Trois approches principales du traitement des fibromes utérins

Lipome

Le myome utérin est un fibrome, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur ne dépassant pas quelques millimètres de diamètre; à mesure qu'elle grandit, son diamètre peut augmenter jusqu'à plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour estimer la taille du fibrome, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond pendant la grossesse.

  1. Causes d'occurrence
  2. Types de fibromes utérins
  3. Symptômes
  4. Pourquoi les fibromes sont dangereux?
  5. Diagnostique
  6. Traitement des fibromes
  7. Traitement médical
  8. Traitement avec des recettes folkloriques
  9. Décoctions et infusions
  10. Bains hygiéniques
  11. Méthodes de traitement chirurgical
  12. La prévention
  13. Commentaires
  14. Ce qu'il faut éviter avec les fibromes?

Causes d'occurrence

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (hérédité accablée).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles survient une hyperplasie de l'endomètre de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins, avortement, inflammation.
  5. Maladies des organes génitaux causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont la survenue est facilitée par des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète sucré, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. Utilisation de contraceptifs oraux (pilules).
  11. Rayonnement ultraviolet excessif.

Types de fibromes utérins

Il existe les types suivants de fibromes utérins:

  1. La formation pathologique intermusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche du myomètre.
  2. Le site abdominal (sous-séreux) de localisation du néoplasme se produit sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) Ce type de pathologie est caractérisé par le fait que le néoplasme est situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnectée (intraligamentaire) apparaît dans la zone des ligaments utérins.

Symptômes

Dans les premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme au début du cycle menstruel a des crampes spastiques dans le bas de l'abdomen.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut avertir que les règles semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, un écoulement maculé d'impuretés de sang apparaît.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou, au contraire, allongées.
  6. Le symptôme le plus alarmant est qu'une femme ne peut pas concevoir d'enfant..

Aux stades ultérieurs et ultérieurs de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. Augmentation de la douleur abdominale, qui irradie souvent vers les jambes ou la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'une augmentation du travail physique et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, tandis que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le fibrome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins), ce qui provoque chez la femme un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse.
  4. L'apparition d'une image d'un abdomen aigu peut être un symptôme très alarmant. De tels symptômes sont observés si la jambe du néoplasme est tordue et qu'une nécrose s'est développée à la suite d'une nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

Les fibromes peuvent être reconnus par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, une anémie se développe.
  2. Des maux de tête dans les régions temporales et des vertiges apparaissent.
  3. Des douleurs thoraciques peuvent apparaître.
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, en combinaison avec un sentiment d'anxiété, de danger.

Pourquoi les fibromes sont dangereux?

Le myome de l'utérus ne constitue pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide n'est pas pris, l'apparition de complications constitue une menace pour la vie du patient:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'un néoplasme bénin à un néoplasme malin, se manifestant sous la forme d'un cancer du col de l'utérus. Ce processus pathologique est facilité par une diminution de l'immunité. Une telle dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé. Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et étourdissements.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Un évanouissement apparaît.
    • Perte de force et essoufflement.
    • Concentration et distraction altérées.
  • La nécrose tissulaire se produit en raison d'une altération du flux sanguin dans la jambe du nœud fibrome. Cela survient le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen.
    • La température corporelle monte brusquement à des niveaux critiques.
    • Des nausées peuvent apparaître, se transformant en vomissements.
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, les gros fibromes en croissance peuvent exercer une pression multiple sur les organes adjacents. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si la vessie est sous pression, il peut être difficile d'uriner.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais la porter s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut empêcher la sortie normale du fœtus du canal génital.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Le diagnostic exact des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. Avec lui, vous pouvez établir la taille de la tumeur, quel nœud, où se trouve son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite à des fins de biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure du fibrome.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux façons de traiter les fibromes utérins:

  1. Un traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, l'homéopathie, des herbes médicinales, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés..
  2. Chirurgie. La méthode implique des méthodes chirurgicales d'intervention.

Si une femme dont l'âge a dépassé la barre des 40 ans, qu'elle est en état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas le niveau de 12 semaines, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut être effectué sans chirurgie. Dans ce cas, il est très important qu'elle ne soit pas dérangée par la douleur et que le tableau clinique ne présente pas de symptômes aggravés..

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement contribue à la résorption des fibromes, à la réduction des néoplasmes, uniquement si le fibrome est petit et ne dépasse pas un cm et demi. Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire.

  • Le traitement avec des contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidon.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (non ménopausée). Dans ce cas, une diminution du niveau d'hormones est observée dans le corps de la femme et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser des infusions, des teintures et des décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Il est impossible de guérir complètement des fibromes utérins avec des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales..

    Lors du choix d'une telle méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, en fonction de leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, dont chacun exercera un certain effet thérapeutique:

    • Plantes antinéoplasiques. Ce groupe comprend les herbes:
      • Potentille des marais.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européenne.
      • Utérus de Borovaya.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Éleuthérocoque.
      • Schisandra chinensis.
      • Marais de Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • La tanaisie.
      • Herbe de rêve.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant la pause entre les cycles menstruels, il ne sera pas superflu d'utiliser les herbes suivantes:
      • Achillée.
      • Herbe de bourse de berger.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Les recettes suivantes sont utilisées pour la préparation de décoctions et d'infusions:

    • Prenez 30 grammes d'ortie et de millefeuille, versez de l'eau bouillante (250 ml) et versez dans un thermos. Insister sur le mélange obtenu pendant 3 heures et boire avant les repas 3 fois par jour, 80 ml.
    • Avec le diagnostic de fibromes, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, ils la boivent 3 tasses à café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de sanglier (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures alcoolisées, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour..
    • Broyez 10 grammes dans un hachoir à viande. racine de bardane, ajoutez un demi-litre d'eau chaude et laissez infuser pendant 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, il est possible de réappliquer la perfusion.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais également pour un usage externe, pour la douche et la mise en place de bains hygiéniques:

    • À cette fin, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y sont ajoutés. La solution est agitée, un tampon imbibé est inséré dans le vagin pendant la nuit. Le lendemain, de l'huile de camphre est appliquée, un tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois.
    • L'herbe séchée de chélidoine dans le volume d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est filtrée et utilisée pour se doucher pas plus de deux fois par jour.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour sa préparation, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insistée pendant une nuit. Le matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Méthodes de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Une intervention chirurgicale devient une condition inévitable pour plusieurs raisons:

    1. Modifications de la taille de l'utérus âgées de plus de 12 semaines. Dans le même temps, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches..
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Mort et nécrotisation néoplasiques.
    4. Adhésion au myome utérin de l'adénomyose.

    Après un examen détaillé, le médecin décide d'opérer ou non le patient..

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie a lieu.
    2. Hystéroscopie. Pour cette opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération est effectué par le vagin.
    3. Laparotomie. Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans laquelle une incision est pratiquée dans le bas de l'abdomen. Il est utilisé extrêmement rarement, lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes d'un abdomen aigu (avec torsion des fibromes avec nécrose ultérieure).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, une méthode radicale est utilisée, l'ablation complète du corps de l'utérus (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est l'absence de sutures chirurgicales, la rééducation rapide d'une femme malade et la capacité de préserver la fertilité..

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps et d'observer les règles d'un mode de vie sain.

    Une femme a besoin:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, maîtrisez les situations stressantes, si possible, gardez l'esprit tranquille et ne succombez pas à la panique dans un environnement difficile.
    • Adhérez aux règles d'une alimentation équilibrée. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes au grand air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforcer le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an, subir un examen médical et être examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, une fois par an, subir une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin.
    • Protégez-vous correctement des grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil.
    • En automne et au printemps, consommez en plus des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis des femmes sur les fibromes utérins:

    Ce qu'il faut éviter avec les fibromes?

    Avec le développement de cette maladie, certaines règles doivent être respectées, ce qui ne permettra pas la progression rapide de ce type de pathologie:

    • Une femme malade ne doit pas utiliser de procédures basées sur un effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'un lieu de vacances, choisissez des pays au climat tempéré; en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Dormez au moins 8 heures par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Respectez toutes les prescriptions prescrites par le médecin.

    L'efficacité du traitement pour cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et règlements sont suivis avant et après la chirurgie.

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas beaucoup de résultats, et peut parfois nuire à la santé (utilisation déraisonnable et illettrée de plantes médicinales).

    Myome de l'utérus

    Le myome de l'utérus est une maladie chronique du corps de l'utérus, qui se manifeste par la croissance d'un ou plusieurs nœuds ressemblant à une tumeur dans ses couches musculaires. En conséquence, la taille de l'utérus augmente, sa forme est déformée. Cela conduit à un symptôme désagréable - saignements pathologiques, mictions fréquentes, douleurs dans le bas-ventre et dans la région pelvienne, altération de la reproduction. Mais cela ne se produit pas toujours - les signes de fibromes utérins chez les femmes dépendent du nombre de nœuds, ainsi que de leur taille. Dans plus de la moitié des cas, les ganglions myomateux sont de petite taille et ne se manifestent en aucune façon.

