie corporelle stéréotaxique, peuvent être utilisés pour traiter les métastases hépatiques.

Métastases pulmonaires

Tout comme le sang est filtré par le foie, le sang passe à travers les poumons, ce qui en fait un site fréquent de métastase du cancer du sein..

Signes et diagnostic

Le symptôme le plus courant des métastases pulmonaires est l'essoufflement, qui peut être léger et n'apparaître qu'à l'effort. D'autres symptômes peuvent inclure une toux persistante ou une douleur lors de la respiration.

Les métastases pulmonaires peuvent être suspectées sur la base d'analyses, qui montrent souvent plusieurs petites zones de métastases (par exemple, par opposition au cancer du poumon, qui est plus susceptible de se manifester sous la forme d'une seule grande masse).

En plus de se propager aux poumons, le cancer du sein métastatique provoque souvent un épanchement pleural - une accumulation de liquide dans l'espace entre les membranes (plèvre) qui tapissent les poumons. Les épanchements pleuraux se produisent non seulement lorsque le cancer du sein s'est propagé aux poumons, mais également aux ganglions lymphatiques situés entre les poumons (médiastin).

Le liquide peut être bénin (pas de cellules cancéreuses) et associé à des changements inflammatoires, ou il peut contenir des cellules cancéreuses à la place (épanchement pleural malin).

Traitement des métastases pulmonaires dans le cancer du sein

Les métastases pulmonaires sont souvent traitées avec des thérapies courantes pour le cancer du sein métastatique, mais la radiothérapie peut être utile, surtout si les métastases provoquent une obstruction des voies respiratoires (bronchiques). Si seules quelques métastases sont présentes, un traitement peut être envisagé..

Avant le traitement, cependant, il est important de s'assurer que le nodule dans le poumon est bien causé par un cancer du sein. Le cancer du poumon primitif est traité différemment du cancer du sein qui se propage aux poumons.

Les épanchements pleuraux peuvent être assez volumineux et provoquer une dyspnée importante. Le liquide est souvent éliminé en plaçant une aiguille à travers la paroi thoracique et dans l'espace pleural pour drainer le liquide. Malheureusement, les épanchements pleuraux se reproduisent souvent. Lorsque cela se produit, un shunt peut être placé ou une pleurodèse recommandée (une procédure dans laquelle les couches de la cicatrice de la plèvre ensemble afin que le liquide ne puisse pas se réaccumuler).

Lésions cérébrales métastatiques

Des métastases cérébrales sont détectées chez 10 à 15% des patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique.

Cette localisation des lésions métastatiques est le plus souvent diagnostiquée dans les cancers du sein HER2 positifs et triple négatifs. Environ 1/3 de tous les cas de lésions cérébrales métastatiques sont des tumeurs HER2-positives.

Signes et diagnostic

Les principaux symptômes des lésions cérébrales métastatiques:

  • Maux de tête
  • Problèmes de vue
  • Vertiges
  • Convulsions (parfois une crise est le premier symptôme)

De plus, les symptômes suivants sont possibles:

  • Faiblesse du côté gauche ou droit du visage et du corps
  • Altération de la stabilité et de la coordination des mouvements
  • Trouble de la personnalité

Cependant, les tumeurs cérébrales métastatiques ne se manifestent pas toujours cliniquement. Parfois, ils ne sont détectés que lors de l'imagerie par résonance magnétique ou de la tomodensitométrie du cerveau.

Traitement des métastases cérébrales dans le cancer du sein

Contrairement aux métastases dans certaines autres régions, les traitements tels que la chimiothérapie et les thérapies ciblées sont souvent inefficaces contre les métastases cérébrales en raison de la barrière hémato-encéphalique, qui est un réseau dense de capillaires conçu pour protéger le cerveau des toxines (comme la chimiothérapie).

Le traitement des métastases comprend généralement des stéroïdes pour réduire l'œdème cérébral. L'irradiation du cerveau entier peut être utilisée pour traiter les métastases, ainsi qu'un traitement médicamenteux pour réduire le risque de problèmes cognitifs plus tard..

Métastases leptoméningées

Les métastases leptoméningées, également appelées méningite carcinomateuse, diffèrent des métastases au cerveau en ce que les cellules cancéreuses se propagent au liquide céphalo-rachidien, qui lave le cerveau et la moelle épinière. Les cellules cancéreuses flottant librement dans l'espace entre les leptoméninges (espace sous-arachnoïdien), elles ont un accès constant à la nourriture et ne forment généralement pas une masse cachée.

Les métastases leptoméningées surviennent souvent plus tard dans la maladie, mais deviennent plus fréquentes à mesure que les personnes vivent plus longtemps avec un cancer métastatique.

Le traitement consiste souvent à injecter une chimiothérapie directement dans l'espace (chimiothérapie intrathécale).

Localisations rares de métastases à distance

Une tumeur maligne du sein peut métastaser dans n'importe quel organe. Les sites suivants sont des sites rares de lésions métastatiques (à l'exception du cancer lobulaire):

  • Moelle
  • Métastases dans la cavité abdominale (cette localisation est la plus typique du carcinome lobulaire)
  • En face de la glande mammaire
  • Ovaire
  • Glandes surrénales
  • Pancréas
  • Peau et tissus mous

Le paradigme moderne du traitement du cancer du sein avec métastases est l'utilisation du montant minimum de fonds nécessaires pour lutter contre la maladie. Une approche thérapeutique agressive n'améliore pas la survie, mais augmente seulement l'incidence des effets secondaires, ce qui réduit la qualité de vie.

Liste des sources utilisées:

Métastases du cancer du sein

Les cellules malignes sont capables de se propager dans tout le corps. Avec le cancer du sein, ils sont capables de «migrer» à travers le corps de deux manières principales - avec la circulation sanguine et le long des voies lymphatiques.

Des médecins hautement qualifiés de l'hôpital Yusupov effectueront un examen complet du corps en utilisant des techniques innovantes et classiques. La clinique est équipée des derniers équipements médicaux, permettant un diagnostic précis et un traitement efficace.

Ne reportez pas le voyage à l'hôpital, vous vous protégerez ainsi du développement de complications. Plus la maladie est diagnostiquée tôt, plus la probabilité de guérison complète est élevée..

Métastases du cancer du sein: voies principales

Les métastases du cancer du sein, se propageant dans l'organisme par la voie lymphogène, sont retrouvées dans les ganglions lymphatiques régionaux (péri-sternaux, sous et supraclaviculaires, axillaires).

Lorsque le cancer du sein métastase de manière hématogène, on les retrouve dans le cerveau et la moelle épinière, les os tubulaires, le foie, les reins et les poumons..

