Reconnaître et traiter les affections cutanées précancéreuses

Myome

Comment gérer les patients atteints de kératose solaire? Les «cornes cutanées» sont-elles un signe de malignité? Les kératoxanthomes doivent-ils être retirés et examinés histologiquement? La plupart des carcinomes épidermoïdes (CSC) de la peau sont précédés de lésions précancéreuses,

Comment gérer les patients atteints de kératose solaire?
Les «cornes cutanées» sont-elles un signe de malignité??
Les kératoxanthomes doivent-ils être retirés et examinés histologiquement??

La plupart des carcinomes épidermoïdes (CSC) de la peau sont précédés de lésions précancéreuses dont le potentiel de malignité a été établi. Ces formations précancéreuses comprennent: la kératose radiologique (solaire), la chéilite radiologique, la maladie de Bowen, l'érythroplasie de Keir, l'arsenic, le goudron et la kératose post-irradiation et, à notre avis, les kératoxanthomes.

Certaines de ces conditions précancéreuses, telles que la kératose radiologique, ne montrent pas de signes de changements cellulaires au cours du développement naturel. D'autres, comme la maladie de Bowen, présentent des signes microscopiques de carcinome intraépidermique dès le début. La formation est considérée comme maligne à partir du moment où la membrane basale se rompt ou disparaît.

Bien que la forme la plus courante de malignité cutanée soit le carcinome basocellulaire (CBC), elle ne sera pas discutée plus avant car elle n'a pas de stades précancéreux..

Étiologie. Au début de ce siècle, la cancérogénicité de certains produits chimiques et radiations a été établie. La suie a été le premier cancérogène chimique reconnu lorsque Persifal Potts a noté la forte incidence du cancer du scrotum chez les jeunes ramoneurs. En 1906, Hyde [2] a rapporté que le rayonnement ultraviolet (UV) est cancérigène..

L'hypothèse de la connexion du système immunitaire avec certains cancers a été exprimée par McFarlen Burnett [3], l'auteur de la théorie de la surveillance immunitaire.

L'association du système immunitaire avec la carcinogenèse cutanée est bien illustrée par l'augmentation de l'incidence des cancers cutanés non mélaniques observés chez les patients transplantés et la relation entre le déficit immunitaire observé chez les individus infectés par le VIH et diverses tumeurs cutanées malignes. L'intérêt reste élevé pour le rôle des papillomavirus en tant que cancérogènes ou co-carcinogènes pour la peau et les muqueuses.

Figure 1. La kératose radiologique se manifeste chez les patients âgés par une kératose arrondie et squameuse, des masses érythémateuses, généralement de moins de 1 cm de diamètre, sur la peau exposée au soleil

Rarement, le cancer de la peau peut se développer sur les sites de cicatrices chroniques, de fistules et d'ulcères..

Kératoses de rayonnement. Cliniquement, les kératoses se manifestent chez les patients âgés par des kératoses arrondies et squameuses, des formations érythémateuses, généralement de moins de 1 cm de diamètre, sur la peau exposée au soleil (Fig.1). Visage, oreilles, cuir chevelu, dos des mains et avant-bras les plus fréquemment touchés.

La propagation géographique de la maladie dépend de la quantité de rayonnement UV atteignant le sol dans la zone en question, de la proportion de la population à peau blanche et du temps passé à l'intérieur au travail et aux loisirs. En Australie, la kératose radiologique est retrouvée chez 40 à 50% des personnes de plus de 40 ans [4]. La période de latence dure jusqu'à dix ans. Les CCC se développant avec cette kératose se développent lentement et, à l'exception de ceux situés sur les oreilles et les lèvres, ne métastasent presque pas. La malignité est suggérée par le compactage de la base de la kératose et une augmentation de la vascularisation et de l'inflammation du derme..

Histologiquement, avec la kératose par rayonnement, une dysplasie épithéliale à des degrés divers est détectée, qui comprend généralement des structures accessoires. Les dommages superficiels peuvent être éliminés par congélation rapide avec de l'azote liquide pendant 10 secondes. La destruction par cautérisation ou diathermocoagulation, suite au curetage des formations cornées, n'est pas moins efficace, mais laisse le plus souvent des cicatrices superficielles. Il vaut mieux exciser les zones inductives. Pour les kératoses solaires, ne pas utiliser de radiothérapie.

Si la majeure partie de la surface de la peau est couverte de nombreuses kératoses, la nomination d'un 5-fluorouracile topique peut aider. Il est appliqué deux fois par jour pendant deux semaines, puis une pause de deux semaines est prise et le cours est répété. Si une inflammation sévère se développe, utilisez des corticostéroïdes topiques puissants.

Des mesures de prévention telles que l'évitement de l'exposition au soleil pendant la hauteur de la journée, le port d'un chapeau à larges bords et l'utilisation d'un écran solaire efficace doivent être utilisées à la fois pour traiter et prévenir la chéilite..

Chéilite de rayonnement. Cette maladie est une kératose radiale du bord rouge de la lèvre inférieure. Elle est causée par l'exposition au soleil. Le tabagisme et l'irritation chronique contribuent également au développement de la chéilite radique. La maladie est caractérisée par l'apparition de plaques squameuses sèches, blanchâtres et grises, dans lesquelles des zones d'érythème, d'érosion et d'ulcération peuvent se développer. Dans le passé, les zones blanchâtres étaient appelées leucoplasie..

Les PCC, en règle générale, se développent après une longue période de latence et se comportent de manière plus agressive que ceux se développant à partir d'une kératose radiologique conventionnelle. Comme dans le cas de cette dernière, avec la chéilite radiologique, les changements histologiques consistent en l'apparition de zones d'orthokératose et de parakératose avec altération de la maturation des cellules épidermiques, en une activité mitotique accrue et divers troubles cytologiques. Un bon résultat est obtenu en coupant la zone endommagée avec un rasoir, capturant les couches superficielles de la peau. Récemment, un laser CO2 a été utilisé avec succès.

«Cornes de peau». La «corne cutanée» peut être localisée dans la zone de l'épithélium dysplasique ou néoplasique. Les bouchons de strate et les excroissances sont parfois causés par d'autres changements épithéliaux tels que les verrues virales, le molluscum contagiosum, les kératoxanthomes, la kératose séborrhéique ou le CCB.

Ainsi, la «corne cutanée» est plus vraisemblablement un marqueur clinique de modifications pathologiques de l'épithélium sous-jacent que le diagnostic proprement dit. Habituellement, ces «cornes» sont situées sur des parties du corps exposées au soleil, par exemple sur le visage et les mains (Fig. 2).

Figure 2. Les «cornes cutanées» indiquent les zones d'épiderme dysplasique ou néoplasique

Ces formations doivent être grattées et envoyées pour un examen histologique afin de déterminer la nature des changements dans l'épiderme sous-jacent. Si des changements similaires à la kératose radiologique sont détectés, un traitement approprié est effectué. Cependant, si une véritable PCI invasive est détectée, une excision de la tumeur est nécessaire..