    La maladie est très courante. Selon les statistiques, à 45 ans, jusqu'à 70 à 80% des femmes souffrent de myome.

    Les tactiques de traitement dépendent du stade de la tumeur, de la vitesse de sa croissance et de l'âge du patient. Comprend les méthodes conservatrices et chirurgicales. L'évolution asymptomatique ne nécessite qu'une observation régulière par un gynécologue.

    Causes de la maladie

    Le myome est une maladie hormono-dépendante. Cela signifie que les ganglions se développent en réponse aux effets des hormones sexuelles féminines, en particulier la progestérone et les œstrogènes. Par conséquent, il ne survient que chez les femmes en âge de procréer. Cependant, il se développe le plus souvent à la fin de la période de reproduction et de la préménopause. Les ganglions de petite et moyenne taille au début de la ménopause ont tendance à régresser ou, comme on dit, à se dissoudre. Chez les femmes, après le début de la ménopause, des fibromes peuvent apparaître en réponse à la prise de médicaments contenant des œstrogènes.

    Il n'y a pas de données scientifiques qui confirmeraient de manière fiable que la cause du développement des fibromes est un trouble hormonal. Chez de nombreux patients, les ganglions apparaissent dans le contexte de niveaux hormonaux normaux. Cela signifie que cette maladie hormono-dépendante n'est pas hormonodépendante..

    Une certaine dépendance héréditaire a été révélée, cependant, il est également impossible de parler de l'influence directe du facteur héréditaire de cette maladie..

    Il existe des facteurs de risque:

    • ménarche tardive;
    • un grand nombre d'avortements;
    • flux menstruel abondant;
    • maladies inflammatoires de la région génitale;
    • Kystes de l'ovaire;
    • contraception analphabète à long terme;
    • dysfonctionnement hépatique;
    • absence d'accouchement et de lactation à l'âge de 30 ans;
    • surpoids;
    • troubles du métabolisme des glucides;
    • mode de vie sédentaire;
    • stress.

    Cependant, il est aujourd'hui impossible de déterminer de manière fiable la cause des fibromes et la probabilité de leur développement chez une femme en particulier..

    Classification des formations myomateuses

    Le corps de l'utérus se compose de la couche musculaire et de la membrane muqueuse qui tapisse sa partie interne.

    Les formations myomateuses sont localisées dans le tissu conjonctif musculaire. Le foyer de leur croissance est une cellule défectueuse, qui subit certains changements, et commence à se diviser à un rythme plus rapide que les voisins.

    Le résultat est un nœud myomateux - une accumulation locale de fibres musculaires lisses entrelacées de manière chaotique. En moyenne, ses dimensions vont de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Cependant, on trouve parfois des néoplasmes très volumineux. Certains atteignent quelques kilos.

    Les cellules myomateuses ne dégénèrent pratiquement pas en cellules malignes. Cela se produit dans moins de 1% des cas..

    Attention! Même la croissance rapide des fibromes n'est pas un signe de sa malignité.

    Les fibromes utérins peuvent être situés dans différentes couches. Pour ces raisons, les nœuds sont divisés selon les types suivants:

    • Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe dans la cavité utérine. Il peut dépasser complètement vers l'intérieur, de moitié ou moins.
    • Intramural ou intermusculaire - situé à l'intérieur de la paroi de l'organe.
    • Sous-séreux ou sous-péritonéal - fait saillie de l'extérieur (dans le péritoine).

    Parmi ces types, il y a un fibrome qui pousse sur un pédicule.

    Symptômes des fibromes utérins

    Bien que la maladie ait une prévalence élevée, environ 35 à 40% des patients présentent des symptômes graves - dans le reste, ils sont asymptomatiques..

    • Menstruations abondantes et prolongées.
    • Caillots dans le sang menstruel.
    • Sensation de pression dans la région de la vessie.
    • Urination fréquente.
    • Douleur abdominale basse.
    • Hypertrophie abdominale.
    • Douleur pendant les rapports sexuels.

    Des complications surviennent avec de gros néoplasmes.

    Développement fréquent d'anémie causée par des saignements menstruels abondants et prolongés.

    Trouble de la reproduction - survient généralement avec un site intramural. Dans ce cas, des difficultés surviennent avec le début de la grossesse, car les ganglions empêchent la fixation de l'ovule sur la muqueuse utérine. Cela peut également provoquer une fausse couche..

    Une complication rare est le dysfonctionnement des organes voisins: la vessie et le rectum.

    Diagnostique

    Le médecin peut suspecter des fibromes utérins, sur la base des plaintes du patient, et après un examen gynécologique, en cas d'augmentation de la taille de l'organe.

    Auparavant, le degré de développement de la maladie était corrélé aux semaines de grossesse, en fonction de l'augmentation de la taille de l'utérus de la patiente. Cela s'est produit depuis l'époque où il n'y avait pas de diagnostic par ultrasons. Or la définition du type "fibromes correspondant à 8-9 semaines de gestation" sert de marqueur de la taille du fibrome, mais pas de critère diagnostique.

    Il est possible de diagnostiquer de manière fiable la maladie uniquement grâce aux résultats d'un examen échographique. L'imagerie par ultrasons vous permet de déterminer avec précision la taille des nœuds, leur emplacement et leur type. Il est nécessaire que, lors de l'élaboration du résultat, le médecin en échographie fasse non seulement une description des nœuds, mais également un dessin schématique de l'utérus avec leur emplacement et indiquant la taille de chaque.

    Ceci est important pour le médecin traitant lors de la planification d'un traitement ultérieur. Par exemple, afin de comprendre exactement comment les néoplasmes doivent être supprimés. Ou est-il possible pour une patiente de devenir enceinte avec un tel arrangement de nœuds.

    Étant donné que l'échographie ne peut pas toujours faire face à des formations trop grandes et à un utérus très élargi, dans certains cas, en plus de l'échographie, une IRM est prescrite.

    L'hystéroscopie est l'un des outils de diagnostic supplémentaires. Il s'agit d'une étude endoscopique, lorsqu'une sonde avec une caméra est insérée dans la cavité utérine et examinée de l'intérieur. Cette méthode n'est pas souvent nécessaire.

    Traitement des fibromes utérins

    Embolisation de l'artère utérine (EAU)

    Il s'agit d'une méthode peu invasive et assez sûre, qui consiste à bloquer le flux sanguin vers les ganglions myomateux. En conséquence, ils ne reçoivent aucune nourriture et régressent en quelques heures..

    Dans ce cas, les coupes ne sont pas effectuées. Une substance contenant des emboles est injectée dans l'artère fémorale à l'aide d'un tube - de petites boules qui, comme un bouchon, bloquent la circulation sanguine.

    C'est une méthode qui préserve complètement les organes. Le taux de complications graves lors de son utilisation est d'environ 1%.

    Il y a des réactions secondaires prononcées. Ce sont des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen pendant plusieurs heures, qui nécessitent un soulagement avec un médicament anesthésique. Pendant plusieurs jours, il peut y avoir des nausées, des vomissements, de la fièvre, des troubles urinaires.

    La méthode est indiquée pour les femmes en âge de procréer présentant des fibromes symptomatiques.

    Méthodes chirurgicales

    Le plus grand nombre d'opérations chirurgicales dans le domaine de la gynécologie concerne les fibromes utérins. Ablation chirurgicale des ganglions de l'utérus et de l'utérus lui-même, si d'autres types de traitement sont inefficaces.

    Myomectomie

    Élimination des ganglions myomateux avec préservation de l'organe.

    La méthode de fonctionnement dépend généralement du type de nœuds:

    1. Hystéroscopique. Dans ce cas, l'incision n'est pas faite. Le retrait est effectué avec un résectoscope, qui est inséré dans le vagin. Ce type d'opération n'est possible qu'avec une disposition sous-muqueuse des nœuds..
    2. Laparoscopique. L'opération est réalisée à l'aide d'un laparoscope à travers plusieurs perforations dans la cavité abdominale.
    3. Abdominal. Des incisions sont pratiquées dans l'abdomen et l'utérus. Ce type d'opération est utilisé pour le myome multiple. Bien qu'il s'agisse de l'intervention la plus invasive avec une longue période de récupération, elle appartient également à la chirurgie de préservation des organes..

    Le plus opportun est l'élimination des formations myomateuses macroscopiques de taille moyenne (2 à 5 cm de diamètre), jusqu'à ce qu'elles atteignent de grandes tailles. Cela complique considérablement leur traitement et peut conduire à la nécessité d'une hystérectomie..

    Hystérectomie (ablation complète de l'utérus)

    Une mesure extrême qui ne doit être prise qu'en cas de symptômes sévères et d'organes de très grande taille, ainsi que si d'autres méthodes ne fonctionnent pas.

    L'opération est également réalisée par voie laparoscopique, hystéroscopique ou abdominale.

    Habituellement utilisé pour les femmes de plus de 40 ans qui ont déjà des enfants.

    Tous ces types d'intervention chirurgicale sont réalisés sous anesthésie générale ou péridurale..

