Seconde

Ostéome

Dictionnaire explicatif d'Efremova. T.F. Efremova. 2000.

  • Prends une seconde
  • Chronomètre

Découvrez ce que signifie «Secondaire» dans d'autres dictionnaires:

deuxième - oh, oh, ren, rna (... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

seconde - cr.f. sec / ren, sec / rna, rno, rny... Dictionnaire orthographique de la langue russe

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno. [de lat. secundārius minor] Livre. Secondaire, mineur, mineur; marginal (2.M.; 1 caractère). (cf. primaire). C th catégories... Dictionnaire encyclopédique

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno.; (du latin secundārius secondaire); livre. secondaire, non primaire, secondaire; marginal II 1) (cf. prima / rny) С th catégories... Dictionnaire de nombreuses expressions

deuxième psychose - (p. secundaria; lat. secundarius secondaire) P., identifiée lors de recherches généalogiques chez les membres de la famille du patient... Dictionnaire médical complet

MARGINAL - (du latin. Margo, bord inis). Bord à bord, marginal. Dictionnaire des mots étrangers inclus dans la langue russe. Chudinov AN, 1910. MARGINAL [fr. collatéral marginal] secondaire, périphérique, insignifiant, insignifiant (par exemple... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

Primaire - oh, oh, ren, rna (fr. Primaire... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

Psychoses - (psycho + oz). Formes sévères de troubles mentaux, dans lesquels l'activité mentale du patient est caractérisée par un fort décalage entre la réalité environnante, le reflet du monde réel est grossièrement déformé, ce qui se manifeste par des troubles du comportement et...... Dictionnaire explicatif des termes psychiatriques

primaire - oh, oh. primaire <lat. primus d'abord. spécialiste. Primaire, principal; contre. seconde. un. À propos de fr. école élémentaire de type avancé. Ensuite, les élèves de l'école primaire ont participé à une marche cérémonielle. Word 1880 4 5 2 88... Dictionnaire historique des gallicismes russes

Diagnostic étrange

Inscription: 30.01.2006 Messages: 6 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

Bonjour. Mon père a reçu un diagnostic de modifications secondaires du foie. Il n'y a pas d'oncologie. Est-ce possible?

Inscription: 16.12.2004 Messages: 583 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

Cher Eugène,
Ce libellé signifie généralement des lésions hépatiques métastatiques. Et qui a fait ce diagnostic? Veuillez fournir le texte intégral de la conclusion pertinente. Si des changements dans le foie sont détectés lors de l'échographie, le médecin en échographie ne peut pas rechercher la tumeur primaire dans tout le corps. Si cela est le résultat d'un examen complet, alors, très probablement, nous parlons du fait que l'objectif principal n'a pas été trouvé (il ne s'ensuit pas encore qu'il ne peut pas être trouvé - il existe des algorithmes de diagnostic spéciaux pour cela).
Écrire! Nous attendons!

Cordialement votre,
Andrey Zaretsky

Inscription: 30.01.2006 Messages: 6 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

la conclusion est claire qu'il s'agit du résultat d'une enquête générale. Quel devrait être alors le traitement et une recommandation pour un examen plus approfondi devrait-elle être donnée? Diagnostic complet: modifications secondaires du foie, Th (y) et alpha dues à la non-détection. Objectif principal.

Inscription: 03.02.2004 Messages: 314 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

Inscription: 30.01.2006 Messages: 6 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

désolé, bien sûr, en médecine, je ne suis pas fort. Je peux citer le texte de la conclusion de l'enquête (je m'excuse d'avance pour l'orthographe incorrecte de certains mots, j'ai une photocopie entre les mains): Bords R de la région thoracique, posture - deuxième changements dans le corps Th (y) avec une diminution modérée de la hauteur du corps. R-bords lombaires département pose-ka + observation Alpha. Une diminution modérée de la hauteur corporelle est déterminée. Alpha - changement seconde. Issled. OCP et estomac: poumons et cœur b / o, œsophage b / o, l'estomac est déplacé vers la gauche, le relief est préservé, l'antre est modérément comprimé. Conclusion: aucune oncopathologie n'a été révélée. Modérer. Déformation, décalage Une hypertrophie du foie. Échographie: le foie est agrandi, la structure est hétérogène., Déterminé. non jusqu'à 1,8-3,3 cm de haut échogène. Homogène avec des contours inégaux et indistincts. Les navires ne sont pas modifiés. G. Vessie, pancréas. Glande et rate b / o. Submergé. l / s pas uv. Conclusion: changement secondaire du foie.
Quelles devraient être les prochaines étapes?

Inscription: 06.01.2006 Messages: 411 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

Eugène, quel âge a votre père? Où et quand l'examen a-t-il été effectué dans un hôpital ou une polyclinique? À propos de quoi les enquêtes susmentionnées ont-elles été menées? De quoi se plaint ton père maintenant? Et quelles autres enquêtes n'ont pas été réalisées en plus de ces enquêtes? Avez-vous des analyses de sang et d'urine? Après avoir répondu à ces questions, vous pouvez obtenir des recommandations.

Inscription: 30.01.2006 Messages: 6 A remercié: 0 fois A remercié: 0 fois ->

l'examen a été effectué au dispensaire d'oncologie de Belgorod. La raison était et reste une perte de poids constante, des douleurs lombaires, surtout en position assise et une douleur constante dans le foie. Le père a 55 ans. Nous allons maintenant faire un test sanguin à Moscou. Aucun autre examen n'a été effectué. Il a reçu une sorte de radiothérapie et injecté des analgésiques, mais jusqu'à présent, il n'y a pas eu de changements sérieux. Les directions n'ont été données nulle part, assis au repos des radiations à la maison. C'est comme s'ils ne voulaient rien faire.

Inscription: 12.11.2005 Messages: 320 Remerciés: 0 fois Merci: 0 fois ->

Eugene, vous devez trouver le foyer principal de la maladie - où elle a commencé et d'où elle s'est propagée. Cela devrait déterminer d'autres tactiques d'action, car le fait même de modifications secondaires du foie et d'autres organes ne dit rien sur la nature de la maladie sous-jacente et comment elle doit être traitée (radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie). Très probablement, vos médecins ne veulent vraiment rien faire (car ils ne voient pas les perspectives de traitement, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a aucune perspective). Je ne suis pas médecin et il m'est difficile de dire à quel point il est difficile de trouver l'objectif principal, mais apparemment, c'est vraiment difficile. D'après les résultats des enquêtes que vous avez citées, presque rien ne peut être déterminé par contumace. Vous devez vous rendre dans une bonne clinique, chez de bons médecins pour effectuer un examen complet, découvrir de quoi le père est malade et déterminer les possibilités de traitement ultérieur.
Bonne chance à toi! Écrire!

La genèse secondaire est

CRÉER UN NOUVEAU MESSAGE.

Mais vous êtes un utilisateur non autorisé.

Si vous vous êtes inscrit plus tôt, alors "login" (formulaire de connexion en haut à droite du site). Si vous êtes ici pour la première fois, inscrivez-vous.

Si vous vous inscrivez, vous pourrez suivre les réponses à vos messages à l'avenir, poursuivre le dialogue sur des sujets intéressants avec d'autres utilisateurs et consultants. De plus, l'inscription vous permettra de mener une correspondance privée avec les consultants et autres utilisateurs du site..

S'inscrire Créer un message sans s'inscrire

Écrivez votre opinion sur la question, les réponses et autres opinions:

Bonjour. Nous avons un tel problème: ma mère (elle a 56 ans) a mal au dos et tout cela lui donne le bras et la jambe droits (devient engourdie), elle ne peut pas marcher. Ils ont été traités avec différents médicaments: chondrolone, xefocam et beaucoup d'autres, à commencer par Voltaren. Rien n'y fait. Image IRM-IRM des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne lombaire, protrusion des disques intervertébraux dans les segments L2-L3, L4-L5L5-S1. Comment effectuer le traitement et comment soulager la douleur? Que pouvez-vous faire dans une situation similaire? Merci.

Changements secondaires qu'est-ce que c'est

Consultation

Ma tante a été diagnostiquée avec ce que cela signifie. Foyer ostéolytique en Th11 avec destruction de la plaque crânienne, probablement d'origine secondaire. S'il vous plaît, expliquez. Est-ce que c'est bon?

Réponse garantie dans l'heure

Réponses des médecins

Un foyer ostéolytique est une zone de destruction dans l'os. Votre tante a cette lésion à la 11e vertèbre thoracique. La genèse secondaire ou secondaire signifie généralement une métastase de la tumeur maligne principale, c'est-à-dire que ce sont les cellules de la tumeur principale, qui sont transportées par le sang ou la lymphe dans d'autres organes (foie, poumons, os, cerveau, etc.) et commencent à s'y développer, détruisant les tissus environnants. Ainsi, il est fort probable que votre tante ait une tumeur qui s'est propagée à la colonne vertébrale. Vous devez obtenir une consultation en personne avec un oncologue.

Le diagnostic de référence est la pneumonie interstitielle, fibrose pulmonaire progressive diffuse (syndrome de Hamen-Rich). Plaintes - faiblesse générale, essoufflement, toux productive. UAC est la norme. Glande thyroïde élargie. Examen ORL, parésie partielle de la tête gauche du ligament.

Désolé c'est tard, mais tout de suite

Désolé qu'il soit tard, mais je n'ai pas prêté attention tout de suite. Je ne pense pas qu'il y ait IPF de fibrose pulmonaire idiopatique. Les changements interstitiels sont exprimés dans les sections supérieure et moyenne, il existe de nombreux gros nodules, une adénopathie évidente. Cette image vous fait d'abord penser à la sarcoïdose..

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

Je pense aussi que les données sont en retard

Je crois aussi que les preuves de la sarcoïdose

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

Merci pour les commentaires. j'en suis

Merci pour les commentaires. En conclusion, je propose trois nosologies: 1. sarcoïdose, 2. disem. tube. 3.second changements.

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

3.second changements.

3. changements secondaires. —— désolé, mais quel changement, je n'en ai jamais entendu parler auparavant?

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

seulement "secondaire"

seulement "secondaire"

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

Ceci est une traduction "gratuite"

Il s'agit d'une traduction "libre" du terme anglais: dépôts secondaires, c'est-à-dire métastases.

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

Merci beaucoup! Alors

Merci beaucoup! C’est tellement simple que je n’ai pas deviné qu’il peut être traduit (librement) de l’anglais. Thym, et quelqu'un là-bas a dit qu'il n'était pas ami avec In-Yaz?

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

vraiment pas des amis, juste moi et

Je ne suis pas vraiment ami, seulement je n'ai pas traduit - une seconde - Seven Ray a bien dit - c'est le deuxième intervalle

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

hors haut - secondes - allumé

en haut - secondes - en fait, une traduction gratuite non pas de l'anglais, mais du latin secunda - le second, suivant, en musique, le deuxième pas ou intervalle, couvrant deux niveaux de l'échelle, la deuxième voix en musique. Il s'agit donc d'une interprétation libre du mot latin par les médecins de l'espace post-soviétique, afin d'éviter d'exprimer le mot métastases.

P.S. À mon avis, ces changements, en plus de la sarcoïdose, devraient également être différenciés avec la carcinomatose interstitielle, qui est une métastase le long du système lymphatique des poumons..

Et bien sûr, le nom de famille du patient dans les images pourrait être supprimé..

  • Connectez-vous pour poster des commentaires

Oh, c'est vrai: Prima,

Ah, bien, à droite: Prima, secunda, tertia, quarta, quinta. Mais le huitième intervalle le plus important est Octava (fréquence d'octave des sons)

ÉDUCATION DE BASE DU FOIE - C'EST QUOI?

Les formations focales (ou foyers) du foie sont des zones uniques ou multiples de changements dans sa structure, qui sont d'origines très différentes - à la fois bénignes et malignes.

Le plus souvent, les foyers sont détectés par échographie, mais il s'agit parfois d'une découverte accidentelle avec la tomodensitométrie ou l'IRM, lorsque l'étude a été réalisée pour une autre raison. Dans ce cas, la tomodensitométrie est utilisée pour clarifier la taille, le nombre, l'emplacement et la structure des lésions. Dans le même temps, selon les résultats du scanner, le médecin doit généralement répondre à des questions sur la nature des changements: avons-nous affaire à un processus bénin (par exemple, un kyste ou un hémangiome) ou un processus malin (cancer, métastases, etc.). Dans certains cas, après la tomodensitométrie, le diagnostic reste discutable. Dans de tels cas, il est recommandé d'obtenir un deuxième avis médical basé sur les résultats de la recherche..

Obtenez un scanner du foie à Saint-Pétersbourg

CARACTÉRISTIQUES DU FOIE FOCUS SUR CT

Toutes les masses du foie identifiées par tomodensitométrie peuvent être divisées en fonction des paramètres suivants:

1) La densité est une caractéristique de tout tissu du corps, qui est mesurée sur des tomogrammes calculés dans le soi-disant. Unités Hounsfield. En fonction de la densité des rayons X, les foyers sont hypo-, hyper- et isodenses par rapport au parenchyme normal environnant. Par densité, on peut supposer que c'est dans la structure du foyer: le sang, un autre fluide, un composant des tissus mous. Zones de calcification identifiées de manière plus fiable - calcifications.