Symptômes des métastases dans le cancer du sein

Les métastases peuvent se développer même à un stade précoce de la maladie. Dans ce cas, un cancer du sein sans métastases est possible tant que le système immunitaire est suffisamment fort pour empêcher le développement de cellules malignes en dehors des glandes mammaires. On distingue une forme agressive d'oncologie, dans laquelle les métastases se développent très rapidement.

Le cancer du sein peut être particulièrement dangereux car ses cellules sont capables de rester dans le corps du patient dans un état «dormant» pendant dix ans après l'ablation de la tumeur. En raison de l'influence de divers facteurs externes et internes, la présence de telles cellules peut entraîner des rechutes de la maladie..

Avec l'apparition de métastases dans les os tubulaires, les patients développent des douleurs. Dans les premiers stades, la douleur tourmente le patient la nuit, puis devient régulière et plus sévère.

Lorsque les métastases affectent la colonne vertébrale, sur fond de douleur, il y a également une perte de sensation dans les membres. Aux stades avancés de la maladie, des perturbations du travail du tube digestif et des organes du système génito-urinaire sont caractéristiques. En particulier, le patient subit des actes involontaires de défécation et de miction.

Avec la défaite des métastases cérébrales, le symptôme le plus frappant est le mal de tête. Des faiblesses, à la fois générales et musculaires, peuvent également survenir. Une déficience visuelle et des troubles psychologiques sont souvent possibles.

Lorsque des métastases apparaissent dans le foie, une sensation de lourdeur dans l'abdomen, des ballonnements et des douleurs apparaissent. Au fur et à mesure que les cellules malignes se développent, le patient perd du poids et développe une jaunisse..

Avec des métastases dans les poumons, le patient développe une toux persistante. Essoufflement au fil du temps.

Il faut comprendre que toute sensation d'inconfort peut survenir dans le contexte d'une maladie en développement. Par conséquent, il est extrêmement important de consulter un médecin à temps..

Métastases du cancer du sein: diagnostic

Il existe plusieurs façons de diagnostiquer les métastases du cancer du sein. Lorsqu'une métastase apparaît à un endroit, elle est susceptible de se développer dans un autre. Si la taille du néoplasme est petite, les symptômes peuvent être absents..

Des études de détection des métastases du cancer du sein sont menées lorsque le diagnostic est confirmé, ou après qu'un traitement a été effectué afin d'exclure le développement d'une rechute.

La principale méthode de diagnostic des métastases dans le cancer du sein est une étude visant à déterminer les marqueurs tumoraux spécifiques de cette maladie..

Lors de l'examen des os pour la présence de métastases du cancer du sein, une scintigraphie est effectuée. De plus, une radiographie peut être prescrite pour une étude plus détaillée des zones suspectes identifiées.

Aux fins du diagnostic, des méthodes classiques sont également utilisées, à savoir la tomodensitométrie, l'IRM du cerveau, l'échographie des organes abdominaux, etc..

Cancer du sein, métastases: traitement

Le traitement du cancer du sein métastatique est effectué à l'aide des méthodes suivantes:

  • thérapie locale;
  • thérapie systémique;
  • thérapie de la douleur.

La thérapie locale vise à détruire les cellules tumorales et ses métastases. À cette fin, la radiothérapie, la chirurgie, ainsi qu'un cours de prise de stéroïdes sont utilisés..

La thérapie systémique comprend la chimiothérapie et l'hormonothérapie, ainsi que diverses méthodes de traitement innovantes supplémentaires. L'efficacité d'un tel traitement n'est pas immédiatement apparente. Lorsque les métastases affectent le cerveau et la moelle épinière, le foie et les os, afin d'arrêter le développement de cellules malignes en association avec une thérapie systémique, une radiothérapie est utilisée. Pendant le traitement systémique, le patient se voit prescrire des analgésiques. Avec des lésions du tissu osseux, des médicaments sont prescrits pour le restaurer.

Le traitement est le plus efficace et le moins invasif dans les cas suivants:

  • dans les premiers stades du développement de la maladie;
  • les métastases ne se sont pas propagées au foie, au cerveau et aux poumons;
  • les foyers tumoraux secondaires n'ont affecté pas plus de trois organes ou systèmes;
  • il y a une réaction de la tumeur à l'hormonothérapie et à la chimiothérapie;
  • tous les traitements n'ont pas été utilisés.

Cancer du sein, métastases: pronostic

Avec un diagnostic rapide de la maladie, la pathologie peut être complètement guérie. Aux stades avancés de la maladie avec un grand nombre de métastases, les méthodes modernes de médecine peuvent prolonger la vie du patient jusqu'à plusieurs décennies. Dans le même temps, la qualité de vie reste à un niveau élevé.

L'essentiel est de ne pas reporter la visite à la clinique si une sensation d'inconfort apparaît. À l'hôpital Yusupov, les dernières méthodes de traitement sont utilisées, chaque jour, des scientifiques développent des moyens efficaces de lutter contre le cancer. Les diagnostics qui ressemblaient auparavant à une phrase sont désormais très efficaces pour traiter.

Un programme de traitement oncologue correctement sélectionné guérit un grand nombre de patients.

Appelez l'hôpital Yusupov par téléphone ou prenez rendez-vous en utilisant le formulaire d'inscription sur le site. Le médecin coordinateur du centre répondra à toutes vos questions.

Métastases du cancer du sein

Le cancer du sein est traité même à un stade avancé, mais l'efficacité du traitement anticancéreux ne change pas pour le mieux avec le temps, la propagation des métastases commence, qui diffèrent de la tumeur maternelle en ce qui concerne la sensibilité aux médicaments.

  • Caractéristiques des métastases
  • Où métastase le cancer du sein?
  • Symptômes
  • Diagnostic des métastases dans le cancer du sein
  • Traitement
  • Prévoir
  • Complications possibles

Caractéristiques des métastases

Le cancer du sein peut métastaser n'importe où, mais le plus souvent dans les ganglions lymphatiques axillaires, les poumons, les os et le foie. L'examen d'une tumeur enlevée au microscope révèle des facteurs cellulaires et histologiques individuels de la probabilité de métastases à l'avenir, cependant, il est impossible de prédire où et quand les foyers secondaires de cancer apparaîtront et s'ils apparaîtront du tout..

Un cancer résécable douteux après un traitement à long terme peut ne jamais être compliqué par des métastases, mais l'ablation radicale d'un sein avec un cancer de la taille d'un centimètre ne garantit pas une guérison, après quelques années, des métastases sont possibles.