Maladie de Bowen. C'est l'expression clinique de la PCC in situ de la peau [5]. Il se manifeste par une plaque squameuse érythémateuse asymptomatique et bien délimitée qui se dilate par centrifugation (Fig. 3). Distinguer les variantes verruqueuses, noueuses, érodées et pigmentées. Les manifestations de la maladie de Bowen peuvent être uniques ou multiples et localisées dans n'importe quelle zone de la peau ou des muqueuses.

Figure 3. Les manifestations de la maladie de Bowen peuvent être uniques ou multiples dans n'importe quelle zone de la peau ou des muqueuses

L'ulcération est généralement un signe de croissance invasive et peut avoir des années de retard sur les changements intraépithéliaux. Une PCI invasive se développe chez 8% des patients non traités.

Une tumeur invasive a un potentiel métastatique de 13%. La maladie doit être distinguée du lichen simplex, du psoriasis et des autres dermatoses papulosquameuses. Dans les cas peu clairs, ainsi que la faible efficacité des stéroïdes locaux, la maladie de Bowen doit être suspectée. Le type superficiel de CCB est très similaire en apparence à la maladie de Bowen, mais, en règle générale, il peut être distingué par un bord légèrement surélevé, comme un seuil..

Parfois, il n'est pas possible de distinguer ces formations de la kératose séborrhéique plate typique. Dans les cas douteux, une biopsie est réalisée pour déterminer toute l'épaisseur de la dysplasie de l'épiderme et parfois des follicules pileux et des glandes sébacées.

Détruire efficacement l'épiderme par congélation, moxibustion ou diathermocoagulation. Pour de meilleurs résultats, des agents cytotoxiques tels que le 5-fluorouracile peuvent être appliqués localement. Les rechutes sont fréquentes, principalement dues à la saisie des structures annexielles par le carcinome, qui n'ont pas été affectées pendant le traitement. Si la lésion n'est pas trop étendue, une excision chirurgicale est préférable..

Érythroplasie de Keira. Cette maladie est une ICP in situ du pénis. Elle apparaît sur le gland du pénis non circoncis sous forme de plaques bien définies, asymptomatiques, rouge vif, brillantes et veloutées (Figure 4). De telles formations peuvent également affecter le sulcus coronaire ou la surface interne du prépuce..

Figure 4. L'érythroplasie de Keira se développe le plus souvent sur la tête du pénis non circoncis

Comme pour la maladie de Bowen, un carcinome invasif peut se développer dans 10% des cas; il a un potentiel métastatique. Les changements histologiques sont les mêmes que pour l'ICP in situ. Le traitement comprend la circoncision et la cryothérapie des lésions restantes. Bien entendu, une surveillance attentive de ces patients est nécessaire..

Kératoxanthome. Il s'agit d'une tumeur cutanée à croissance rapide qui se développe sur une zone exposée au soleil (Fig. 5). Un kératoxanthome typique est un nodule lisse de peau qui pousse en quelques semaines jusqu'à une taille de 10 à 20 mm avec un bouchon corné au centre. Ensuite, la croissance s'arrête et dans les trois mois, le développement inverse de l'éducation peut se produire..

Figure 5. Le kératoxanthome est une tumeur cutanée à croissance rapide qui se développe sur une zone exposée au soleil

Dans le passé, on ne savait pas si les kératoxanthomes devaient être considérés comme bénins ou précancéreux; à l'heure actuelle, l'opinion de la majorité des spécialistes penche en faveur de ces derniers. Le traitement consiste en un curetage ou une excision large et un examen histologique ultérieur.

Arsenic et kératose goudronneuse. Depuis plus d'un siècle, l'arsenic inorganique a été utilisé dans le traitement de nombreuses conditions différentes jusqu'à ce que ses effets secondaires soient découverts. Il a été progressivement remplacé par des agents thérapeutiques plus efficaces, entraînant une réduction significative des maladies liées à l'arsenic..

Cependant, dans l'eau potable de certaines régions du monde, en particulier en Amérique du Sud, ainsi que dans les médicaments naturopathiques, on trouve une forte concentration d'arsenic. Plus de 40% des personnes atteintes développent une kératose des paumes et de la plante des pieds (Fig. 6). Ils sont plus susceptibles de développer plusieurs cancers de la peau, y compris la maladie de Bowen, la CCC et la CCC [6]. Des tumeurs malignes des organes internes, en particulier des poumons et du système génito-urinaire, peuvent être détectées.

Figure 6. Des kératoses à l'arsenic se développent sur les paumes et la plante des pieds dans plus de 40% des cas

Des formations cutanées, sous forme de petites plaques de kératose sur le visage et les mains, sont observées chez ceux qui travaillent avec du goudron et du goudron. En règle générale, ils disparaissent lorsque le contact avec ces substances cesse, cependant, ils peuvent parfois persister longtemps et devenir malins, en particulier sur le scrotum..

Figure 7. Une kératose post-irradiation peut se développer dans la zone de la cicatrice causée par une radiothérapie ou une radioscopie excessive

La multiplicité des kératoses à l'arsenic et au goudron rend le traitement radical insensé. Dans ce cas, les poudres kératolytiques et le frottement peuvent aider. Vous devez périodiquement examiner le patient pour une tumeur maligne.

La kératose post-radiothérapie peut se développer dans la zone d'une cicatrice causée par une radiothérapie ou une radioscopie excessive. On le trouve chez les radiologues, les chirurgiens, les dentistes et toute personne qui expose sa peau de manière incontrôlable à des rayons X fréquents à faible dose, bien que cela diminue maintenant..

Histologiquement, les modifications de l'épiderme sont similaires à la kératose par rayonnement, dans le derme, le collagène est activement remplacé par un matériau cicatriciel et hyalin (Fig.7). Comme dans d'autres cas de dysplasie, un traitement adéquat et une surveillance attentive du patient sont nécessaires..

Littérature
1. Contribution de Potter M. Percival Potts à la recherche sur le cancer. Institut national du cancer 1974; monographie 10: 1-19. Imprimeur du gouvernement de Washington.
2. Hyde J. N. Sur l'influence de la lumière dans la production du cancer de la peau // Am. j. Med. Sci. 1906; 131: 1-22.
3. Macfarlane Burnett F. Soi et non-soi. La presse de l'Universite de Cambridge. Cambridge, 1969.
4. Marks R. Cancer de la peau non mélanotique et kératoses solaires: l'épidémie tranquille du XXe siècle // Int. J. Dermatol. 1987; 26: 201-205.
5. Maladie de Callen J. P. Bowen et maladie maligne interne // Arch. Dermatol. 1988; 124: 675-676.
6. Graham J. H., maladie de Helwig E. B. Bowen et sa relation avec le cancer systémique // Arch. Dermatol. 1961; 83: 738-758.