2) Structure. Les formations kystiques sont subdivisées en une et plusieurs chambres; ils peuvent ou non avoir un mur clairement visible; contiennent des inclusions de calcium, hémorragique - hyperdense - liquide, liquide hypodense, par exemple de la bile. À l'intérieur, vous pouvez trouver un corps étranger ou un parasite, un composant kystique ou des tissus mous. Aussi, la structure peut être homogène ou hétérogène, cette dernière s'expliquant souvent par des zones de nécrose. L'identification de la chaux et des calcifications indique la durée du processus.

3) La forme peut être proche d'une boule, allongée, irrégulière (irrégulière), etc..

4) Contours. Lisse ou inégale, claire ou indistincte, visible partout ou dans une zone limitée.

5) Dimensions. Les dimensions linéaires du foyer (longueur et diamètre) sont mesurées sur la section axiale ou sur les trois dimensions (si possible, le volume est également indiqué). Si une étude de contrôle est prévue après un certain temps, le soi-disant. Focus "Marker", dont le changement de taille sera évalué au fil du temps.

6) L'emplacement doit être indiqué dans la description du scanner: est le site pathologique situé directement dans les profondeurs de l'organe, sous la capsule, à côté de gros vaisseaux, avec les voies biliaires, avec la vésicule biliaire, etc. Cela peut être évocateur de sa nature: par exemple, les kystes biliaires sont situés le plus souvent près des voies biliaires, près de la vésicule biliaire.

7) Quantité. Une lésion solitaire dans le foie signifie solitaire. Le nombre de sites pathologiques (par exemple, métastases dans le cancer de l'estomac ou d'autres organes du système digestif) peut varier. La détection d'une métastase permet déjà de définir le niveau M1 selon le système TNM. Cependant, il faut garder à l'esprit que les multiples formations focales dans le foie ne sont pas toujours des métastases, et le radiologue est obligé de réaliser son diagnostic différentiel en comparant de nombreux signes CT.

8) Caractéristiques de l'accumulation de contraste. Moins il y a d'accumulation de contraste dans le foyer, moins il est alimenté en sang. Au contraire, plus le contraste s'accumule rapidement, plus le réseau vasculaire est développé. Plus la densité diminue rapidement après la fin de l'injection de contraste, plus le flux sanguin dans le foyer est intense.

Ainsi, un hémangiome hépatique en TDM sans contraste ressemble à une zone hypodense dont la nature est difficile à établir. Dans la phase artérielle de contraste, une augmentation significative des caractéristiques de densité de l'hémangiome est observée (en raison de l'accumulation de sang de contraste dans les lacunes vasculaires), mais ensuite sa densité diminue et revient progressivement à ses valeurs précédentes, ce qui permet de distinguer l'hémangiome hépatique du cancer, car les néoplasmes malins, par exemple, le cancer l'intestin avec métastases au foie avec CT avec contraste amélioré se manifeste différemment: pour les métastases, l'augmentation la plus typique de la densité sous la forme d'un «anneau» («rebord»), qui reflète la partie active (vascularisée) de la tumeur.

Hémangiome hépatique ou cancer? TDM abdominale à contraste amélioré: l'accumulation typique de contraste sous forme de trous permet de différencier l'hémangiome du cancer et d'établir le bon diagnostic:.

HYPODENSES DE FOIE

Les formations hypodenses ont une densité inférieure au parenchyme normal (normalement sa densité est de + 50... + 70 unités de Hounsfield - sans contraste) et représentent les variantes morphologiques suivantes:

1) Les formations grasses ont une densité de -100 à -10 unités Hounsfield. Il peut s'agir d'un lipome, d'un fibrolipome, d'un angiolipome, d'un angiofibrolipome, d'un adénome, d'un liposarcome et de certaines autres tumeurs du tissu adipeux (ainsi qu'un site à densité négative peut être causé par un site local d'infiltration graisseuse ou une hépatose graisseuse).

2) Un foyer hypodense avec une densité de 0... + 20 unités Hounsfield contient le plus souvent du liquide. Il peut s'agir d'un kyste simple ou parasite, d'un bilome - accumulation de bile après des opérations sur la vésicule biliaire et les canaux, ainsi que de métastases kystiques.

3) Un foyer hypodense avec une densité de + 20... + 40 unités Hounsfield est causé à la fois par le contenu liquide et les tissus mous. Il y a beaucoup plus d'options ici, lors de la compilation d'une série différentielle, vous devez prendre en compte la taille, la forme, la nature de l'accumulation d'agent de contraste.

Hémangiome capillaire du lobe droit du foie: la TDM avec rehaussement de contraste dans la phase artérielle révèle une zone hyperdense.

FOCUS HYPERDENSIF DANS LE FOIE

Les lésions hyperdenses ont une densité de rayons X supérieure au parenchyme normal (> 70 unités Hounsfield) et peuvent être causées par des kystes contenant un liquide dense (avec des protéines ou des impuretés sanguines), ou leur substrat est une tumeur ou un calcinat.

1) Un foyer avec une densité de + 200... + 400 unités Hounsfield est dû à la présence de calcium dans la structure. Il peut s'agir d'un kyste calcifié, d'un fibrome, d'un fibroadénome (ou d'une autre tumeur), d'un hématome calcifié.

2) La zone locale de densité accrue du parenchyme est souvent causée par des dépôts de métaux - sels d'aluminium, de fer, etc..

3) Les tumeurs sont à la fois hyperdenses et hypodenses.

CHANGEMENTS CYSTIQUES DU FOIE

Les formations suivantes ont un caractère kystique au scanner:

1) Kyste hépatique simple - qu'est-ce que c'est? Un simple kyste survient à la suite de l'embryogenèse et est une accumulation de liquide limitée par la capsule. Sur CT, il a des bords lisses, des contours clairs, généralement la forme correcte; caractéristiques de densité du liquide + 5... + 20 unités Hounsfield, ne contient pas d'inclusions (sang, calcium, etc.), il n'y a pas de cloisons dans leur structure, la paroi est plane, sans épaississements locaux. Ces kystes n'accumulent pas de contraste. La question se pose souvent de savoir si un kyste du foie peut se transformer en cancer. Si le kyste a des caractéristiques CT typiques, il ne devrait pas causer d'anxiété, il n'y a pas de malignité du kyste. Mais il est important de distinguer un simple kyste d'un échinocoque, d'une forme kystique de métastase ou d'un cancer kystique.

2) Les métastases hépatiques kystiques dans le cancer du sein, de l'estomac et d'autres organes sont généralement multiples, ont une forme irrégulière, une structure hétérogène, des tailles allant de 0,5 cm à plusieurs dizaines de cm. Elles se caractérisent par l'accumulation de contraste sous la forme d'un «anneau». Ils ont une croissance infiltrante. Il n'est pas rare de suspecter des mts dans le foie en TDM; dans de tels cas, un deuxième avis sur les images peut aider. De nos jours, de multiples métastases sont souvent traitées avec succès dans les grandes cliniques d'oncologie, où diverses techniques sont utilisées (ablation chirurgicale, chimioembolisation, ablation par radiofréquence, etc.).

3) La forme kystique du cancer hépatocellulaire: la forme est incorrecte, un composant solide peut être détecté (sous forme kystique, il est exprimé de manière minimale), la tumeur est unique, a un effet volumétrique sur les vaisseaux et les voies biliaires proches.

4) Kystes parasites. Le plus souvent, ces kystes sont représentés par l'échinocoque, moins souvent - par les alvéocoques. Ils sont multiples ou uniques, ont une paroi bien visible, rehaussée de contraste. Il existe des kystes parasites à chambre unique et à plusieurs chambres. Un parasite peut être trouvé à l'intérieur de ces kystes..

5) Hémangiome du lobe droit du foie ou du lobe gauche. L'hémangiome du foie à la tomodensitométrie ressemble à un foyer hypodense typique, lorsqu'il contraste dans la phase artérielle, il augmente fortement, ce qui fait que les lacunes vasculaires deviennent visibles, puis perd lentement le contraste. Les hémangiomes atypiques à la tomodensitométrie ont des caractéristiques légèrement différentes, et le regard d'un radiologue expérimenté expérimenté dans le diagnostic des maladies abdominales permet de les distinguer d'une lésion maligne..

Modifications secondaires (secondes) du foie au scanner. Cancer du côlon avec métastases. Le pronostic est mauvais compte tenu de la taille et du nombre de métastases.

FORMATIONS DE FOIE SOLIDE

«Solide» signifie un tissu mou, composé de tissu vivant. Quelles sont les formations solides?

1) Formation volumétrique avec inclusions graisseuses: lipome, lipofibrome, angiolipome, liposarcome, etc. Ils ont une structure caractéristique et des caractéristiques de densité correspondant au tissu adipeux.

2) L'hyperplasie nodulaire focale (FNG) a une forme irrégulière (sous la forme d'un nœud), avec une étude native - hyperdense (densité légèrement supérieure à la normale), avec un contraste qui s'intensifie de manière inégale.

3) Nœud régénératif, une zone locale de fibrose ou d'infiltration graisseuse - signe de dégénérescence du tissu hépatique sous l'influence de divers types d'intoxication ou de blessure, signe de cirrhose. Ressemble à une zone locale hypo (infiltration graisseuse) ou hyperdense (fibrose).

4) Carcinome hépatocellulaire (CHC). Il ressemble à une formation volumétrique de forme irrégulière, de tailles diverses (parfois plusieurs dizaines de centimètres de diamètre), sa structure est hétérogène - le scanner peut révéler des zones de nécrose, des cavités (non rehaussées par contraste). En raison d'un bon apport sanguin, le tissu tumoral augmente la densité lors du contraste.

Obtenez un scanner du foie à Saint-Pétersbourg

DEUXIÈME AVIS DU MÉDECIN

Tous les spécialistes ne sont pas en mesure de déterminer de manière fiable les changements dans le foie détectés par la tomodensitométrie. Cela dépend en grande partie de l'expérience du radiologue, de la qualité de l'étude. Malheureusement, lors de l'exécution d'une tomodensitométrie et d'autres études sur les rayonnements (en particulier dans les cliniques périphériques éloignées), les changements sont parfois manqués ou mal interprétés. Est-il possible de confondre les métastases hépatiques? Hélas, les hémangiomes bénins communs sont souvent interprétés comme des métastases, ou vice versa. Dans certains cas, les métastases hépatiques kystiques sont traitées comme de simples kystes, si, de plus, le contraste n'est pas utilisé. En général, il convient de noter que le diagnostic de «mts hépatiques» est assez compliqué en termes de différenciation avec d’autres multiples changements focaux.

Un deuxième avis consultatif d'un médecin expérimenté dans l'analyse des examens tomodensitométriques de la cavité abdominale est toujours utile - la conclusion de l'étude sera donnée par un spécialiste de la plus haute catégorie médicale ou du titre scientifique, après une connaissance détaillée de l'histoire de la maladie, des résultats des tests de laboratoire, etc. la précision du diagnostic devient plus élevée, ce qui permet de déterminer la direction ultérieure du traitement (ou de prescrire des études instrumentales et diagnostiques supplémentaires).

Pour un deuxième avis sur les résultats CT ou IRM, vous pouvez contacter le Réseau national de téléradiologie. Cela peut être fait à distance sans quitter votre domicile. Il suffit d'avoir les résultats de la recherche sur disque. Dans les 24 heures suivant l'envoi des images, vous recevrez une révision CT ou IRM qualifiée avec une description détaillée sous la forme d'une conclusion signée par un diagnosticien hautement qualifié.

Oncologie

Consultation

Ma tante a été diagnostiquée avec ce que cela signifie. Foyer ostéolytique en Th11 avec destruction de la plaque crânienne, probablement d'origine secondaire. S'il vous plaît, expliquez. Est-ce que c'est bon?

Réponses des médecins

  • Consultation personnelle
  • Whatsapp / Viber
  • Continuer le chat

Un foyer ostéolytique est une zone de destruction dans l'os. Votre tante a cette lésion à la 11e vertèbre thoracique. La genèse secondaire ou secondaire signifie généralement une métastase de la tumeur maligne principale, c'est-à-dire que ce sont les cellules de la tumeur principale, qui sont transportées par le sang ou la lymphe dans d'autres organes (foie, poumons, os, cerveau, etc.) et commencent à s'y développer, détruisant les tissus environnants. Ainsi, il est fort probable que votre tante ait une tumeur qui s'est propagée à la colonne vertébrale. Vous devez obtenir une consultation en personne avec un oncologue.

    2018-01-30 12:47:12

Nous devons connaître votre opinion. Laisser un avis sur notre service

La genèse secondaire est

L'organe le plus souvent touché par l'oncologie secondaire est le poumon. Les métastases pulmonaires se classent au deuxième rang des cancers secondaires après le foie. Dans 35% des cas, le cancer primitif se métastase précisément aux structures pulmonaires..

Il existe deux façons de propager des métastases vers les poumons à partir du foyer primaire - hématogène (par le sang) et lymphogène (par la lymphe). Cette localisation des métastases met la vie en danger, car elles sont détectées dans la plupart des cas aux derniers stades de l'oncologie..

Chers lecteurs! Nos articles parlent de moyens typiques de résoudre les problèmes de santé, mais chaque cas est unique..

Si vous voulez savoir comment résoudre exactement votre problème, commencez par un programme de perte de poids. C'est rapide, peu coûteux et très efficace.!