    Thérapie médicamenteuse

    Contraceptifs. Peut réduire les saignements abondants et stabiliser temporairement la croissance des petits nodules.

    Médicaments qui provoquent une ménopause temporaire. En cours de candidature (généralement 6 mois), les nœuds diminuent, mais après annulation, ils reviennent rapidement à leur taille précédente, et parfois à de grandes tailles. La régression complète du fibrome n'est possible qu'avec sa très petite taille.

    Dispositif intra-utérin Mirena. Grâce à l'effet sur l'endomètre, il supprime le symptôme - saignements menstruels abondants.

    Les médicaments listés sont symptomatiques et n'ont pas d'effet thérapeutique persistant..

    Cryothérapie (nœuds de congélation).

    Ablation FUS (évaporation à distance avec un faisceau ultrasonore étroitement dirigé).

    Ce sont de nouvelles méthodes avec peu de preuves. Par conséquent, ils ne sont pas largement utilisés.

    Attention! Compléments alimentaires, y compris indole, sangsues, réflexologie, phytothérapie - ne traitent pas les fibromes utérins.

    Approches modernes du traitement

    Les méthodes utilisées par le médecin dépendent de nombreux facteurs..

    Concept moderne de traitement des fibromes utérins:

    • Les fibromes utérins ne nécessitent un traitement que s'il est indiqué.
    • Le traitement ne doit pas être plus grave que la maladie elle-même.
    • L'approche du traitement doit être aussi préservatrice que possible des organes.
    • Le traitement doit fournir l'effet le plus durable.
    • Concentrez-vous sur le maintien de la fonction de reproduction même si la femme ne prévoit pas de grossesse maintenant.

    Les symptômes et le traitement des fibromes sont interdépendants. Lors du choix d'une thérapie, vous devez répondre aux questions suivantes:

    • Les fibromes interfèrent-ils avec la vie d'une femme.
    • Quels et où se trouvent exactement les nœuds.
    • Grandissent-ils.
    • Une femme planifie-t-elle une grossesse et quand.
    • Âge du patient.

    Étant donné que le myome ne dégénère pas en cancer et que dans environ 60% des cas, il ne se manifeste d'aucune façon ou que les symptômes sont insignifiants, il ne vaut pas la peine de soumettre une femme à un traitement, et encore plus à une intervention chirurgicale. Les recommandations de certains médecins pour éliminer les fibromes simplement parce qu'ils existent sont totalement injustifiées, sans parler de retirer l'organe entier. La santé du patient peut souffrir davantage d'un traitement radical que de petits fibromes.

    Avec un parcours asymptomatique, il est recommandé de subir une échographie tous les 6-12 mois et d'observer la dynamique.

    Cependant, si les nœuds croissent régulièrement de la mesure à la mesure, c'est également une raison de traitement..

    Mais si une femme est préménopausée et que la croissance des fibromes et les symptômes sont modérés, le médecin peut choisir une position d'attente..

    Après le début de la ménopause, la production d'hormones sexuelles s'arrête et le myome se dégrade. En cas de règles abondantes, dans ce cas, la spirale Mirena peut être prescrite comme traitement symptomatique..

    Si une femme planifie une grossesse, il est important de comprendre comment les nœuds peuvent interférer avec cela - s'ils déforment la forme de l'utérus, s'ils interfèrent avec la fixation d'un ovule fécondé à ses parois, si des nœuds à croissance rapide interfèrent avec le développement du fœtus. Si ces facteurs sont exclus, vous pouvez devenir enceinte avec des fibromes.

    Si les néoplasmes entraînent une infertilité et une fausse couche, un traitement est nécessaire - embolisation ou myomectomie. Il est important de prendre en compte le fait que les fibromes sont une maladie avec un risque de récidive. Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une telle intervention si une femme envisage une grossesse dans un proche avenir. Si elle le reporte de plusieurs années, il y a une chance que les nœuds se développent à nouveau..

    La prévention

    Pour la prévention de la maladie, il est important d'exclure tout ce qui met une femme en danger - stress, anémie, congestion veineuse dans la région pelvienne, contraception analphabète, inflammation, avortement.

    Par conséquent, les mesures préventives seront les suivantes:

    • sommeil normal;
    • nutrition adéquat;
    • maintenir un poids optimal;
    • activité physique;
    • vie sexuelle régulière;
    • traitement rapide des maladies de la région génitale féminine;
    • maintenir la grossesse et l'allaitement pendant au moins 4 à 6 mois.

    Aussi, pour la prévention des fibromes, il est important de réaliser la fonction reproductrice à temps. Il est optimal que la première naissance ait lieu vers 22 ans et la seconde à 25 ans. Le premier travail tardif entraîne un vieillissement prématuré des myocytes (cellules musculaires), ce qui signifie une diminution de la capacité de l'utérus à s'étirer et à se contracter, et une tendance à former des ganglions.

    Les fibromes utérins ne sont pas seulement susceptibles d'être corrigés, mais ils n'appartiennent pas à des maladies dangereuses. Pour que le traitement des fibroïdes soit le plus efficace, il est important de l'identifier à temps. Par conséquent, des visites régulières chez le gynécologue font également partie des mesures préventives..

    Myome de l'utérus

    Les fibromes utérins sont une maladie qui, selon le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, affecte environ un tiers des femmes. Avec cette pathologie, des nœuds de tissu musculaire lisse se forment dans la paroi de l'organe. Il n'y a pas de cellules malignes dans les myomes, elles ne mettent pas la vie en danger, mais elles peuvent provoquer des symptômes, des problèmes de grossesse.

    «L'échographie a montré que vous avez des fibromes dans l'utérus», ces mots inquiètent souvent les femmes. En fait, tout n'est pas si effrayant.

    Causes des fibromes utérins

    On pensait autrefois que les fibromes utérins sont une tumeur bénigne qui se développe en raison d'un déséquilibre entre les hormones sexuelles féminines - les œstrogènes et la progestérone. La science moderne sait que ce n'est pas le cas. Les scientifiques et les médecins sont obligés de l'admettre: pour le moment, il est impossible de nommer les raisons exactes du développement des fibromes utérins. Il existe deux théories:

    La théorie embryonnaire affirme que les troubles surviennent avant même la naissance de la fille. Le fait est que les cellules musculaires lisses de la paroi de l'utérus du fœtus mûrissent relativement tard - à 38 semaines de gestation. Dans les intestins et la vessie, ces processus sont terminés en 16 semaines. En raison d'une maturation tardive, le tissu musculaire lisse de l'utérus reste dans un état instable plus longtemps, il existe donc un risque plus élevé de troubles conduisant à un myome.

    La théorie traumatique dit que les dommages au myomètre se produisent pendant la vie. Elle peut être causée par de multiples périodes, curetage et avortement, maladies inflammatoires, actions imprudentes des obstétriciens pendant l'accouchement.

    Le fibrome utérin ne se développe pas à cause des hormones, mais elles affectent sa croissance. Les ganglions myomateux n'apparaissent presque jamais chez les filles avant la première menstruation et diminuent après la ménopause.

    Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer des fibromes utérins:

    • Âge. La maladie touche 40 à 60% des femmes âgées de 35 ans et 70 à 80% à 50 ans.
    • Première menstruation à un âge précoce.
    • Hérédité. Les risques sont accrus si des fibromes utérins ont été diagnostiqués chez des parents proches.
    • en surpoids.

    Les fibromes sont plus fréquents chez les femmes qui n'ont jamais accouché. Les risques diminuent avec le nombre de grossesses et de naissances.

    Types de fibromes utérins

    La paroi de l'utérus est comme un sandwich dont le «remplissage» est précisément la couche musculaire. L'intérieur de la cavité de l'organe est tapissé par la membrane muqueuse (endomètre), à ​​l'extérieur il est recouvert par la membrane séreuse (périmétrie). Les nœuds myomateux peuvent se développer vers l'intérieur ou vers l'extérieur, selon cela, ils sont divisés en trois types:

    Les fibromes sous-séreux se développent sur la surface externe de l'organe, sur une large base (comme un monticule) ou sur un pédicule (comme un champignon). Ils ne provoquent le plus souvent pas de symptômes..

    Les fibromes sous-muqueux font saillie dans la cavité de l'organe. Ils sont les plus problématiques, car ils sont la cause la plus fréquente de saignements et de problèmes de grossesse. Les fibromes sous-muqueux sont divisés en trois types:

    1. Type zéro - complètement dans la cavité utérine.
    2. Le premier type - faire saillie de moitié dans la cavité de l'organe.
    3. Le deuxième type - dépasse de moins d'un tiers.

    Les fibromes intra-muros sont situés à l'intérieur de la couche musculaire, peuvent se développer davantage vers la cavité utérine, vers l'extérieur ou être au milieu.

    Séparément, les fibromes cervicaux sont isolés.