La composition cellulaire hétérogène du carcinome provoque une sensibilité différente des métastases aux médicaments, même dans un organe, les ganglions réagissent différemment à la chimiothérapie: certains diminuent, d'autres augmentent et d'autres gèlent pendant longtemps.

La population de cellules malignes, qui est devenue l'ancêtre du cancer du sein, et ses descendants cellulaires éloignés ne sont pas les mêmes - le cancer du sein et ses métastases sont complètement différents en termes de caractéristiques de développement et de réponse aux médicaments anticancéreux.

Tout cela est devenu la base de la conduite d'une chimiothérapie préventive ou d'une hormonothérapie pour toutes les femmes atteintes d'un cancer du sein, en commençant par le stade 1. Un traitement postopératoire complémentaire n'est pas réalisé avec une tumeur inférieure à un demi-centimètre et sans un seul critère de mauvais pronostic. Mais même après un traitement complet et de haute qualité, on ne peut espérer une extraction, des métastases peuvent apparaître dans des décennies, par conséquent, une femme devra être surveillée par un oncologue avec des examens réguliers tout au long de sa vie..

Où métastase le cancer du sein?

Le premier obstacle à la propagation des cellules cancéreuses est les ganglions lymphatiques axillaires, qui collectent la lymphe de tout le sein. Tout d'abord, des amas de cellules cancéreuses apparaissent dans les ganglions lymphatiques, puis ils sont complètement remplacés par du tissu tumoral. Les métastases dans le collecteur lymphatique axillaire ne sont pas considérées comme distantes, mais leur état caractérise le degré de dissémination du cancer dans tout le corps.Si les ganglions lymphatiques sont propres, il n'y a pas de métastases à distance. Dans la plupart des variantes morphologiques du cancer du sein, le pronostic dépend de l'étendue des dommages au collecteur lymphatique régional. Mais avec un cancer triple négatif, en particulier un grand cancer, une telle corrélation n'est pas nécessaire, heureusement, cette variante biologique moléculaire n'est pas typique des femmes russes..

Le cerveau n'est pratiquement pas affecté par les métastases lors de la première vague de dissémination des cellules cancéreuses, en règle générale, l'apparition de foyers tumoraux dans celui-ci manifeste une maladie de longue date et survient après de nombreux traitements de chimiothérapie, indiquant souvent la libération de la maladie sous contrôle thérapeutique..

La propagation de la tumeur aux poumons peut se produire de manière isolée ou en même temps que l'apparition de foyers secondaires dans d'autres organes. Favorise la formation de dépistages du cancer dans les tissus pulmonaires, un excellent apport sanguin et une proximité anatomique avec la glande mammaire. Les cellules cancéreuses pénètrent dans les alvéoles pulmonaires avec le flux sanguin et la lymphe.

Les métastases osseuses sont également courantes dans le cancer du sein, les abandons les plus courants se produisant dans les carcinomes hormono-dépendants. Ils surviennent tous les deux de manière isolée - uniquement dans le squelette, de manière séquentielle et en parallèle avec des foyers de cancer dans d'autres organes et tissus. Les métastases osseuses sont difficiles à traiter, mais le pronostic est assez favorable - l'espérance de vie est nettement plus longue que dans d'autres localisations. Si les lésions sont uniques, vous pouvez compter sur plus de 5 ans de vie.

Les métastases hépatiques indiquent dans la plupart des cas un processus de cancer de longue date, les métastases initiales au foie sont assez rares, mais une maladie de longue date avec des lésions d'autres organes ou du squelette, en règle générale, s'accompagne de la formation de foyers dans le tissu hépatique.

Symptômes

Les manifestations cliniques d'une tumeur peuvent être absentes pendant assez longtemps, jusqu'à ce que la masse tumorale commence à perturber le fonctionnement de l'organe, envoyant simultanément au corps des déchets.

  • Les symptômes en cas de métastases de cancer du sein dans les poumons apparaissent très lentement, la moitié des patientes avec une radiographie détaillée de la lésion n'ont pas de toux, pas d'essoufflement, pas de faiblesse. Avec des lésions multiples à petite focale, un essoufflement, une toux, une faiblesse sévère, une température basse est possible.
  • Les métastases osseuses se manifestent par de la douleur, mais pas toujours, souvent au stade initial du développement et même à «l'apogée» des métastases, il peut n'y avoir aucun symptôme.
  • Les signes de lésions hépatiques apparaissent lorsque plus de la moitié de l'organe est mis hors service, il s'agit de nausées avec épisodes de vomissements, de faiblesse sévère, de malnutrition, de jaunisse, d'ascite et de saignement des veines de l'œsophage se développant au stade terminal de l'insuffisance hépatique.
  • Les lésions cérébrales métastatiques sont accompagnées de maux de tête, de changements de vision, d'étourdissements et de vomissements en tournant la tête.

Diagnostic des métastases dans le cancer du sein

Des lésions métastatiques multiples peuvent être suspectées sur la base de plaintes lors de l'examen du patient, mais souvent des ganglions secondaires ne sont trouvés que lors de l'examen. La défaite des ganglions lymphatiques axillaires est déjà détectée par échographie primaire, mammographie, IRM. Clarification du diagnostic morphologique - biopsie pendant la chirurgie.

Pour l'examen des poumons et de la cavité abdominale, il vaut mieux choisir la tomodensitométrie, le cerveau - IRM.

Les foyers osseux sont détectés lors de l'ostéoscintigraphie, puis des diagnostics CT clarifiants sont effectués le long des foyers d'accumulation.

Les métastases hépatiques à grande focale peuvent être détectées par échographie, les petits foyers sont mieux détectés par CT ou IRM.

La TEP-CT détectera les métastases dans tous les organes et tissus.

Traitement

La généralisation du cancer du sein est traitée uniquement avec des médicaments - chimiothérapie et hormones. Seule la lésion tumorale des ganglions lymphatiques axillaires est radicalement traitée par ablation - lymphadénectomie. Lorsqu'elle est combinée avec des métastases à d'autres organes, l'opération n'a aucun sens. Pour les lésions cérébrales et osseuses, la radiothérapie est possible.

Prévoir

Le stade métastatique est traité, mais le pronostic de la vie est mauvais. L'espérance de vie moyenne avec des lésions aux organes internes dépasse rarement 2-3 ans, avec des métastases isolées de cancer du sein dans l'os - jusqu'à 5 ans ou plus. En cas de lésions focales du foie ou du cerveau, l'espérance de vie sans traitement ne dépasse pas plusieurs mois.

