Cancer du foie - symptômes, stades, causes et traitement

Lipome

Le cancer du foie est une maladie hépatique maligne caractérisée par la dégénérescence (tumeur maligne) des cellules hépatiques saines (hépatocytes) en.

Un autre nom du cancer du foie est le carcinome hépatocellulaire (terme médical), le carcinome hépatocellulaire.

Les principales causes du cancer du foie sont le résultat de maladies hépatiques chroniques de nature infectieuse depuis longtemps (hépatite virale B, C), ainsi que de la présence de tumeurs malignes dans d'autres parties du corps, à la suite desquelles le carcinome hépatocellulaire devient leur conséquence, c'est-à-dire métastase. De plus, dans de nombreux cas, la cause exacte du cancer du foie n'est toujours pas élucidée..

Les principaux symptômes du cancer du foie sont des douleurs dans l'hypochondre droit, des nausées, des épisodes de vomissements, une faiblesse, un jaunissement de la peau et des muqueuses.

Cette maladie se caractérise également par le développement rapide et la propagation de métastases à d'autres organes..

Stades du cancer du foie

Le cancer du foie se développe en 4 étapes, désignées par des chiffres romains - I, II, III, IV.

Abréviations TNM: T - tumeur primaire, N - métastases vers les ganglions lymphatiques régionaux, M - métastases vers d'autres sites distants.

Cancer du foie de stade 1 (I). Elle se caractérise par la présence d'une tumeur dans le foie sur l'un des quatre lobes, ainsi que par l'absence de propagation du processus pathologique au système cardiovasculaire et à d'autres organes. Les symptômes sont absents ou minimes - inconfort dans l'hypochondre droit, faiblesse, fatigue accrue. En 21 à 30 jours, le foie commence à grossir. Selon la classification TNM - T1N0M0

Cancer du foie de stade 2 (II). Il est caractérisé par une ou plusieurs tumeurs d'un diamètre ne dépassant pas 50 mm avec l'implication de vaisseaux sanguins dans le processus pathologique, alors que les ganglions lymphatiques et d'autres organes ne sont pas affectés, il n'y a pas de métastases. Les symptômes sont prononcés - douleur douloureuse dans la cavité abdominale du côté droit sous la côte, nausées, épisodes de vomissements, diarrhée, faiblesse et fatigue accrues, malaise général. Le foie est hypertrophié et plus dense. Selon la classification TNM - T2N0M0

Cancer du foie de stade 3 (III). Elle se caractérise par la présence de deux, trois néoplasmes ou plus, dont le diamètre d'au moins un dépasse 50 mm. Les tumeurs affectent 2-3 lobes du foie. Les symptômes sont prononcés - fièvre ne se prêtant pas aux médicaments antipyrétiques - jusqu'à 37-39 ° C avec des frissons, une jaunisse, des varicosités apparaissent sur la peau, un gonflement des jambes et de la région lombaire est observé, une personne perd rapidement du poids. Divisé en 3 périodes:

  • Stade IIIA (T3N0M0) - caractérisé par la présence de 2, 3 tumeurs ou plus, dont l'un des néoplasmes mesure au moins 50 mm de diamètre. La pathologie implique des vaisseaux sanguins, il n'y a pas de métastases vers d'autres organes et il n'y a pas de ganglions lymphatiques régionaux.
  • Stade IIIB (T1N1M0, T2N1M0) - caractérisé par des lésions supplémentaires des grosses veines du foie, tandis que les ganglions lymphatiques régionaux et les organes voisins ne sont pas affectés.
  • Stade IIIC (T3N1M0) - caractérisé par l'apparition de métastases aux organes situés dans le foie, alors que la vessie n'est pas affectée.

Cancer du foie de stade 4 (IV). Elle se caractérise par la présence d'un certain nombre de néoplasmes dans le foie, l'implication des vaisseaux sanguins et lymphatiques dans la pathologie et parfois des métastases dans d'autres organes. Divisé en 2 périodes:

  • Stade IVA (T3N1-3M0) - caractérisé par un nombre quelconque de néoplasmes dans le foie, la croissance de tumeurs dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques, des métastases dans les organes voisins.
  • Stade IVA (T1-4N1-3M1) - caractérisé par un nombre quelconque de néoplasmes dans le foie, une invasion tumorale dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques, des métastases dans des organes voisins et distants.

Selon le stade (degré) du cancer du foie, le schéma thérapeutique ultérieur de la maladie dépend.

Statistiques

Le plus souvent, le cancer du foie se développe comme un dommage secondaire au corps par des néoplasmes malins - c.-à-d. est une métastase d'une tumeur d'une autre partie du corps. Plus rare, selon certaines données 20 fois moins souvent, le carcinome hépatique se développe comme une maladie indépendante dans le contexte de complications d'autres maladies, par exemple l'hépatite virale.

Le plus grand nombre de cancers primitifs du foie est enregistré dans les pays comptant un grand nombre de personnes vivant dans des conditions insalubres - Afrique, Inde, Chine, Sénégal, Philippines et autres.

Selon l'OMS, environ 600 000 nouveaux patients atteints d'une maladie hépatique maligne sont enregistrés chaque année dans le monde..

Si nous parlons d'âge, le plus grand nombre de patients atteints d'un cancer du foie est observé chez les personnes âgées de 50 à 65 ans..

Cancer du foie - ICD

CIM-10: C22.0
CIM-9: 155

Symptômes

La gravité des symptômes de la maladie dépend du stade de la maladie, des maladies concomitantes et de l'état de santé général du patient..

Les premiers signes de cancer du foie

  • Malaise général, faiblesse;
  • Augmentation de la fatigue;
  • Inconfort dans l'abdomen;
  • Perte d'appétit;
  • Un léger gonflement.

Les principaux symptômes du cancer du foie

  • Malaise général, faiblesse sévère, fatigue accrue;
  • Augmentation de la taille du foie;
  • Douleurs sourdes dans l'hypochondre droit, douloureuses dans la nature, qui augmentent progressivement, ainsi qu'une sensation de lourdeur dans cette zone;
  • Température corporelle élevée et élevée avec frissons - à partir de 37 ° C, ce qui ne diminue pratiquement pas, même si des antipyrétiques sont utilisés;
  • Jaunissement de la peau, des muqueuses et de la sclérotique (jaunisse);
  • Perte de poids rapide (perte de poids);
  • Manque d'appétit, flatulences, nausées, épisodes de vomissements, diarrhée;
  • L'ascite (hydropisie) est un symptôme particulièrement populaire dans le développement de la maladie dans le contexte de la cirrhose du foie;
  • Agrandissement de l'abdomen;
  • Anémie.

Métastases

La métastase est la propagation de cellules malignes d'une tumeur à d'autres organes, systèmes et parties du corps. La métastase se produit avec l'écoulement du sang, de la lymphe et par l'invasion des tissus adjacents à la tumeur.

Dans le cancer primitif du foie, lorsque la maladie se développe dans le contexte d'autres maladies - non de nature oncologique, les métastases se propagent généralement au pancréas, à la vésicule biliaire, à l'œsophage, à l'estomac, aux reins, aux poumons, au cœur, à la colonne vertébrale, au cerveau.

Dans le cas du cancer du foie secondaire, dans lequel la tumeur elle-même dans le foie est elle-même une métastase, les métastases peuvent être n'importe où, cependant, après une lésion hépatique, accélérer les dommages généraux au corps.

Selon les statistiques, des métastases dans le cancer du foie sont observées chez 35 à 38% des patients.

Complications

  • Insuffisance hépatique;
  • Saignement interne dans la cavité abdominale;
  • Syndrome de Cushing;
  • Choc;
  • Trouble du système mental;
  • Issue fatale.

Causes du cancer du foie

Les principales causes de cancer du foie (carcinome hépatocellulaire):

  • Maladies chroniques du foie - hépatites B et C, cirrhose du foie;
  • Accumulation accrue de fer dans le corps (hémochromatose);
  • Lésions hépatiques parasitaires - schistosomiase (schistosomiase) et autres;
  • Maladie des calculs biliaires (maladie des calculs biliaires);
  • Prédisposition héréditaire;
  • La présence de maladies telles que - diabète sucré, syphilis, infection par le VIH, tuberculose;
  • Manger des aliments de mauvaise qualité contenant des agents cancérigènes, ainsi que d'autres méthodes d'empoisonnement du corps avec des substances cancérigènes (en particulier celles contenant du chlore) - pesticides contenant du chlore, biphényles polychlorés, hydrocarbures chlorés, nitrosamines, arsenic et autres;
  • Manger des aliments avariés, par exemple - certains aliments contenant du raifort inapproprié peuvent être affectés par l'aflatoxine B1, qui est une mitotoxine du champignon Aspergilis flavus, qui affecte des aliments tels que - le risque, le maïs, le blé, les arachides, le soja et autres;
  • Utilisation de stéroïdes anabolisants, contraceptifs oraux à base d'œstrogènes;
  • Abus d'alcool, intoxication alcoolique fréquente, tabagisme, drogues;
  • Manipulation de peintures, adhésifs, produits chimiques ménagers et autres produits chimiques pouvant évaporer des vapeurs toxiques.