    Symptômes des fibromes utérins

    La plupart des femmes ne présentent pas de symptômes ou ne réalisent même pas qu'elles ont des fibromes utérins. Souvent, le diagnostic est posé par hasard, lors d'une échographie pour une autre raison. Il y a des situations où une femme subit un test sanguin, une anémie (diminution du taux d'hémoglobine) est détectée et un examen plus approfondi montre que la raison en est une menstruation abondante due à des fibromes utérins.

    Trois symptômes sont les plus courants:

    1. Règles abondantes, prolongées (plus d'une semaine) et douloureuses.
    2. Si le fibrome est gros, il comprime la vessie et le rectum. Des problèmes de selles et de miction surviennent. Une femme peut se plaindre d'avoir une constipation persistante, tire souvent pour uriner.
    3. Une hypertrophie abdominale se produit également avec de gros fibromes utérins. Les femmes n'attachent souvent pas beaucoup d'importance à ce symptôme, elles croient qu'elles viennent de s'améliorer..

    Les douleurs dans le bas de l'abdomen, les jambes et le bas du dos, les douleurs pendant les rapports sexuels et d'autres symptômes sont moins fréquents et sont généralement causés par d'autres conditions médicales sous-jacentes.

    Le myome de l'utérus n'est PAS une tumeur maligne. Mais les maladies oncologiques peuvent se manifester avec des symptômes similaires, vous devez donc consulter un gynécologue et être examiné.

    Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux??

    Il existe de nombreux mythes à ce sujet. Même certains gynécologues continuent à y croire, bien que des recherches scientifiques sérieuses aient été menées depuis longtemps et que tous les i aient été pointillés..

    La principale idée fausse est que «avec le temps, le myome se transformera sûrement en cancer». Et de là découle la conclusion - "une terrible tumeur doit être enlevée le plus tôt possible". En fait, les fibromes utérins n'ont rien à voir avec le cancer. Les tumeurs malignes du myomètre sont appelées léiomyosarcomes. Leurs causes sont inconnues et il n'y a aucune preuve que cela puisse être dû à des fibromes utérins..

    Les ganglions myomateux renaissent en tumeurs malignes pas plus souvent que le myomètre normal.

    Le deuxième mythe courant est qu'une femme atteinte de fibromes utérins ne pourra pas tomber enceinte. En fait, ce n'est pas toujours le cas. Et même si les fibromes provoquent une infertilité ou une fausse couche, dans la plupart des cas, cela peut être corrigé avec un traitement..

    Certains gynécologues de la «vieille école» intimident les femmes, disent qu'elles ne peuvent plus aller aux saunas, aux solariums, se détendre dans les pays chauds, s'entraîner dans la salle de sport, faire des massages et de la physiothérapie, faire l'amour. Il a été prouvé que ce n'est pas le cas. Une femme atteinte de fibromes utérins peut mener une vie bien remplie et active s'il n'y a pas de saignements abondants.

    Aucun de ces facteurs ne fera croître rapidement les nœuds. En général, la croissance des fibromes utérins est une chose imprévisible. Dans chaque cas spécifique, il est impossible de dire comment la maladie se comportera en dynamique, quel que soit le mode de vie auquel une femme adhère et quelles que soient les restrictions qu'elle observe. Par conséquent, il est important de subir régulièrement une échographie et de surveiller l'état des nœuds..

    Par exemple, une étude a suivi des femmes atteintes de fibromes utérins pendant un an. Les résultats étaient très différents. Dans certains, les nœuds pendant cette période ont diminué de 25%, dans d'autres, ils ont augmenté de 138%.

    Qu'est-ce qui est vraiment dangereux avec les fibromes utérins? Certaines femmes développent des complications:

    • Anémie - une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang en raison d'un saignement sévère. Il se manifeste sous forme de pâleur, de fatigue accrue, de faiblesse, de maux de tête et d'étourdissements.
    • Certains fibromes utérins conduisent à l'infertilité et à une fausse couche.
    • Les femmes atteintes de fibromes utérins ont un risque 2 à 2,5 fois plus élevé de syndrome climatérique - un complexe de symptômes qui surviennent peu de temps avant, pendant et après la ménopause.

    Comment les gynécologues modernes traitent les fibromes utérins?

    En gynécologie moderne, non seulement la compréhension du mécanisme de développement des fibromes utérins a changé, mais également les approches de son traitement. Différentes méthodes sont utilisées, chacune d'elles a ses propres avantages et indications. Tout d'abord, vous devez déterminer si une femme a besoin d'un traitement. Si les fibromes utérins sont petits, ne se développent pas et ne provoquent pas de symptômes, l'observation au fil du temps suffit.

    Ainsi, il est nécessaire de traiter une femme atteinte de fibromes utérins si:

    1. Il y a l'un des trois symptômes dont nous avons parlé ci-dessus.
    2. Les deux ou trois dernières échographies, effectuées à un intervalle de 4-6 mois, ont montré que le myome est en constante croissance.
    3. Une femme veut avoir un bébé et les fibromes peuvent interférer avec l'apparition, la gestation.

    Chirurgie

    Comme les fibromes utérins antérieurs étaient considérés comme une tumeur (bien que bénigne), ils l'ont combattue radicalement. Souvent, les médecins ont immédiatement suggéré que les femmes se font enlever leur utérus. «Envisagez-vous de tomber enceinte plus? Alors pourquoi as-tu besoin de ce sac de nœuds? " Auparavant, on pouvait souvent entendre cela des médecins. Et si un gynécologue moderne le dit, il vaut mieux rester loin de lui. L'opération d'ablation chirurgicale de l'utérus (hystérectomie) est une mesure extrême, elle est autorisée lorsqu'il est absolument impossible de faire autrement.

    L'utérus est nécessaire non seulement pour porter une progéniture. Cet organe remplit d'autres fonctions importantes dans le corps féminin. Après l'ablation de l'utérus, le syndrome posthystérectomie se développe, il menace de complications graves.

    Une autre option chirurgicale est la myomectomie. Pendant l'opération, le chirurgien n'enlève que les fibromes, l'utérus reste en place et la femme peut devenir enceinte à l'avenir. L'intervention chirurgicale peut être réalisée de différentes manières: par incision, ponction (laparoscopique), à ​​l'aide d'installations robotiques, sans incision à travers le vagin.

    Conséquences de l'ablation des fibromes utérins et grossesse

    Après la myomectomie, les symptômes des fibromes utérins disparaissent, la femme peut devenir enceinte et avoir un bébé. Mais le principal inconvénient du traitement chirurgical est le risque élevé de récidive. Après 4 à 5 ans, environ la moitié des femmes opérées auront à nouveau des fibromes. Par conséquent, l'opération est indiquée dans les cas où une femme envisage une grossesse dans un proche avenir, et pas quelque temps plus tard..

    Autres conditions dans lesquelles l'élimination des fibromes peut être effectuée:

    • Si le médecin est sûr que pendant l'opération, la cavité utérine ne sera pas ouverte et l'organe n'aura pas à être retiré.
    • Sauf s'il reste de nombreuses grandes cicatrices sur l'utérus.

    Cependant, même une cicatrice peut créer des problèmes pendant la grossesse et devenir une indication pour une césarienne. Une autre complication possible est les adhérences qui peuvent conduire à l'infertilité. Sans parler du fait que toute intervention chirurgicale comporte certains risques. Ces dernières années, la liste des indications de la myomectomie a été considérablement réduite, car de nouvelles techniques mini-invasives sont apparues..

    Méthode moderne de traitement des fibromes utérins - EAU

    Une procédure appelée embolisation de l'artère utérine - abrégée en EAU - existe depuis plusieurs décennies, mais elle n'a été largement utilisée que récemment pour traiter les fibromes utérins. Pour cette raison, même certains gynécologues se méfient d'elle. Mais des études scientifiques ont prouvé de manière concluante qu'il s'agit d'une méthode efficace et sûre, et qu'elle convient à la plupart des femmes atteintes de fibromes utérins qui ont besoin d'un traitement..

    L'essence de la procédure est que sous contrôle des rayons X, un cathéter est inséré dans le vaisseau alimentant les fibromes utérins, et à travers lui un médicament embolisant spécial est inséré. Ce médicament se compose de particules microscopiques qui obstruent la lumière des petits vaisseaux. Le nœud myomateux cesse de recevoir de l'oxygène et des nutriments, meurt et est remplacé par du tissu conjonctif. Si le fibrome se trouve à l'intérieur de la cavité de l'organe sur le pédicule, il se sépare et sort.

    L'embolisation de l'artère utérine présente plusieurs avantages par rapport aux méthodes chirurgicales de traitement des fibromes:

    • Il s'agit d'une procédure non invasive. Aucune anesthésie nécessaire. Aucune incision - un cathéter est inséré dans l'artère fémorale par une petite ponction dans la cuisse supérieure.
    • Aucun risque de complications liées à la chirurgie.
    • La récupération se produit rapidement après les EAU. Le deuxième ou troisième jour après la procédure, la femme est renvoyée chez elle.
    • La période de rééducation est beaucoup plus courte qu'après myomectomie.