Complications possibles

La croissance et la propagation des métastases du cancer du sein altèrent le fonctionnement de l'organe jusqu'au développement de son échec. La décompensation fonctionnelle conduit à une détérioration significative de l'état du patient et limite les possibilités de traitement anticancéreux.

La clinique européenne sait non seulement comment traiter une maladie maligne, mais un programme de traitement de soutien et de réadaptation est développé pour chaque patient, ce qui permet de mieux tolérer le traitement et de freiner le développement de la résistance aux médicaments..

Moyens de propagation des métastases dans le cancer du sein

Les métastases du cancer du sein se propagent à la fois par les voies hématogène et lymphogène. Ils apparaissent déjà aux premiers stades de la maladie, mais le système immunitaire est capable de les détruire rapidement. Avec le développement ultérieur du processus pathologique ou une immunodéficience sévère, ces mécanismes échouent..

  • Moyens de métastases du cancer du sein
  • Comment les métastases du cancer du sein sont détectées?
  • Comment le cancer du sein avec métastases est-il traité??

Les métastases actives précoces sont caractéristiques des formes agressives de cancer. La capacité d'une tumeur maligne à se propager est déterminée par le type de ses cellules. L'analyse histologique des tissus obtenus par biopsie ou chirurgie peut déterminer l'agressivité du type de cancer d'une femme à un stade précoce.

Les métastases du cancer du sein détectées par tomodensitométrie ou scintigraphie indiquent l'apparition de foyers secondaires dans d'autres organes et tissus:

  • poumons;
  • foie;
  • des os;
  • cerveau.

Les cellules cancéreuses peuvent être détectées à la fois lors de l'apparition initiale d'une tumeur dans le sein et lors de sa récidive.

Avec une maladie comme le cancer du sein, les métastases sont capables d'exister à long terme à l'état latent, de sorte qu'elles peuvent être détectées même 5 à 10 ans après l'ablation de la tumeur primaire. L'influence des facteurs provoquants contribue à leur activation.

Moyens de métastases du cancer du sein

Le cancer du sein peut se propager à presque tous les organes et tissus. En règle générale, cela est observé à 3-4 stades de la maladie, cependant, les tumeurs agressives commencent à se propager beaucoup plus tôt. Tout d'abord, les ganglions lymphatiques et les tissus voisins sont touchés. Les cellules cancéreuses peuvent se propager avec le flux sanguin et lymphatique.

Les métastases hématogènes se trouvent le plus souvent dans les poumons, le foie, la moelle osseuse, les os longs et les reins. Lymphogène affecte les ganglions lymphatiques régionaux et distants.

En présence de métastases osseuses, le patient se plaint d'une douleur intense dans les articulations de la colonne vertébrale, de la hanche, du genou et de la cheville. Les tissus deviennent fragiles, raison pour laquelle on obtient des fractures pathologiques. Les extrémités perdent leur sensibilité, la paralysie et la parésie sont souvent observées.

En cas de fracture, le traitement est effectué à l'aide de dispositifs de fixation et d'irradiation des zones touchées par les cellules cancéreuses. L'auto-guérison en présence de cellules cancéreuses est impossible. De plus, le médicament Zometa est prescrit, ce qui augmente la densité osseuse..

Un tel traitement a un certain nombre d'effets secondaires, dont les plus dangereux sont:

  • destruction de la mâchoire inférieure;
  • insuffisance hépatique et rénale.

L'hypercalcémie - une augmentation de la quantité de calcium dans le sang, est un signe caractéristique de métastase du cancer du sein dans les os. Elle peut être causée à la fois par l'activité vitale de la tumeur et par les conséquences de méthodes de traitement agressives. Cette condition est considérée comme potentiellement mortelle, par conséquent, les mesures thérapeutiques doivent commencer le plus tôt possible. Vous pouvez lire comment la chimiothérapie est effectuée et est-elle utile dans le traitement de cette maladie sur cette page..

Les métastases pénétrant dans la colonne vertébrale compriment la moelle épinière et les terminaisons nerveuses. Le patient ressent une faiblesse dans les jambes, la douleur dans les vertèbres touchées ne peut pas être arrêtée à l'aide d'analgésiques non narcotiques.

La défaite de la colonne vertébrale inférieure contribue au dysfonctionnement de la vessie et des intestins, les principaux signes de cette maladie sont:

  • incontinence urinaire;
  • défécation spontanée.

Avec la pénétration de métastases dans le cerveau, une douleur intense et une faiblesse dans les membres se développent, il y a une diminution de l'acuité visuelle, une double vision. Violation possible de l'activité intellectuelle et survenue de crises d'épilepsie. Très souvent, les métastases du cancer du sein se trouvent dans le foie, les poumons et la plèvre.

Lorsque le système respiratoire est endommagé, une toux sèche douloureuse apparaît, une douleur dans la poitrine. La patiente perd l'appétit, son corps est épuisé. Les métastases hépatiques entraînent le développement d'une jaunisse obstructive, dont les principaux symptômes sont:

  • indigestion;
  • couleur jaune de la peau;
  • augmentation des taux de bilirubine dans le sang.

La compression de la veine cave conduit au développement de complications telles que l'ascite.

L'apparition de cellules cancéreuses dans la cavité pleurale contribue au développement de l'essoufflement et des douleurs thoraciques. L'hydrothorax est souvent observé - l'accumulation de liquide dans la poitrine. Les premiers secours consistent à pomper l'exsudat à l'aide d'une seringue ou d'un tube flexible relié à un aspirateur.

L'introduction de talc ou d'un antiseptique favorise la prolifération de la cavité pleurale, ce qui empêche la ré-accumulation de liquide.

Ainsi, une tumeur de la glande mammaire peut se propager bien au-delà de ses limites, affectant tous les organes et systèmes. L'examen peut révéler plusieurs foyers secondaires. La méthode de traitement est choisie individuellement, la rééducation implique la restauration des fonctions du système immunitaire, qui est exposé aux effets destructeurs des cytostatiques et des radiations.

Comment les métastases du cancer du sein sont détectées?

Si des métastases sont trouvées dans un organe, il est probable qu'elles soient présentes dans d'autres. Dans ce cas, le foyer de la lésion peut être si petit qu'une femme ne ressentira aucune sensation désagréable. Le diagnostic des métastases est effectué après un examen histologique du tissu mammaire ou simultanément.

Le moyen le plus courant de détecter les métastases est un test sanguin pour les marqueurs tumoraux. La recherche de foyers secondaires dans les os est effectuée par la méthode de la scintigraphie, qui, en présence de formations suspectes, est complétée par un examen aux rayons X.