La classification du cancer du foie est la suivante...

De l'éducation:

  • Primaire - le développement se produit comme une lésion hépatique maligne indépendante, ou dans le contexte d'autres maladies hépatiques et facteurs indésirables.
  • Secondaire - le développement se produit dans le contexte d'une lésion maligne d'un autre organe ou système, c.-à-d. les lésions hépatiques sont une métastase du cancer d'un autre emplacement.

Types de cancer du foie (primaire):

Carcinome hépatocellulaire (CHC). Le type le plus courant de cancer du foie. Elle survient chez environ 5% des patients. Le développement se produit principalement dans le contexte d'une maladie hépatique chronique avec hépatite, cirrhose et autres.

Le carcinome fibrolamellaire (CLF) est un sous-type de carcinome hépatocellulaire caractérisé par la prolifération de fines plaques lamellaires, qui sont composées de fibres de collagène qui pénètrent dans la structure du tissu hépatique (fibrose lamellaire). L'étiologie de la FLC n'est pas entièrement comprise, mais on sait déjà que, contrairement au carcinome hépatocellulaire, il ne s'agit pas d'une hépatite et d'une cirrhose. Elle survient le plus souvent chez les jeunes de moins de 35 ans. Symptômes similaires au CHC

Se produit le plus souvent chez les personnes de moins de 35 ans. Il se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, avec un diagnostic rapide, il peut être traité. Le plus souvent, une intervention chirurgicale est effectuée - pour enlever les zones touchées du foie.

Cancer du foie cholangiocellulaire (cholangiocracinome, cancer des voies biliaires, tumeur de Klatskin). Elle se caractérise par des lésions du canal biliaire causées par une mutation maligne des cellules épithéliales du canal biliaire. Se produit chez environ 2% des patients.

Cystadénocarcinome. Lésions hépatiques malignes, ressemblant à un kyste. Plus fréquent chez les femmes. Il s'accompagne de douleurs dans le bas-ventre, d'une augmentation rapide de la tumeur, d'une altération de la circulation sanguine dans la région pelvienne, d'une perte de poids du patient.

Hémangioendothéliome épithélioïde (EGE). L'un des types les plus graves de maladie hépatique maligne, caractérisée par des lésions des parois médiastinales.

Angiosarcome. Elle est caractérisée par des lésions malignes de l'endothélium et du périthélium des vaisseaux sanguins. Se produit le plus souvent chez les personnes âgées de 40 ans et plus. Selon les dossiers médicaux, il est très difficile de traiter.

Hépatoblastome. Elle se caractérise par une augmentation de l'abdomen, une augmentation du foie et une tumeur ressentie à la palpation, des douleurs abdominales, des nausées. Manque d'appétit. Il est diagnostiqué principalement chez les enfants de moins de 4 à 5 ans.

Diagnostique

Le diagnostic du cancer du foie comprend:

  • Examen visuel du patient, palpation;
  • Examen échographique (échographie) du foie;
  • Tomodensitométrie (CT);
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Tomographie par émission de positrons (TEP-TDM);
  • Laparoscopie;
  • Biopsie tumorale;
  • Chimie sanguine;
  • Test sanguin pour la détermination de l'alpha-foetoprotéine (AFP) qu'il contient.

Traitement du cancer du foie

Comment le cancer du foie est-il traité? Le traitement du cancer du foie comprend les thérapies suivantes:

1. Chimiothérapie
2. Radiothérapie
3. Thermothérapie
4. Traitement chirurgical
5. Greffe de foie
6. Autres traitements

1. Chimiothérapie du cancer du foie

La chimiothérapie, ou le traitement médicamenteux du cancer du foie, implique, dans la majorité des cas, l'utilisation d'agents cytotoxiques (anticancéreux) contre la tumeur.

Indications d'utilisation - contre-indications aux méthodes chirurgicales d'élimination de la tumeur. Contre-indications d'utilisation - troubles hépatiques.

Il est important de noter que la chimiothérapie chez l'adulte dans de nombreux cas ne guérit pas le cancer chez l'adulte, cependant, l'utilisation de médicaments cytotoxiques ralentit la régénération des cellules cancéreuses et aide à réduire la taille de la tumeur. Parfois, la chimiothérapie est prescrite en association avec des traitements chirurgicaux et de radiothérapie pour l'oncologie, ce qui augmente l'efficacité du traitement en général..

L'utilisation de médicaments de chimiothérapie se fait sous forme de comprimés, d'injections et à l'aide de chimioembolisation.

Les principaux agents chimiothérapeutiques du cancer du foie sont la doxorubicine, le méthotrexate, le cisplatine, la gemcitabine, le 5-fluorouracile ou leurs combinaisons..

Effets secondaires de la chimiothérapie - faiblesse, diminution de la réactivité du système immunitaire, sensibilité accrue du corps aux infections, chute de cheveux, nausées, vomissements, manque d'appétit, stomatite et autres.

Les symptômes disparaissent après l'arrêt de l'utilisation de médicaments, mais si nécessaire, le médecin prescrit un traitement symptomatique.

Chimioembolisation

La chimioembolisation est une méthode moderne de chimiothérapie, qui repose sur l'adsorption du médicament nécessaire par des microsphères de polymère, qui, après avoir été introduites dans la circulation sanguine, le délivrent au foyer de la tumeur, où le médicament est libéré et commence son effet thérapeutique. De plus, de petites gouttelettes de graisse, après que le médicament est administré à la tumeur, bloquent le vaisseau sanguin par lequel il a été administré à la tumeur, empêchant ainsi le médicament de se propager à d'autres endroits. L'avantage est une action ciblée, le nombre minimum d'effets secondaires par rapport aux méthodes traditionnelles de chimiothérapie.

2. Traitements radiologiques du cancer du foie

2.1 CyberKnife.

Parmi les méthodes modernes de radiothérapie pour le traitement du cancer du foie, il est possible de noter l'élimination des tumeurs primaires et secondaires à l'aide du CyberKnife (CyberKnife).

CyberKnife est une méthode radiochirurgicale non invasive d'élimination d'une tumeur sans contact direct avec elle. Toutes les manipulations sont effectuées par une technologie robotique intelligente qui dirige des faisceaux de rayonnement concentrés hautement focalisés vers une tumeur cancéreuse et la sépare des tissus sains avec une erreur ne dépassant pas 1 mm.

2.2. Radiothérapie interne sélective (thérapie SIRT)

La thérapie SIRT est une méthode radioactive mini-invasive pour traiter les tumeurs primaires et secondaires qui ne peuvent pas être éliminées par chirurgie, ainsi que la résistance aux médicaments de chimiothérapie. Cette méthode est basée sur l'introduction par l'artère hépatique dans le foyer tumoral de Yttrium-90 microsphérradioactif, ce qui conduit à l'irradiation et à la destruction du tissu tumoral de l'intérieur..

2.3 Thérapie protonique et ionique

La protonthérapie et la thérapie ionique est une méthode non chirurgicale de traitement du cancer. La méthode est basée sur la focalisation ciblée de l'énergie des particules chargées sur la tumeur. Les faisceaux de protons et d'ions lourds dans une installation spéciale sont accordés et accélérés de telle manière qu'en passant à travers les tissus sains, dès qu'ils atteignent la tumeur, ils commencent le processus de sa destruction..

Les indications d'utilisation sont une tumeur inopérable et résistante à la chimiothérapie. Cette méthode peut être utilisée même pour le cancer du cerveau, de la moelle épinière, l'oncologie pédiatrique, etc..

3. Thermothérapie (traitement avec des températures)

Le principe du traitement est basé sur la congélation ou le chauffage du néoplasme. Il est utilisé pour les tumeurs jusqu'à 3-5 cm et aucune contre-indication. Les températures élevées et basses détruisent les cellules cancéreuses, laissant les hépatocytes sains indemnes.

Ablation par radiofréquence (RFA) - une sonde spéciale est insérée dans la tumeur, qui la chauffe à l'aide d'ondes de radiofréquence ou d'un laser à induction à environ 100 ° C, détruisant ainsi les structures protéiques du néoplasme et, par conséquent, la tumeur elle-même. Selon les statistiques médicales, le taux de survie dans les 5 premières années après RFA atteint 55%.

Cryothérapie - l'effet de l'azote liquide sur la tumeur, qui gèle les cellules cancéreuses, détruisant ainsi la tumeur.

4. Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical (opération) du cancer du foie est l'ablation d'une zone du foie affecté. Les principales méthodes sont distinguées:

  • Lobectomie - ablation du lobe gauche ou droit du foie;
  • Hémihépatectomie droite - segments V, VI, VII et VIII du lobe droit du foie;
  • Résections hépatiques atypiques.

Contre-indications à la chirurgie - une tumeur d'un diamètre de plus de 3 à 5 cm, une croissance tumorale dans les vaisseaux sanguins, ainsi qu'une cirrhose du foie.
La mortalité postopératoire dans les maladies hépatiques malignes est d'environ 10% et est principalement due à une insuffisance hépatique.
Après avoir retiré la partie affectée du foie, les hépatocytes (cellules hépatiques) restaurent progressivement l'organe à sa pleine taille.