    Et le plus important est le résultat. La recherche montre que 98% des femmes après les EAU n'ont pas besoin de traitements supplémentaires. Dans le même temps, après une myomectomie, en raison de la forte probabilité de récidive des fibromes, des médicaments hormonaux sont prescrits aux femmes.

    Le risque de récidive après les EAU est inférieur à 1%. Si le nœud myomateux est retrouvé, la procédure peut être répétée.

    L'embolisation des artères utérines est le traitement préféré des fibromes si une femme envisage une grossesse à long terme, si de nombreux ganglions se trouvent dans l'utérus.

    Pourquoi les gynécologues ne parlent-ils pas toujours aux femmes de ce type de traitement? Premièrement, certains médecins eux-mêmes sont mal informés sur la procédure des EAU pour les fibromes. Ils agissent sur le principe «et si ce n'est pas encore suffisamment étudié et dangereux». Bien que, comme nous l'avons déjà dit, il n'y ait aucune raison pour de telles pensées: l'efficacité et la sécurité des EAU ont été prouvées dans des études cliniques sérieuses..

    Deuxièmement, tous les médecins ne maîtrisent pas la technique des EAU et toutes les cliniques ne disposent pas des équipements nécessaires à sa mise en œuvre. Les gynécologues travaillent à l'ancienne et hésitent à référer «leurs» patients à d'autres spécialistes.

    Que devrait faire une femme qui a reçu un diagnostic de fibromes utérins? Devenez un patient bien informé. Vous pouvez trouver de nombreuses informations sur Internet sur l'embolisation de l'artère utérine. S'il n'y a pas de spécialiste dans votre ville qui pratique ce type de traitement, vous pouvez vous rendre à la clinique européenne ou obtenir une consultation à distance de notre médecin - pour cela, envoyez les résultats de la recherche à notre e-mail.

    Les drogues aident-elles?

    Le traitement médical des fibromes utérins est possible, mais les indications pour son utilisation sont limitées. Il est conseillé d'utiliser un seul médicament - l'acétate d'ulipristal. Il bloque les récepteurs de l'hormone progestérone et arrête la croissance des fibromes. Les nœuds sont réduits dans 60% des cas. Il est recommandé d'effectuer deux ou trois cycles de traitement à intervalles de 2 mois, tout en effectuant régulièrement une échographie et en surveillant la croissance des ganglions.

    Une telle thérapie n'est indiquée que pour les jeunes femmes atteintes de fibromes utérins jusqu'à 3 cm et son inconvénient est qu'elle n'a qu'un effet temporaire. Il est impossible de prédire quand la croissance des fibromes recommencera après un traitement..

    Existe-t-il des mesures efficaces pour prévenir les fibromes utérins?

    Étant donné que les causes exactes de la maladie sont inconnues, il n'existe aucune méthode efficace de prévention..

    Les risques sont réduits chez les femmes qui ont plusieurs enfants. Mais, bien sûr, la protection contre les fibromes utérins est loin d'être la première dans la liste des raisons pour lesquelles les femmes envisagent une grossesse, et ce n'est pas un facteur déterminant..

    La mesure la plus importante est des visites régulières chez le gynécologue et une échographie. Ils aident à diagnostiquer les fibromes utérins à temps, à évaluer leur taille en dynamique et à savoir quand un traitement est nécessaire.

    Le gynécologue Dmitry Mikhailovich Lubnin, le premier médecin de Russie à avoir soutenu une thèse sur l'utilisation de l'embolisation de l'artère utérine pour le traitement des fibromes utérins, travaille à la Clinique européenne. Notre médecin pratique les EAU depuis de nombreuses années et est bien conscient de toutes les subtilités de la procédure, de la gestion des femmes après celle-ci. Inscrivez-vous pour une consultation avec Dmitry Mikhailovich à la clinique européenne.

    Pourquoi est-ce dangereux et comment traiter les fibromes utérins? Causes et symptômes

    L'un des problèmes les plus urgents est une maladie gynécologique telle que les fibromes utérins..

    Cependant, vous n'avez pas besoin de paniquer si vous êtes diagnostiqué avec ceci:

    Premièrement, il faut se calmer et comprendre que les fibromes ne sont pas un néoplasme malin et qu'il existe des méthodes de traitement fiables;

    Deuxièmement, il est important de subir un examen approfondi à l'aide de techniques matérielles. Ensuite, le diagnostic sera soit réfuté, soit confirmé avec certitude.

    Ici, nous examinerons les questions les plus importantes sur les fibromes utérins, parlerons des causes probables de leur apparition, des symptômes et des méthodes de traitement..

    Fibromes utérins - qu'est-ce que c'est?

    Le myome de l'utérus est une maladie de la région génitale féminine, caractérisée par la formation et la croissance d'une tumeur bénigne dans le myomètre - la couche musculaire de l'utérus. Le plus souvent, les femmes de la catégorie d'âge de 30 à 40 ans et plus sont confrontées au problème des fibromes utérins. Cependant, à l'heure actuelle, les fibromes sont devenus significativement «plus jeunes» et les cas de la maladie ne sont pas rares chez les jeunes femmes âgées de 20 à 25 ans..

    Un myome utérin est une tumeur (formation, nœud) située à l'intérieur du corps de l'utérus (dans 95% des cas, moins souvent dans le col de l'utérus - 5%). Le myome peut se développer à partir de cellules du muscle et du tissu conjonctif.

    Les médecins obstétriciens-gynécologues indiquent la taille des fibromes soit en centimètres (la taille du nœud lui-même), soit en semaines. L'expression «myome 12 semaines» signifie une hypertrophie de l'utérus avec un nœud myomateux à la même taille qu'à 12 semaines de grossesse.

    Par emplacement par rapport à la couche musculaire - myomètre - les fibromes sont classés comme suit:

    Intermusculaire (ou intramusculaire, ou interstitiel ou intramural) - le nœud est situé à l'intérieur du myomètre;

    Sous-péritonéal (ou sous-séreux) - le nœud est situé sous la membrane muqueuse de la couche externe de l'utérus, près du péritoine;

    Sous-muqueux (ou sous-muqueux) - le nœud est situé sous la membrane muqueuse interne de l'utérus, dans la cavité de l'organe;

    Interconnectif (ou intraligamentaire) - le nœud est situé entre les larges ligaments utérins.

    Il y a des fibromes sur le pédicule, mais leur localisation est exactement la même que celle indiquée ci-dessus.

    Parfois, une forme diffuse de myome est diagnostiquée, dans laquelle le nœud en tant que tel est absent, mais une croissance diffuse du myomètre se produit.

    Quelle est la différence entre les fibromes et les fibromes utérins?

    Tous les types de fibromes sont formés de deux types de tissu: le muscle et le tissu conjonctif. La composition prédominante de la tumeur détermine son appartenance au type de myome. Si les fibres musculaires y prédominent, il s'agit d'un fibrome. Si les fibres conjonctives prédominent, qui se mélangent aux fibres musculaires, il s'agit de fibromes. Et si la tumeur est entièrement constituée de tissu conjonctif, on l'appelle fibrome..

    Symptômes des fibromes utérins

    Les symptômes des fibromes utérins dépendent de l'âge du nœud, de l'âge de la femme, de la taille et de l'emplacement de la tumeur, du taux de croissance du nœud myome et de la présence d'autres maladies chroniques. Parfois, les fibromes sont presque asymptomatiques et ne sont détectés que lors du prochain examen médical.

    Les symptômes les plus courants et les plus caractéristiques des fibromes utérins:

    Douleur dans la période intermenstruelle, de durée différente, survenant dans le bas de l'abdomen, irradiant parfois vers la région lombaire, le haut de l'abdomen ou les jambes;

    Dysfonctionnement menstruel. Ceux-ci peuvent être des changements dans la durée du cycle dans le sens de la réduction ou de l'augmentation, une augmentation de la douleur des menstruations, une augmentation du volume de la perte de sang pendant la menstruation (saignements utérins menstruels), des taches intermenstruelles;

    Problèmes dans la sphère reproductive (développement possible de l'infertilité).

    Avec la croissance rapide des fibromes utérins ou avec de grandes tailles du nœud myomateux, le volume de l'abdomen peut augmenter sans ajouter de poids corporel, ainsi que l'inconfort et des douleurs constantes de douleurs et de tiraillements dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifient après un effort physique et des expériences émotionnelles et psychologiques.

    Lorsque les organes voisins sont comprimés par le nœud myomateux, une constipation persistante se produit, ainsi que des mictions fréquentes et parfois douloureuses.

    Lorsque les jambes du nœud myomateux sont tordues, une nécrose (nécrose) du corps du myome se développe, puis le tableau clinique d'un «abdomen aigu» est observé: douleurs aiguës dans le péritoine inférieur, palpitations, sueurs froides et moites, évanouissements. Cette situation nécessite une intervention chirurgicale urgente..

    D'autres symptômes des fibromes utérins peuvent être exprimés par un dysfonctionnement des organes indirectement affectés par la pathogenèse:

    Développement d'une anémie (avec des saignements fréquents);

    Douleur thoracique;

    Névroses et états de type névrose dus à des pensées de croissance tumorale, danger de maladie.