Causes des métastases pulmonaires

Les lésions cancéreuses contiennent un grand nombre de cellules anormales. En se connectant au sang et à la lymphe, les cellules cancéreuses se propagent aux organes voisins. Là, ils commencent à se diviser activement, formant un foyer secondaire de maladie oncologique - métastase.

Les métastases pulmonaires peuvent se propager à partir de presque tous les cancers.

Le plus souvent trouvé dans des maladies oncologiques primaires telles que:

  • Mélanome de la peau;
  • Tumeur mammaire;
  • Cancer de l'intestin;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du foie;
  • Cancer du rein;
  • Tumeur de la vessie.

Nom abrégé des métastases - MTC (MTS - du latin. "Metastasis").

Rassemblement monastique du père George. La composition qui comprend 16 herbes est un remède efficace pour le traitement et la prévention de diverses maladies. Aide à renforcer et à restaurer l'immunité, à éliminer les toxines et à avoir de nombreuses autres propriétés utiles

Vidéo - Métastases tumorales

Que peuvent être des métastases dans les poumons?

Des foyers secondaires peuvent survenir à la fois dans le poumon gauche et droit. Les métastases pulmonaires sont divisées selon des caractéristiques en groupes tels que:

  1. Unilatéral et bilatéral;
  2. Grand et petit;
  3. Solitaire (unique) et multiple;
  4. Focal et infiltrant;
  5. Métastases nodulaires;
  6. Sous forme de brins de tissu.

En cas de suspicion d'oncologie secondaire SUSP, un examen doit être effectué.

Symptômes et signes de métastases pulmonaires

Dans les premiers stades, les métastases dans les poumons ne se manifestent en aucune façon, la maladie est asymptomatique. Lors de leur désintégration, les cellules cancéreuses libèrent des substances toxiques qui empoisonnent le corps. Le patient demande plus souvent une aide médicale au dernier stade terminal du cancer.

La présence de foyers secondaires d'oncologie dans les poumons s'accompagne des symptômes suivants:

  • Essoufflement fréquent, apparaissant non seulement pendant l'activité physique, mais également au repos;
  • Toux sèche régulière qui se transforme en toux grasse, qui peut être confondue avec une autre maladie;
  • Expectorations mélangées avec du sang;
  • Douleur thoracique qui ne disparaît pas même avec des analgésiques. Seuls les stupéfiants peuvent réduire le syndrome douloureux;
  • Œdème du visage et des membres supérieurs avec localisation d'un foyer secondaire dans le poumon droit, maux de tête.

À quoi ressemblent les métastases pulmonaires?

Les métastases pulmonaires peuvent être identifiées par radiographie. Les foyers secondaires d'oncologie sur les images radiographiques sont présentés sous une forme nodale, mixte et diffuse.

Les métastases nodales se manifestent sous une forme unique ou multiple. Les formations simples ou solitaires ressemblent à des nodules arrondis, ressemblant à l'objectif principal de l'oncologie. Ils se forment le plus souvent dans le tissu basal..

Si la genèse secondaire est de forme pseudopneumatique, alors sur la radiographie, elle est affichée sous la forme de formations linéaires minces.

En cas de métastase à la plèvre, les images radiographiques montrent de grandes formations tubéreuses, à la suite de la progression desquelles l'état du patient cancéreux s'aggrave et une insuffisance pulmonaire se développe.

Combien vivent avec des métastases pulmonaires?

L'espérance de vie des métastases pulmonaires dépend de la rapidité avec laquelle le cancer secondaire est détecté.

Si vous identifiez au moins l'un des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement consulter un médecin et être examiné. Dans la pratique médicale, il y a eu des cas de détection de métastases pulmonaires bien avant la détection du foyer tumoral primaire.

La progression d'une tumeur secondaire provoque une intoxication de l'organisme dans son ensemble. Pour identifier la présence de métastases, vous devez savoir comment se manifestent les symptômes de la maladie. Les premiers signes de progression du cancer du poumon secondaire sont:

  • Diminution de l'appétit et, par conséquent, du poids corporel;
  • Malaise général, fatigue et diminution des performances;
  • Augmentation de la température corporelle, devenant chronique;
  • La toux sèche avec métastases devient permanente.

Les signes ci-dessus peuvent indiquer un cancer du poumon primaire. Cette maladie plutôt dangereuse est plus souvent observée chez les fumeurs. Les métastases dans le cancer du poumon à petites cellules se propagent rapidement, se développent rapidement et si elles ne sont pas identifiées à temps, le pronostic pour le patient sera triste. Le cancer du poumon primitif est traité par chimiothérapie. Si la procédure est effectuée en temps opportun, il y a une chance de guérir complètement l'oncologie. Mais cette forme de la maladie est généralement détectée dans les derniers stades, lorsqu'il n'est plus possible de la guérir. Prendre des analgésiques puissants peut vivre de quatre mois à un an.

Il existe des formes de cancer du poumon primitif qui ne progressent pas aussi rapidement que le cancer à petites cellules. Ce sont les cellules squameuses, le carcinome à grandes cellules et l'adénocarcinome. Ces cancers sont traités par chirurgie. Avec une opération en temps opportun, le pronostic de la récupération sera bon. Si des métastases sont allées dans d'autres organes, le patient sera mortel.

Diagnostic des métastases pulmonaires

Pour détecter la présence d'une genèse secondaire dans le poumon, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Radiographie - examine la structure du tissu pulmonaire, révèle un assombrissement, l'emplacement de la métastase et sa taille. Pour cela, deux photos sont prises - de face et de côté. Sur les images, de multiples métastases sont présentées sous forme de nodules arrondis;
  2. Tomodensitométrie - complète la radiographie. La tomodensitométrie montre les zones où se trouvent les tumeurs métastatiques, leurs tailles et leurs formes. La tomodensitométrie révèle des changements secondaires dans les poumons;
  3. Imagerie par résonance magnétique - est prescrite aux personnes qui ont déjà été exposées à des radiations, ainsi qu'aux enfants. Cette étude permet d'identifier des néoplasmes secondaires dont la taille atteint à peine 0,3 mm.

À quoi ressemblent les métastases pulmonaires? - Vidéo

Méthodes de traitement des foyers secondaires d'oncologie dans les poumons

Comment traiter le cancer du poumon secondaire?

En médecine moderne, les méthodes suivantes sont utilisées pour traiter les métastases pulmonaires:

  • Intervention chirurgicale - la zone touchée est retirée. Cette méthode de traitement n'est efficace que s'il y a une seule lésion focale, elle est donc rarement utilisée;
  • La chimiothérapie est un complément à d'autres traitements. La durée du cours de chimiothérapie dépend de la méthode principale de traitement et du bien-être du patient. Dans la pratique médicale, la chimiothérapie est utilisée en conjonction avec la radiothérapie. Pour augmenter le taux de leucocytes dans le sang après la procédure, la dexaméthasone est prescrite;
  • Radiothérapie - vous permet de ralentir la croissance active des cellules cancéreuses et de réduire la douleur. L'irradiation est effectuée dans des conditions stationnaires par une méthode à distance;
  • Hormonothérapie - utilisée en présence d'un foyer primaire sensible aux hormones dans la prostate ou le sein. Sert de complément à la thérapie de base;
  • Radiochirurgie - la procédure permet d'utiliser un cyber-couteau (faisceau de rayons) pour éliminer les tumeurs difficiles à atteindre.

L'incapacité du cancer du poumon est officialisée si un lobe est retiré.

Les métastases sont-elles traitées avec des remèdes populaires?

Le traitement de l'oncologie secondaire dans le poumon peut être effectué en utilisant des méthodes alternatives. Le remède populaire le plus courant est la chélidoine. Il est nécessaire de verser une cuillère à soupe d'herbe séchée avec de l'eau bouillante et d'insister dans un thermos pendant environ une heure et demie. Ensuite, filtrez l'infusion et prenez-la deux fois par jour, deux cuillères à soupe avant les repas.

En conclusion, on peut dire qu'il existe différentes formes de cancer du poumon. Il s'agit à la fois d'un cancer primaire et de métastases qui sont passés d'autres foyers. La maladie peut être asymptomatique, ce qui signifie que le patient peut demander de l'aide lorsque le traitement ne donne plus le résultat souhaité.

Le pronostic de survie dépend du stade de la maladie, du type, de la forme et de l'emplacement des tumeurs..

Dictionnaire explicatif d'Efremova. T.F. Efremova. 2000.

Découvrez ce que signifie «Secondaire» dans d'autres dictionnaires:

deuxième - oh, oh, ren, rna (... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

seconde - cr.f. sec / ren, sec / rna, rno, rny... Dictionnaire orthographique de la langue russe

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno. [de lat. secundārius minor] Livre. Secondaire, mineur, mineur; marginal (2.M.; 1 caractère). (cf. primaire). C th catégories... Dictionnaire encyclopédique

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno.; (du latin secundārius secondaire); livre. secondaire, non primaire, secondaire; marginal II 1) (cf. prima / rny) С th catégories... Dictionnaire de nombreuses expressions

deuxième psychose - (p. secundaria; lat. secundarius secondaire) P., identifiée lors de recherches généalogiques chez les membres de la famille du patient... Dictionnaire médical complet

MARGINAL - (du latin. Margo, bord inis). Bord à bord, marginal. Dictionnaire des mots étrangers inclus dans la langue russe. Chudinov AN, 1910. MARGINAL [fr. collatéral marginal] secondaire, périphérique, insignifiant, insignifiant (par exemple... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

Primaire - oh, oh, ren, rna (fr. Primaire... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

Psychoses - (psycho + oz). Formes sévères de troubles mentaux, dans lesquels l'activité mentale du patient est caractérisée par un fort décalage entre la réalité environnante, le reflet du monde réel est grossièrement déformé, ce qui se manifeste par des troubles du comportement et...... Dictionnaire explicatif des termes psychiatriques

primaire - oh, oh. primaire <lat. primus d'abord. spécialiste. Primaire, principal; contre. seconde. un. À propos de fr. école élémentaire de type avancé. Ensuite, les élèves de l'école primaire ont participé à une marche cérémonielle. Word 1880 4 5 2 88... Dictionnaire historique des gallicismes russes

CRÉER UN NOUVEAU MESSAGE.

Mais vous êtes un utilisateur non autorisé.

Si vous vous êtes inscrit plus tôt, alors "login" (formulaire de connexion en haut à droite du site). Si vous êtes ici pour la première fois, inscrivez-vous.

Si vous vous inscrivez, vous pourrez suivre les réponses à vos messages à l'avenir, poursuivre le dialogue sur des sujets intéressants avec d'autres utilisateurs et consultants. De plus, l'inscription vous permettra de mener une correspondance privée avec les consultants et autres utilisateurs du site..

S'inscrire Créer un message sans s'inscrire

Écrivez votre opinion sur la question, les réponses et autres opinions:

Bonjour. Nous avons un tel problème: ma mère (elle a 56 ans) a mal au dos et tout cela lui donne le bras et la jambe droits (devient engourdie), elle ne peut pas marcher. Ils ont été traités avec différents médicaments: chondrolone, xefocam et beaucoup d'autres, à commencer par Voltaren. Rien n'y fait. Image IRM-IRM des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne lombaire, protrusion des disques intervertébraux dans les segments L2-L3, L4-L5L5-S1. Comment effectuer le traitement et comment soulager la douleur? Que pouvez-vous faire dans une situation similaire? Merci.

Cher docteur! Je vous écris avec la question suivante: Ma mère s'est fait retirer son sein droit il y a 2,5 ans, 3 stades, devenant 4. Aujourd'hui, d'après les résultats du scanner des poumons, la conclusion: de multiples lésions focales des poumons à caractère secondaire. D'après la description: un foyer pathologique du corps de la 8e vertèbre thoracique de 21 mm de taille mixte, des foyers monomorphes de 2 à 7,5 mm des deux côtés, des contours grumeleux, un épanchement modéré dans le lit droit. Conclusion Scanner du foie: multiples lésions focales de caractère secondaire. Description: dans le parenchyme du lobe droit, une formation hypodense multinodulaire de 48/58/58 mm, a une structure hétérogène, calcification des sections centrales, dans le parenchyme de la formation, des tailles plus petites similaires de 6 à 14 mm à la frontière des lobes droit et gauche. L'oncologue a dit que c'était une continuation de votre maladie et a recommandé une chimiothérapie. Peu importe combien elle l'a torturé, il n'a rien dit de plus. Et j'en doute et j'aimerais beaucoup connaître la gravité de la situation, pour une raison quelconque, il me semble que ce sont des métastases et que tout va très mal, le proto médecin n'a pas voulu tout lui dire. Pouvez-vous me dire si ce sont des métastases ou autre chose et est-ce que cela peut faire l'objet d'une chimiothérapie? ?

Les formations focales dans les poumons sont la compaction des tissus, qui peut être causée par diverses affections. De plus, un examen médical et une radiographie ne suffisent pas à établir un diagnostic précis. La conclusion finale ne peut être tirée que sur la base de méthodes d'examen spécifiques, impliquant la livraison d'un test sanguin, des expectorations, une ponction tissulaire.

Important: l'opinion selon laquelle seule la tuberculose peut être à l'origine de multiples lésions pulmonaires focales est erronée.