5. Greffe de foie

La transplantation hépatique (transplantation) est utilisée dans les cas où, en raison de la localisation de la tumeur, elle ne peut pas ou ne peut pas être retirée, par exemple en cas de lésions importantes du tissu hépatique.

La transplantation hépatique n'est autorisée que dans les cas où - la tumeur ne s'est pas propagée aux tissus les plus proches du foie, si elle est de petite taille, et également si le cancer du foie n'est pas présent au-delà du stade I ou II.

La source (donneur) du foie est une personne décédée avec un foie sain ou une personne en bonne santé à qui une petite partie du foie est prélevée.

De plus, comme nous l'avons déjà dit, s'il ne reste qu'une partie du foie, les cellules font leur travail et restaurent l'organe en taille jusqu'à 85-100% de sa taille totale.

6. Autres traitements du cancer du foie

  • Traitement symptomatique - visant à maintenir le corps pendant les principales méthodes de traitement de la maladie, ainsi qu'à réduire ses symptômes, et implique l'utilisation de médicaments antipyrétiques, antiémétiques et autres;
  • La radiothérapie - est utilisée non seulement pour les tumeurs primaires, mais aussi pour les tumeurs secondaires;
  • Introduction d'éthanol à travers la peau;
  • Injection d'acide acétique à travers la peau
  • Attitude positive - la composante émotionnelle du patient est également une composante importante du traitement du cancer. Les médecins ont remarqué qu'une attitude positive, la bonne humeur augmentent le résultat positif de la maladie, par conséquent, il est recommandé aux patients de divers jeux ou actions qui améliorent leur humeur.
  • Prières. Il y a plus d'un témoignage de personnes dans le monde, quand après le diagnostic final sans la moindre espérance, le patient s'est tourné en prière vers Dieu le Père et le Seigneur Jésus-Christ, et le Seigneur a guéri les malades. Nous recueillons progressivement de telles preuves sur notre forum dans le prochain post..

Traitement du cancer du foie avec des remèdes populaires

Important! La médecine traditionnelle ne recommande pas l'automédication pour le cancer du foie et n'autorise ces traitements que comme agents de soutien dans les principales méthodes de traitement..

Collection d'herbes "Monastic 16 herbes" d'environ. George. Faites une collection en mélangeant ensemble 35 g de sauge médicinale, 25 g d'ortie, 20 g chacun - ficelle, églantier, busserole et immortelle, 15 g d'absinthe et 10 g chacun - camomille, achillée millefeuille, calendula, agripaume, thym, fleurs de tilleul, bourgeons de bouleau, herbe sèche des marais et écorce de nerprun. Broyez le tout soigneusement et 6 cuillères à soupe. Versez 2,5 litres d'eau bouillante dans un bol en émail. Placez la casserole à feu doux et laissez mijoter pendant 3 heures, jusqu'à ce que le volume du remède populaire soit réduit de moitié. Réservez ensuite le bouillon pour infusion et refroidissement, puis filtrez et placez le produit au réfrigérateur. Vous devez boire le produit dans 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, tiède, 1 heure avant les repas. La durée du traitement est de 70 jours, après quoi une pause est prise pendant 15 jours et après un deuxième examen, si nécessaire, répétez le cours. Dans les cas graves, le remède se boit pendant 1 an. Ce remède peut également être utilisé à des fins préventives - 30 jours 2 fois par an, car il a la capacité de purifier le sang. A cette époque, l'utilisation de viande, de pain de levure blanche, épicé et épicé.

Ciguë. Le remède suivant est utilisé pour le cancer du foie, de l'œsophage, de l'estomac, du sein et d'autres localisations. Pour préparer un remède, vous devez verser un pot de 3 litres de 500 ml de vodka et remplir le récipient 1/3 de pousses de pruche hachées (non hachées). Ensuite, remplissez le pot de vodka jusqu'au sommet, fermez bien le couvercle et réfrigérez pendant 16 à 18 jours, en secouant le pot de temps en temps. En cas d'urgence, vous pouvez commencer à prendre le remède le 5ème jour, cependant, pour augmenter son efficacité, le remède doit être perfusé. Vous devez boire le remède le matin, à jeun, comme suit: 1 jour - 1 goutte de teinture par verre d'eau, 2ème jour - 2 gouttes par verre, 3ème jour - 3 gouttes et ainsi de suite jusqu'à 40 gouttes pour 1 verre d'eau, après quoi la dose est réduite d'une goutte par jour - 40, 39, 38 et jusqu'au 1er. Et donc répétez 2-3 cercles, c'est-à-dire obtenir 3 fois 79 jours.

Jus de chou et de betterave. En présence de tumeurs malignes ou après une exposition aux rayonnements, il est recommandé de boire du jus de chou en quantité illimitée, ainsi que du jus de betterave à doses. Avant d'utiliser du jus de chou, il est recommandé de le laisser au réfrigérateur, ce qui entraînera la perte de l'effet nauséabond..

Vitamine B17. Les noyaux des noyaux d'abricot contiennent une grande quantité d'amygdaline, ou vitamine B17, qui, selon les guérisseurs traditionnels, a un effet antitumoral. À des fins médicinales, vous devez manger 10 grains de noyau par jour.

La prévention

La prévention du cancer du foie comprend le respect des recommandations suivantes:

  • Refus de consommer des boissons alcoolisées, tabagisme et autres mauvaises habitudes;
  • En présence de symptômes d'hépatite B, C et de cirrhose du foie, consultez rapidement votre médecin pour obtenir de l'aide;
  • Réduisez au minimum ou arrêtez complètement de manger des aliments nocifs;
  • Éviter le stress;
  • Lorsque vous travaillez avec des produits chimiques, observez les règles de sécurité, utilisez un équipement de protection;
  • Refus de contraceptifs oraux, stéroïdes anabolisants stéroïdes;
  • Appliquer divers médicaments après avoir consulté un médecin;
  • Suivez les règles d'hygiène personnelle.

Réponses aux questions courantes

Prévoir. Si une tumeur est détectée au premier stade, après la zone du foie affecté, le pronostic est positif. Plus la durée du traitement est retardée, plus la maladie maligne affecte de plus en plus rapidement le foie et moins le pronostic de guérison est positif..

Combien de temps vivent-ils? Malgré le caractère transitoire et le développement rapide du cancer du foie, avec une détection rapide et un traitement adéquat de la maladie, le patient peut vivre 5 ans. S'il n'est pas traité, le patient peut mourir 3-4 mois après l'apparition de la tumeur.

Y a-t-il des cas de guérison complète du cancer? Oui, de tels cas existent, à la fois dans la pratique médicale traditionnelle et après que certaines personnes se sont tournées vers Dieu pour demander de l'aide (lien sur le forum).

Causes, signes, symptômes, stades et traitement du cancer du foie

Qu'est-ce que le cancer du foie?

Le cancer du foie est une formation maligne qui résulte du processus de conversion des hépatocytes en cellules tumorales. Ce type de maladie est appelé carcinome hépatocellulaire ou cancer primaire. On le trouve chez seulement 3 à 5% de tous les patients chez lesquels une tumeur maligne du foie a été trouvée. Le type de maladie le plus courant est le cancer secondaire. Initialement, une tumeur maligne dans ce cas affecte d'autres organes et tissus. Le plus souvent, il se forme dans l'estomac, les ovaires, le côlon, l'utérus, les poumons, les reins, les glandes mammaires. Mais avec le flux sanguin, les cellules se propagent dans tout le corps et conduisent à la formation d'un cancer du foie. Il est aussi souvent appelé métastatique.

En plus du carcinome hépatocellulaire, on distingue les types suivants de cancer du foie:

Cholangiocellulaire. Elle est assez rare en comparaison avec d'autres espèces et est associée à une mutation des cellules dans le tissu épithélial des voies biliaires. Dans les premiers stades, la maladie est difficile à diagnostiquer, les patients ne ressentent ni douleur ni inconfort. Par conséquent, le cancer du foie cholangiocellulaire est le plus souvent détecté trop tard, lorsque l'opération ne donne plus de résultats positifs..

Carciome hépatocholangiocellulaire. Cette espèce combine les caractéristiques du carcinome cholangiocellulaire et du carcinome hépatocellulaire. Les symptômes et manifestations externes de la maladie sont les mêmes que dans le cas du cancer primaire.

Carcinome fibrolamellaire. Il est typique des personnes de moins de 35 ans, y compris ce type de cancer survient chez les enfants. Il peut être identifié par des douleurs sur le côté droit sous les côtes. Le carcinome fibrolamellaire diagnostiqué en temps opportun est traité par greffe de tissu hépatique, ainsi que par résection.

Cystadénocarcinome. En médecine, les cas de ce type de cancer du foie sont considérés comme rares. Les femmes sont plus sensibles au cystadénocarcinome, bien qu'il se produise également chez les hommes. Le développement de la maladie s'accompagne de douleurs tangibles dans le bas de l'abdomen, le patient perd rapidement du poids. À l'examen, une grosse tumeur est visible, ressemblant à un kyste dans la structure. Cela est dû au fait que le cystadénocarcinome est dans certains cas formé à partir d'un kyste congénital ou d'un cystadénome bénin.