    Symptômes des fibromes utérins aux premiers stades

    Les premiers signes de fibromes utérins sont généralement observés lorsqu'une femme a un nœud de myome de 2 à 6 cm ou plus:

    L'apparition de douleurs aiguës de nature crampe non associées à la menstruation dans le bas de l'abdomen;

    Douleur des règles, même si ce n'était pas le cas auparavant;

    Augmentation des saignements menstruels;

    L'apparition de taches pendant la période intermenstruelle;

    Saignements abondants entre les règles;

    Allongement ou raccourcissement du cycle menstruel;

    Incapacité de concevoir un enfant.

    Causes des fibromes utérins

    La recherche médicale nous permet d'identifier plusieurs causes possibles du développement des fibromes utérins:

    Facteur génétique (prédisposition héréditaire);

    Déséquilibre dans la sphère hormonale;

    Excroissances pathologiques de l'endomètre (paroi interne de l'utérus);

    Les conséquences d'avortements multiples ou fréquents et l'utilisation de dispositifs intra-utérins;

    Processus infectieux et inflammatoires de la région génitale féminine;

    Diabète sucré et autres maladies endocriniennes, y compris l'obésité;

    La présence de maladies chroniques de divers organes internes et systèmes corporels;

    Manque de vie sexuelle régulière et de satisfaction sexuelle.

    Examinons certaines des raisons plus en détail..

    Excès d'œstrogène, manque de progestérone. Le myome de l'utérus est considéré comme une maladie hormono-dépendante - une tumeur se forme dans le contexte d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines. Par conséquent, le développement des fibromes est typique chez les femmes en âge de procréer. Les fibromes ne surviennent pas chez les filles avant le début de la première menstruation et chez les femmes pendant la période ménopausique et post-ménopausique. Des études ont montré que l'apparition, la croissance et le développement d'une tumeur sont affectés par un déséquilibre dans la production d'hormones sexuelles féminines - œstrogènes et progestérone.

    La violation du cycle menstruel, dans lequel une production accrue d'œstrogènes, peut entraîner le développement de fibromes utérins. L'obésité exacerbe le risque de développer la maladie. le tissu adipeux produit également des œstrogènes. Une augmentation des niveaux d'œstrogènes entraîne une violation du rapport hormones œstrogène - progestérone dans le corps d'une femme.

    Outre l'augmentation de la production d'œstrogène, des troubles métaboliques de sa synthèse et de l'équilibre de ses fractions (estrone et estriol) sont souvent observés à différentes phases du cycle menstruel. Par conséquent, si des fibromes sont suspectés, il est important de mener une étude de l'état hormonal..

    Le nombre de grossesses, d'accouchements, d'avortements. Un facteur important de l'examen est de connaître le nombre total de grossesses chez une femme, ainsi que leurs résultats - accouchement, fausse couche (avortement). L'avortement et la fausse couche augmentent le risque de fibromes. Les grossesses se terminant à l'accouchement, en particulier lors de l'allaitement ultérieur, réduisent.

    L'accouchement traumatique et difficile, le curetage diagnostique de la cavité utérine, les avortements médicaux fréquents et multiples (y compris les «mini-avortements») peuvent devenir la cause principale du développement des fibromes.

    Nutrition de la femme. Une mauvaise alimentation entraîne également un déséquilibre hormonal. La prédominance des aliments raffinés, des graisses trans dans l'alimentation, une quantité insuffisante de fibres peuvent entraîner une augmentation de la formation des hormones sexuelles féminines et leur déséquilibre. Une mauvaise alimentation conduit également à l'obésité qui, comme nous l'avons déjà indiqué, est un facteur de risque de développement de fibromes (En savoir plus sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger avec des fibromes utérins).

    Si le régime alimentaire d'une femme est équilibré, contient une grande quantité d'aliments végétaux, de fruits de mer, de glucides complexes (céréales), faible en gras et en sucre, le risque de développer des fibromes est considérablement réduit. Extérieurement, les femmes qui mangent sainement ont l'air jeunes et attirantes, elles sont pleines de santé, de force et d'énergie..

    Manque d'orgasme pendant les rapports sexuels. L'apparition de fibromes utérins est également influencée par l'utilité de la vie intime d'une femme. Rapports sexuels irréguliers ou rares, le manque d'orgasmes entraîne une stagnation du sang veineux dans le bassin. L'état chronique de la stase veineuse peut provoquer une instabilité hormonale et la formation de tumeurs.

    Diabète sucré et hypertension. Le risque de développer des fibromes est augmenté par des maladies telles que le diabète sucré (une violation de la production de l'hormone insuline) et l'hypertension. Le risque augmente si une femme tombe malade à un jeune âge, avant 35 ans.

    Autres causes possibles de fibromes utérins:

    Obésité de type «pomme»;

    Contraception orale avec des médicaments hormonaux;

    Blessures et maladies de la région génitale féminine;

    Exposition prolongée à la lumière UV en plein soleil et dans les salons de bronzage.

    Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux??

    Les fibromes utérins présentent un danger pour la santé d'une femme en termes de développement de complications de la maladie. Avec une observation régulière du gynécologue traitant et une attention particulière à sa santé, une femme peut réduire considérablement le risque de complications.

    Par conséquent, vous devez être conscient des problèmes potentiels possibles:

    Les saignements utérins massifs sont dangereux à la fois en tant que menace pour la vie et dans le développement de l'anémie;

    Torsion du nœud myomateux sur un pédicule fin. Est chargé du développement d'une image d '«abdomen aigu» Nécessite une assistance opérationnelle immédiate;

    Nécrose des ganglions myomateux. Mort du tissu fibrome. Se produit le plus souvent avec l'involution (contraction) de l'utérus après l'accouchement, avant le 40e jour. Nécessite également une intervention chirurgicale immédiate;

    La malignité du nœud myomateux est la dégénérescence d'une tumeur de bénigne à maligne. Selon les données de recherche, il survient dans 1,5 à 3% de tous les cas, ce qui ne diminue pas le risque de complications;

    La naissance d'un nœud myomateux avec un myome sous-muqueux - se produit avec l'inversion de l'utérus;

    Violation de l'activité reproductrice d'une femme - développement d'une grossesse extra-utérine, fausses couches spontanées, accouchement prématuré et compliqué, infertilité;

    Le développement de processus purulents dans le nœud myomateux et les tissus environnants. Les processus inflammatoires sans soins médicaux peuvent entraîner de graves complications septiques.

    Les femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins doivent être surveillées régulièrement par un gynécologue. Au moindre changement de votre état de santé, vous devez consulter un médecin afin d'éviter toutes les complications répertoriées.

    Comment traiter les fibromes utérins?

    Il existe deux traitements principaux pour les fibromes utérins:

    Traitement conservateur - avec des médicaments et des procédures non invasives.

    Traitement chirurgical - par chirurgie.

    Le choix de la méthode de traitement dépend de la gravité des symptômes cliniques des fibromes utérins, de la taille du nœud du myome, de l'âge de la femme et de l'intention d'avoir des enfants à l'avenir..

    La méthode conservatrice repose sur l'utilisation de médicaments hormonaux par voie orale et par injection, ainsi que sur un traitement symptomatique (soulagement de la douleur, traitement de l'anémie, réduction des pertes de sang, etc.).

    Le traitement conservateur n'est efficace que pour freiner la croissance tumorale. Il est impossible d'éliminer les fibromes utérins de manière conservatrice. Par conséquent, la méthode de traitement non chirurgicale est principalement utilisée chez les femmes en âge de procréer. Dans le même temps, la croissance de la tumeur est supprimée jusqu'au début de la période ménopausique. À ce stade, la probabilité de résorption spontanée de la tumeur est élevée.

    Principes de base de la thérapie conservatrice des fibromes

    Le traitement non chirurgical des fibromes utérins est un ensemble de mesures, y compris le respect d'un régime alimentaire approprié, l'utilisation d'immunomodulateurs, la phytothérapie, les procédures de physiothérapie autorisées, la prise de médicaments hormonaux.

    Le cours du traitement comprend les étapes suivantes:

    Traitement anti-inflammatoire des processus infectieux dans le domaine gynécologique;

    Activation du système immunitaire avec des médicaments spéciaux;

    Correction du régime et du régime;

    Normalisation du système endocrinien;

    Formation d'un fond même psycho-émotionnel;

    Normaliser le cycle menstruel.

    Quand est-ce que l'opération pour enlever l'utérus pour les fibromes est indiquée?

    Indications du traitement chirurgical radical des fibromes utérins:

    Tailles de la tumeur à partir de 12 semaines (une tumeur volumineuse serre les organes adjacents, les vaisseaux sanguins, interférant avec leur fonctionnement normal);

    Croissance rapide du nœud myomateux (à partir de 4 semaines par an);

    Le myome est la cause de saignements massifs;

    Syndrome de douleur sévère;

    Torsion des jambes et nécrose du nœud myomateux;

    La naissance du nœud myomateux sous-muqueux;

    La combinaison de l'endométriose et des fibromes;

    Malignité suspectée des fibromes.