Maladies cutanées précancéreuses

Les cancers de la peau comprennent le mélanome, le carcinome basocellulaire (carcinome basocellulaire) et le carcinome épidermoïde. Ils peuvent survenir sur une peau inchangée ou à la suite de modifications cutanées antérieures, les maladies dites précancéreuses (précancéreuses), qui ne sont pas encore cancéreuses, mais deviennent au bout d'un certain temps un cancer. 40 à 50% des personnes à peau claire (1 phototype de peau) après 65 ans développent l'une des formes de cancer de la peau. Le cancer de la peau peut être guéri s'il est détecté tôt, puis suivi du traitement nécessaire. Cependant, l'identification des maladies cutanées précancéreuses, qui sera discutée ci-dessous, et leur traitement réduit considérablement et parfois élimine complètement le risque de cancer..


Kératose actinique (kératose solaire)

Cette condition se manifeste par de petites plaques de peau squameuses et est causée par une exposition excessive au soleil. Le plus souvent, la kératose actinique est située sur la tête, le cou ou les bras, mais peut être trouvée n'importe où sur le corps. Il est impossible de dire avec certitude s'il se transformera en cancer épidermoïde de la peau et combien de temps cela prendra. Le traitement prophylactique de cette condition empêche l'apparition d'un cancer de la peau à cause de ces éruptions cutanées. Le risque le plus élevé de développer une kératose actinique est chez les blondes à la peau claire ou les rousses aux yeux bleus ou verts.


Chéilite actinique

Comme la kératose actinique, la chéilite actinique (inflammation des lèvres) est une affection précancéreuse qui survient généralement sur la peau de la lèvre inférieure. Il est caractérisé par des plaques squameuses ou des bosses permanentes et une rugosité des lèvres. Moins fréquemment, il se manifeste par un gonflement des lèvres, la disparition d'une frontière claire entre les lèvres et la peau et des rides profondes des lèvres. Si la chéilite actinique n'est pas traitée, elle entraînera un carcinome épidermoïde..


Corne cutanée

La corne cutanée est une formation dense en forme de cône qui se développe à partir de la zone rouge de la peau et est une forme particulière de kératose actinique. La taille et la forme de cette formation varient largement, mais le plus souvent elle mesure plusieurs millimètres de longueur. Dans ce cas, le carcinome épidermoïde se produit à la base de la corne. Le plus souvent, la corne cutanée survient chez les personnes âgées à la peau claire et exposées au soleil depuis longtemps.


Naevus dysplasique (grain de beauté atypique)

Un grain de beauté atypique n'est pas un cancer, mais il peut le devenir. Il peut s'agir de zones de la peau exposées au soleil. La taille de la taupe varie de 5-6 mm à plusieurs centimètres, la forme de la taupe peut être différente, les bords sont souvent inégaux, la surface est lisse ou inégale. La couleur d'une telle taupe peut être quelconque, ou il existe même une combinaison de plusieurs couleurs (rose, marron, noir). Si la taupe est devenue asymétrique, a changé de couleur ou est devenue multicolore, a changé les limites et a augmenté de plus de 6 mm - une raison de consulter un médecin afin d'exclure le mélanome (tumeur cutanée maligne).


Réduire le risque de maladies précancéreuses et de cancers de la peau

Le rayonnement solaire est la cause la plus fréquente d'affections cutanées précancéreuses et de cancers. Les effets des stimuli externes (facteurs chimiques et physiques), de la radiothérapie et de la prédisposition génétique sont également importants. En cas de changements cutanés, d'apparition de nouvelles formations de croissance et d'éruptions cutanées, de changements de grains de beauté, ainsi que de plaies qui ne peuvent pas être traitées, une visite chez un médecin est la bonne décision..

Les informations contenues dans cette publication ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux soins médicaux et aux conseils médicaux..

auteur de la publication Betekhtin Mikhail Sergeevich, Ph.D., dermatovénérologue, oncologue.

Maladies cutanées précancéreuses

Malgré le fait que le processus malin de la peau soit en accessibilité visuelle, la mise en scène et la variabilité de son développement, ainsi qu'une grande variété de pathologies dermatologiques bénignes, ne permettent souvent pas la reconnaissance rapide d'une tumeur cancéreuse..

En relation avec ce qui précède, le problème du diagnostic et du traitement précoces d'une maladie "pré-morbide" ou d'un état pathologique, c'est-à-dire d'un précancer, contre lequel le développement d'un néoplasme malin est plus ou moins probable, a acquis une grande urgence en dermatologie et en oncologie..

Les maladies cutanées précancéreuses sont des papules multiples ou uniques, des nodules, des excroissances, des taches, des foyers d'hyperkératose ou d'irritation de différentes formes, couleurs et tailles, etc. Ce sont des formations épithéliales bénignes et des états pathologiques d'origine non néoplasique, mais qui peuvent se transformer en tumeurs malignes.

La cause de la malignité peut être:

  • divers facteurs externes de nature non spécifique - irritation ou blessure mécanique fréquente ou persistante, contact prolongé avec des produits chimiques (colorants aniline, dérivés du pétrole, du charbon, de l'arsenic, des pesticides), exposition à des facteurs de température (gelures et brûlures), exposition excessive au soleil, rayonnements ionisants, gerçures;
  • facteurs endogènes (dans le corps lui-même) - troubles endocriniens, dysfonctionnements du système immunitaire et quelques autres;
  • manque de traitement opportun de la pathologie bénigne;
  • âge - chez les personnes d'âge moyen et âgées, la transformation en cancer se produit beaucoup plus souvent.

Le diagnostic et le traitement des pathologies cutanées précancéreuses sont réalisés par des spécialistes de profil dermatologique ou oncologique.

Classification et diagnostic

La classification généralement acceptée des pathologies cutanées précancéreuses n'a pas encore été développée en raison du manque d'idées théoriques suffisamment claires sur ces conditions pathologiques. Par conséquent, les principaux sont très conditionnellement divisés en 2 groupes:

  1. Obliger.
  2. Optionnel.

Maladies cutanées précancéreuses obligatoires

Les conditions pathologiques obligatoires sont caractérisées par un degré élevé de probabilité de transformation en une formation maligne. Ceux-ci inclus:

  • xérodermie pigmentée;
  • hyperkératose précancéreuse limitée de la peau du bord rouge des lèvres;
  • La maladie de Bowen;
  • érythroplasie de Keira;
  • Maladie de Paget.

Les trois dernières pathologies sont actuellement considérées comme une forme particulière de cancer de la peau (cancer in situ - in situ), qui est un processus malin pré-invasif (intraépithélial) local qui ne s'étend pas au-delà de la peau. Cependant, traditionnellement, ils sont encore appelés conditions pathologiques précancéreuses..

Xérodermie pigmentée

C'est une maladie par étapes déterminée génétiquement, qui se caractérise par une sensibilité excessive à un rayonnement solaire, même insignifiant. Les premiers symptômes de cette pathologie avec des lésions de la peau du visage et des mains apparaissent déjà dans les 3 premières années de la vie d'un enfant..

Après une courte exposition au soleil dans des zones ouvertes de la peau, des taches érythémateuses limitées et de petites taches pigmentées jaunâtre-brunâtres ressemblant à des taches de rousseur apparaissent au-dessus de la surface de la peau. Leur nombre augmente progressivement, la peau de ces endroits devient sèche et squameuse..