Nous pouvons en parler:

Néoplasmes malins; pneumonie; troubles de l'échange de liquide dans le système respiratoire.

Par conséquent, le diagnostic doit être précédé d'un examen approfondi du patient. Même si le médecin est sûr qu'une personne a une pneumonie focale, une analyse des expectorations est nécessaire. Cela permettra d'identifier l'agent pathogène qui a causé le développement de la maladie..

Maintenant, certains patients refusent de passer des tests spécifiques. La raison en est peut-être la réticence ou l'incapacité à se rendre à la clinique en raison de son éloignement du lieu de résidence, du manque de fonds. Si cela n'est pas fait, il y a une forte probabilité que la pneumonie focale devienne chronique..

Désormais, les formations focales dans les poumons sont divisées en plusieurs catégories en fonction de leur nombre:

Beaucoup de nos lecteurs pour le traitement de la toux et l'amélioration de l'état de bronchite, de pneumonie, d'asthme bronchique et de tuberculose utilisent activement

Rassemblement monastique du père George

. Il contient 16 plantes médicinales extrêmement efficaces dans le traitement de la toux chronique, de la bronchite et de la toux due au tabagisme..

Solitaire. Simple - jusqu'à 6 pièces. Syndrome de dissémination multiple.

Il y a une différence entre la définition internationalement acceptée de ce que sont les foyers dans les poumons et ce qui est accepté dans notre pays. À l'étranger, ce terme est compris comme la présence de zones de compactage dans les poumons de forme ronde et d'un diamètre ne dépassant pas 3 cm. La pratique domestique limite la taille à 1 cm et le reste des formations est appelé infiltrats, tuberculomes.

Important: l'examen informatique, en particulier la tomographie, vous permettra de déterminer avec précision la taille et la forme de la lésion tissulaire pulmonaire. Cependant, il faut comprendre que cette méthode d'enquête a également sa propre marge d'erreur..

En fait, une formation focale dans le poumon est une modification dégénérative du tissu pulmonaire ou l'accumulation de liquide (expectoration, sang) dans celui-ci. La caractérisation correcte des foyers pulmonaires uniques (LOL) est l'un des problèmes les plus importants de la médecine moderne..

L'importance du problème réside dans le fait que 60 à 70% des formations guéries mais réémergentes sont des tumeurs malignes. Parmi le nombre total d'OOL détectées lors d'un examen IRM, CT ou aux rayons X, leur part est inférieure à 50%.

Un rôle important ici est joué par la façon dont les lésions dans les poumons sont caractérisées au scanner. Avec ce type d'examen, basé sur des symptômes caractéristiques, le médecin peut faire des hypothèses sur la présence de maladies graves telles que la tuberculose ou les néoplasmes malins..

Cependant, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires. L'examen du matériel pour l'établissement d'un rapport médical ne suffit pas. Jusqu'à présent, la pratique clinique quotidienne ne dispose pas d'un algorithme unique pour effectuer des diagnostics différentiels pour toutes les situations possibles. Par conséquent, le médecin considère chaque cas séparément..

Examen de notre lecteur - Natalia Anisimova

J'ai récemment lu un article qui parle de l'outil Intoxic pour éliminer les PARASITES du corps humain. Avec l'aide de ce médicament, vous pouvez à jamais vous débarrasser du rhume, des problèmes respiratoires, de la fatigue chronique, des migraines, du stress, de l'irritabilité constante, des pathologies gastro-intestinales et de nombreux autres problèmes.

Je n'avais pas l'habitude de me fier à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. J'ai remarqué les changements en une semaine: des vers ont littéralement commencé à voler hors de moi. J'ai ressenti une poussée de force, j'ai arrêté de tousser, j'ai été soulagée des maux de tête constants et après 2 semaines, ils ont complètement disparu. Je peux sentir mon corps se remettre d'un épuisement parasitaire débilitant. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, vous trouverez ci-dessous le lien vers l'article.

Tuberculose ou pneumonie? Qu'est-ce qui peut empêcher, au niveau de la médecine moderne, un diagnostic précis par la méthode matérielle? La réponse est simple - imperfection de l'équipement.

En fait, lors d'une fluorographie ou d'une radiographie, il est difficile d'identifier l'OOL dont la taille est inférieure à 1 cm.L'interposition de structures anatomiques peut rendre des foyers encore plus grands presque invisibles.

Par conséquent, la plupart des médecins conseillent aux patients de privilégier la tomodensitométrie, qui permet d'examiner les tissus en coupe et sous n'importe quel angle. Cela élimine complètement la possibilité que la lésion soit masquée par une ombre du cœur, des côtes ou des racines pulmonaires. Autrement dit, pour considérer le tableau dans son ensemble et sans la probabilité d'une erreur fatale, la radiographie et la fluorographie ne peuvent tout simplement pas.

Il convient de garder à l'esprit que la tomodensitométrie peut détecter non seulement l'OOL, mais également d'autres types de pathologies, telles que l'emphysème, la pneumonie. Cependant, cette méthode d'enquête a aussi ses points faibles. Même avec le passage de la tomodensitométrie, les formations focales peuvent être manquées.

Cela a les explications suivantes pour la faible sensibilité de l'appareil:

La pathologie est située dans la zone centrale - 61%. Taille jusqu'à 0,5 cm - 72%. Faible densité de tissu - 65%.

Il a été constaté qu'avec le scanner de dépistage primaire, la probabilité de manquer un changement de tissu pathologique, dont la taille ne dépasse pas 5 mm, est d'environ 50%.

Si le diamètre de la mise au point est supérieur à 1 cm, la sensibilité de l'appareil est supérieure à 95%. Pour augmenter la précision des données obtenues, un logiciel supplémentaire est utilisé pour obtenir une image 3D, un rendu volumétrique et des projections d'intensités maximales.

La genèse secondaire est

Dictionnaire explicatif d'Efremova. T.F. Efremova. 2000.

Découvrez ce que signifie «Secondaire» dans d'autres dictionnaires:

deuxième - oh, oh, ren, rna (... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

seconde - cr.f. sec / ren, sec / rna, rno, rny... Dictionnaire orthographique de la langue russe

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno. [de lat. secundārius minor] Livre. Secondaire, mineur, mineur; marginal (2.M.; 1 caractère). (cf. primaire). C th catégories... Dictionnaire encyclopédique

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno.; (du latin secundārius secondaire); livre. secondaire, non primaire, secondaire; marginal II 1) (cf. prima / rny) С th catégories... Dictionnaire de nombreuses expressions

deuxième psychose - (p. secundaria; lat. secundarius secondaire) P., identifiée lors de recherches généalogiques chez les membres de la famille du patient... Dictionnaire médical complet

MARGINAL - (du latin. Margo, bord inis). Bord à bord, marginal. Dictionnaire des mots étrangers inclus dans la langue russe. Chudinov AN, 1910. MARGINAL [fr. collatéral marginal] secondaire, périphérique, insignifiant, insignifiant (par exemple... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

Primaire - oh, oh, ren, rna (fr. Primaire... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

Psychoses - (psycho + oz). Formes sévères de troubles mentaux, dans lesquels l'activité mentale du patient est caractérisée par un fort décalage entre la réalité environnante, le reflet du monde réel est grossièrement déformé, ce qui se manifeste par des troubles du comportement et...... Dictionnaire explicatif des termes psychiatriques

Article utile? Partagez le lien

primaire - oh, oh. primaire <lat. primus d'abord. spécialiste. Primaire, principal; contre. seconde. un. À propos de fr. école élémentaire de type avancé. Ensuite, les élèves de l'école primaire ont participé à une marche cérémonielle. Word 1880 4 5 2 88... Dictionnaire historique des gallicismes russes

Cher docteur! Je vous écris avec la question suivante: Ma mère s'est fait retirer son sein droit il y a 2,5 ans, 3 stades, devenant 4. Aujourd'hui, d'après les résultats du scanner des poumons, la conclusion: de multiples lésions focales des poumons à caractère secondaire. D'après la description: un foyer pathologique du corps de la 8e vertèbre thoracique de 21 mm de taille mixte, des foyers monomorphes de 2 à 7,5 mm des deux côtés, des contours grumeleux, un épanchement modéré dans le lit droit. Conclusion Scanner du foie: multiples lésions focales de caractère secondaire. Description: dans le parenchyme du lobe droit, une formation hypodense multinodulaire de 48/58/58 mm, a une structure hétérogène, calcification des sections centrales, dans le parenchyme de la formation, des tailles plus petites similaires de 6 à 14 mm à la frontière des lobes droit et gauche. L'oncologue a dit que c'était une continuation de votre maladie et a recommandé une chimiothérapie. Peu importe combien elle l'a torturé, il n'a rien dit de plus. Et j'en doute et j'aimerais beaucoup connaître la gravité de la situation, pour une raison quelconque, il me semble que ce sont des métastases et que tout va très mal, le proto médecin n'a pas voulu tout lui dire. Pouvez-vous me dire si ce sont des métastases ou autre chose et est-ce que cela peut faire l'objet d'une chimiothérapie? ?

Les formations focales dans les poumons sont la compaction des tissus, qui peut être causée par diverses affections. De plus, un examen médical et une radiographie ne suffisent pas à établir un diagnostic précis. La conclusion finale ne peut être tirée que sur la base de méthodes d'examen spécifiques, impliquant la livraison d'un test sanguin, des expectorations, une ponction tissulaire.

Important: l'opinion selon laquelle seule la tuberculose peut être à l'origine de multiples lésions pulmonaires focales est erronée.

Nous pouvons en parler:

Néoplasmes malins; pneumonie; troubles de l'échange de liquide dans le système respiratoire.

Par conséquent, le diagnostic doit être précédé d'un examen approfondi du patient. Même si le médecin est sûr qu'une personne a une pneumonie focale, une analyse des expectorations est nécessaire. Cela permettra d'identifier l'agent pathogène qui a causé le développement de la maladie..

Maintenant, certains patients refusent de passer des tests spécifiques. La raison en est peut-être la réticence ou l'incapacité à se rendre à la clinique en raison de son éloignement du lieu de résidence, du manque de fonds. Si cela n'est pas fait, il y a une forte probabilité que la pneumonie focale devienne chronique..

Désormais, les formations focales dans les poumons sont divisées en plusieurs catégories en fonction de leur nombre:

Beaucoup de nos lecteurs pour le traitement de la toux et l'amélioration de l'état de bronchite, de pneumonie, d'asthme bronchique et de tuberculose utilisent activement

Rassemblement monastique du père George

. Il contient 16 plantes médicinales extrêmement efficaces dans le traitement de la toux chronique, de la bronchite et de la toux due au tabagisme..

Solitaire. Simple - jusqu'à 6 pièces. Syndrome de dissémination multiple.

Il y a une différence entre la définition internationalement acceptée de ce que sont les foyers dans les poumons et ce qui est accepté dans notre pays. À l'étranger, ce terme est compris comme la présence de zones de compactage dans les poumons de forme ronde et d'un diamètre ne dépassant pas 3 cm. La pratique domestique limite la taille à 1 cm et le reste des formations est appelé infiltrats, tuberculomes.

Important: l'examen informatique, en particulier la tomographie, vous permettra de déterminer avec précision la taille et la forme de la lésion tissulaire pulmonaire. Cependant, il faut comprendre que cette méthode d'enquête a également sa propre marge d'erreur..

En fait, une formation focale dans le poumon est une modification dégénérative du tissu pulmonaire ou l'accumulation de liquide (expectoration, sang) dans celui-ci. La caractérisation correcte des foyers pulmonaires uniques (LOL) est l'un des problèmes les plus importants de la médecine moderne..

L'importance du problème réside dans le fait que 60 à 70% des formations guéries mais réémergentes sont des tumeurs malignes. Parmi le nombre total d'OOL détectées lors d'un examen IRM, CT ou aux rayons X, leur part est inférieure à 50%.

Un rôle important ici est joué par la façon dont les lésions dans les poumons sont caractérisées au scanner. Avec ce type d'examen, basé sur des symptômes caractéristiques, le médecin peut faire des hypothèses sur la présence de maladies graves telles que la tuberculose ou les néoplasmes malins..

Cependant, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires. L'examen du matériel pour l'établissement d'un rapport médical ne suffit pas. Jusqu'à présent, la pratique clinique quotidienne ne dispose pas d'un algorithme unique pour effectuer des diagnostics différentiels pour toutes les situations possibles. Par conséquent, le médecin considère chaque cas séparément..

Examen de notre lecteur - Natalia Anisimova

J'ai récemment lu un article qui parle de l'outil Intoxic pour éliminer les PARASITES du corps humain. Avec l'aide de ce médicament, vous pouvez à jamais vous débarrasser du rhume, des problèmes respiratoires, de la fatigue chronique, des migraines, du stress, de l'irritabilité constante, des pathologies gastro-intestinales et de nombreux autres problèmes.

Je n'avais pas l'habitude de me fier à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. J'ai remarqué les changements en une semaine: des vers ont littéralement commencé à voler hors de moi. J'ai ressenti une poussée de force, j'ai arrêté de tousser, j'ai été soulagée des maux de tête constants et après 2 semaines, ils ont complètement disparu. Je peux sentir mon corps se remettre d'un épuisement parasitaire débilitant. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, vous trouverez ci-dessous le lien vers l'article.