    L'embolisation des artères utérines est une méthode unique et moderne de traitement des fibromes

    L'essence de la méthode est de bloquer le flux sanguin à travers les artères alimentant le nœud myomateux. Cette chirurgie non invasive est réalisée dans une salle d'opération à rayons X. Un cathéter est inséré dans l'artère fémorale à travers laquelle un médicament spécial d'embolisation (obstruction de l'artère) est passé. L'opération est réalisée sous anesthésie locale et contrôle radio-opaque. Pour une femme, tout est indolore..

    À l'avenir, sans apport de sang, la tumeur diminue de taille et disparaît complètement. Aucune rechute n'a été observée après un tel traitement.

    Ablation FUS

    L'ablation par FUS guidée par IRM des ganglions myomateux est une méthode non invasive de traitement des fibromes utérins. L'essence de la méthode: chauffer les cellules du nœud myomateux à l'aide d'une impulsion ultrasonique dirigée dans le but de leur mort.

    Lors de la première étape du traitement, le médecin planifie l'ensemble du processus lors de l'examen par IRM. À la deuxième étape, tout en continuant à contrôler le processus au moyen de l'IRM, le médecin dirige les impulsions ultrasonores vers le nœud tumoral. Les cellules du nœud sont chauffées à une certaine température, à la suite de laquelle elles meurent. Après cela, le médecin produit un refroidissement ciblé des tissus. Il y aura plusieurs sessions courtes d'exposition aux ultrasons, selon la taille de la tumeur. L'IRM vous permet de surveiller le degré de destruction des tissus et d'ajuster la puissance du faisceau d'ultrasons.

    En général, l'ablation par FUS peut prendre jusqu'à 4 heures. La troisième étape de la procédure est un balayage d'imagerie par résonance magnétique de contrôle utilisant une substance radio-opaque.

    Avantages de la méthode d'ablation FUS:

    Pas besoin d'anesthésie, de soins postopératoires, de fluidothérapie intensive;

    Absence de complications et d'effets secondaires - perte de sang, fièvre, intoxication;

    Conservation de l'utérus et activité de reproduction, respectivement;

    Réhabilitation à court terme;

    Absence de récidive du développement des ganglions myomateux;

    Haute efficacité de la méthode même en présence de nœuds multiples et volumineux;

    Réduction significative de la taille des fibromes immédiatement après le traitement;

    Soulagement rapide des symptômes désagréables de la maladie.

    Pendant la procédure, la femme doit rester immobile. En raison d'un séjour prolongé en position couchée, une gêne au niveau du cou, des pieds et des genoux peut survenir. Tout changement de votre état doit être signalé à l'infirmière et au médecin qui effectue le traitement..

    Ces symptômes ne peuvent être tolérés:

    Douleur brûlante ou lancinante dans le bas de l'abdomen;

    Douleurs de piqûres et de tir dans le dos, le bas du dos, le sacrum et les jambes.

    Médicaments utilisés dans le traitement des fibromes

    Avec un traitement conservateur, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés. Examinons chacun plus en détail.

    Contraceptifs oraux combinés

    Association d'éthinylestradiol et de désogestrel:

    Association d'éthinylestradiol et de norgestrel:

    Le traitement avec des médicaments contraceptifs contenant une combinaison de 2 hormones est efficace pour réduire la gravité de la douleur et réduire les saignements. De la thérapie avec de tels médicaments, on peut s'attendre à une réduction de la taille de seulement les tumeurs qui avaient initialement une taille allant jusqu'à 1,5 cm (pour plus de détails: COC (contraceptifs oraux combinés)).

    Agonistes de l'hormone de libération de la gonadotrophine

    L'action de ces médicaments repose sur la création d'une «ménopause artificielle» temporaire dans le corps de la femme. La fonction ovarienne est supprimée sous l'influence des hormones. Les médicaments agonistes (analogues) des hormones naturelles de libération des gonadotrophines (AHRH) inhibent la production d'hormones sexuelles hypophysaires qui affectent la fonction ovarienne.

    Médicaments de ce groupe:

    Triptorelin (Dipherelin, Decapeptyl, Decapeptyl-depot);

    Sous l'action de l'AHRH, les ovaires «s'endorment», l'ovulation ne se produit pas, la muqueuse utérine ne change pas cycliquement - les menstruations s'arrêtent. Ce processus est complètement réversible; après le retrait du médicament, toutes les fonctions sont restaurées. Le traitement ne dure pas plus de 6 mois. Pendant cette période, la taille de la tumeur peut diminuer jusqu'à 50%, les symptômes des fibromes deviennent moins prononcés.

    Inconvénients de la consommation de drogues:

    Restauration complète possible de la taille de la tumeur après l'arrêt du traitement;

    Consommation de médicaments interdite à long terme (plus de 6 mois) en raison du risque élevé d'ostéoporose et d'autres complications liées à des taux d'œstrogènes insuffisants.

    Il est conseillé de prescrire l'AHRH avant une intervention chirurgicale pour un myome utérin afin de réduire la taille de la tumeur.

    Antiprogestogènes

    Comme les agonistes de la GnRH, les médicaments de ce groupe sont utilisés avant la chirurgie pour éliminer les fibromes utérins. Médicament couramment utilisé Mifépristone (RU-486).

    Sous l'influence de l'hormonothérapie, la taille des ganglions myomateux diminue, les symptômes des fibromes utérins s'affaiblissent.

    Antigonadotrophines

    Danazol (Danogen, Danoval, Danol, Vero-Danazol).

    Nemestral (ingrédient actif - gestrinone).

    L'effet des antigonadotrophines est de réduire l'intensité des symptômes sans réduire la taille de la tumeur. Souvent, lors de leur utilisation, des effets secondaires indésirables surviennent (augmentation de la croissance des poils sur le visage et le corps, changement du timbre de la voix, apparition d'éruptions cutanées).

    Les antigonadotrophines sont rarement utilisées pour traiter les fibromes utérins, uniquement en l'absence d'effet du traitement par d'autres médicaments hormonaux.

    Gestagens

    Aujourd'hui, l'utilisation des gestagènes est de moins en moins justifiée. Certains gynécologues considèrent l'utilisation de gestagènes efficace, car avec un manque de progestérone, une croissance tumorale se produit. De nombreux médecins, au contraire, sont catégoriquement contre l'utilisation de tout gestagène pour le traitement des fibromes. Le mécanisme de formation de la tumeur n'est pas basé sur la quantité d'hormone, mais sur le déséquilibre de l'ensemble du système hormonal d'une femme.

    Actuellement, l'utilisation de gestagènes est prescrite pour la combinaison de fibromes utérins et d'hyperplasie de l'endomètre.

    Linestrenol (Organometr, Escluton);

    Nor-éthistérone (Norkolut, Primolyut-nor);

    Acétate de médroxyprogestérone (Provera, Depo-Provera).

    Recherches récentes sur le traitement médicamenteux des fibromes

    Des scientifiques de l'Université de Bruxelles ont mené des recherches à l'hôpital de Saint-Luc pour comprendre comment le médicament contraceptif Esmya agit sur les fibromes utérins. Dans le cadre des comprimés Esmya, le principal ingrédient actif est l'acétate d'ulipristal. Et puisque dans le processus de développement et de croissance des fibromes, le niveau non seulement d'oestrogène, mais aussi de progestérone compte, il a été décidé d'étudier l'effet du médicament Esmya et des progestatifs bloquants.

    L'expérience a impliqué 550 femmes à qui on a montré un traitement chirurgical des fibromes utérins. Tous les sujets ont été divisés en deux groupes. Un groupe a reçu un placebo comme «traitement» pendant 3 mois, l'autre - Esmya comprimés.

    En parallèle, une autre étude a été menée: comparaison de l'action du médicament Esmya et des injections de bloqueurs d'hormones progestatives.

    Les résultats de deux expériences ont révélé ce qui suit:

    Après avoir utilisé le médicament Esmya, la taille des fibromes utérins est réduite, l'intensité des symptômes de la maladie diminue;

    90% des patients étudiés ont noté l'effet positif de la prise de comprimés Esmya;

    Chez 50% des patients sous Esmya, la nécessité d'un traitement chirurgical a disparu (l'effet est similaire avec l'utilisation d'injections de progestatifs);

    Après avoir pris des comprimés d'Esmya, il n'y a pas d'effets secondaires tels que lors de l'utilisation d'injections de bloqueurs d'hormones - bouffées de chaleur, dégénérescence du tissu osseux;

    Après 6 mois de traitement, il n'y a pas eu de reprise de la croissance tumorale, alors qu'après la fin des injections de bloqueurs hormonaux, les ganglions myomateux ont recommencé à se développer..

    Il est probable que grâce aux efforts des scientifiques, le problème des fibromes utérins sera bientôt résolu beaucoup plus rapidement et plus facilement qu'aujourd'hui..