À l'avenir, des changements atrophiques se développent à leur place, des zones de télangiectasies et une surface lisse et brillante apparaissent. Même plus tard, dans ce contexte, des ulcérations et des fissures apparaissent, des excroissances de nature papillomateuse et verruqueuse, se transformant en une forme de cancer basocellulaire ou épidermoïde, en mélanome ou sarcome.

La malignité survient dans 100% des cas. Les formations malignes ont une forte tendance à la décomposition et aux métastases. La plupart des patients meurent avant l'âge de 15 à 20 ans en raison de la généralisation du processus tumoral. Cependant, bien que le gène de cette pathologie se trouve chez environ 0,28% des personnes, il est hérité de manière autosomique récessive et, par conséquent, la maladie ne se développe que dans un cas sur 250 000..

Le traitement de la xéroderma pigmentosa est effectué après un examen histologique. Avec des excroissances uniques, il consiste en une électro-excision, au laser ou en cryodestruction, avec des excroissances multiples - en conduisant un cours de radiothérapie à focalisation rapprochée.

Hyperkératose précancéreuse limitée de la peau du bord rouge des lèvres

Contrairement à d'autres maladies précancéreuses obligatoires, elle affecte plus souvent les personnes jeunes et d'âge moyen. Parmi toutes les pathologies labiales précancéreuses, 80% tombent sur cette forme de la maladie. La lésion est de forme polygonale et mesure de 2 mm à 1,5 cm, localisée principalement sur la lèvre inférieure directement sur le bord rouge.

Il est entouré d'une fine crête blanchâtre, située à peu près à mi-chemin entre le coin de la bouche et le centre de la lèvre, douce et douloureuse à la palpation. Le niveau de sa surface chez la plupart des patients est légèrement inférieur au niveau de la bordure rouge environnante de la lèvre, ce qui donne l'impression que la lésion est enfoncée. La surface est recouverte d'écailles densément espacées grisâtre-brunâtre.

Habituellement, la formation existe depuis plusieurs années dans un état bénin, mais parfois elle se transforme en une tumeur maligne dans la première année et même les premiers mois à partir du moment de son apparition. Les principaux symptômes qui aident partiellement au diagnostic de la malignité de l'éducation sont:

  • l'apparition d'un sceau à sa base;
  • l'apparition d'érosion à sa surface;
  • intensification des processus de kératinisation.

Le traitement consiste en une électro-excision, une destruction au laser ou une excision chirurgicale dans un tissu sain, suivie d'un examen histologique. La décision de la question du traitement ultérieur dépend des résultats de ce dernier..

Maladie de Bowen

Elle survient avec la même fréquence chez les hommes et les femmes de plus de 40 ans. Les facteurs provoquant le développement d'une condition précancéreuse sont les rayons ultraviolets et certaines substances toxiques (arsenic, résine, goudron). Toutes les zones de la peau peuvent être touchées, mais le plus souvent - fermées (tronc, organes génitaux), moins souvent - le visage et le cou.

En fonction des manifestations cliniques, 4 formes de la maladie sont distinguées:

  • papuleuse-squameuse;
  • corticale papuleuse;
  • atrophique;
  • larmes.

En règle générale, la maladie se manifeste sous la forme de plaques uniques ou multiples dont la taille varie de 1 mm à 10 cm, elles sont sujettes à une croissance périphérique et ont des contours ovales ou irréguliers, s'élevant légèrement au-dessus de la surface de la peau, des bordures claires ou floues, jaune-rouge, puis jaune-brun coloration. Caractérisé par la présence d'une zone atrophique de tissu ou de cicatrice dans la partie centrale de la plaque.

Parfois, les éléments sont recouverts de croûtes ou d'écailles inégales, qui ressemblent à des éléments psoriasiques. Lorsque ces croûtes ou écailles sont enlevées, des excroissances sous forme de papilles avec une surface lisse ou verruqueuse peuvent être exposées. À la palpation des papules, la densité du papier ou du carton est déterminée.

La maladie de Bowen est à long terme (années). Dans son contexte, un cancer papillaire (un type de cellule squameuse) se développe.

Érythroplasie Keira

C'est une variante de la pathologie précédente et ne survient que chez les hommes de 40 à 70 ans dans la région du gland du pénis ou, moins souvent, sur le prépuce. Chez les hommes âgés, la pathologie est caractérisée par une évolution plus maligne..

La maladie se manifeste par des plaques uniques ou multiples avec des bords prononcés. Les éléments ont des bords surélevés et des contours réguliers, une surface lisse et veloutée de couleur rougeâtre ou rouge vif. En cas d'infection, des dépôts blancs purulents ou minuscules sont possibles.

Le traitement de la maladie de Bowen et de l'érythroplasie de Keir consiste en une électroexcision ou une cryodestruction de lésions uniques de petite taille. Dans d'autres cas, l'utilisation d'une radiothérapie à mise au point rapprochée est recommandée..

Maladie de Paget

C'est un foyer d'érythème, accompagné de douleurs locales, de démangeaisons, de picotements, de brûlures. Sur sa surface rosâtre et légèrement pigmentée, ressemblant à de l'eczéma, apparaissent des écailles épithéliales, des ulcérations et une érosion.

La lésion a des limites clairement définies et a tendance à s'étendre progressivement lentement (sur plusieurs années) et à se propager aux tissus adjacents. Localisation - principalement dans l'aréole, mais à 20% - dans le visage, la tête, le dos, les cuisses et les fesses, le périnée et les organes génitaux externes, sur la peau des aisselles.

La maladie survient après 50 à 60 ans, principalement chez les femmes, mais chez les hommes, l'évolution est plus agressive. Malgré le développement lent, la transformation de la pathologie précancéreuse en une tumeur maligne invasive se produit toujours. Le traitement consiste en une résection radicale du sein (sein) ou une mastectomie complète en association avec une hormonothérapie, une chimiothérapie et une radiothérapie. La portée du traitement dépend de la propagation de la lésion et est réalisée après examen histologique.

Maladies cutanées précancéreuses facultatives

Les maladies de ce groupe sont unies par un degré relativement faible de probabilité de dégénérescence en cancer. Ceux-ci comprennent principalement:

  • kératose actinique ou solaire sénile (sénile);
  • corne cutanée;
  • kératoacanthome;

Kératose actinique

Il se développe, en règle générale, chez les personnes matures et âgées chez les personnes à la peau claire dans ses zones ouvertes, qui sont soumises à une irradiation solaire prolongée (au moins 10-20 ans). La base de la maladie réside dans les processus dysplasiques de l'épithélium, à la suite desquels il peut dégénérer en carcinome épidermoïde.