Tuberculose ou pneumonie? Qu'est-ce qui peut empêcher, au niveau de la médecine moderne, un diagnostic précis par la méthode matérielle? La réponse est simple - imperfection de l'équipement.

En fait, lors d'une fluorographie ou d'une radiographie, il est difficile d'identifier l'OOL dont la taille est inférieure à 1 cm.L'interposition de structures anatomiques peut rendre des foyers encore plus grands presque invisibles.

Par conséquent, la plupart des médecins conseillent aux patients de privilégier la tomodensitométrie, qui permet d'examiner les tissus en coupe et sous n'importe quel angle. Cela élimine complètement la possibilité que la lésion soit masquée par une ombre du cœur, des côtes ou des racines pulmonaires. Autrement dit, pour considérer le tableau dans son ensemble et sans la probabilité d'une erreur fatale, la radiographie et la fluorographie ne peuvent tout simplement pas.

Il convient de garder à l'esprit que la tomodensitométrie peut détecter non seulement l'OOL, mais également d'autres types de pathologies, telles que l'emphysème, la pneumonie. Cependant, cette méthode d'enquête a aussi ses points faibles. Même avec le passage de la tomodensitométrie, les formations focales peuvent être manquées.

Cela a les explications suivantes pour la faible sensibilité de l'appareil:

La pathologie est située dans la zone centrale - 61%. Taille jusqu'à 0,5 cm - 72%. Faible densité de tissu - 65%.

Il a été constaté qu'avec le scanner de dépistage primaire, la probabilité de manquer un changement de tissu pathologique, dont la taille ne dépasse pas 5 mm, est d'environ 50%.

Si le diamètre de la mise au point est supérieur à 1 cm, la sensibilité de l'appareil est supérieure à 95%. Pour augmenter la précision des données obtenues, un logiciel supplémentaire est utilisé pour obtenir une image 3D, un rendu volumétrique et des projections d'intensités maximales.

Dictionnaire des mots étrangers

oh, oh, ren, rna spécial.

Secondaire, mineur, mineur; contre. primaire. Signe. || Mer MARGINAL.

Qu'est-ce que SECONDAIRE, SECONDAIRE est, la signification du mot SECONDAIRE, origine (étymologie) SECONDAIRE, synonymes de SECONDAIRE, le paradigme (formes de mots) SECONDAIRE dans d'autres dictionnaires

seconde

seconde

Secondaire, secondaire; pas principal.

"Le talent enfoui est le rocher englouti sur lequel la plupart des vies frappent et fondent."
Frederick William Faber

"Plus il y a de sable qui s'est échappé du sablier de notre vie, plus nous devrions y voir clair."
Jean Paul

«Nous avons tous des capacités. La différence réside dans la manière dont nous l’utilisons. "
Charlotte Whitton

"En cas de doute, non."
Benjamin Franklin

Les métastases pulmonaires peuvent être diagnostiquées à l'aide de la radiographie. Lors du diagnostic des métastases pulmonaires, les patients ne parviennent souvent pas à croire en une issue positive, mais après s'être familiarisés plus en détail avec les nuances de cette maladie, on peut s'assurer que la guérison est possible. Le patient a des questions, pourquoi la tumeur est-elle entrée dans le poumon, comment guérir cette maladie? Ces questions seront discutées ci-dessous..

Poumons

Les foyers secondaires de cancer sont appelés métastases. Ils sont formés à la suite du mouvement des cellules tumorales de certains organes vers d'autres. Le sang circule dans tout le corps, mais les poumons sont oxygénés.

Cette circulation active favorise la reproduction:

Chez les personnes atteintes de maladies oncologiques, on retrouve jusqu'à 55% des métastases dans les poumons, ce qui la place au deuxième rang en termes de nombre de lésions après le foie. La métastase commence à la suite du mouvement des cellules modifiées d'une tumeur dangereuse vers d'autres organes, tissus, possédant souvent les mêmes caractéristiques.

Modifications secondaires des poumons

Une tumeur pénètre dans les poumons de deux manières: lymphogène et hématogène. Il convient de noter que la localisation du mélanome ne dépend pas de la localisation du foyer principal de la maladie..

Avec des changements secondaires dans les poumons, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même à l'aide de remèdes populaires

Les maladies les plus courantes qui provoquent un mélanome dans les poumons sont:

  • Cancer du système urinaire;
  • Maladie du sein;
  • Cancer du système digestif (estomac, intestins);
  • Cancer colorectal;
  • Cancer de la peau;
  • Cancer des organes reproducteurs (utérus, ovaires)
  • Oncologie de la prostate;
  • Cancer des poumons droit et gauche.

Les métastases peuvent être classées par diamètre (petit, grand), emplacement (des deux côtés des poumons ou un), nombre (multiple, unique), type, caractéristiques de distribution.

Il est à noter que toute tumeur maligne peut métastaser.

En outre, la tumeur peut être divisée par des images radiographiques - pseudopneumatiques, ont des contours flous. Nodulaires, exprimés sous forme de nœuds aux contours clairs, ils sont concentrés principalement dans la partie inférieure des poumons, pleural, l'image montre des excroissances grumeleuses et des épanchements, mixtes - une combinaison de néoplasmes focaux et infiltrants.

Manifestations typiques des métastases pulmonaires:

  • Tousser;
  • Tousser du sang;
  • Diminution du poids corporel;
  • Hausse de température;
  • Douleur thoracique;
  • Manque d'appétit.

Dans la troisième étape, les symptômes sont similaires à l'apathie et à la perte de vitalité, à une diminution des performances et à une réduction du temps d'activité. Des maladies respiratoires telles que la pneumonie et la bronchite sont possibles. Peut-être une augmentation de la température, qui peut être réduite par des médicaments, ce qui ne fait qu'aggraver la situation, car le patient reporte son rendez-vous avec le médecin. Il y a eu des cas où les symptômes n'apparaissaient qu'à 4 stades, accompagnés d'une toux avec écoulement sanguin, le pronostic pour la vie n'est pas très bon.

À quoi ressemblent les métastases pulmonaires sur les rayons X

Les patients avec suspicion de métastases pulmonaires sont référés pour une radiographie pulmonaire afin d'évaluer l'état du tissu pulmonaire. Les enfants et les patients qui ont subi à plusieurs reprises des diagnostics radiologiques se voient prescrire une IRM (imagerie par résonance magnétique). Lorsque le diagnostic est confirmé, une analyse cytologique de l'épanchement des expectorations ou une histologie du matériel obtenu à partir d'une biopsie est prescrite.

Un spécialiste qualifié doit choisir le traitement des métastases pulmonaires, en fonction des résultats obtenus.

Les changements secondaires ou les métastases tumorales le long du système lymphatique des poumons peuvent être traités à l'aide de:

  • Thérapie hormonale;
  • Chimiothérapie;
  • Intervention chirurgicale;
  • Radiochirurgie;
  • Résection laser.

La méthode la plus courante d'élimination des métastases est la chimiothérapie. Pendant le traitement, des médicaments cytotoxiques sont pris pour contrôler l'augmentation du cancer. Cette méthode a ses inconvénients, une rééducation à long terme est nécessaire..

La méthode utilisée dépend du type et du nombre de métastases.

L'hormonothérapie est utilisée dans le traitement de la tumeur primitive de la prostate et des métastases mammaires dans les poumons, et est réalisée en parallèle avec le traitement principal. L'opération chirurgicale nécessite une préparation du patient, car il n'est pas facile de le transférer.

Les métastases peuvent-elles disparaître

Chaque étape a ses propres recommandations qui contribuent à la récupération la plus rapide. La radiothérapie est prescrite pour l'ostéosarcome, le sarcome d'Ewing et d'autres néoplasmes sensibles à l'exposition aux rayonnements.

Pour plus de commodité, la chimiothérapie est divisée en 3 étapes:

  • Stade préopératoire;
  • Opération:
  • Réhabilitation.

La résection au laser est utilisée si les néoplasmes sont situés dans la région des bronches principales et de la trachée. Cette opération est moins utilisée que les précédentes. Chaque jour, la médecine se développe et de nouvelles méthodes de lutte contre le cancer apparaissent.

L'une des nouvelles méthodes de traitement est le cyber-couteau, cette méthode a fait ses preuves car elle ne provoque pas de saignement et supprime efficacement les métastases et ne nécessite pas non plus de récupération à long terme..

L'une de ces méthodes est la curiethérapie endobronchique, qui permet d'utiliser un bronchoscope pour délivrer des ampoules microscopiques constituées d'isotopes radioactifs à la zone touchée par la tumeur, dont le rayonnement tue les cellules cancéreuses..

Nutrition pour les métastases pulmonaires

La nutrition avec des métastases dans les poumons vise à enrichir le corps affaibli en vitamines, micro-éléments, caroténoïdes anticancéreux, oméga 3 par rapport à oméga 6. Dans le même temps, les aliments doivent être facilement absorbés.

Avec les métastases pulmonaires, vous devez manger des aliments frais achetés auprès de vendeurs de confiance ou au supermarché

Le régime, qui est recommandé pour les métastases pulmonaires, comprend un apport hydrique abondant, de préférence 2 à 2,5 litres d'eau pure.

Pour commencer, vous devez manger des fruits ou des légumes frais, ils contribuent à la production de suc gastrique, puis vous pouvez passer au repas principal. Les produits peuvent être cuits, bouillis, cuits au four, cuits à la vapeur.

Aliments souhaitables:

  • Fruits et légumes frais;
  • Choucroute;
  • Toute sorte d'esclaves, caviar, produits contenant des oméga 3;
  • Poitrine de poulet;
  • Légumineuses;
  • Lait et tous produits laitiers fermentés;
  • Céréales;
  • Des noisettes;
  • Pain (de préférence grossièrement moulu);
  • Œufs (pas plus de 3 morceaux par semaine).

Il existe également des aliments qui ne sont pas recommandés pour les métastases dans les poumons (à gauche et à droite) - alcool, frit, fumé, conserves, marinade, sucré. Il est conseillé d'utiliser des décoctions de calendula, chélidoine et ortie pour atténuer la maladie. Cette infusion est consommée 2 fois par jour avant les repas. Le jus de betterave fraîchement pressé aide également, en prenant 10 ml 6 fois par jour.

Pourquoi les métastases pulmonaires se produisent (vidéo)

Bien sûr, tous les patients atteints de cette terrible maladie sont intéressés par la question: les métastases dans les poumons peuvent-elles disparaître? Il y a quelques années, ce diagnostic ressemblait à une phrase, et le pronostic de guérison était très faible. Mais avec le développement de la médecine, si un traitement rapide est fourni par des spécialistes qualifiés, il est possible de prolonger la vie du patient, d'améliorer la qualité de cette vie et, dans certains cas, de guérir complètement.

Diffuse dans les vertèbres. les os pelviens, foyers d'ostéosclérose locale? métastases?

Je ne fais pas de tomodensitométrie, d’IRM ou de tomodensitométrie. Mais très similaire aux seconds changements. Quel est l'âge du patient, quel est le sujet de l'étude, de quoi se plaint-il?

Aucune plainte. Âge 45 ans, envoyé en TDM pour un diagnostic différentiel des modifications hépatiques focales. Quels sont les seconds changements?

Aujourd'hui, l'urologue a exclu le cancer de la prostate, FGDS, la coloscopie est également propre. La question est de savoir d'où viennent les mts, si c'est eux. Notre oncologie ne prend pas du tout de patients pour des diagnostics différentiels. «Elle» ne s'occupe que du traitement du cancer délivré dans le réseau général. laisser le patient aller vers eux (désolé)

Un collègue produit une radiographie de haute qualité de la poitrine et des organes pelviens pour le patient.

Et que pourrait-il être d'autre, sinon des métastases - dans les os pelviens, le sacrum et les vertèbres?

Et si on ajoute à cela les changements détectés dans le foie?

À mon avis, ce sont précisément les oncologues qui devraient se concentrer sur le patient.

Alors je me pose cette question, maintenant à 2 heures du matin en service.

L'organe le plus souvent touché par l'oncologie secondaire est le poumon. Les métastases pulmonaires se classent au deuxième rang des cancers secondaires après le foie. Dans 35% des cas, le cancer primitif se métastase précisément aux structures pulmonaires..

Il existe deux façons de propager des métastases vers les poumons à partir du foyer primaire - hématogène (par le sang) et lymphogène (par la lymphe). Cette localisation des métastases met la vie en danger, car elles sont détectées dans la plupart des cas aux derniers stades de l'oncologie..

Causes des métastases pulmonaires

Les lésions cancéreuses contiennent un grand nombre de cellules anormales. En se connectant au sang et à la lymphe, les cellules cancéreuses se propagent aux organes voisins. Là, ils commencent à se diviser activement, formant un foyer secondaire de maladie oncologique - métastase.

Les métastases pulmonaires peuvent se propager à partir de presque tous les cancers.

Le plus souvent trouvé dans des maladies oncologiques primaires telles que:

  • Mélanome de la peau;
  • Tumeur mammaire;
  • Cancer de l'intestin;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du foie;
  • Cancer du rein;
  • Tumeur de la vessie.

Nom abrégé des métastases - MTC (MTS - du latin. "Metastasis").