Hémangioendothéliome épithélioïde. C'est la moins maligne par rapport à toutes les autres tumeurs hépatiques et elle se développe également plus lentement. Comme d'autres types de cette maladie, le principal symptôme de l'hémangioendothéliome épithélioïde est la douleur abdominale. La probabilité de propagation des métastases dans tout le corps est élevée, un diagnostic précoce est donc important.

Angiosarcome. Les personnes âgées souffrent d'un cancer du foie de ce type. Il est le plus susceptible de se développer chez ceux qui ont été exposés à des substances telles que l'arsenic, le chlorure de vinyle et certains autres composés chimiques. Une tumeur avec angiosarcome se propage dans tout l'organe à partir des vaisseaux sanguins. Le processus de formation de l'hémangiosarcome se déroule de la même manière. Dans ce cas, le développement de la maladie passe très rapidement: le patient ressent constamment une faiblesse, perd de l'appétit et du poids. Il est difficile de faire face à l'angiosarcome, il n'est pratiquement pas opérable. Dans la plupart des cas, il est seulement possible de ralentir le rythme de développement de ce cancer du foie..

Hépatoblastome. Une telle tumeur se développe chez les jeunes enfants de moins de 4 ans. L'enfant connaît un développement sexuel accéléré en raison de la production d'hormones spéciales, le poids diminue, mais en même temps, le ventre augmente. Rarement, un hépatoblastome survient chez des patients matures.

Sarcome indifférencié. Ce type de cancer du foie est difficile à traiter. La tumeur se forme et se développe très rapidement. Dans le même temps, le patient a de la fièvre et de la fièvre, et le taux de sucre dans le sang peut augmenter fortement. La tumeur peut se propager aux organes voisins. Le sarcome indifférencié est plus fréquent chez les enfants que chez les adultes.

Espérance de vie dans le cancer du foie

La probabilité d'une issue favorable dans le cancer du foie est beaucoup plus faible que dans les cas avec d'autres tumeurs malignes. La raison en est le diagnostic tardif de la maladie. Les symptômes du cancer du foie sont similaires à ceux de nombreuses autres maladies, et le traitement repose principalement sur eux. Par conséquent, la tumeur est détectée trop tard. Le cancer primitif du foie est rare, plus souvent secondaire, lorsque l'organe est affecté par des métastases. La tumeur elle-même se forme dans d'autres tissus. C'est une autre raison pour laquelle le cancer du foie est difficile à diagnostiquer..

Par conséquent, l'espérance de vie du patient est réduite à plusieurs années, et parfois à des mois. Cela dépend aussi beaucoup du type de tumeur. Les patients atteints de carcinome fibrolamellaire vivent de 2 à 5 ans, voire plus dans certains cas. Par exemple, si les métastases ne se sont pas encore propagées à d'autres organes. L'espérance de vie dans l'hépatoblastome et le cystadénocarcinome atteint 5 ans, sous réserve d'une résection hépatique réussie, et dans l'angiosarcome - seulement 2 ans après l'apparition de la tumeur. Le pire pronostic concerne les patients atteints de sarcome hépatique indifférencié. La maladie progresse extrêmement rapidement, l'espérance de vie n'est donc que de quelques mois.

Tous les cancers du foie peuvent être classés comme opérables ou inopérables. Dans le premier cas, l'espérance de vie après la chirurgie atteint plusieurs années et dans le second, seulement 4 mois. Dans ce cas, la présence de maladies concomitantes, le stade du cancer du foie, le traitement prescrit et même l'état psychologique du patient sont d'une grande importance. Un état d'esprit optimiste contribue au fonctionnement efficace des procédures médicales et des médicaments.

Symptômes du cancer du foie

Détérioration générale de l'état du patient. Les patients atteints d'un cancer du foie perdent rapidement du poids. Les jeunes enfants peuvent même souffrir d'anorexie. L'appétit disparaît, la fatigue apparaît rapidement, la fatigue augmente.

Désordres digestifs. Ils sont responsables de la perte de poids associée au cancer du foie. Les troubles digestifs se manifestent sous forme de diarrhée, de nausées, de vomissements, d'augmentation de la production de gaz.

Douleur dans l'abdomen. Ce symptôme est observé chez la majorité des patients atteints d'un cancer du foie. Dans les premiers stades du développement de la tumeur, la douleur n'apparaît à droite sous les côtes que pendant l'activité physique, par exemple, courir ou marcher, soulever des poids. Peu à peu, l'inconfort se fait sentir dans un état calme. Dans le même temps, l'abdomen augmente de volume en raison de la croissance de la tumeur. Sur cette base, les patients peuvent supposer indépendamment la présence d'un cancer du foie..

Augmentation de la température corporelle. Il atteint 38 ° C et se maintient à ce niveau. La raison de l'augmentation de la température corporelle est l'intoxication du corps..

Jaunisse. La tumeur empêche le mouvement de la bile des canaux hépatiques vers les intestins. En conséquence, ses produits pénètrent dans la circulation sanguine et la jaunisse se développe. Il peut être identifié par des taches sur la peau d'une couleur jaune caractéristique. Le blanc des yeux du patient acquiert la même teinte. La couleur de l'urine devient plus riche et les matières fécales - au contraire, plus claires.

Ascite. L'abdomen atteint d'un cancer du foie peut augmenter de volume non seulement en raison de la tumeur elle-même, mais également en raison de l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. La raison en est le blocage par les cellules cancéreuses de sa production. Ils irritent également la muqueuse de l'abdomen, ce qui entraîne également une accumulation de liquide..

Épistaxis ou hémorragie interne.

Causes du cancer du foie

Hépatite virale chronique. Lorsque l'agent causal de cette infection pénètre dans le corps, la maladie se développe dans la plupart des cas. En conséquence, une guérison complète est possible, mais dans certains cas, l'hépatite virale devient chronique. Selon les médecins, cela est dû à l'état de l'immunité du patient. Dans l'hépatite, l'agent causal de l'infection est que le virus se développe dans le foie. Dans le cas d'une maladie chronique, diverses complications sont possibles, dont le carcinome hépatocellulaire.

Mauvaises habitudes. L'alcool et le tabac sont nocifs pour le foie, car ils endommagent les cellules des organes. Lorsqu'ils sont combinés, ils conduisent à l'apparition de tumeurs malignes, ce qui a été prouvé par la recherche. Avec l'abus d'alcool et de tabac, le risque de développer un cancer hépatocellulaire du foie est plus grand. Dans le même temps, l'hépatite augmente la probabilité d'une tumeur..

Hémochromatose. Ce terme désigne l'état du corps lorsque la teneur en fer et ses composés dépasse la norme admissible. L'hémochromatose est héréditaire, donc si l'un des proches en a souffert, vous devez y faire attention. La maladie entraîne des problèmes hépatiques et, par conséquent, une cirrhose ou un cancer. Ces complications graves peuvent être évitées si une hémochromatose est détectée et le traitement est commencé à temps..

Cirrhose du foie. La principale cause de cette maladie est l'abus d'alcool. En association avec une hépatite virale, elle conduit à une cirrhose, qui contribue à la formation d'une tumeur maligne. La maladie elle-même n'est pas considérée comme oncologique et se manifeste par une mauvaise fonction hépatique, ainsi que par une déformation de ses tissus. Mais comme il s'agit d'un facteur contribuant au développement du carcinome hépatocellulaire, tous les six mois, les patients subissent un examen sur la base duquel la présence de cellules cancéreuses est déterminée..

Syphilis. Cette maladie est virale et endommage les cellules hépatiques. La jaunisse est l'un des symptômes de la syphilis. La destruction active du foie au cours de l'évolution de la maladie conduit à la formation de tumeurs cancéreuses.

Cholélithiase. Les calculs qui se forment dans les voies biliaires empêchent l'élimination de la bile de la vessie. Cela provoque non seulement une douleur intense pour le patient, mais également des complications graves telles que le cancer du foie. Pour éviter la formation d'une tumeur, vous devez vous débarrasser des calculs. Peut-être que ce n'est qu'avec l'aide d'une opération chirurgicale.

Diabète. Les patients dont la glycémie est élevée sont plus susceptibles de développer un cancer du foie. Le risque augmente si la maladie est associée à d'autres facteurs: alcoolisme, tabagisme, hépatite virale et cirrhose. Le diabète sucré contribue à l'accumulation de lipides qui causent de graves lésions hépatiques telles que le cancer.

Stéroïde anabolisant. Ces médicaments sont utilisés pour accélérer la croissance des tissus musculaires et agissent comme des hormones mâles - la dihydrotestostérone et la testostérone. En raison de cette propriété, les stéroïdes anabolisants ont longtemps été utilisés dans la musculation. Cependant, leurs effets néfastes sur le corps ont été identifiés. L'assimilation des stéroïdes anabolisants a lieu dans le foie, qui est soumis à un stress important. Lors de la prise de ces médicaments, des tumeurs bénignes et malignes peuvent se former. Les premiers se dissolvent après une cure de stéroïdes, et les seconds, au contraire, progressent.