Une échographie est utilisée pour détecter les métastases dans la cavité abdominale. L'IRM et la tomodensitométrie peuvent détecter les cellules cancéreuses dans les os et le cerveau, les organes respiratoires.

Comment le cancer du sein avec métastases est-il traité??

Il existe 3 traitements pour le cancer du sein avancé: local, systémique et palliatif. Dans le premier cas, la destruction des lésions secondaires est effectuée, dans le second, les cellules cancéreuses individuelles se déplaçant le long des systèmes circulatoire et lymphatique sont éliminées.

La thérapie palliative vise à soulager les symptômes de la maladie et à prolonger la vie du patient. Le traitement général implique l'utilisation de cytostatiques et de médicaments hormonaux. Les résultats n'apparaissent pas immédiatement et les métastases doivent être détruites le plus rapidement possible. L'irradiation des zones touchées y contribue. La prescription d'analgésiques et d'agents réparateurs est obligatoire..

L'apparition de métastases dans le foie aggrave considérablement le pronostic de guérison. Dans la plupart des cas, la présence de lésions secondaires dans cet organe signifie une mort imminente. Les interventions chirurgicales modernes peuvent éliminer des métastases uniques et prolonger la vie du patient de plusieurs années. Nous avons décrit en détail les prévisions à différentes étapes ici.

A cet effet, une résection hépatique avec accès abdominal, une ablation laparoscopique par radiofréquence et une chirurgie plasmatique peuvent être prescrites. En présence de métastases multiples, les interventions chirurgicales ne sont pas effectuées.

Le traitement donne des résultats positifs en l'absence de métastases dans les organes distants. Les dommages aux poumons, au foie et au cerveau rendent la maladie incurable. Le pronostic le moins favorable est celui où plus de 3 organes et systèmes sont endommagés.

La guérison est possible avec les types de cancer hormono-sensibles, la réponse tumorale à la chimiothérapie. La chance de prolonger la vie est donnée par l'utilisation d'une thérapie ciblée.

Un traitement approprié peut prolonger de 3 à 5 ans la vie d'une patiente atteinte d'un cancer du sein métastatique et garantir sa qualité suffisamment élevée. Il est impossible de déterminer exactement combien de temps une femme au stade 3-4 de la maladie vivra. Vous voudrez peut-être savoir comment manger avec un cancer du sein..

Tout dépend du type de tumeur maligne, de l'état général du corps, du nombre d'organes affectés. Certains vivent plus de 10 ans à compter de la date du diagnostic, parfois l'espérance de vie tombe à 1 an.

Nous vous serons très reconnaissants de le noter et de le partager sur les réseaux sociaux.

Métastases du cancer du sein

Une tumeur oncologique se déroule en quatre étapes de développement. La détermination du degré d'évolution de la maladie joue un rôle important dans le diagnostic et la prescription d'un traitement. La dernière étape est considérée comme difficile, le pronostic de guérison du patient est faible. La quatrième étape est caractérisée par la présence de métastases dans tout le corps, est considérée comme une forme incurable.

Le cancer du sein est dangereux avec une évolution asymptomatique, dans laquelle une femme ne cherche souvent un médecin qu'au dernier stade de développement. Mais une visite dans un établissement médical au premier ou au deuxième degré de cancer ne peut empêcher les métastases..

Comment ça se développe

La tumeur cancéreuse est caractérisée par un développement primaire (le développement se produit à partir des tissus de la glande mammaire) et secondaire (des métastases sont observées qui sont apportées par les organes voisins). L'apparition de métastases est caractéristique du dernier stade de la maladie, elle met la vie en danger.

Les cellules cancéreuses se propagent de deux manières:

  • Voie lymphatique - les cellules malignes se propagent à travers les vaisseaux lymphatiques, affectant un ganglion lymphatique distant.
  • Voie hématogène - se propage dans la circulation sanguine. Tout d'abord, les organes internes sont touchés, puis le cancer métastase vers les os et le cerveau.

Les excroissances cancéreuses ont une structure distinctive. Les tumeurs sont caractérisées par la friabilité, qui permet aux cellules de se séparer du nœud et de pénétrer dans la substance biologique, qui les transporte à travers les vaisseaux. Ils se propagent dans tout le corps, s'accumulant dans les tissus osseux et les organes. La formation de métastases se produit.

Les facteurs suivants affectent les métastases:

  • processus immunitaires et biochimiques;
  • la présence d'infections virales;
  • situations stressantes prolongées, surmenage;
  • l'avitaminose;
  • athérosclérose des vaisseaux sanguins.

Symptômes du développement d'un cancer:

  • perte de poids;
  • manque d'envie de manger;
  • sensation de faiblesse, de fatigue;
  • détérioration de la qualité du sommeil, maux de tête;
  • température élevée.

Ces manifestations sont considérées comme de petits signes de métastases. Lorsque les organes et les os sont endommagés, des symptômes spécifiques apparaissent.

Où se propagent-ils

Les métastases du cancer du sein sont un foyer secondaire de la maladie. Pour arrêter le développement d'une tumeur, il est nécessaire de limiter la croissance des métastases. Parfois diagnostiqué avec un carcinome d'autres organes après une période prolongée de guérison du nœud d'origine.

Le cancer du sein métastatique se propage à diverses zones du corps:

  1. Les ganglions lymphatiques. L'infection oncologique pénètre dans les ganglions lymphatiques par la voie lymphatique. Les ganglions situés près de la tumeur cancéreuse sont touchés - axillaires, près de la poitrine.
  2. Cerveau. L'entrée dans le cerveau se fait par la circulation sanguine, provoquant des symptômes supplémentaires. Celles-ci incluent: diminution de l'activité cérébrale, perte partielle de mémoire, changement dramatique de l'humeur et du comportement, aggravation de l'acuité visuelle, nausées, spasmes crâniens douloureux, malaise.
  3. Poumons. Des métastases dans les poumons sont le plus souvent observées, car la fonctionnalité et la structure de l'organe permettent le passage du liquide biologique - sang et lymphe. Les cellules cancéreuses peuvent se propager de deux manières, entraînant des métastases hépatiques. Les symptômes apparaissent rapidement, il y a des difficultés respiratoires, une toux fréquente, irradiant vers le sternum, une respiration sifflante et des spasmes douloureux, des expectorations avec du sang et du mucus. La tumeur survient à l'intérieur des poumons et dans le tissu pleural.
  4. Des os. L'apparition de métastases affaiblit le squelette humain. Le tissu osseux devient fragile et le risque de fracture augmente. Les augmentations de calcium se manifestent dans le sang, ce qui affecte les performances du muscle cardiaque, la digestion et le système nerveux. La compression vertébrale se produit si les métastases se sont propagées à la colonne vertébrale. Avec un développement ultérieur, un engourdissement est observé dans le bras, la jambe. La douleur est ressentie dans les os, ce qui peut être observé pendant la palpation, le mouvement et au repos. Les fractures permanentes sont traitées avec des dispositifs de retenue et une irradiation des nœuds. Les os auto-cicatrisants ne fonctionneront pas.