La kératose sénile est généralement localisée sur la peau altérée par le soleil (avec une pigmentation inégale, amincie) dans la région de l'arrière du nez, des joues, des oreilles, du cuir chevelu, de la lèvre inférieure et des mains. En fonction de la gravité des symptômes cliniques, on distingue les stades ou types de lésions:

  1. Érythémateux, qui est l'apparition de la maladie et se caractérise par l'apparition de plaques et de taches rose rougeâtre aux limites nettement délimitées. Le diamètre des éléments ne dépasse pas au début quelques millimètres, puis augmente progressivement jusqu'à 1 à 2 cm. Les taches et les plaques peuvent avoir une forme irrégulière, ovale ou arrondie et une surface rugueuse bosselée, contre laquelle le "translucide" des télangiectasies est noté et des saignements se produisent après un léger grattage.
  2. Le stade kératotypique d'une condition précancéreuse est le développement ultérieur des lésions. Ils acquièrent une couleur brun jaunâtre ou noir grisâtre en raison de couches huileuses denses et facilement détachables de l'épithélium cornéen sous forme de croûtes. Les lésions sont entourées d'une étroite bordure inflammatoire.
  3. Hyperkératose sévère - les éléments dépassent considérablement au-dessus de la surface cutanée environnante et peuvent se transformer en corne cutanée.

Le développement de la kératose sénile est lent (sur plusieurs années), après quoi une malignité est possible sous forme de carcinome épidermoïde (chez 20-25%). Avec une dégénérescence maligne, des démangeaisons se produisent, une augmentation des symptômes inflammatoires, une compaction de la base et une augmentation de l'épaisseur de la lésion, la formation d'une surface de saignement érosive.

Les grandes lésions uniques sont enlevées chirurgicalement, par électro-excision, cryodestruction ou thérapie au laser. Le traitement de plusieurs foyers est effectué par l'application de pommade au fluorouracile, de trétinoïne, de crème d'imiquimod.

Corne cutanée

C'est une tumeur épithéliale avec une hyperkératose prononcée et est actuellement considérée comme une variante de la kératose sénile. L'éducation peut se développer sur fond de cicatrices, de lupus érythémateux, de lichen plan et d'autres kératoses, et sur une peau inchangée à l'extérieur.

La corne cutanée est localisée principalement sur la tête, le visage, ainsi que sur les zones du corps exposées à des frottements ou pressions constants ou fréquents. Dans de rares cas, cela peut se produire dans la zone du bord rouge des lèvres..

Cliniquement, la corne cutanée est une formation cylindrique, conique ou ramifiée, constituée d'une accumulation dense de masses d'épithélium cornée de couleur blanchâtre, sale-grisâtre, gris brunâtre ou brun jaunâtre. Il est fermement soudé à sa base, pousse assez lentement, atteignant des tailles, principalement 0,5-1 cm, mais souvent 4-5 cm.

La malignité ne dépend pas de la durée de la maladie et est possible dans 12 à 15% des cas. Son apparition s'accompagne de l'apparition de douleurs, d'un compactage de la base, d'une inflammation autour de la tumeur et parfois d'une forte accélération de la kératinisation.

Le traitement n'est que chirurgical. La formation est supprimée avec les tissus sains à proximité.

Kératoacanthome

Il s'agit en général d'une tumeur épidermique unique, moins souvent multiple, qui survient chez les personnes âgées (généralement entre 60 et 65 ans). Il se caractérise par une croissance rapide, un flux cyclique et une régression spontanée. La malignité survient assez rarement (dans 7%).

Le développement des kératoacanthomes est provoqué par un rayonnement solaire prolongé et intense, des formes inflammatoires de dermatoses (dermatite séborrhéique, eczéma), une exposition à des produits chimiques et des lésions cutanées chroniques. La maladie commence par l'apparition d'une petite papule, dont le diamètre augmente jusqu'à 1,5-2 cm en 3-4 semaines.

La base morphologique d'une tumeur précancéreuse est la soi-disant «cupule cornée». La formation formée a une couleur rose grisâtre, une consistance dense et une forme hémisphérique. Il s'élève au-dessus de la surface environnante, non soudé au tissu sous-jacent (mobile lors d'une tentative de déplacement). Dans la partie centrale "descendante" de la formation, il y a des masses cornées grisâtres denses entourées d'une zone qui s'élève sous la forme d'une crête. Le relief cutané autour de la "coupe cornée" est lissé.

En l'absence de développement inverse indépendant d'un seul kératoacanthome, un traitement par cryodestruction, destruction au laser ou excision chirurgicale est nécessaire, dans de rares cas - avec l'utilisation de la radiothérapie. Pour les lésions multiples, le méthotrexate est administré par voie orale.

Bien que le diagnostic primaire des maladies cutanées précancéreuses soit basé sur le tableau clinique décrit ci-dessus, l'examen histologique joue le rôle principal. Concrètement, le sens du concept de «pathologie cutanée précancéreuse» est qu'il permet de distinguer les groupes à risque accru de développer un cancer chez un nombre important de personnes atteintes de pathologie dermatologique et de réaliser un suivi systématique de ces patients avec une recherche plus approfondie. En médecine, la stratégie actuelle de lutte contre la pathologie maligne repose sur la détection précoce et le traitement de différentes formes précises de pathologie précancéreuse..

Maladies cutanées précancéreuses

Les maladies cutanées précancéreuses sont un groupe de néoplasmes bénins qui peuvent se transformer en néoplasies malignes. Les dermatologues les divisent conditionnellement en deux groupes: facultatifs et obligatoires..

Dans le premier cas, la malignité est rare. La deuxième catégorie comprend les maladies à forte probabilité de transformation maligne..

Les manifestations se présentent sous la forme d'éléments pathologiques uniques ou multiples, de formes, couleurs et tailles variées:

  • nodules;
  • les taches de vieillesse;
  • papules;
  • zones avec hyperkératose;
  • excroissances;
  • foyers d'irritation.

Le spécialiste examine le patient et, après avoir reçu les données de l'examen histologique, établit le diagnostic final..

Les méthodes suivantes sont utilisées dans le traitement:

  • ablation chirurgicale;
  • exposition au froid;
  • thérapie au laser;
  • électrocoagulation;
  • chimiothérapie.

Classification

La division des pathologies cutanées précancéreuses en un groupe facultatif et obligatoire est très conditionnelle, car il existe des conditions controversées qui peuvent concerner à la fois l'un et l'autre groupe.

Les pathologies facultatives comprennent:

  1. L'hyperkératose à l'arsenic, la tuberculose de la peau, les lésions qui apparaissent avec la syphilis - se transforment en tumeur cancéreuse chez 6% des patients.
  2. La kératose sénile, ainsi que la corne cutanée, dégénèrent en forme maligne dans environ 10% des cas.
  3. Ulcères trophiques à long terme non cicatrisants, les grandes cicatrices post-brûlées subissent le processus de malignité dans 5 à 6% des cas.

Les pathologies obligatoires comprennent:

  1. La maladie de Paget, la maladie de Bowen, l'érythroplasie de Keir sont des pathologies cancéreuses.
  2. Xeroderma pigmentosa - une forme progressive de mélanose.

Pathologies dermatologiques précancéreuses obligatoires

La maladie de Bowen est très rare, survient également chez les femmes et les hommes.

  • papillomavirus;
  • rayonnement ultraviolet;
  • contact fréquent avec certains agents toxiques (par exemple, goudron, arsenic, etc.).