Prédisposition génétique. Le risque de développer un cancer du foie augmente chez les patients ayant des antécédents familiaux de la maladie. Dans ce cas, des examens réguliers de la présence de cellules tumorales doivent être effectués plus souvent..

Parasites. Sur la base de recherches pratiques, il a été constaté qu'un parasite comme l'opisthorchus, qui vit dans les poissons de rivière, conduit au cancer du foie. Il est capable de vivre longtemps en dehors de son environnement habituel. La plupart des poissons de la famille des carpes en sont infectés. Opisthorchus, qui affecte le foie et d'autres organes, conduit à la formation de cellules malignes et au développement d'un cholangiocarcinome.

Exposition aux produits chimiques. L'arsenic et le radium sont considérés comme les plus dangereux. Ils contribuent au développement de l'hémangiosarcome et de l'angiosarcome. Ils peuvent également être causés par le chlorure de vinyle et le thorium..

Aflatoxine B1. Le soja, le riz, les céréales, le blé stockés dans un environnement humide et chaud contiennent un type spécial de champignon. L'aflatoxine B1 est un déchet et peut provoquer des mutations génétiques menant au cancer du foie..

Médicaments contraceptifs. Ils contiennent des œstrogènes - une hormone féminine spéciale et contribuent à la formation de tumeurs bénignes, qui dans certains cas se transforment en malignes.

Stades et degrés du cancer du foie

Cancer du foie de grade I

A ce stade de la maladie, la tumeur venait de se former et n'avait pas le temps de pénétrer dans les vaisseaux. Sa taille peut varier. Mais en général, une tumeur de stade I n'affecte pas plus d'un quart du foie. C'est en grande partie pourquoi il est si difficile de diagnostiquer un cancer à ce stade. Tous les symptômes sont mal exprimés, le patient peut se plaindre de faiblesse, de fatigue rapide. De plus, une tumeur maligne de grade I n'interfère pas avec la fonction hépatique normale. On le trouve souvent lorsque d'autres maladies sont suspectées. Mais l'examen confirme le cancer.

S'il était possible de diagnostiquer la maladie au stade I, c'est une belle réussite. Le traitement sera le plus efficace et le plus susceptible d'avoir une dynamique positive. Par conséquent, il est conseillé aux patients qui appartiennent à un groupe à risque, par exemple les patients atteints d'hépatite virale, d'abus d'alcool, de fumeurs, de subir un examen aussi souvent que possible pour détecter les cellules cancéreuses du foie..

Cancer du foie de grade II

À ce stade, la tumeur grossit et pénètre dans les vaisseaux sanguins. Les symptômes de la maladie sont plus prononcés. Le patient peut ressentir périodiquement des douleurs abdominales lors d'un effort physique. Une tumeur maligne prend différentes formes.

Cancer du foie de grade III

Il est subdivisé en plusieurs étapes. Le premier d'entre eux est désigné 3A en médecine et implique que la tumeur a réussi à toucher la veine hépatique ou porte. Il peut y avoir plusieurs formations malignes à ce stade, chacune d'elles étant de taille considérable. Cela permet à un spécialiste de diagnostiquer un cancer du foie grâce à un examen. Après tout, une grosse tumeur conduit à des phoques visibles de l'extérieur.

Au stade 3B, les cellules malignes sont connectées à des organes situés près du foie. La seule exception est la vessie. Une autre option est également possible, lorsque la tumeur est attachée à la coque externe du foie..

Si des cellules malignes ont affecté non seulement l'organe lui-même, mais également les ganglions lymphatiques, cela indique que le stade 3C est arrivé. Dans ce cas, la tumeur affecte également d'autres organes du corps..

Cancer du foie de grade IV

Cette étape est considérée comme la plus difficile de toutes. La tumeur a déjà réussi non seulement à affecter la majeure partie du foie, mais également à se propager par des métastases dans tout le corps, affectant d'autres organes. Cela se passe dans la circulation sanguine.

L'espérance de vie maximale des patients atteints d'un cancer du foie de grade IV est de 5 ans. Cependant, de tels cas sont rares. Le plus souvent, avec la progression rapide de la maladie, la mort survient après plusieurs mois..

Un traitement efficace du cancer du foie à ce stade est presque impossible. Les médecins essaient seulement de prolonger la vie du patient en soutenant le fonctionnement des systèmes corporels plus longtemps et en ralentissant la prolifération des cellules tumorales malignes, qui se produit de manière incontrôlable. Pour cela, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées. L'intervention chirurgicale dans le cancer de stade IV est déjà inutile.

Il est souvent diagnostiqué lors de la visite initiale du patient chez le médecin. Cela est dû à l'évolution asymptomatique du développement de la tumeur. Elle ne commence à déranger le patient que dans les dernières étapes, lorsqu'il n'est plus possible de l'aider..

Métastases du cancer du foie

La métastase est l'apparition de foyers de développement d'une tumeur maligne. La propagation de ses cellules se produit avec l'écoulement du sang et de la lymphe. Leur nombre augmente constamment et bientôt les métastases, comme la tumeur, commencent à grossir..

Le cancer secondaire du foie est le plus courant. La tumeur se forme dans la région de l'estomac, des glandes mammaires, des poumons, du pancréas, puis des métastases au foie se produisent. Cela est dû à la circulation sanguine intense dans cet organe. Le sang pénètre dans le foie par les systèmes artériel et porte, c'est-à-dire par la veine porte. En cas de cancer primaire, lorsque la tumeur se forme dans le foie, ses métastases peuvent affecter le cerveau, le cœur, les reins et la colonne vertébrale..

Diagnostic du cancer du foie

Le médecin peut tirer des conclusions en fonction des sensations du patient et de l'examen visuel. La palpation vous permet de déterminer la présence d'ascite et d'hypertrophie abdominale, qui est l'un des symptômes du cancer du foie. Les tests sanguins de ces patients montrent généralement des taux élevés d'urobiline et de bilirubine..

L'examen échographique vous permet d'obtenir des informations détaillées sur la présence et la structure de la tumeur, de déterminer sa taille et sa malignité. L'échographie permet d'effectuer une ponction sans déranger la peau. C'est ainsi qu'un médecin peut distinguer le cancer du foie d'autres maladies présentant des symptômes similaires..

Une autre méthode de diagnostic dans ce cas est la tomodensitométrie. Avant la procédure, le patient prend un agent de contraste oral. Il renforce les contours des organes, afin que le médecin puisse voir clairement les limites et la forme de la tumeur. À l'aide de la tomodensitométrie, non seulement le degré de dommage au foie est déterminé, mais également les vaisseaux sanguins situés à côté.

Lors de l'imagerie par résonance magnétique, le patient est placé dans un tube étroit qui émet des ondes radio. Ils sont engloutis par les tissus du corps, ce qui permet de voir des formations malignes sur l'ordinateur.

Malgré l'abondance de diverses méthodes de diagnostic, la plus précise d'entre elles est la biopsie. Il s'agit de prélever un échantillon de tissu dont l'étude permet de déterminer la présence de cellules cancéreuses du foie dans l'organisme..

Traitement du cancer du foie

Le traitement du cancer du foie est prescrit en fonction de la nature de la tumeur, du stade de la maladie et des caractéristiques individuelles du corps du patient..

Dans les premiers stades, les méthodes chirurgicales sont efficaces:

Si la tumeur est détectée au stade I, une partie du foie peut être retirée - résection. Dans le même temps, la majeure partie de l'organe est préservée et la formation maligne est complètement éliminée..

Lors d'une hémi-hépatectomie, le chirurgien enlève la moitié du foie affecté par la tumeur. Le reste de l'organe remplit toutes les fonctions pendant un certain temps, puis le foie est restauré à sa taille précédente.

Avant la chirurgie ou si le patient ne tolère pas l'anesthésie générale, ce qui rend la chirurgie impossible, une ablation par radiofréquence est utilisée. Cette procédure implique la destruction des cellules cancéreuses du foie à l'aide d'ondes radio. Pour obtenir le meilleur résultat, il est effectué plusieurs fois..

Chimiothérapie pour le cancer du foie

Un certain nombre de produits chimiques sont utilisés pour combattre les cellules cancéreuses. Cependant, en raison de leur dépendance rapide, ils perdent leur efficacité. Pour éviter cela, une méthode spéciale est utilisée - la perfusion, qui est effectuée par l'artère hépatique. Ainsi, le produit chimique atteint toutes les cellules du foie et n'affecte pas les autres tissus et organes. Les effets secondaires les plus courants de la chimiothérapie comprennent des nausées qui se transforment en vomissements, des saignements, une perte de cheveux et un malaise général..

Pour réduire les effets des antibiotiques et augmenter leur efficacité, des préparations enzymatiques spéciales doivent être utilisées, par exemple, wobenzym.

Régime alimentaire pour le cancer du foie

La nutrition joue un rôle important dans la lutte contre les maladies graves telles que le cancer. Il doit être aussi équilibré que possible et en même temps ne pas surcharger le foie. Il est recommandé de manger en petites portions aussi souvent que possible.