Rassemblement monastique du père George. La composition qui comprend 16 herbes est un remède efficace pour le traitement et la prévention de diverses maladies. Aide à renforcer et à restaurer l'immunité, à éliminer les toxines et à avoir de nombreuses autres propriétés utiles

Vidéo - Métastases tumorales

Que peuvent être des métastases dans les poumons?

Des foyers secondaires peuvent survenir à la fois dans le poumon gauche et droit. Les métastases pulmonaires sont divisées selon des caractéristiques en groupes tels que:

  1. Unilatéral et bilatéral;
  2. Grand et petit;
  3. Solitaire (unique) et multiple;
  4. Focal et infiltrant;
  5. Métastases nodulaires;
  6. Sous forme de brins de tissu.

En cas de suspicion d'oncologie secondaire SUSP, un examen doit être effectué.

Symptômes et signes de métastases pulmonaires

Dans les premiers stades, les métastases dans les poumons ne se manifestent en aucune façon, la maladie est asymptomatique. Lors de leur désintégration, les cellules cancéreuses libèrent des substances toxiques qui empoisonnent le corps. Le patient demande plus souvent une aide médicale au dernier stade terminal du cancer.

La présence de foyers secondaires d'oncologie dans les poumons s'accompagne des symptômes suivants:

  • Essoufflement fréquent, apparaissant non seulement pendant l'activité physique, mais également au repos;
  • Toux sèche régulière qui se transforme en toux grasse, qui peut être confondue avec une autre maladie;
  • Expectorations mélangées avec du sang;
  • Douleur thoracique qui ne disparaît pas même avec des analgésiques. Seuls les stupéfiants peuvent réduire le syndrome douloureux;
  • Œdème du visage et des membres supérieurs avec localisation d'un foyer secondaire dans le poumon droit, maux de tête.

À quoi ressemblent les métastases pulmonaires?

Les métastases pulmonaires peuvent être identifiées par radiographie. Les foyers secondaires d'oncologie sur les images radiographiques sont présentés sous une forme nodale, mixte et diffuse.

Les métastases nodales se manifestent sous une forme unique ou multiple. Les formations simples ou solitaires ressemblent à des nodules arrondis, ressemblant à l'objectif principal de l'oncologie. Ils se forment le plus souvent dans le tissu basal..

Si la genèse secondaire est de forme pseudopneumatique, alors sur la radiographie, elle est affichée sous la forme de formations linéaires minces.

En cas de métastase à la plèvre, les images radiographiques montrent de grandes formations tubéreuses, à la suite de la progression desquelles l'état du patient cancéreux s'aggrave et une insuffisance pulmonaire se développe.

Combien vivent avec des métastases pulmonaires?

L'espérance de vie des métastases pulmonaires dépend de la rapidité avec laquelle le cancer secondaire est détecté.

Si vous identifiez au moins l'un des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement consulter un médecin et être examiné. Dans la pratique médicale, il y a eu des cas de détection de métastases pulmonaires bien avant la détection du foyer tumoral primaire.

La progression d'une tumeur secondaire provoque une intoxication de l'organisme dans son ensemble. Pour identifier la présence de métastases, vous devez savoir comment se manifestent les symptômes de la maladie. Les premiers signes de progression du cancer du poumon secondaire sont:

  • Diminution de l'appétit et, par conséquent, du poids corporel;
  • Malaise général, fatigue et diminution des performances;
  • Augmentation de la température corporelle, devenant chronique;
  • La toux sèche avec métastases devient permanente.

Les signes ci-dessus peuvent indiquer un cancer du poumon primaire. Cette maladie plutôt dangereuse est plus souvent observée chez les fumeurs. Les métastases dans le cancer du poumon à petites cellules se propagent rapidement, se développent rapidement et si elles ne sont pas identifiées à temps, le pronostic pour le patient sera triste. Le cancer du poumon primitif est traité par chimiothérapie. Si la procédure est effectuée en temps opportun, il y a une chance de guérir complètement l'oncologie. Mais cette forme de la maladie est généralement détectée dans les derniers stades, lorsqu'il n'est plus possible de la guérir. Prendre des analgésiques puissants peut vivre de quatre mois à un an.

Il existe des formes de cancer du poumon primitif qui ne progressent pas aussi rapidement que le cancer à petites cellules. Ce sont les cellules squameuses, le carcinome à grandes cellules et l'adénocarcinome. Ces cancers sont traités par chirurgie. Avec une opération en temps opportun, le pronostic de la récupération sera bon. Si des métastases sont allées dans d'autres organes, le patient sera mortel.

Diagnostic des métastases pulmonaires

Pour détecter la présence d'une genèse secondaire dans le poumon, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Radiographie - examine la structure du tissu pulmonaire, révèle un assombrissement, l'emplacement de la métastase et sa taille. Pour cela, deux photos sont prises - de face et de côté. Sur les images, de multiples métastases sont présentées sous forme de nodules arrondis;
  2. Tomodensitométrie - complète la radiographie. La tomodensitométrie montre les zones où se trouvent les tumeurs métastatiques, leurs tailles et leurs formes. La tomodensitométrie révèle des changements secondaires dans les poumons;
  3. Imagerie par résonance magnétique - est prescrite aux personnes qui ont déjà été exposées à des radiations, ainsi qu'aux enfants. Cette étude permet d'identifier des néoplasmes secondaires dont la taille atteint à peine 0,3 mm.

À quoi ressemblent les métastases pulmonaires? - Vidéo

Méthodes de traitement des foyers secondaires d'oncologie dans les poumons

Comment traiter le cancer du poumon secondaire?

En médecine moderne, les méthodes suivantes sont utilisées pour traiter les métastases pulmonaires:

  • Intervention chirurgicale - la zone touchée est retirée. Cette méthode de traitement n'est efficace que s'il y a une seule lésion focale, elle est donc rarement utilisée;
  • La chimiothérapie est un complément à d'autres traitements. La durée du cours de chimiothérapie dépend de la méthode principale de traitement et du bien-être du patient. Dans la pratique médicale, la chimiothérapie est utilisée en conjonction avec la radiothérapie. Pour augmenter le taux de leucocytes dans le sang après la procédure, la dexaméthasone est prescrite;
  • Radiothérapie - vous permet de ralentir la croissance active des cellules cancéreuses et de réduire la douleur. L'irradiation est effectuée dans des conditions stationnaires par une méthode à distance;
  • Hormonothérapie - utilisée en présence d'un foyer primaire sensible aux hormones dans la prostate ou le sein. Sert de complément à la thérapie de base;
  • Radiochirurgie - la procédure permet d'utiliser un cyber-couteau (faisceau de rayons) pour éliminer les tumeurs difficiles à atteindre.

L'incapacité du cancer du poumon est officialisée si un lobe est retiré.

Les métastases sont-elles traitées avec des remèdes populaires?

Le traitement de l'oncologie secondaire dans le poumon peut être effectué en utilisant des méthodes alternatives. Le remède populaire le plus courant est la chélidoine. Il est nécessaire de verser une cuillère à soupe d'herbe séchée avec de l'eau bouillante et d'insister dans un thermos pendant environ une heure et demie. Ensuite, filtrez l'infusion et prenez-la deux fois par jour, deux cuillères à soupe avant les repas.

En conclusion, on peut dire qu'il existe différentes formes de cancer du poumon. Il s'agit à la fois d'un cancer primaire et de métastases qui sont passés d'autres foyers. La maladie peut être asymptomatique, ce qui signifie que le patient peut demander de l'aide lorsque le traitement ne donne plus le résultat souhaité.

Le pronostic de survie dépend du stade de la maladie, du type, de la forme et de l'emplacement des tumeurs..

Dictionnaire explicatif d'Efremova. T.F. Efremova. 2000.

Découvrez ce que signifie «Secondaire» dans d'autres dictionnaires:

deuxième - oh, oh, ren, rna (... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

seconde - cr.f. sec / ren, sec / rna, rno, rny... Dictionnaire orthographique de la langue russe

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno. [de lat. secundārius minor] Livre. Secondaire, mineur, mineur; marginal (2.M.; 1 caractère). (cf. primaire). C th catégories... Dictionnaire encyclopédique

deuxième - oh, oh; ren, rna, rno.; (du latin secundārius secondaire); livre. secondaire, non primaire, secondaire; marginal II 1) (cf. prima / rny) С th catégories... Dictionnaire de nombreuses expressions

deuxième psychose - (p. secundaria; lat. secundarius secondaire) P., identifiée lors de recherches généalogiques chez les membres de la famille du patient... Dictionnaire médical complet

MARGINAL - (du latin. Margo, bord inis). Bord à bord, marginal. Dictionnaire des mots étrangers inclus dans la langue russe. Chudinov AN, 1910. MARGINAL [fr. collatéral marginal] secondaire, périphérique, insignifiant, insignifiant (par exemple... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

Primaire - oh, oh, ren, rna (fr. Primaire... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

Psychoses - (psycho + oz). Formes sévères de troubles mentaux, dans lesquels l'activité mentale du patient est caractérisée par un fort décalage entre la réalité environnante, le reflet du monde réel est grossièrement déformé, ce qui se manifeste par des troubles du comportement et...... Dictionnaire explicatif des termes psychiatriques

primaire - oh, oh. primaire <lat. primus d'abord. spécialiste. Primaire, principal; contre. seconde. un. À propos de fr. école élémentaire de type avancé. Ensuite, les élèves de l'école primaire ont participé à une marche cérémonielle. Word 1880 4 5 2 88... Dictionnaire historique des gallicismes russes

CRÉER UN NOUVEAU MESSAGE.

Mais vous êtes un utilisateur non autorisé.

Si vous vous êtes inscrit plus tôt, alors "login" (formulaire de connexion en haut à droite du site). Si vous êtes ici pour la première fois, inscrivez-vous.

Si vous vous inscrivez, vous pourrez suivre les réponses à vos messages à l'avenir, poursuivre le dialogue sur des sujets intéressants avec d'autres utilisateurs et consultants. De plus, l'inscription vous permettra de mener une correspondance privée avec les consultants et autres utilisateurs du site..

S'inscrire Créer un message sans s'inscrire

Écrivez votre opinion sur la question, les réponses et autres opinions:

Bonjour. Nous avons un tel problème: ma mère (elle a 56 ans) a mal au dos et tout cela lui donne le bras et la jambe droits (devient engourdie), elle ne peut pas marcher. Ils ont été traités avec différents médicaments: chondrolone, xefocam et beaucoup d'autres, à commencer par Voltaren. Rien n'y fait. Image IRM-IRM des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne lombaire, protrusion des disques intervertébraux dans les segments L2-L3, L4-L5L5-S1. Comment effectuer le traitement et comment soulager la douleur? Que pouvez-vous faire dans une situation similaire? Merci.

Cher docteur! Je vous écris avec la question suivante: Ma mère s'est fait retirer son sein droit il y a 2,5 ans, 3 stades, devenant 4. Aujourd'hui, d'après les résultats du scanner des poumons, la conclusion: de multiples lésions focales des poumons à caractère secondaire. D'après la description: un foyer pathologique du corps de la 8e vertèbre thoracique de 21 mm de taille mixte, des foyers monomorphes de 2 à 7,5 mm des deux côtés, des contours grumeleux, un épanchement modéré dans le lit droit. Conclusion Scanner du foie: multiples lésions focales de caractère secondaire. Description: dans le parenchyme du lobe droit, une formation hypodense multinodulaire de 48/58/58 mm, a une structure hétérogène, calcification des sections centrales, dans le parenchyme de la formation, des tailles plus petites similaires de 6 à 14 mm à la frontière des lobes droit et gauche. L'oncologue a dit que c'était une continuation de votre maladie et a recommandé une chimiothérapie. Peu importe combien elle l'a torturé, il n'a rien dit de plus. Et j'en doute et j'aimerais beaucoup connaître la gravité de la situation, pour une raison quelconque, il me semble que ce sont des métastases et que tout va très mal, le proto médecin n'a pas voulu tout lui dire. Pouvez-vous me dire si ce sont des métastases ou autre chose et est-ce que cela peut faire l'objet d'une chimiothérapie? ?

Les formations focales dans les poumons sont la compaction des tissus, qui peut être causée par diverses affections. De plus, un examen médical et une radiographie ne suffisent pas à établir un diagnostic précis. La conclusion finale ne peut être tirée que sur la base de méthodes d'examen spécifiques, impliquant la livraison d'un test sanguin, des expectorations, une ponction tissulaire.

Important: l'opinion selon laquelle seule la tuberculose peut être à l'origine de multiples lésions pulmonaires focales est erronée.

Nous pouvons en parler:

Néoplasmes malins; pneumonie; troubles de l'échange de liquide dans le système respiratoire.

Par conséquent, le diagnostic doit être précédé d'un examen approfondi du patient. Même si le médecin est sûr qu'une personne a une pneumonie focale, une analyse des expectorations est nécessaire. Cela permettra d'identifier l'agent pathogène qui a causé le développement de la maladie..

Maintenant, certains patients refusent de passer des tests spécifiques. La raison en est peut-être la réticence ou l'incapacité à se rendre à la clinique en raison de son éloignement du lieu de résidence, du manque de fonds. Si cela n'est pas fait, il y a une forte probabilité que la pneumonie focale devienne chronique..