Fondamentalement, la lésion se produit sur l'épiderme du tronc ou dans la zone où se trouvent les organes génitaux. Au départ, une tache apparaît avec des bords inégaux, qui se transforme plus tard en une plaque rougeâtre légèrement humide avec une surface de velours. Une hyperpigmentation ou des zones décolorées apparaissent.

Rarement, la lésion peut être recouverte d'écailles, car elle ressemble aux manifestations du psoriasis. Les contours de l'éducation sont indistincts, il y a une augmentation vers la périphérie.

Un élément pathologique peut apparaître en un seul nombre, mais il existe également plusieurs formations qui fusionnent.

L'évolution de la maladie s'étend sur plusieurs années. S'il n'y a pas de traitement, la maladie se transforme en une forme maligne..

Lors du diagnostic d'une maladie, un spécialiste s'appuie sur les résultats de l'histologie. Un traitement chirurgical est effectué, dans lequel le néoplasme est retiré avec les tissus adjacents inchangés. Parfois, l'électrocautérisation ou la cryodestruction est indiquée.

L'érythroplasie de Keira est un type de maladie de Bowen dans lequel la peau du pénis est affectée. La pathologie survient chez les hommes du groupe d'âge de 40 à 70 ans.

La lésion se présente sous la forme d'une plaque rougeâtre, lisse au toucher, humide et veloutée. Une croissance lente est notée, s'étendant sur plusieurs années, et dans certains cas même des décennies.

En fin de compte, la malignité de l'éducation se produit. Le diagnostic et le traitement sont les mêmes que pour la maladie de Bowen..

La maladie de Paget est une affection précancéreuse qui survient le plus souvent dans la région du mamelon. Chez 20% des patients, un néoplasme peut apparaître sur l'épiderme du visage, dans le dos, les cuisses, le périnée, sur les muscles fessiers, sur la peau des organes génitaux.

La maladie est parfois classée comme une forme de cancer du sein.

La pathologie peut se développer chez les hommes, ainsi que chez les femmes (après 50 ans). Les premiers tombent malades moins souvent, mais la maladie est plus grave..

Au départ, la lésion se présente sous forme d'eczéma, ce qui provoque des démangeaisons et des picotements. Des douleurs et des sensations de brûlure se produisent également. Ensuite, la formation commence à se développer progressivement, des éléments squameux, de l'érosion et des ulcères apparaissent à la surface.

Le mamelon est tiré vers l'intérieur, une décharge peut apparaître.

La maladie se développe sur plusieurs années et se propage lentement aux tissus sains voisins. Le processus de métastase commence. Le traitement est effectué par des chirurgiens qui pratiquent une mastectomie.

En outre, une chimiothérapie est prescrite, ainsi qu'une radiothérapie, des hormones sont prescrites.

Xeroderma pigmentosa est une maladie cutanée précancéreuse héréditaire rarement diagnostiquée. Caractéristique distinctive - sensibilité aux ultraviolets.

Il y a trois phases de la maladie. La première étape se produit dans le groupe d'âge 2-3 ans. En règle générale, en été, en raison de l'exposition au soleil. L'épiderme, dans les zones non protégées par les vêtements, se couvre de taches rougeâtres et enflammées.

Ensuite, au lieu de taches, des zones d'hyperpigmentation apparaissent. Une exposition ultérieure au soleil conduit à l'apparition de nouveaux éléments avec l'apparition supplémentaire d'une pigmentation renforcée..

La deuxième étape commence plusieurs années plus tard, après l'apparition des premiers signes de transformation maligne. Sur les zones modifiées, des zones d'atrophie et de télangiectasie apparaissent. L'épiderme devient pie, de petits ulcères, des fissures, des croûtes, des excroissances sous forme de verrues se forment dessus.

Il y a un changement pathologique affectant le tissu cartilagineux, ce qui entraîne une déformation du nez.

De plus, des lésions oculaires se produisent, à la suite desquelles la cornée devient trouble, une kératoconjonctivite apparaît, les paupières deviennent enflammées et tordues. La photophobie s'installe, le larmoiement se produit.

La dernière troisième phase apparaît à l'adolescence ou à la période post-pubertaire. Les zones touchées de la peau commencent à couvrir des formations bénignes et malignes telles que le fibrome, l'angiome, le mélanome, le kératome, etc..

Les néoplasies qui se forment dans les zones de croissance ont une évolution sévère. Environ 60% des patients ne vivent pas jusqu'à quinze ans.

Les patients au stade I-II doivent être surveillés par un dermatologue. À des fins médicinales, on utilise des agents à usage interne qui réduisent la sensibilité de l'épiderme à la lumière ultraviolette..

  • médicaments corticostéroïdes topiques;
  • les vitamines;
  • crème solaire.

Un ophtalmologiste traite des changements pathologiques des yeux. Le traitement des néoplasmes dépend de leur type, ainsi que de la fréquence de la malignité.

Pathologies dermatologiques précancéreuses facultatives

La corne cutanée est une pathologie précancéreuse qui se forme à partir de cellules situées dans la couche épineuse de l'épiderme. Les facteurs provoquants sont les traumatismes et l'insolation excessive. Il est diagnostiqué dans n'importe quel groupe d'âge. Formation possible sur un épiderme sain.

De plus, le développement peut se faire s'il y a:

  • la kératose solaire;
  • naevus (épidermique);
  • verrues;
  • tuberculose cutanée, etc..

Il y a des cas où la pathologie se forme dans le contexte de néoplasies de qualité inférieure: basaliomes ou sarcome de Kaposi, se produit extrêmement rarement en raison de tumeurs à cellules granulaires.

L'état pathologique se présente sous la forme d'une formation qui ressemble à une corne d'animal. L'élément peut atteindre plusieurs centimètres de longueur. La malignité est extrêmement rare.

Pour poser un diagnostic définitif, un examen histologique du matériel prélevé sur la lésion est réalisé. Un traitement chirurgical, une cryodestruction peut être effectué ou un laser peut être utilisé pour éliminer la formation.

La kératose sénile est une pathologie qui se développe généralement après 50 ans. Les raisons de cette apparition restent floues. Facteurs provoquants:

  • influences atmosphériques spécifiques;
  • insolation excessive;
  • peau amincie et trop sèche.

Le tableau clinique est présenté par des plaques jaunâtres avec une teinte brune ressemblant à des verrues, dont la taille ne dépasse pas 1-2 cm Localisées généralement à la surface du visage, sur la peau du cou, des bras, de la poitrine.

La pathologie dure assez longtemps, presque asymptomatique, dans de rares cas, une légère démangeaison peut survenir. La malignité est très rare.

La malignité peut commencer par une inflammation, une ulcération et une érosion. Au stade bénin, des médicaments kératolytiques, des écrans solaires sont prescrits. La masse est excisée chirurgicalement. Vous pouvez également appliquer la méthode de cryodestruction ou d'élimination avec un laser.

La kératose solaire (actinique) est une pathologie précancéreuse due à une insolation excessive. La transformation maligne est extrêmement rare.

Le plus souvent, la maladie apparaît chez les blondes à la peau claire aux yeux bleus. Les femmes souffrent rarement de pathologie.