Tous les produits peuvent être conditionnellement divisés en trois groupes. Le premier comprend ceux qui sont considérés comme bénéfiques pour les patients atteints d'un cancer du foie. Ceux-ci comprennent les produits laitiers, les céréales, le jus de carotte et de betterave, la plupart des fruits et légumes, le riz, le sarrasin, le millet. Les soupes peuvent être préparées à partir de céréales, qui sont très nutritives, mais faciles à digérer. Le jus de carotte a un effet positif sur la fonction hépatique.

En quantité limitée, vous pouvez manger des aliments appartenant au deuxième groupe. Parmi eux se trouvaient des jus de fruits et de légumes, du fromage cottage et du beurre, du thé, des œufs et du beurre. Une carence en protéines est fréquente chez les patients atteints d'un cancer du foie. Pour compenser le manque de cet élément important, il est nécessaire de manger de la viande et du poisson. La préférence devrait être donnée aux variétés faibles en gras, par exemple le veau, le poulet, la morue, le sandre. Le hareng augmentera votre appétit, tout comme la choucroute. Ceci est particulièrement important pour les patients atteints de tumeurs cancéreuses, qui dans la plupart des cas n'ont pas d'appétit..

Le troisième groupe comprend tous les produits nocifs pour les patients. Ce sont l'alcool, le café, les boissons gazeuses, la margarine, le sucre, la viande grasse. Vous devez refuser tout produit dans la préparation duquel des conservateurs et exhausteurs de goût, des épices chaudes et d'autres additifs ont été utilisés.

Les plats doivent être cuits à la vapeur ou au four. Les produits peuvent être bouillis, cuits, mais rien ne peut être frit dans l'huile, afin de ne pas créer une charge supplémentaire sur le foie. Ceux qui ne peuvent pas refuser les bonbons gras - gâteaux, pâtisseries, peuvent les remplacer par de la guimauve, de la guimauve ou de la marmelade. Cependant, mangez de tels aliments en petites quantités et pas trop souvent. Si un œdème se développe, il est nécessaire de réduire la consommation d'eau et de refuser le sel. Si le patient vomit, au contraire, la quantité de liquide bu doit être augmentée.

Traitement du cancer du foie avec des remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires doit être combinée avec des méthodes de traitement traditionnelles. Le cancer du foie est une maladie grave, qu'il est presque impossible de faire face sans l'aide de produits chimiques.

Mais vous pouvez en améliorer l'effet à l'aide de remèdes populaires..

Tous les jours avant les repas, vous pouvez prendre une décoction d'avoine. Pour sa préparation, les grains sont versés avec de l'eau et cuits à feu doux, puis filtrés..

Utile dans le traitement du cancer du foie et du jus de pastèque. Vous devez le boire plusieurs fois par jour avec une cuillerée de miel. Vous pouvez remplacer le jus de pastèque par du jus de bouleau en buvant 2 verres par jour.

La propolis peut être consommée 40 à 60 minutes avant les repas au moins 3 fois par jour. Comme alternative, l'huile de celui-ci est également utilisée. Il est mélangé avec du beurre bouillant et maintenu à feu doux pendant environ une demi-heure, en remuant de temps en temps. Utilisez le mélange obtenu plusieurs fois par jour pour une cuillère à soupe..

L'auteur de l'article: Bykov Evgeny Pavlovich | Oncologue, chirurgien

Éducation: est diplômé de la résidence au Centre scientifique d'oncologie russe. N. N. Blokhin "et a reçu un diplôme dans la spécialité" Oncologue "

Cancer du foie. Symptômes, signes, diagnostic et traitement de la maladie.

Le cancer du foie est une tumeur maligne qui se produit dans les lobes hépatiques ou les canaux qui drainent la bile. La maladie est caractérisée par une croissance tumorale rapide et est difficile à traiter. Il survient un peu moins fréquemment que les autres formes de cancer - 7% de tous les cancers. 700000 personnes en reçoivent un diagnostic chaque année.

Le foie est un organe unique. C'est le laboratoire du corps et purifie le sang des toxines. Par conséquent, si une tumeur cancéreuse est apparue dans le corps humain, ses cellules avec le flux sanguin pénètrent souvent dans le foie et y provoquent des métastases - des tumeurs secondaires. Mais parfois, il arrive aussi que le cancer commence initialement dans le foie. Ces cas diffèrent considérablement les uns des autres et nécessitent des approches de traitement différentes. Par conséquent, les médecins classent d'abord les tumeurs en raison de l'événement.

  1. Le cancer primaire est une tumeur basée sur des cellules hépatiques dégénérées - hépatocytes, cellules de ses canaux ou vaisseaux. Il existe plusieurs types de tumeurs primaires: hépatome des cellules du parenchyme hépatique, cholangiocarcinome des cellules des voies biliaires, angiosarcome des cellules des vaisseaux sanguins hépatiques et hépatoblastome, qui survient dans l'enfance.
  2. Le cancer secondaire est une tumeur formée à partir de cellules cancéreuses introduites dans le foie à partir d'un néoplasme malin dans un autre organe. Le plus souvent, il s'agit d'une métastase d'un cancer de l'intestin, de la glande surrénale ou des organes génitaux. Le cancer secondaire est 20 fois plus fréquent que la tumeur primitive du foie.
Le cancer primaire est rare. Cette forme de la maladie n'est pas typique de la Russie et des pays européens. Sur ce territoire, le cancer primitif du foie est détecté chez les personnes de plus de 50 à 60 ans. Elle est souvent précédée de maladies chroniques du foie telles que la cirrhose et l'hépatite. Dans notre pays, on le trouve le plus souvent à Tioumen et dans le district de Khanty-Mansiysk - 18% de toutes les tumeurs.

L'incidence dans cette région est associée à la prévalence généralisée de l'opisthorchiase. Cette maladie est associée aux vers plats qui pénètrent dans le corps humain avec du poisson cru.

Mais en Inde, en Chine et en Afrique du Sud, la maladie est beaucoup plus courante. Par exemple, au Sénégal, le cancer du foie représente 67% de toutes les tumeurs. Cela est dû au fait que dans les climats chauds, les céréales et la bière contiennent des produits métaboliques de champignons - les aflatoxines. Les personnes de plus de 30 ans qui abusent de l'alcool sont particulièrement sensibles. Certaines nationalités sont plus susceptibles de souffrir de la maladie, notamment les insulaires du Pacifique, les Inuits et les Hispaniques.

Les hommes sont 4 fois plus susceptibles de développer un cancer du foie que les femmes. Les tumeurs qui y sont identifiées sont malignes dans 90% des cas. Et chez les femmes, 40% des tumeurs du foie sont classées comme cancéreuses et 60% comme des néoplasmes bénins.

Symptômes et signes du cancer du foie

Dans les premiers stades du développement de la tumeur, aucun signe caractéristique n'apparaît. À cet égard, le cancer du foie est souvent diagnostiqué alors que la maladie est déjà en cours et difficile à traiter..

Symptômes du cancer du foie

  1. Faiblesse générale et fatigue.
  2. Douleur sourde et douloureuse et sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit.
  3. Perte d'appétit, nausées, vomissements.
  4. Perte de poids dramatique.
  5. Fièvre et frissons.
  6. Foie élargi et douloureux. Quand on le sent, c'est cahoteux et dur.
  7. Si la tumeur a bloqué l'écoulement de la bile, une jaunisse se développe (jaunissement de la peau et des yeux, démangeaisons).
  8. L'urine devient sombre et les selles sont blanches.
  9. L'épistaxis se produit.
  10. Un test sanguin révèle une anémie (une diminution du nombre de globules rouges).
  11. Ascite ou hydropisie - accumulation de liquide dans l'abdomen.
  12. Des saignements internes peuvent survenir dans 15% des cas. Il provoque une forte détérioration de la santé: pâleur, faiblesse, perte de conscience.
De tels symptômes peuvent être une manifestation non seulement d'un cancer du foie, mais également d'autres maladies. Cependant, si vous les trouvez chez vous-même ou chez vos proches, vous devez consulter un gastro-entérologue ou un hépatologue.

Causes du cancer du foie

L'apparition d'un cancer est toujours précédée de changements dans les cellules, car une tumeur ne peut pas apparaître sur les tissus sains. Mais les cellules hépatiques affaiblies par la maladie, la nicotine et l'alcool ou des substances cancérigènes sont sujettes aux mutations et peuvent devenir la base d'une tumeur.