Désormais, les formations focales dans les poumons sont divisées en plusieurs catégories en fonction de leur nombre:

Beaucoup de nos lecteurs pour le traitement de la toux et l'amélioration de l'état de bronchite, de pneumonie, d'asthme bronchique et de tuberculose utilisent activement

Rassemblement monastique du père George

. Il contient 16 plantes médicinales extrêmement efficaces dans le traitement de la toux chronique, de la bronchite et de la toux due au tabagisme..

Solitaire. Simple - jusqu'à 6 pièces. Syndrome de dissémination multiple.

Il y a une différence entre la définition internationalement acceptée de ce que sont les foyers dans les poumons et ce qui est accepté dans notre pays. À l'étranger, ce terme est compris comme la présence de zones de compactage dans les poumons de forme ronde et d'un diamètre ne dépassant pas 3 cm. La pratique domestique limite la taille à 1 cm et le reste des formations est appelé infiltrats, tuberculomes.

Important: l'examen informatique, en particulier la tomographie, vous permettra de déterminer avec précision la taille et la forme de la lésion tissulaire pulmonaire. Cependant, il faut comprendre que cette méthode d'enquête a également sa propre marge d'erreur..

En fait, une formation focale dans le poumon est une modification dégénérative du tissu pulmonaire ou l'accumulation de liquide (expectoration, sang) dans celui-ci. La caractérisation correcte des foyers pulmonaires uniques (LOL) est l'un des problèmes les plus importants de la médecine moderne..

L'importance du problème réside dans le fait que 60 à 70% des formations guéries mais réémergentes sont des tumeurs malignes. Parmi le nombre total d'OOL détectées lors d'un examen IRM, CT ou aux rayons X, leur part est inférieure à 50%.

Un rôle important ici est joué par la façon dont les lésions dans les poumons sont caractérisées au scanner. Avec ce type d'examen, basé sur des symptômes caractéristiques, le médecin peut faire des hypothèses sur la présence de maladies graves telles que la tuberculose ou les néoplasmes malins..

Cependant, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires. L'examen du matériel pour l'établissement d'un rapport médical ne suffit pas. Jusqu'à présent, la pratique clinique quotidienne ne dispose pas d'un algorithme unique pour effectuer des diagnostics différentiels pour toutes les situations possibles. Par conséquent, le médecin considère chaque cas séparément..

Examen de notre lecteur - Natalia Anisimova

J'ai récemment lu un article qui parle de l'outil Intoxic pour éliminer les PARASITES du corps humain. Avec l'aide de ce médicament, vous pouvez à jamais vous débarrasser du rhume, des problèmes respiratoires, de la fatigue chronique, des migraines, du stress, de l'irritabilité constante, des pathologies gastro-intestinales et de nombreux autres problèmes.

Je n'avais pas l'habitude de me fier à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. J'ai remarqué les changements en une semaine: des vers ont littéralement commencé à voler hors de moi. J'ai ressenti une poussée de force, j'ai arrêté de tousser, j'ai été soulagée des maux de tête constants et après 2 semaines, ils ont complètement disparu. Je peux sentir mon corps se remettre d'un épuisement parasitaire débilitant. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, vous trouverez ci-dessous le lien vers l'article.

Tuberculose ou pneumonie? Qu'est-ce qui peut empêcher, au niveau de la médecine moderne, un diagnostic précis par la méthode matérielle? La réponse est simple - imperfection de l'équipement.

En fait, lors d'une fluorographie ou d'une radiographie, il est difficile d'identifier l'OOL dont la taille est inférieure à 1 cm.L'interposition de structures anatomiques peut rendre des foyers encore plus grands presque invisibles.

Par conséquent, la plupart des médecins conseillent aux patients de privilégier la tomodensitométrie, qui permet d'examiner les tissus en coupe et sous n'importe quel angle. Cela élimine complètement la possibilité que la lésion soit masquée par une ombre du cœur, des côtes ou des racines pulmonaires. Autrement dit, pour considérer le tableau dans son ensemble et sans la probabilité d'une erreur fatale, la radiographie et la fluorographie ne peuvent tout simplement pas.

Il convient de garder à l'esprit que la tomodensitométrie peut détecter non seulement l'OOL, mais également d'autres types de pathologies, telles que l'emphysème, la pneumonie. Cependant, cette méthode d'enquête a aussi ses points faibles. Même avec le passage de la tomodensitométrie, les formations focales peuvent être manquées.

Cela a les explications suivantes pour la faible sensibilité de l'appareil:

La pathologie est située dans la zone centrale - 61%. Taille jusqu'à 0,5 cm - 72%. Faible densité de tissu - 65%.

Il a été constaté qu'avec le scanner de dépistage primaire, la probabilité de manquer un changement de tissu pathologique, dont la taille ne dépasse pas 5 mm, est d'environ 50%.

Si le diamètre de la mise au point est supérieur à 1 cm, la sensibilité de l'appareil est supérieure à 95%. Pour augmenter la précision des données obtenues, un logiciel supplémentaire est utilisé pour obtenir une image 3D, un rendu volumétrique et des projections d'intensités maximales.

Le cancer du foie, ou comme on dit - «cancer du foie», est une maladie assez courante. Cela signifie que de nombreuses personnes recherchent une réponse aux questions de savoir s'il est possible de guérir le cancer du foie et combien de temps elles vivent avec, ce que nous essaierons de comprendre..

Statistiques mondiales sur les maladies

Selon les données de recherche, les hommes sont plus susceptibles de tomber malades. Leur incidence de ce type de cancer est d'environ 13 pour 100 000 personnes et se classe au cinquième rang après le cancer du poumon, de l'estomac, de la prostate et du rectum. Chez les femmes, le taux d'incidence est d'environ 5 pour 100 mille personnes, et en termes de structure - à la huitième place.

Fait intéressant, dans les pays développés, le cancer du foie est à la sixième place chez les hommes et chez les femmes - à la seizième place parmi tous les néoplasmes oncologiques. Dans les pays moins développés, le tableau est quelque peu différent: respectivement aux troisième et sixième places. De nombreux scientifiques estiment que la situation est influencée par la façon dont les gens vivent dans le pays en général: adhésion à un mode de vie sain, nourriture de haute qualité, attention à l'alimentation, consommation modérée d'alcool, une approche plus prudente du traitement des maladies.

L'origine du cancer du foie est différenciée en primaire et secondaire ou métastatique. Le cancer primitif du foie se développe directement dans les hépatocytes et le cancer métastatique se produit en raison de la pénétration de métastases dans le foie à partir d'autres organes touchés par une tumeur maligne.

Cancer primaire du foie

Selon les statistiques, le cancer primitif du foie est beaucoup moins fréquent que métastatique.
Selon les caractéristiques morphologiques obtenues à la suite de la biopsie tumorale, il se produit:

  • provenant d'une tumeur bénigne maligne ou de cellules hépatiques - hépatome ou cancer hépatocellulaire du foie, carcinome fibrolamellaire, hépatoblastome;
  • formé sur la base de cellules épithéliales des voies biliaires - cholangiome ou cancer du foie cholangiocellulaire;
  • mixte - cholangiohépatome;
  • indifférencié - lorsqu'il est impossible de déterminer la nature de la tumeur;
  • néoplasmes mésodermiques - angiosarcome (hémangioendothéliome), hémangioendothéliome épithélioïde, sarcome, etc..

Le cancer hépatocellulaire représente environ 85% de tous les cancers du foie. Le carcinome cholangiocellulaire représente environ 5 à 10% des cancers primitifs du foie et moins de 5% - pour les tumeurs assez rares: hémangiosarcome, hépatoblastome, tumeurs mésenchymateuses.

Carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le type de cancer le plus courant parmi les néoplasmes malins du foie. Il est à la septième place parmi tous les types de cancer chez les hommes et à la neuvième - chez les femmes. Plus de 300 000 cas de la maladie sont détectés chaque année. Le rapport de l'incidence des hommes et des femmes est de 4: 1 à 8: 1. Comme vous pouvez le voir, les hommes souffrent beaucoup plus souvent de ce type de cancer que les femmes. L'âge moyen des malades est de 40 à 60 ans.

Causes du cancer du foie

L'étiologie du CHC n'est pas encore entièrement comprise. Cependant, de nombreux chercheurs ont convenu que la présence d'alcool ou d'autres intoxications antérieures, ainsi que des maladies inflammatoires ou parasitaires du foie, augmentaient considérablement les «chances» de développer un CHC..
De nombreux facteurs de risque peuvent déclencher le développement d'un hépatocarcinome.
Considérons les plus courants.

  • Le rôle des virus de l'hépatite B et C, qui ont de fortes propriétés antigéniques et, pénétrant dans les hépatocytes, peuvent provoquer le développement d'un processus tumoral, est important. Tout d'abord, des zones d'hépatocytes endommagés (hépatocytes vitreux opaques) se forment, puis une tumeur bénigne - adénome hépatique et, enfin, une tumeur maligne - CHC. Lorsqu'il est infecté par le virus de l'hépatite C dans plus de 40% des cas, il existe des phénomènes de dysplasie hépatocytaire. Le risque de CHC augmente avec l'infection par plusieurs types de virus.
  • Développement le plus courant du CHC chez les patients ayant déjà eu une cirrhose (jusqu'à 70 à 90%). Une importance particulière est accordée à la cirrhose survenue dans le contexte de l'hépatite virale chronique.
  • L'alcool n'est pas un cancérogène direct, cependant, il peut augmenter les propriétés cancérigènes des facteurs environnementaux. En outre, le CHC chez les alcooliques se produit souvent dans le contexte de la cirrhose alcoolique. La combinaison de dommages viraux et d'alcoolisme chronique est particulièrement défavorable en termes de développement du cancer du foie.
  • Selon les recherches, l'un des principaux facteurs de l'apparition du CHC pourrait être la privation de protéines dans la petite enfance. La prédominance des glucides dans l'alimentation est importante, ce qui provoque le développement de processus dégénératifs dans le foie et d'autres organes..
  • Une exposition prolongée aux œstrogènes en grandes quantités (par exemple, pendant le traitement) peut provoquer des modifications des enzymes hépatiques, un adénome hépatique se développe, suivi d'une tumeur maligne. Le déséquilibre hormonal joue également un rôle important. Par exemple, chez les alcooliques masculins, avec le développement de la cirrhose, une augmentation du rapport œstrogène / testostérone se produit.
  • Certaines tumeurs hépatiques bénignes existantes (adénomes trabéculaires, cystadénomes) peuvent se transformer en cancer.
  • Dans le développement de la maladie, l'habitat, la nature du régime alimentaire, la spécificité des maladies hépatiques précédentes comptent également..

Les premiers symptômes du cancer du foie ne sont pas spécifiques et se manifestent par des sensations de lourdeur et de pression dans l'épigastre, une douleur modérée dans l'hypochondre droit, qui peut être persistante ou paroxystique. On note également une faiblesse, une perte de force, une asthénie générale, une perte de poids, une fièvre légère périodique..

Au fil du temps, l'intensité de la douleur augmente, la jaunisse apparaît, l'expansion des veines saphènes sur la paroi abdominale antérieure, l'ascite. La perte de poids progresse rapidement, l'asthénie augmente, la peau acquiert une teinte gris pâle (terreuse) typique et une augmentation constante de la température corporelle est notée. Le foie est hypertrophié et son augmentation peut être remarquée par le patient lui-même. Sa surface est inégale et dense. Avec un degré plus tardif de la maladie, il est même possible de palper une tumeur du foie.

L'hépatocarcinome peut également se manifester comme une affection fébrile aiguë, dans laquelle le principal symptôme est une température corporelle élevée ou une évolution à faible symptôme.

Cancer du foie cholangiolcellulaire (cholangiocarcinome intrahépatique)

C'est beaucoup moins courant que le CHC. Les invasions helminthiques et parasitaires (opisthorchiase, schistosomiase, clonorchiase), ainsi que la cholangite primaire, la présence de modifications kystiques dans les voies biliaires et l'utilisation de stéroïdes anabolisants, jouent un rôle important dans l'étiologie. Une certaine importance est attachée aux maladies congénitales (fibrose hépatique, polykystique, etc.).
Les hommes et les femmes tombent malades aussi souvent. L'âge moyen des malades est de 60 à 70 ans. Avec des lésions totales du côlon, le risque d'apparition augmente de 10%.
Les premiers symptômes de la maladie sont similaires à la forme précédente (faiblesse, fièvre légère, inconfort dans l'hypochondre droit, etc.). La jaunisse est le signe dominant.

D'autres types de cancer du foie sont très rares.

Classifications

Il existe de nombreuses classifications du cancer du foie.
Le plus pleinement reflète les changements histologiques du foie lors du développement d'une tumeur dans celui-ci, la classification de l'OMS (C.M. Leevy et al., 1994). Selon cette classification, les tumeurs malignes du foie sont divisées en:

  • épithélium;
  • non épithélial;
  • mixte;
  • hématopoïétique et lymphoïde;
  • métastatique;
  • non classé.

Selon la classification clinique et morphologique, les formes de croissance du cancer primaire du foie sont distinguées.

La croissance la plus courante du carcinome sous la forme d'un nœud (unicentrique ou multifocal) est de 50 à 80% des cas. La tumeur provient des hépatocytes. L'organe a plusieurs nœuds de couleur blanc-jaune de différentes tailles. De plus, lorsqu'ils sont localisés à la surface du foie, leur rétraction ombilicale se produit.