Des lésions sous la forme d'une tache jaunâtre avec une teinte rouge se produisent dans les zones ouvertes de l'épiderme. Après un certain temps, la formation est couverte d'écailles.

L'élément pathologique est éliminé au laser ou congelé. Les médicaments externes cytostatiques sont utilisés dans le traitement.

Les dermatoses professionnelles sont représentées par un groupe d'affections dermatologiques précancéreuses, qui se forment en raison d'un contact à long terme avec certains agents chimiques, les radiations:

  • La dermatite radiologique se développe lorsque vous vous trouvez dans la zone où une explosion nucléaire s'est produite, ainsi que sur le site d'un accident dans une centrale nucléaire. Si une hyperkératose apparaît, à l'aide de la cryodestruction ou d'un couteau chirurgical, les zones modifiées sont supprimées, puis du plastique de restauration est réalisé..

Dans le cas d'une forme sévère de dermatite de rayonnement, le patient doit être suivi par un dermatologue pendant une longue période.

  • Lésions chimiques de la peau qui se forment lors de l'interaction avec des substances qui apparaissent à la suite de la distillation du goudron.

En tant que thérapie, les éléments suivants sont prescrits:

  • des moyens pour renforcer le système immunitaire;
  • médicaments visant à améliorer la microcirculation;
  • les vitamines;
  • onguents.

Une fois que le patient a cessé le contact avec des substances agressives, toutes les manifestations cutanées disparaissent souvent rapidement.

Les patients souffrant de radiations ou de pathologies dermatologiques précancéreuses chimiques doivent éviter les blessures et limiter leur exposition au soleil..

Maladies cutanées précancéreuses

Les maladies cutanées précancéreuses sont un groupe de maladies dermatologiques contre lesquelles des tumeurs malignes peuvent se développer. Il est classiquement divisé en deux sous-groupes: facultatif (avec malignité facultative) et obligatoire (avec une forte probabilité de malignité). Ce sont des nodules uniques ou multiples, des excroissances, des foyers d'hyperkératose, des papules, des taches de vieillesse ou des foyers d'irritation de différentes couleurs, tailles et formes. Le diagnostic est posé sur la base des données d'examen et des résultats de l'examen histologique. Traitement - ablation chirurgicale, cryothérapie, chimiothérapie, thérapie par interféron.

  • Classification des maladies cutanées précancéreuses
  • Maladies cutanées précancéreuses obligatoires
  • Maladies cutanées précancéreuses facultatives
  • Prix ​​des traitements

informations générales

Les maladies cutanées précancéreuses sont des néoplasmes bénins d'origine épithéliale et des états pathologiques de la peau de nature non néoplasique, capables de se transformer en une tumeur maligne. La probabilité de transformation maligne de diverses maladies cutanées précancéreuses peut varier considérablement. La cause de la malignité est des irritations externes non spécifiques (frottements mécaniques, insolation, effets de la température), divers facteurs endogènes et l'absence de traitement en temps opportun. La plupart des personnes d'âge moyen et âgées souffrent. Il existe également des précancéreux congénitaux qui affectent les enfants et les adolescents. Le diagnostic et le traitement sont effectués par des spécialistes dans le domaine de l'oncologie et de la dermatologie.

Classification des maladies cutanées précancéreuses

Il existe deux groupes de lésions cutanées précancéreuses: obligatoires (avec une forte probabilité de transformation maligne) et facultatives (avec une probabilité relativement faible de malignité). Il est à noter que cette division est plutôt arbitraire. Il existe des maladies que certains experts qualifient de précancéreuses obligatoires et d'autres facultatives. Le groupe des maladies cutanées précancéreuses obligatoires comprend la maladie de Bowen, la maladie de Paget et l'érythroplasie de Keir, qui sont en fait des formes spéciales de cancer de la peau - les cancers dits in situ, des processus malins locaux qui ne vont pas au-delà de la peau. De plus, la xeroderma pigmentosa est un précancer obligatoire..

Le groupe des maladies cutanées précancéreuses facultatives comprend la corne cutanée, la kératose sénile et d'autres lésions cutanées spécifiques et non spécifiques. Le risque de dégénérescence maligne de la corne cutanée et de kératose sénile est d'environ 10%. L'hyperkératose à l'arsenic, la dermatite chronique de radiation, les lésions cutanées syphilitiques et tuberculeuses sont malignes dans 6% des cas. Les fistules dans l'ostéomyélite, les ulcères trophiques à long terme et les cicatrices étendues après brûlure deviennent malignes chez 5 à 6% des patients. Les lésions cutanées du lupus érythémateux disséminé sont malignes dans 2 à 4% des cas.

Maladies cutanées précancéreuses obligatoires

La maladie de Bowen est une maladie rare décrite pour la première fois en 1912. Il survient entre 20 et 80 ans, est également souvent diagnostiqué chez l'homme et la femme. Les facteurs prédisposants sont l'infection par le papillomavirus humain, le contact avec certaines substances toxiques (goudron, goudron, arsenic) et les rayons ultraviolets. Une maladie cutanée précancéreuse peut se développer sur n'importe quelle partie du corps; la peau du tronc et des organes génitaux en souffre souvent. Au stade initial, c'est une tache aux contours irréguliers. Par la suite, la tache se transforme en une plaque rouge cuivrée avec une surface veloutée humide.

A la surface de la plaque, des zones d'hyper et d'hypopigmentation sont révélées. Parfois, la surface est recouverte d'écailles sèches et inégales, ce qui peut faire ressembler la formation à une plaque psoriasique. Les contours sont flous, il y a une tendance à la croissance périphérique. Les plaques peuvent être simples ou multiples, fusionnant les unes avec les autres. Habituellement, le parcours est long, la plaque peut persister plusieurs années. Si elle n'est pas traitée, la maladie cutanée précancéreuse se transforme en carcinome épidermoïde. Le diagnostic est établi sur la base d'un examen histologique. Traitement - ablation chirurgicale des tissus sains environnants. Dans certains cas, l'électrocoagulation, la cryodestruction ou la coagulation au laser sont utilisées.

L'érythroplasie de Keira est un type de maladie de Bowen qui affecte la peau du pénis. Les hommes âgés de 40 à 70 ans souffrent. La maladie de la peau précancéreuse est une plaque lisse rougeâtre avec une surface humide et veloutée. Il pousse lentement le long de la périphérie pendant plusieurs années voire décennies, au final, une transformation maligne est observée. Traitement - comme pour les autres sites de la maladie de Bowen.

La maladie de Paget est une affection cutanée précancéreuse qui survient généralement dans l'aréole. Dans 20% des cas, la tumeur est localisée dans d'autres zones: sur le visage, le dos, les cuisses, les fesses, au niveau du périnée ou des organes génitaux externes. Dans certaines classifications, il est considéré comme une forme de cancer du sein (cancer de Paget). Il est diagnostiqué chez des représentants des deux sexes à l'âge de 50 à 60 ans. Chez les hommes, c'est moins fréquent, mais plus malin. Au stade initial, la maladie cutanée précancéreuse est une lésion de type eczéma accompagnée de démangeaisons, picotements, brûlures et douleurs..