Regardons les causes du cancer du foie

  1. Hépatite virale chronique. Surtout souvent, la tumeur survient chez les patients et porteurs d'hépatite B. Ce virus est présent dans l'organisme chez 80% des personnes atteintes d'un cancer du foie.
  2. Cirrhose du foie. Le plus dangereux est la forme à gros nodules de cette maladie. Dans les nœuds des hépatocytes, des conditions favorables sont créées pour le développement d'une tumeur. La cirrhose est retrouvée dans 60 à 70% des cancers du foie et la maladie évolue très rapidement.
  3. Hémochromatose - cette maladie provoque une augmentation des dépôts de fer dans divers organes.
  4. Cholélithiase. Les calculs dans le canal biliaire provoquent une inflammation du foie. Les cellules autour des calculs sont sujettes à des mutations et à la formation de tumeurs.
  5. Syphilis. Le spirochète syphilitique pénètre dans le foie. Il se développe dans les vaisseaux sanguins et les tissus environnants. Les cellules touchées sont sujettes à la dégénérescence en malignes.
  6. Diabète. Avec cette maladie, le métabolisme est perturbé. En combinaison avec de mauvaises habitudes, ce facteur augmente le risque de cancer..
  7. Lésions hépatiques parasitaires. Les vers qui vivent dans le foie, tels que la douve du foie et la douve de Sibérie, rongent les passages et l'empoisonnent avec leurs sécrétions.
  8. Alcoolisme et tabagisme. L'alcool à fortes doses détruit les cellules hépatiques et la nicotine les fait muter.
  9. Exposition à des produits chimiques sur le corps. Sont considérés comme dangereux pour le foie: l'arsenic, les pesticides contenant du chlore, les solvants hydrocarbonés chlorés (par exemple, le tétrachlorure de carbone, les nitrosamines).
  10. Les toxines sécrétées par les champignons sont des aflatoxines. Les moisissures infectent le maïs, les arachides, le soja, le riz et le blé. La consommation à long terme de ces aliments augmente le risque de développer un cancer. Dans les pays développés, ce problème n'existe pas..
  11. Prendre des stéroïdes anabolisants. Souvent, les athlètes, sans consulter un médecin, prennent des hormones à base de testostérone pour améliorer les résultats de l'entraînement. Ces médicaments ont un effet néfaste sur le foie..
  12. Prédisposition héréditaire. On pense que la tendance à former des tumeurs cancéreuses est héréditaire.
Les personnes affectées par ces facteurs sont plus à risque de développer un cancer que les autres. Par conséquent, ils doivent être particulièrement attentifs à leur santé et subir des examens médicaux réguliers. Le café et les médicaments protecteurs du foie (hépatoprotecteurs) aident à prévenir les maladies.

Métastases du cancer du foie

Dans 90% des cas, une tumeur cancéreuse du foie est une métastase d'un autre foyer de cancer, qui peut être localisée dans des organes voisins ou éloignés. À travers le foie, le sang circule de tout le corps à travers l'artère hépatique et la veine porte. À cet égard, il est plus souvent que d'autres organes touchés par des métastases cancéreuses..

Le plus souvent, les métastases tumorales sont autorisées au foie, qui sont situées dans le pancréas (50% de tous les cas), le gros intestin (20-30%), l'estomac (30%), la glande mammaire (15%), l'œsophage (25%).

Le cancer primitif du foie peut également former des métastases. Premièrement, ils affectent les lobules sains de cet organe. Après cela, des tumeurs filles apparaissent dans les ganglions lymphatiques des portes du foie et du petit épiploon. Au stade suivant, les cellules cancéreuses s'installent dans les poumons, la plèvre, les os et les organes situés dans la cavité abdominale (péritoine, reins, pancréas). Dans le même temps, les patients développent de nouveaux symptômes de la maladie, l'état s'aggrave et l'intoxication augmente..

Dans le cas où la tumeur a formé des métastases, il devient beaucoup plus difficile de guérir le cancer et le pronostic de l'évolution de la maladie s'aggrave.

Stades du cancer du foie

Si le médecin soupçonne que le patient a un cancer du foie, il prescrira certainement des tests supplémentaires pour clarifier le diagnostic. Pour cela, une échographie, une tomodensitométrie, un balayage radio-isotopique du foie sont utilisés. Mais la méthode la plus précise est la laparoscopie. Il s'agit d'une petite opération au cours de laquelle un trou de 1 à 2 cm est pratiqué dans la cavité abdominale dans laquelle un tube étroit avec une caméra est inséré. Un équipement supplémentaire vous permet de prendre du matériel pour la biopsie. Cela aide à déterminer avec précision la taille et le type de tumeur.

Après le diagnostic, l'oncologue détermine le stade de développement de la tumeur. Il est indiqué par des chiffres romains de I à IV.

Stade I: Le cancer peut être de n'importe quelle taille. Il est solitaire, ne va pas au-delà du foie, ne se développe pas dans les vaisseaux sanguins, les organes voisins et les ganglions lymphatiques.

Il n'y a pratiquement pas de manifestations externes à ce stade. Une personne peut ressentir une faiblesse, une fatigabilité rapide et une gêne mineure dans l'abdomen supérieur droit. En quelques semaines, la taille du foie augmente.

Stade II: une seule tumeur qui se développe dans les vaisseaux sanguins, elle peut être de n'importe quelle taille. Ce stade comprend également les cas où il y a plusieurs tumeurs dans le foie qui ne dépassent pas 5 cm de diamètre. Ils ne se propagent pas aux ganglions lymphatiques ou aux organes distants.

Cette étape se manifeste par des nausées, des vomissements, des douleurs douloureuses dans l'hypochondre droit. Le patient a des troubles digestifs à long terme, de la diarrhée sans raison. Le foie est nettement élargi, ferme au toucher. La personne a l'air faible et se plaint de fatigue chronique.

L'étape III comporte 3 sous-étapes.

  • Stade IIIA. Plusieurs tumeurs ont été trouvées dans le foie. Au moins l'un d'entre eux dépasse 5 cm de diamètre.Le néoplasme malin ne se propage pas aux ganglions lymphatiques voisins et aux organes distants.
  • Stade IIIB. L'une des tumeurs se développe dans les grosses veines du foie - portale ou hépatique. Les ganglions lymphatiques et les autres organes ne sont pas affectés.
  • Stade IIIC. La tumeur se propage aux organes voisins, à l'exception de la vessie. Le même sous-stade comprend les cas où la tumeur se développe en une capsule qui entoure le foie de l'extérieur. Les organes distants et les ganglions lymphatiques voisins ne sont pas affectés par les métastases.
Manifestations externes: jaunisse, gonflement des jambes et du bas du dos, rougeur des paumes et des varicosités sur la peau. Des frissons et de la fièvre apparaissent. Il oscille de 37 à 39 ° C, les antipyrétiques la renversent à peine. L'épuisement commence, le patient perd du poids brusquement, les traits du visage s'affinent.

L'étape IV comporte deux sous-étapes.

  • Stade IVА. N'importe quel nombre de tumeurs peut être trouvé dans le foie. Ils se développent dans les vaisseaux sanguins et les organes environnants. Les ganglions lymphatiques sont touchés. Les métastases ne sont pas trouvées dans les organes distants.
  • Stade IVB. La tumeur affecte les organes et les ganglions lymphatiques voisins et éloignés. Le nombre et la taille des néoplasmes peuvent être.
La personne perd beaucoup de poids. Les os sont bien visibles, ce qui contraste avec le ventre gonflé. La peau devient jaune pâle, sèche et inélastique. Un œdème sévère du bas du corps est associé à une circulation sanguine altérée et à une compression de la veine cave inférieure par des caillots sanguins et des ganglions lymphatiques. La personne se sent épuisée et ressent une douleur aiguë..

En fonction du stade de développement de la maladie, le médecin choisit les méthodes de traitement les plus efficaces.

Traitements alternatifs du cancer du foie

L'efficacité des méthodes traditionnelles de traitement du cancer du foie a été prouvée au niveau scientifique. Le lauréat du prix Nobel à deux reprises, Otto Warburg, a même fondé son propre système de traitement du cancer, qui comprenait certaines méthodes traditionnelles. Le scientifique suggère de boire plus de décoctions de feuilles de bardane, de chélidoine et de bouleau. Inclure également le cornouiller, le sureau, les abricots, le chaga et l'avoine dans l'alimentation.

Nous proposons d'envisager certains des médicaments traditionnels les plus efficaces pour le cancer du foie.

Propolis pure
C'est l'un des moyens les plus simples de combattre et de prévenir le cancer du foie. Le régime quotidien comprend 15 g de propolis fraîche, à prendre à doses égales 3 fois par jour 1 heure avant les repas. La durée du traitement est de 2-3 mois.
Mais, malheureusement, cette méthode traditionnelle ne sera efficace que dans les premiers stades de la maladie..

Bouillon d'avoine
Préparation: prendre 1,5 tasse d'avoine, placer dans une casserole en émail et verser 2 litres d'eau froide. Mettre sur feu moyen, porter à ébullition et laisser mijoter encore 20 minutes à feu doux. Laisser refroidir.
Application: Divisez le bouillon en trois parts égales. A consommer 3 fois par jour 1 heure avant les repas. Chaque jour, vous devez préparer un bouillon frais..
Selon le stade de la maladie, le premier résultat sera perceptible dans 1-2 mois.

Teinture de pruche
Préparation: versez 0,5 l de vodka dans un pot de trois litres. Coupez les pousses de pruche en petits morceaux de manière à remplir le bocal au 1/3. Versez la pruche tranchée en morceaux, mélangez. Laissez infuser pendant 2-3 minutes, puis remplissez le pot de vodka à ras bord, fermez le couvercle en nylon et placez-le dans un endroit frais pendant 2 semaines.
Application: le traitement commence par 1 goutte de teinture par jour. Il doit être pris tous les matins avant les repas, en augmentant la dose d'une goutte par jour. Il est très important d'éviter un surdosage! Après avoir atteint 40 gouttes, il est nécessaire de commencer à réduire la dose d'une goutte par jour. Après avoir terminé le cours, vous devriez faire une pause de deux semaines. Ensuite, vous pouvez répéter le traitement. Pendant la pause de la prise de la pruche, vous devriez boire une teinture de chélidoine.
Pour le traitement du cancer de la pruche, 3 à 5 cours suffisent généralement.