La présence de métastases dans le traitement d'un nœud oncologique complique la guérison du patient.

Diagnostic et thérapie

Pour confirmer la présence de foyers secondaires d'oncologie, les études suivantes sont le plus souvent utilisées:

  • un test sanguin pour les marqueurs tumoraux;
  • scintigraphie osseuse (scintigraphie), en outre, des rayons X peuvent être utilisés;
  • IRM du cerveau, de la colonne vertébrale;
  • PET, CT;
  • Ultrason;
  • biopsie d'une zone spécifique.

Le traitement des nœuds secondaires se déroule dans trois directions:

  • Thérapie locale ou locale visant à éliminer les métastases. Le traitement est effectué par radiothérapie, chirurgie.
  • Traitement systémique, qui est effectué pour neutraliser les cellules cancéreuses à l'étranger de la zone touchée. La chimiothérapie, les médicaments hormonaux sont utilisés. Il ne guérit pas rapidement, pour éviter les effets indésirables sur le cerveau du dos et de la tête, une radiothérapie supplémentaire est utilisée.
  • Médicaments à effet anesthésique.

L'intervention chirurgicale convient en présence d'une ou plusieurs métastases et en petits volumes. L'opération se déroule de différentes manières, selon la localisation de l'oncologie métastatique.

Foie

Pour un seul foyer, la lobectomie est utilisée (le lobe est découpé), la segmentectomie (excision de la partie segmentaire), l'ablation d'une partie de l'organe (planaire, transversal, marginal, en forme de coin). Si la germination des métastases n'est pas observée, une transplantation d'organe est effectuée.

S'il est impossible d'utiliser les méthodes énumérées, les médecins utilisent des méthodes de traitement interventionnelles:

  • Ablation par radiofréquence - une électrode est insérée dans l'unité oncologique, qui reçoit un courant haute fréquence. Le tissu chauffe et se décompose.
  • Embolisation - un médicament est injecté dans les vaisseaux tumoraux qui perturbe le flux sanguin vers le nœud. Fournit un taux élevé lorsqu'il est combiné avec la chimiothérapie.

Le drainage est parfois utilisé pour améliorer la circulation de la bile.

Poumons

L'intervention chirurgicale est utilisée dans de rares cas, le traitement principal est effectué avec une chimiothérapie. L'opération est indiquée en présence d'une formation, même s'il n'y a pas de rechute après le retrait du nœud primaire, l'apparition d'autres métastases n'est pas observée et la santé du patient permet l'intervention.

Péritoine

Lorsque des foyers malins se produisent, une substance liquide s'accumule dans la cavité. Pour l'enlever, une laparocentèse est utilisée - la paroi du tissu abdominal est percée, la substance est éliminée sous contrôle échographique.

Pour une intervention palliative, un shunt péritonéo-veineux est utilisé (l'accumulation de liquide est détournée dans la circulation sanguine veineuse à l'aide d'un cathéter avec une valve), une omento hépatophrénopexie (le tissu est suturé au foie et au diaphragme) et une excision péritonéale, qui provoque des voies auxiliaires pour le retrait du composant liquide.

Cerveau

Pour une intervention chirurgicale, le nombre de métastases ne doit pas dépasser quatre, la taille ne doit pas dépasser 30 mm. Utilisez la radiochirurgie stéréotaxique. Les cellules cancéreuses sont détruites par des faisceaux dirigés d'ondes radio qui n'affectent pas les tissus sains.

Pour obtenir le résultat, le traitement est associé à la chimiothérapie et à la radiothérapie..

Lorsqu'une opération n'est pas possible, une intervention est utilisée pour une ablation incomplète de la tumeur, ce qui facilite la vie du patient. Un traitement individuel est sélectionné pour chaque patient.

Autres projections

Sans métastases, l'évolution de la maladie a lieu au début du développement du nœud. Pour augmenter l'espérance de vie et sa qualité, les indicateurs suivants sont importants:

  • les métastases n'affectent pas les poumons, le foie, le cerveau;
  • la métastase se produit dans trois organes;
  • la formation métastatique a des cellules avec des récepteurs hormonaux;
  • la tumeur répond aux hormones et à la chimiothérapie;
  • tous les traitements n'ont pas été utilisés.

Le pronostic de l'espérance de vie dans le cancer du sein métastatique dépend de la localisation des métastases. Les dommages au cerveau, au foie et aux poumons offrent une chance de vivre jusqu'à cinq ans. L'opportunité d'augmenter cette période fournira un cours d'hormones, de chimiothérapie et d'endurance individuelle du corps de la femme..

Un diagnostic précoce aide à arrêter la maladie après un cancer. Le taux de survie dépend du stade de développement de la maladie, dans le quatrième, il ne dépasse pas 22%. Mais même à ce stade, il est possible d'améliorer l'état du patient et de transférer le processus malin sous une forme chronique..

Cancer du sein avec métastases

Le cancer du sein est un diagnostic de premier plan dans le classement des maladies oncologiques. Il existe de nombreux facteurs de son développement. C'est l'âge, l'hérédité et la présence d'un gène mutationnel. Mais l'essentiel dans cette affaire est de connaître les premiers symptômes pour une détection rapide et de ne pas considérer la maladie comme une phrase. Oui, c'est dangereux, le traitement est compliqué et personne ne donne de garanties. Mais vous devez toujours vous rappeler qu'il y a des chances, et pendant le traitement, vous ne devez pas perdre courage et tout laisser aller seul - il est important de connecter toutes les méthodes possibles et de lutter contre la maladie..

Le plus grand danger du cancer du sein est qu'il propage très rapidement les métastases. Dans certains cas, cela est même possible au stade d'un petit embryon cancéreux. La maladie peut métastaser n'importe où - dans les poumons, le tractus gastro-intestinal, le cerveau, la peau. Mais ne supposez pas que les métastases du cancer du sein réduiront vos chances de guérison. L'essentiel est d'appliquer un traitement efficace sans délai, pour arrêter la prolifération des cellules et endommager d'autres organes pour prolonger la vie du patient..

Comment améliorer l'efficacité de la thérapie?