    Prévention des fibromes utérins

    Étant donné que les fibromes utérins sont un problème urgent, une attention particulière doit être accordée à la prévention de cette maladie dès le plus jeune âge. Bien qu'il n'y ait pas de théorie unifiée de l'apparition de fibromes, il vaut la peine d'essayer de prévenir toutes les causes possibles d'une tumeur..

    Stress. Cultiver le confort psychologique en soi est ce à quoi chaque femme devrait s'efforcer. Bien sûr, vous ne pourrez pas éviter complètement le stress. Cependant, vous devez apprendre à répondre correctement aux situations de conflit, à ne pas porter de griefs, de revendications tacites et d'expériences à long terme dans votre âme..

    Mode de vie sain. Une alimentation équilibrée, une activité physique optimale, un séjour suffisant à l'air frais, des procédures de durcissement, le respect du travail et du repos - des vérités apparemment banales peuvent vraiment aider à préserver la santé des femmes.

    Le contrôle du poids permettra d'éviter l'obésité qui, comme nous l'avons souligné, est un facteur de risque de développement de fibromes utérins. Chaque 10 kg de poids supplémentaire augmente la probabilité de développer la maladie de 20%.

    Le régime alimentaire doit inclure une quantité suffisante de légumes et de fruits frais, de grains entiers, de remplacer les glucides simples par des glucides complexes. Buvez beaucoup d'eau propre, surtout pendant la saison chaude..

    L'exercice régulier contribue à améliorer l'activité du système endocrinien en général et des gonades en particulier. L'accélération du flux sanguin améliore l'apport d'oxygène aux organes pelviens, ce qui améliore tous les processus métaboliques dans le domaine gynécologique.

    Après un effort physique, il est optimal d'effectuer des mesures de durcissement de l'eau - une douche de contraste, des douches, des frottements.

    Surveillance médicale. Chaque femme doit être examinée par un gynécologue au moins une fois par an, ou mieux - une fois tous les six mois. Si nécessaire, votre médecin vous prescrira une échographie du bassin. En aucun cas, un tel examen ne doit être négligé, sur la base du fait que «rien ne dérange». La détection précoce des fibromes permettra de s'affranchir d'un traitement non invasif ou conservateur.

    Contraception, planification familiale. Il est impératif d'organiser une contraception rationnelle pour éviter d'interrompre une grossesse non désirée. Les questions de contraception doivent être discutées avec votre gynécologue. L'utilisation de contraceptifs oraux est souvent le meilleur choix, qui est un autre facteur préventif contre les fibromes utérins. Il vous suffit de choisir le bon médicament.

    Avec une prédisposition génétique au développement de fibromes utérins chez une jeune femme, il est nécessaire de maintenir la première grossesse.

    L'accouchement à l'âge optimal (premier - jusqu'à 22 ans, le deuxième - jusqu'à 25 ans, ensuite - jusqu'à 35 ans) avec allaitement ultérieur réduisent le risque de développement de tumeurs et contribuent parfois à la résorption des fibromes existants. L'état de la maternité, la période de lactation fournit non seulement un état psychologique harmonieux d'une femme, mais normalise également le niveau d'hormones sexuelles dans le corps.

    Vie intime harmonieuse. Une vie sexuelle régulière et à part entière avec l'obtention obligatoire de l'orgasme à chaque rapport réduit considérablement le risque de développer des tumeurs de la sphère gynécologique, y compris les fibromes. Cela est dû à l'accélération du flux sanguin dans tout le corps et dans le petit bassin en particulier, à un état psychologique confortable, à un travail accru du système endocrinien.

    "Contrôle du climat". Toutes les femmes doivent se souvenir de la prévention de l'hypothermie générale et locale (pelvienne, cuisses, fesses, pieds). Les longues périodes de temps dans un maillot de bain mouillé, ainsi que de rester assis sur un sol humide, de la pierre et d'autres surfaces froides, doivent être évitées, même pendant les chaudes journées d'été.

    La lingerie doit être naturelle, car les tissus synthétiques dans le froid contribuent à la congélation rapide et à la chaleur - la transpiration. Les vêtements trop serrés et serrant le corps peuvent également perturber le transfert de chaleur..

    Si des symptômes de processus inflammatoires (douleur, écoulement, fièvre) apparaissent, vous devez immédiatement consulter un gynécologue pour prescrire un traitement rapide. Si vous ne faites pas attention et que vous vous attendez à ce que "tout se passe tout seul", vous pouvez contribuer au développement d'un foyer d'un processus inflammatoire chronique.

    Rayons ultraviolets. Les femmes ne doivent pas abuser de l'exposition au soleil et aux salons de bronzage, sous les rayons directs du spectre ultraviolet. Avant de vous faire bronzer, vous devez appliquer une crème protectrice spéciale sur la peau.

    Vitamines et oligo-éléments. En plus de manger des aliments sains, il est important pour une femme de prendre périodiquement des préparations supplémentaires de vitamines et de minéraux complexes. Plus précisément, cette étape est mieux discutée avec votre médecin, qui vous prescrira un complexe contenant de l'iode, du fer, du magnésium, du cuivre, du sélénium, du zinc, ainsi que des vitamines A, C, E aux propriétés antioxydantes..

    Réponses aux questions courantes

    Une grossesse est-elle possible avec des fibromes utérins? Oui, en présence de fibromes, une grossesse est possible. Tout dépend de la taille du nœud myomateux et de son emplacement. Si le nœud n'empêche pas l'œuf fécondé de passer à travers la trompe de Fallope et de s'implanter dans la paroi de l'utérus, une grossesse se produit. Le développement de la grossesse doit se produire sous la surveillance régulière d'une femme par un obstétricien-gynécologue.

    Est-il possible d'accoucher avec des fibromes utérins? C'est possible, mais chaque cas est individuel. Votre obstétricien-gynécologue doit décider de la gestion du travail (césarienne ou naturelle).

    Prendre des pilules contraceptives pour les fibromes utérins. Puisque les fibromes sont devenus «plus jeunes» et que les jeunes femmes sexuellement actives souffrent de la maladie, la question de la contraception est très pertinente. Avec les fibromes, en l'absence de contre-indications individuelles, des contraceptifs hormonaux monophasiques et combinés peuvent être utilisés. La contraception orale aide à réguler le cycle menstruel et à réduire les saignements.

    Est-il possible de faire un massage pour les fibromes utérins? Avec des fibromes compliqués par des saignements, des douleurs constantes dans le bas de l'abdomen, une croissance tumorale rapide ou une dégénérescence maligne suspectée - le massage est absolument contre-indiqué! Avec un myome simple, le massage est possible, mais à l'exclusion des zones suivantes du corps: bas de l'abdomen, région lombaire, cuisses, fesses. Le massage gynécologique est également contre-indiqué pour tout myome utérin..

    Est-il possible de prendre un bain de soleil avec des fibromes utérins? Non, vous ne pouvez pas prendre le soleil en plein soleil ou sous des lampes de solarium. La surchauffe à la fois de la zone locale du bas-ventre et du corps dans son ensemble ne doit pas être autorisée - afin d'éviter la croissance et la dégénérescence tumorale.

    Est-il possible de faire du sport avec des fibromes utérins? En l'absence de douleur et de saignement intermenstruel, c'est possible, mais sous réserve de plusieurs règles.

    Vous devez vous abstenir de:

    Exercices de musculation;

    Torsion du cerceau avec lestage (sable, ventouses);

    Utilisation de ceintures chauffantes.

    La contraception est-elle possible avec une spirale pour les fibromes utérins? Non, la spirale habituelle ne peut pas être utilisée pour les fibromes utérins. En l'absence de contre-indications, la contraception est possible avec une spirale Mirena spéciale pour le traitement des fibromes. Une spirale régulière augmente les saignements pendant la menstruation. Lors de l'utilisation de la spirale Mirena, la douleur pendant la menstruation est complètement absente et les saignements deviennent rares.

    Comment confirmer le diagnostic de fibromes utérins? Vous devez subir un examen gynécologique à deux mains avec palpation et échographie avec une sonde vaginale. Habituellement, ces deux méthodes sont suffisantes. Si nécessaire, une tomodensitométrie, une imagerie par résonance magnétique, un diagnostic de biopsie, une hystéroscopie sont prescrits.

    Dois-je subir un traitement s'il y a un petit nœud myomateux sous-séreux de 2 cm? Oui. Dans tous les cas, un traitement fibrome est nécessaire. Dans une telle situation, des méthodes conservatrices sont montrées (sans chirurgie).

    Le myome continue-t-il de se développer pendant la grossesse? Au cours des deux premiers trimestres, il y a peu de croissance tumorale. Au troisième trimestre de la grossesse, la croissance des fibromes s'arrête.

    L'auteur de l'article: Lapikova Valentina Vladimirovna | Gynécologue, reproductologue

    Éducation: Un diplôme en obstétrique et gynécologie a été obtenu à l'Université de médecine d'État russe de l'Agence fédérale pour la santé et le développement social (2010). En 2013, a terminé ses études de troisième cycle à N.N. N.I. Pirogova.