Teinture de chélidoine
Préparation: Prendre 1 kg de chélidoine et émincer. À l'aide d'une étamine, pressez le jus de la masse résultante. Versez 0,5 litre de jus de chélidoine dans un récipient en verre avec la même quantité de vodka. Laissez infuser dans un endroit frais pendant 20 jours.
Application: boire une teinture de 1 c. 4 fois par jour une demi-heure avant les repas pendant 2 semaines.

Infusion de chaga
Préparation: vous devez prendre 100 g de champignon de bouleau (chaga) et le râper. Versez la masse obtenue dans un bocal avec 5 verres d'eau bouillie froide. Laissez infuser pendant 2 jours et filtrez soigneusement. Durée de conservation de l'infusion de chaga - 4 jours.
Application: Prenez la perfusion Ѕ tasse 3 fois par jour, à intervalles réguliers, mais au plus tôt une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est de 1 mois. Pendant la perfusion, il est interdit d'utiliser de la pénicilline et du glucose.

Ce remède populaire pour le traitement du cancer a remporté les plus nombreuses critiques positives..
Mais rappelez-vous que le traitement avec des remèdes populaires ne peut pas remplacer la chirurgie. Il est utilisé en période postopératoire pour éviter la réapparition de tumeurs. Une approche intégrée aidera à augmenter l'efficacité de la lutte contre le cancer du foie - une combinaison de médicaments, une nutrition appropriée et un traitement avec des remèdes populaires.

Nutrition pour le cancer du foie

Avec le cancer du foie, la nutrition du patient doit soutenir la force du corps pour lutter contre la maladie. De plus, il doit être léger, faciliter le passage de la bile et éliminer les toxines. Les patients ont souvent une perte d'appétit, par conséquent, des plats savoureux et variés sont nécessaires. Les médecins ont élaboré des recommandations spéciales, observant qu'il est possible d'arrêter l'épuisement du corps et de réduire la charge sur le foie.

Qu'avons nous à faire?

  1. Les repas doivent être fractionnés. Il est recommandé de manger 4 à 5 fois par jour en petites portions.
  2. Ne mangez pas trop. Mais si vous avez faim, vous devez prendre une collation..
  3. Les repas doivent être faciles à digérer et stimuler la digestion. Par conséquent, cela vaut la peine de commencer par les aliments crus - les légumes et les fruits. Et puis passez aux plats cuisinés.
  4. Il est conseillé de consommer plus d'aliments végétaux. Les légumes, herbes, fruits et baies doivent être frais et mûrs. Vous devez les éplucher de la peau dure. Les médecins conseillent de limiter la consommation de tomates.
  5. Les grains germés fourniront des oligo-éléments essentiels et amélioreront la digestion.
  6. Le jus de carotte est bon pour nettoyer le foie. Les médecins conseillent d'en boire un demi-verre par jour avant les repas. Cela exclut l'amidon, la farine et le sucre. D'autres jus de fruits frais sont également utiles..
  7. Il est recommandé d'utiliser du pain complet, du riz brun. Ces aliments sont riches en fibres. La bouillie de sarrasin et d'avoine est également très utile..
  8. Vous devez manger des soupes tous les jours. Ils doivent être légers - légumes, céréales et non dans un bouillon de viande fort.
  9. Le poisson, la viande animale et la volaille sont des sources de protéines essentielles. Mais rappelez-vous que seules les variétés faibles en gras sont autorisées. Il est préférable de le cuire à la vapeur, la viande bouillie fonctionne bien. Vous pouvez diversifier le menu avec des plats cuits et cuits au four.
  10. Les graisses doivent pénétrer dans l'organisme sous forme d'huile végétale pressée à froid (olive, lin). Il est conseillé de limiter le beurre et l'huile végétale raffinée, la margarine.
  11. Les produits laitiers frais sont très utiles. Le lait naturel, les produits laitiers fermentés et le fromage cottage devraient être au menu tous les jours. Parfois, vous pouvez vous permettre une tranche de fromage à pâte dure faible en gras.
  12. Le hareng et la choucroute trempés (en petites quantités) aideront à améliorer l'appétit.
  13. Assurez-vous de manger 2 à 3 œufs par semaine sous forme d'omelettes. Ils aident à arrêter la perte de poids.
  14. Les meilleurs produits de confiserie sont la confiture, la marmelade, la guimauve. Le chocolat et les produits à la crème (en particulier le beurre) ne sont pas recommandés.
  15. Il vaut mieux étancher sa soif avec des compotes, des tisanes noires, vertes ou aux herbes.
Ce qui devra être abandonné?
  • viandes et poissons gras (porc, agneau, oie, canard, cervelle)
  • alcool sous toute forme
  • café et chocolat, gâteaux et pâtisseries
  • épices chaudes (moutarde, raifort)
  • boissons gazeuses instantanées et sucrées
  • plats frits et fumés
  • aliments contenant des additifs alimentaires (croûtons, aliments contenant du glutamate monosodique)
  • noix et légumineuses
  • plats marinés et conserves

Ce qui détermine l'espérance de vie avec le cancer du foie?

Jusque dans les années 1950, le cancer du foie était considéré comme une maladie incurable et les chirurgiens n'effectuaient pas d'opérations pour retirer de telles tumeurs. Aujourd'hui, la situation a changé, même si cette maladie est encore difficile à traiter. Si la tumeur n'a pas dépassé la glande, une opération est effectuée pour en retirer la majeure partie. Le tissu hépatique est capable de se régénérer. Même si 75% de la glande est enlevée, l'organe se rétablira progressivement et pourra remplir ses fonctions. Si la tumeur est volumineuse, une greffe de foie d'un donneur est recommandée.

Un taux de survie à 5 ans est une mesure du succès du traitement. Il s'agit du pourcentage de personnes qui vivent au moins 5 ans après le traitement. Les cliniques modernes atteignent un taux de survie à cinq ans chez plus de 40% des patients opérés. De plus, la plupart des gens continuent de travailler et de mener une vie normale. Dans d'autres cas, l'espérance de vie est d'environ 3 ans.

Si le cancer du foie d'une personne n'était pas accompagné de cirrhose, le taux de survie à cinq ans dépasse 50% et aux premiers stades de 70%.

Si la tumeur a propagé de nombreuses métastases, elle n'est pas opérée, mais un traitement symptomatique de soutien est effectué. Les patients qui, pour une raison quelconque, ne peuvent subir une intervention chirurgicale, vivent en moyenne 4 à 6 mois.

Le pronostic de l'évolution de la maladie aux stades avancés est défavorable. Le taux de survie à cinq ans pour la troisième étape est de 6%. Si des métastases à distance (quatrième degré) se sont produites, 2% des patients ont une chance de vivre plus de cinq ans.

Les méthodes de traitement modernes aident à augmenter l'espérance de vie, à arrêter la croissance des tumeurs ou même à s'en débarrasser complètement..

L'ablation est une méthode de destruction locale d'une tumeur sans chirurgie. De l'alcool médical est injecté dans la tumeur elle-même, ce qui détruit les cellules malades. La destruction d'une tumeur est également réalisée à l'aide de gaz congelé (cryodestruction), de rayonnement micro-ondes, d'ondes radio à haute énergie. Cette procédure se déroule sous la supervision d'une échographie. La méthode est utilisée pour détruire de petites tumeurs jusqu'à 3 cm de diamètre.

Embolisation vasculaire - des substances spéciales sont injectées dans les vaisseaux hépatiques qui aident à bloquer l'accès du sang à la tumeur et à arrêter ainsi sa croissance. Souvent utilisé en association avec la radiothérapie, la chimiothérapie et l'ablation. Utilisé pour traiter les tumeurs jusqu'à 5 cm de diamètre.

La radiothérapie - aide à réduire le cancer, à soulager la douleur et à augmenter l'espérance de vie grâce aux rayons X à haute énergie. Les médecins concentrent un faisceau de rayons sur la tumeur, tandis que les cellules saines ne sont que légèrement irradiées. Postulez à toutes les étapes.

Chimiothérapie - les médicaments modernes Sorafenib et Nexavar sont utilisés pour le traitement. Ce sont des toxines spéciales (poisons) qui empoisonnent les cellules malignes. Ils ciblent la tumeur et endommagent légèrement les tissus sains. La chimiothérapie standard est peu efficace dans le traitement du cancer du foie.

Le traitement chirurgical donne au patient les meilleures chances de guérison. L'ablation complète de la tumeur ou de la greffe du foie est préférable..

Il ne faut pas oublier que toute personne diagnostiquée d'un cancer du foie a une chance de réussir son traitement. Dans les maladies oncologiques, une attitude optimiste, l'aide de parents et la compétence d'un médecin jouent un rôle important.