Nous aimerions vous présenter une aide dans le traitement de l'oncologie, qui est juste appropriée dans de tels cas. Le fait est que les tumeurs ont une certaine résistance aux effets de la chimiothérapie, de la radio ou de la radiothérapie, il faut donc du temps pour que des résultats efficaces apparaissent. Et si ce n'est pas le cas? Ensuite, vous devez améliorer l'effet des médicaments. C'est pour cela qu'Escosin est conçu. C'est un produit développé selon une technologie américaine brevetée, qui sert de complément à la principale méthode de traitement pour améliorer l'efficacité. Il agit au niveau cellulaire pour ralentir la croissance des cellules cancéreuses et améliorer l'état général du patient. Le médicament n'a pas d'effets secondaires et est capable de le réduire de la chimiothérapie.

Par conséquent, le patient se sent beaucoup mieux, il récupère plus rapidement après l'opération, le cours des radiations. Il est difficile de faire des prévisions de traitement sans connaître la situation spécifique. Mais une chose est sûre: l'effet amélioré du médicament, les ingrédients naturels de la composition et l'innocuité pour le corps sont des faits confirmés. En Amérique, le médicament gagne en popularité, est utilisé dans les cliniques et des résultats positifs sont enregistrés pour collecter des statistiques. «Escosin» affecte doucement le corps et aide à arrêter la progression de la tumeur, qui métastase.

Identifier les premiers signes de maladie est la voie vers un traitement réussi

Nous souhaitons encourager les femmes à subir des examens réguliers par un mammologue et à ne pas oublier l'autodiagnostic des symptômes. Il n'est pas difficile d'examiner indépendamment le sein au moins une fois par mois, pour sonder la présence de phoques. La détection précoce du cancer du sein endormira la tumeur avant qu'elle n'affecte d'autres organes. À ce stade, il y a toutes les chances de réussir à éliminer les cellules cancéreuses chirurgicalement et en suivant un traitement efficace avec des médicaments contre le cancer. Et avec l'aide de moyens pour améliorer la thérapie, ne donnez pas une seule chance à la maladie. être en bonne santé!

Métastases, traitement et survie du cancer du sein

Les métastases du cancer du sein peuvent endommager d'autres organes dans les régions les plus éloignées. Le pronostic de survie est influencé par l'état général de l'organisme, le degré d'agressivité de la tumeur et la taille de la zone touchée. Prolonge la vie, un traitement correct et rapide.

Moyens de métastases du cancer du sein

Au cours du processus de croissance tumorale, un réseau dense de capillaires se forme autour et à l'intérieur de la formation maligne. L'absence de membrane basale et d'endothélium (dans certains cas) rend les capillaires tumoraux facilement perméables. Cela contribue à la migration active des cellules cancéreuses dans tout le corps. La propagation des cellules cancéreuses par le sang, les canaux lymphatiques ou les cavités du corps peut se produire dans n'importe quelle partie du corps.

L'émergence d'un foyer secondaire de la maladie se produit le plus souvent aux stades 3-4. Si des métastases se produisent dans des tissus et des organes rapprochés, elles sont appelées régionales. Dans ce cas, les ganglions lymphatiques du cou et de la ceinture scapulaire sont affectés. Si les cellules cancéreuses pénètrent dans les canaux lactifères, cela peut provoquer une tumeur dans le deuxième sein.

Avec l'écoulement du sang et de la lymphe, les cellules pathologiques pénètrent dans les parties du corps éloignées de la glande. Une telle métastase est appelée distante. Dans ce cas, le cerveau et la moelle épinière, le foie, les reins et le système musculo-squelettique peuvent être affectés. Le premier cancer secondaire survient dans le système respiratoire.

Métastases pulmonaires

Le cancer du sein métastatique peut pénétrer rapidement dans les poumons parce qu'ils sont les plus proches. De plus, il existe plusieurs foyers de la maladie à la fois. Les métastases dans les poumons ne se révèlent pas pendant longtemps. Ils apparaissent initialement comme un rhume, dont les symptômes s'aggravent avec le temps. La pathologie est caractérisée par plusieurs caractéristiques:

  • essoufflement chronique;
  • toux prolongée, paroxystique, improductive et difficile à arrêter;
  • élévation constante de la température;
  • douleur thoracique;
  • fatigabilité rapide.

Une faiblesse générale accrue s'accompagne d'une perte de poids rapide due au manque d'appétit et du liquide commence à s'accumuler dans les poumons. Une toux sèche avec l'évolution de la maladie est remplacée par une toux humide, des expectorations avec des impuretés purulentes apparaissent. La présence d'inclusions sanglantes peut indiquer une hémorragie pulmonaire et pleurale. La lumière qui se ferme progressivement des bronches entraîne une toux suffocante, surtout la nuit. Toute activité physique devient impossible.

La taille et le nombre de métastases sont différents, elles peuvent être grandes ou petites. Il existe des formations uniques, focales et multiples. Les métastases sont localisées à la fois dans un poumon et dans les deux organes.

Métastases hépatiques

Le cancer du sein pénètre dans le foie avec des métastases, ce qui fait que cet organe augmente considérablement en taille. Les patients ressentent une lourdeur, une distension et une douleur dans l'hypochondre droit. La fatigue, la diminution de l'appétit, jusqu'à un refus total de manger, la perte de poids sont également une conséquence de l'oncologie secondaire. Les symptômes des métastases comprennent:

  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • couleur jaune de la peau;
  • urine de couleur foncée;
  • tabouret bouleversé, tabouret léger;
  • nausées Vomissements;
  • gonflement des membres;
  • léthargie;
  • saignements de nez.

Une caractéristique de la pathologie est qu'elle ne peut être détectée qu'à des stades ultérieurs. La douleur et l'inconfort apparaissent d'abord périodiquement et uniquement avec un effort physique. Au fil du temps, le parenchyme hépatique durcit, son bord d'attaque commence à se gonfler. Le liquide s'accumule dans l'abdomen, perturbant d'autres organes internes, provoquant des problèmes respiratoires et une insuffisance cardiaque.

Sous l'influence de métastases, le foie cesse de faire face à la fonction de filtrage du sang. La synthèse des enzymes digestives, des vitamines, des protéines s'arrête. Arrête l'accumulation de glycogène - la principale source d'énergie du corps.

Aux ganglions lymphatiques

Le système lymphatique a une fonction protectrice. Il nettoie les tissus des toxines, des organismes étrangers et de leurs composants. En plus des ganglions cervicaux, les métastases affectent les ganglions lymphatiques de l'aisselle, claviculaire, scapulaire, intercostal, sous-maxillaire. La défaite provoque une augmentation des ganglions lymphatiques, ce qui est bien palpable et déterminé visuellement. Dans le même temps, la structure des organes change peu et une fois pressée, la douleur n'apparaît pas toujours. Le scellement des nœuds se produit plus tard.