Par la suite, la zone de la lésion augmente progressivement, des écailles, une érosion et une ulcération se forment à la surface de la tumeur. Le mamelon inversé est révélé, une décharge est possible. Une maladie cutanée précancéreuse évolue sur plusieurs années et se propage progressivement aux tissus environnants. Une croissance infiltrante locale et des métastases sont observées. Traitement - résection mammaire radicale ou mastectomie associée à une chimiothérapie, une radiothérapie et une hormonothérapie.

Xeroderma pigmentosa est une maladie cutanée précancéreuse héréditaire rare. Il se manifeste par une sensibilité accrue aux rayons ultraviolets. La maladie se produit en trois étapes. La première étape se produit à l'âge de 2-3 ans, généralement en été, sur fond d'insolation (même insignifiante). Des taches rouges avec des signes d'inflammation apparaissent sur les zones ouvertes du corps d'un enfant atteint d'une maladie cutanée précancéreuse. Par la suite, à la place de ces taches, des zones d'hyperpigmentation inégale apparaissent. Chaque épisode d'exposition au soleil s'accompagne de l'apparition de nouvelles zones d'inflammation et d'une hyperpigmentation accrue.

Les signes du deuxième stade sont révélés plusieurs années après l'apparition des premiers symptômes de la dermatose précancéreuse. Dans les zones touchées, des télangiectasies et des zones d'atrophie se forment. En raison de zones inégales de pigmentation, de varicosités et de foyers d'atrophie, la peau devient panachée, des fissures, des plaies, des croûtes et des excroissances verruqueuses apparaissent dessus. Des changements pathologiques dans le tissu cartilagineux sont révélés, qui se traduisent par la déformation du nez. Des lésions oculaires sont notées: kératoconjonctivite, opacité cornéenne, éversion et inflammation des paupières, photophobie et larmoiement.

Le troisième stade de la maladie cutanée précancéreuse survient à la puberté ou à l'âge post-pubertaire. Sur les zones cutanées touchées, des néoplasmes bénins et malins se produisent: angiomes, kératomes, fibromes, basaliomes, carcinome épidermoïde, mélanomes. Les tumeurs formées dans la zone des excroissances verruqueuses sont particulièrement malignes. Plus de 60% des patients ne vivent pas jusqu'à 15 ans. La cause du décès est la croissance infiltrante locale de tumeurs et de métastases à distance.

Aux stades 1 et 2, les patients atteints de cette maladie cutanée précancéreuse sont soumis à une observation dispensaire par un dermatologue. Dans le processus de traitement, des agents oraux sont utilisés pour réduire la sensibilité de la peau aux rayons ultraviolets, aux vitamines, aux onguents corticostéroïdes et aux agents photoprotecteurs. En cas de pathologie oculaire, les patients sont référés à un ophtalmologiste, en cas de néoplasmes - à un oncologue. La tactique de traitement des tumeurs dépend du type et de l'étendue du processus oncologique.

Maladies cutanées précancéreuses facultatives

La corne cutanée est un précancer provenant des cellules de la couche épineuse de l'épiderme. Les facteurs prédisposants sont les blessures et une exposition prolongée au soleil. Ce trouble cutané précancéreux peut être diagnostiqué à tout âge. Il se développe sur une peau inchangée ou sur fond de verrues, de kératose solaire, de naevus épidermique, de kératoacanthome, de LED et de tuberculose cutanée. Parfois, cela se produit dans le contexte de tumeurs malignes: sarcome de Kaposi, basaliome, moins souvent - néoplasmes à cellules granulaires et métastases du cancer du rein.

Un trouble cutané précancéreux est une masse qui ressemble à la corne d'un animal. La longueur de la corne peut atteindre plusieurs centimètres. Le parcours est long. Au fil du temps, la corne augmente en longueur, presque inchangée en diamètre. La malignité de la maladie cutanée précancéreuse est rare. Le diagnostic différentiel est réalisé avec le carcinome épidermoïde, le kératoacanthome et le kératome sénile. Le diagnostic final est posé sur la base d'un examen histologique. Traitement - excision chirurgicale, cryochirurgie ou destruction au laser.

La kératose sénile (kératome sénile) est une maladie cutanée précancéreuse qui survient principalement chez les patients de plus de 50 ans. Les raisons du développement sont inconnues. Une exposition excessive au soleil, les conditions météorologiques et une peau fine et sèche sont des facteurs contributifs. Il s'agit d'une plaque plate brun jaunâtre mesurant jusqu'à 1 à 2 cm, située sur le visage, les bras, le cou et le décolleté. Dans leur apparence, les plaques peuvent ressembler à des verrues. L'évolution de cette maladie cutanée précancéreuse est à long terme, généralement asymptomatique, les patients se plaignent moins souvent de légères démangeaisons. La transformation maligne est rare. L'inflammation, les saignements, la formation d'érosions et d'ulcères peuvent indiquer l'apparition d'une tumeur maligne. Dans les premiers stades, des agents kératolytiques et photoprotecteurs sont utilisés. Traitement - ablation chirurgicale, destruction au laser ou cryodestruction.

La kératose solaire (kératose actinique) est une maladie cutanée précancéreuse avec une faible probabilité de transformation maligne. Causé par une insolation excessive. Les blondes à la peau claire, aux yeux bleus, d'âge moyen et âgées sont plus susceptibles de souffrir. Chez les femmes, la maladie est diagnostiquée moins souvent que chez les hommes. Les zones cutanées ouvertes sont affectées. Au départ, une tache rouge jaunâtre se forme sur la peau. Après un certain temps, l'endroit se couvre d'écailles bien ajustées. Traitement: élimination au laser, cryodestruction, onguents cytostatiques.

Les dermatoses professionnelles sont un groupe de maladies cutanées précancéreuses facultatives résultant d'un contact prolongé avec des rayonnements ionisants et certains produits chimiques. La dermatite radiologique peut se développer en restant dans la zone des explosions nucléaires et des accidents dans les centrales nucléaires. Grâce à l'amélioration des équipements de protection, la dermatite aux rayons X est rarement détectée de nos jours. Des lésions chimiques chroniques de la peau peuvent survenir au contact de la suie, du kérosène, de l'analyte, de la créosote et d'autres substances résultant de la distillation du lignite et du goudron de houille.

Traitement des maladies professionnelles de la peau précancéreuses - médicaments fortifiants, vitamines, moyens d'améliorer la microcirculation, gels et pommades. Après la fin du contact avec un agent agressif, toutes les manifestations de la dermatite chimique disparaissent généralement rapidement. En cas de dermatite radiologique tardive avec des symptômes d'hyperkératose, une cryodestruction ou une ablation chirurgicale des zones touchées avec greffe de peau ultérieure peut être indiquée. Il est conseillé aux patients atteints de maladies cutanées précancéreuses chimiques et radiologiques d'éviter les blessures et de limiter le temps passé au soleil. Dans la dermatite radique sévère, une observation à long terme par un dermatologue est indiquée.

Article Précédent

Poumons