Les métastases entraînent une défaillance fonctionnelle dans tout le corps. Ce trouble provoque une fièvre et une transpiration abondante. Il y a une tendance aux rhumes fréquents, à une fatigue rapide sur fond d'épuisement rapide du corps. Les signes de métastases ganglionnaires sont:

  • température élevée constante;
  • rougeur de la peau;
  • gonflement du bras et du cou;
  • perte de voix;
  • problèmes de respiration;
  • Difficulté à avaler
  • une augmentation de la taille des veines des membres supérieurs et du tronc.

L'enflure de la main entraîne une perte partielle de mobilité et une diminution de la sensibilité. Parfois, il y a parésie ou paralysie. Les métastases ganglionnaires peuvent provoquer des troubles névrotiques.

Dans les os

Les métastases entraînent un amincissement osseux. Une fragilité excessive augmente le risque de fractures permanentes. Souvent, les processus oncologiques dans les os conduisent à la destruction de la structure cellulaire normale, suivie d'une augmentation de la masse osseuse et de la formation de croissances. La pathologie n'est déterminée que dans les derniers stades.

Le stade sévère de la maladie est caractérisé par une activité motrice altérée, une perte d'amplitude de mouvement des membres, une douleur constante dans les os et les articulations. La compression des terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale entraîne des perturbations des systèmes digestif et cardiovasculaire. Les maux de tête deviennent permanents, ce qui conduit à une instabilité de l'état émotionnel et mental.

Dans la peau

Ce type de métastases se produit rarement, il peut apparaître à la suite d'une intervention chirurgicale ou comme une réponse du corps à la chimiothérapie. À la surface de l'épiderme ou dans l'épaisseur de la peau, des formations solides apparaissent sous forme de nodules, d'ulcères, de cicatrices, de taches peintes en rouge ou en noir, des nuances de bleu. Ces néoplasmes se développent rapidement, leur hypertrophie peut s'accompagner d'une inflammation locale et d'un œdème..

Diagnostique

Seul un spécialiste doit diagnostiquer les métastases. Pour un diagnostic précis, vous devrez subir un examen approfondi et effectuer un certain nombre de tests, dont la liste sera déterminée par le médecin:

  • radiographie;
  • Ultrason;
  • IRM;
  • tomographie ou scintigraphie par ordinateur de contraste;
  • ponction par aspiration des tissus du prétendu néoplasme secondaire;
  • tests sanguins et urinaires généraux;
  • recherche génétique moléculaire et immunologique;
  • biopsie.

Vous devrez certainement faire un don de sang pour la présence de marqueurs tumoraux. Dans le cas du cancer du sein, le niveau d'un marqueur spécifique ki est déterminé 67.

Traitement

Il est sélectionné en fonction de la forme de métastase. Le choix du traitement est influencé par le degré d'activité du processus oncologique, la taille et la localisation des métastases. L'efficacité du traitement dépend de la tolérance individuelle des médicaments et de la sensibilité des tissus pathologiques à la chimiothérapie.

Habituellement, pour éliminer les métastases, la destruction ciblée des foyers secondaires de lésion est choisie (traitement local). La méthode systémique de traitement détruit les cellules mutées dispersées qui migrent à travers la circulation sanguine et le système lymphatique. La thérapie palliative est prescrite lorsqu'il n'y a aucun moyen d'arrêter la progression des processus tumoraux. Il est conçu pour prolonger la vie du patient et améliorer la qualité de vie (soulager la souffrance).

Si nécessaire, ils ont recours à une intervention chirurgicale. Pour traiter les métastases, une chimiothérapie est prescrite et toutes les cellules qui se divisent rapidement sont détruites dans le corps. Un spécialiste peut opter pour une thérapie ciblée, dans laquelle les médicaments agissent spécifiquement sur un domaine spécifique. Ces médicaments ont moins d'effets secondaires graves. La décision de prescrire des médicaments hormonaux est prise en fonction du test des récepteurs hormonaux et du niveau de la protéine membranaire HER2.

La radiothérapie est considérée comme la principale méthode de traitement. Il est utilisé pour éliminer les métastases lorsqu'elles sont localisées dans des endroits difficiles à atteindre..

Anesthésie

Les médicaments qui soulagent ou soulagent la douleur peuvent aider à faire face au stress psychologique et à poursuivre un traitement adéquat. Pour les métastases du cancer du sein, les anti-inflammatoires non stéroïdiens suivants sont prescrits:

  • Aspirine;
  • Ibuprofène;
  • Kétoprofène;
  • Nimésulide;
  • Diclofénac;
  • Indométacine.

Le paracétamol est un bon bloqueur de COX-3, une enzyme qui provoque l'inflammation et la douleur. Lorsque ces médicaments ne résistent plus à la douleur, des médicaments plus puissants du groupe des opiacés sont prescrits pour bloquer la douleur. Ceux-ci inclus:

  • Morphine;
  • Promedol;
  • Tramal ou tramadol.

La posologie calculée par le médecin ne doit pas être modifiée; le calendrier de prise du médicament ne doit pas être violé. C'est très addictif. Si nécessaire, vous pouvez combiner les médicaments, s'ils sont approuvés par le médecin traitant. L'association de différents médicaments permet parfois d'obtenir des résultats à faibles doses. Pour l'efficacité du soulagement de la douleur, le médecin peut conseiller l'utilisation d'antidépresseurs et de tranquillisants..

Pronostic de survie

L'espérance de vie des patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique dépend de l'emplacement des foyers secondaires et du degré de lésion des organes. Par exemple, les métastases hépatiques peuvent être mortelles plusieurs mois après la détection. Le cancer du poumon secondaire peut prédire une espérance de vie allant jusqu'à 1 an. Le taux de survie des métastases osseuses, en fonction de la taille et du nombre de néoplasmes, peut être supérieur à 1 an. L'atteinte ganglionnaire et cutanée suggère la même durée de vie. Parfois, les spécialistes parviennent à maintenir les patients en vie jusqu'à 5 ans.

La recherche rapide de soins médicaux implique de prolonger la vie jusqu'à 10 ans, si la méthode de traitement est correctement sélectionnée. L'espérance de vie dépend de l'état général et de la capacité du corps à résister aux maladies. Les facteurs importants sont l'âge du patient, sa sensibilité aux médicaments anticancéreux, la présence de maladies concomitantes..