Une croissance massive (sous la forme d'un seul nœud, accompagnée de satellites ou de cavités) se produit dans 10 à 40% des cas. A l'apparence d'un gros nœud occupant un segment ou un lobe du foie, autour duquel il peut y avoir des métastases intrahépatiques.

D'autres types (forme diffuse et cirrhose-cancer) sont moins fréquents, jusqu'à 15 à 20% des cas. Il existe de petits nodules dispersés dans tout le tissu hépatique, qui peuvent fusionner les uns avec les autres. Extérieurement, le foie ne diffère pratiquement pas du cirrhotique.

Les tumeurs malignes diffèrent par leur différenciation. Selon les classifications modernes, on distingue quatre degrés de différenciation des cellules tumorales. Au premier degré, les cellules tumorales sont très différenciées et ressemblent à des hépatocytes normaux. De plus, aux deuxième et troisième degrés, les cellules changent et perdent progressivement leur similitude avec les cellules normales. Et au quatrième degré, ils deviennent indifférenciés.

Selon de nombreux chercheurs, plus la différenciation des cellules tumorales est élevée, plus le pronostic est favorable. Les tumeurs indifférenciées sont difficiles à traiter, elles se développent rapidement et métastasent rapidement.

Il existe une classification clinique de l'American Joint Committee on Cancer (AJCC), 1992, qui utilise le regroupement des données cliniques par stade. Selon elle, il y a 4 stades de progression tumorale, à leur tour, les stades 3 et 4 sont divisés en plusieurs sous-espèces supplémentaires. Le cancer du foie de stade 4 n'est généralement pas curable par cette classification..

En parallèle, on utilise la classification internationale anatomique des tumeurs hépatiques selon le système TNM-6 (2002), où: T est la taille et la position de la tumeur primitive (T0, T1, T2, T3, T4); N - état des ganglions lymphatiques régionaux (N0, N1, N2, N3); M - présence ou absence de métastases à distance (M0, M1). La figure ci-contre caractérise la présence et l'étendue de la lésion, où 0 est l'absence de signe.

Diagnostic du cancer du foie

Comme indiqué ci-dessus, les premiers signes de cancer du foie sont peu spécifiques et des manifestations cliniques évidentes apparaissent déjà dans des conditions avancées. Pour cette raison, le diagnostic de cancer du foie est malheureusement posé assez tardivement et le pronostic est souvent mauvais..

Une attention particulière doit être portée à la détérioration de l'état chez les patients atteints de cirrhose hépatique, cela peut indiquer une tumeur maligne. Les patients atteints de tumeurs hépatiques bénignes doivent être enregistrés auprès d'un dispensaire et subir un examen régulier (test sanguin biochimique, marqueurs tumoraux, échographie, etc.)

Dans les tests sanguins, une anémie hypochrome, une leucocytose avec un décalage vers la gauche de la formule leucocytaire et une granularité toxique des neutrophiles peuvent être notées, la VS augmente.
Ce qui compte, c'est la définition des marqueurs tumoraux dans les substances sanguines spécifiques, généralement de nature protéique. Leur apparition dans une certaine quantité dans le sang peut indiquer la présence et la croissance d'un néoplasme malin. La détection de l'alpha-foetoprotéine (AFP) est spécifique du CHC.

Il faut se rappeler que la détection de marqueurs tumoraux dans le sang n'est pas un diagnostic, mais une raison pour un examen plus approfondi.

Parmi les méthodes d'examen instrumentales, l'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM, les méthodes aux radionucléides, l'angiographie sont largement utilisées..

Toutes ces méthodes sont complémentaires, seule une biopsie d'organe suivie d'une conclusion histologique permet de vérifier avec précision le diagnostic. Plusieurs types de biopsies sont utilisés.

Le cancer du foie est-il traité? Il n'y a pas de réponse sans équivoque à cette question, ni à la question «combien vivent avec le cancer» - tout dépend uniquement de l'état du patient et du moment de la détection de la maladie.

Le choix de la méthode de traitement est fait individuellement pour chaque patient. Dépend du nombre et de la taille de la tumeur, du degré de lésion du parenchyme hépatique, de l'implication de gros vaisseaux dans le processus, des maladies concomitantes, etc..

Principes de base du traitement:
1. La chirurgie est la méthode de traitement la plus courante. Champ d'intervention - de la résection à l'hémihépatectomie.
2. Radiochirurgie (ablation thermique par radiofréquence).
3. Cryodestruction.
4. Chimioembolisation artérielle.
5. Polychémothérapie.
6. Radiothérapie.
7. Symptomatique.

Certains patients essaient de traiter le cancer du foie avec des remèdes populaires ou avec l'aide de guérisseurs, de guérisseurs, de médiums, etc., perdant ainsi un temps précieux et aggravant le pronostic. Il est conseillé de consulter un spécialiste avant qu'il ne soit trop tard!

Cancer du foie secondaire (métastatique)

Les métastases hépatiques proviennent de tumeurs d'organes fournis par la veine porte (v. Portae). Le plus souvent, les métastases proviennent du sein, des poumons, des reins, des ovaires, de l'utérus, du gros intestin et de l'estomac.

En outre, des lésions hépatiques secondaires sont possibles lorsque des tumeurs s'y développent à partir d'organes adjacents: la vésicule biliaire, l'estomac. Cliniquement classé comme stade IV.
Les symptômes cliniques du cancer du foie sont très similaires à la lésion primaire. Le diagnostic est grandement simplifié lorsqu'un foyer tumoral est détecté. Le traitement est effectué en conjonction avec la thérapie du foyer principal.

Étant donné que le CHC se développe assez rapidement et est diagnostiqué tardivement, le pronostic de ce type de cancer est mauvais. Avec les tumeurs inopérables, lorsque le traitement n'a plus de sens, les patients meurent le plus souvent dans les 4 mois suivant la confirmation du diagnostic. Avec les tumeurs soumises à un traitement chirurgical, le pronostic est un peu plus positif. L'espérance de vie moyenne après la chirurgie est d'environ 3 ans. Cependant, le taux de survie à cinq ans peut atteindre 20%.

Avec le développement d'un cancer sur fond de cirrhose, le pronostic est pire, le traitement est compliqué par la perte de la fonction hépatique, le patient meurt le plus souvent en quelques mois. Pronostic du cholangiocarcinome: survie médiane 3-6 mois.

Avec les lésions métastatiques, le pronostic est le plus souvent extrêmement défavorable, notamment en cas d'ensemencement massif. Les métastases des tumeurs rectales et du côlon ont un meilleur pronostic pour l'espérance de vie.

Le cancer du foie est l'une de ces maladies, dont la proportion parmi les lésions oncologiques du corps augmente régulièrement..

Et cela est associé, tout d'abord, à une augmentation du nombre de patients atteints d'hépatite virale chronique de divers types, ainsi qu'à un certain nombre d'autres facteurs provoquant la maladie..

La lésion cancéreuse du foie est difficile à tolérer, la détection de la maladie au stade initial de son développement facilite grandement le traitement et peut entraîner une guérison complète.

Concept de maladie et statistiques

La malignité hépatique fait référence au développement de cellules cancéreuses dans cet organe. La maladie peut être primaire ou secondaire.

Dans le premier cas, la tumeur commence directement à se développer à partir des hépatocytes, c'est-à-dire des cellules de cet organe ou des voies biliaires.

La forme secondaire de cancer hépatique est détectée environ 30 fois plus souvent et elle survient en raison de métastases, c'est-à-dire sous l'influence de cellules cancéreuses d'autres organes atteints de néoplasme malin.

Photos de cancer du foie - angiosarcome

Chaque année, une maladie hépatique maligne est détectée chez près de sept cent mille personnes dans le monde. Mais la proportion de lésions malignes primaires parmi les patients identifiés n'est que de 0,2%.

Il existe une dépendance territoriale, dans laquelle la formation de cancer primaire est plus souvent détectée chez les résidents de Chine. Inde, Afrique du Sud. En Russie, la probabilité de développer cette pathologie est accrue parmi la population des régions du nord, que les scientifiques associent à l'utilisation de poisson cru par les habitants de ces endroits..

Manger du poisson non cuit finit par être infecté par des parasites qui endommagent les cellules hépatiques.

Les lésions cancéreuses sont plus sensibles aux personnes âgées de plus de 40 ans et parmi elles, il y a presque 4 fois plus d'hommes.

Un tel schéma a été révélé - si un homme présente une tumeur, la probabilité qu'elle se révèle maligne est proche de 90%. La détection des lésions hépatiques chez la femme dans 60% des cas établit leur processus bénin et dans 40% malin.

Classification

Il existe plusieurs classifications du cancer du foie utilisées en médecine. De par son origine, le néoplasme malin se subdivise en:

  • Primaire.
  • Secondaire. Le plus souvent, la tumeur primaire, entraînant des lésions organiques, est localisée dans le gros intestin, les poumons, la glande mammaire, les ovaires, l'estomac.

Le cancer du foie est subdivisé et en fonction des cellules d'organes il se développe à partir de:

  • Épithélium. Ce groupe comprend les cellules cholangiocellulaires, hépatocellulaires et hépato-cholangiocellulaires. Le cancer épithélial du foie peut être de type indifférencié.
  • Non épithélial. Ce groupe comprend l'hémangioendothéliome.
  • Mixte - ce sont des carcinosarcomes et des hépatoblastomes.

Vidéo sur les signes et le traitement du cancer du foie:

  • Cholangiocellulaire - la croissance tumorale commence à partir des cellules épithéliales des voies biliaires. Au début d'une lésion maligne, il n'y a pratiquement aucun symptôme de la maladie.
  • Hépatocellulaire commence à se former à partir des hépatocytes, en termes de fréquence de distribution, il est presque en premier lieu. Ce type de cancer peut être une tumeur unique ou plusieurs petits nodules. Un sous-type de cette lésion maligne est le carcinome fibrolamellaire, il se caractérise par la défaite de petites zones du foie, ce qui améliore le pronostic de la pathologie.
  • L'angiosarcome est une formation maligne qui se forme à partir de cellules endothéliales vasculaires. Elle se caractérise par un développement extrêmement agressif, l'apparition rapide de métastases et une destruction importante du parenchyme de l'organe.
  • Le carcinosarcome est un type mixte de tumeur constitué de cellules atypiques de carcinome cholangiocellulaire ou hépatocellulaire et de cellules formées dans le sarcome. Ce type de cancer est rarement détecté.
  • Hépatoblastome. Ce type de néoplasme malin se développe à partir de cellules de structure similaire aux cellules embryonnaires d'un organe. Les enfants de moins de 4 ans sont sensibles à cette pathologie. Manifesté par une hypertrophie abdominale rapide, de la fièvre, une activité réduite.

Le cancer primitif du foie est un néoplasme qui commence sa formation directement dans l'organe lui-même..

Dans la plupart des cas, la formation de cette tumeur maligne est causée par des processus inflammatoires chroniques dans l'organe et une cirrhose..

Les raisons du développement du cancer comprennent principalement:

  • L'opisthorchiase est une invasion helminthique qui se développe lors de la consommation de poisson mal frit ou cru. Une maladie similaire est plus souvent détectée chez les personnes vivant dans les bassins fluviaux de l'Irtysh et de l'Ob et elle conduit à la croissance de tumeurs à structure cholangiocellulaire..
  • Effets sur le corps de l'aflatoxine, un produit d'un champignon qui infecte les céréales, les noix.
  • Hépatite virale. Chez plus de la moitié des patients atteints d'un cancer primitif du foie, l'antigène de l'hépatite B est détecté dans le sang lors des tests.

Il existe un effet cancérigène sur les cellules hépatiques du goudron de tabac, de l'alcool, des composants des contraceptifs oraux et des médicaments utilisés par les athlètes pour développer leurs muscles.

De par sa structure anatomique, il est divisé en:

  • Massif. La taille du néoplasme atteint le poing et, à partir des tissus d'organes sains, se limite à la capsule.
  • Nodal. Il peut y avoir plus d'une douzaine de tumeurs, leur taille peut atteindre la taille d'une noix.
  • Diffuser. Dans cette forme de lésion maligne, les cellules cancéreuses pénètrent dans tout l'organe..

Dans la plupart des cas, le cancer primaire est le carcinome hépatocellulaire. La maladie est plus sensible aux hommes après 50 ans..

Les premiers symptômes de la pathologie comprennent l'apparition de douleurs dans le haut de l'abdomen, l'identification du compactage, la perte de poids. Les premières manifestations du carcinome hépatocellulaire sont souvent le syndrome fébrile, l'ascite ou la péritonite..

Le cancer du foie secondaire, c'est-à-dire métastatique, survient presque 30 fois plus souvent que sa forme primaire.

Avec ce type de maladie, le foyer principal est le plus souvent situé dans les organes voisins - l'estomac, le pancréas, les reins, les glandes mammaires. Moins souvent, la cause profonde de la maladie se trouve chez les femmes dans l'utérus et les ovaires, chez les hommes dans la prostate..

Les cellules cancéreuses pénètrent dans le foie par la veine porte avec le flux sanguin ou le flux lymphatique. Le cancer secondaire est plus souvent sa forme nodale, dans laquelle les nœuds peuvent être situés à la fois à la surface de l'organe et au centre de celui-ci.

Les symptômes d'une tumeur secondaire ne sont pratiquement pas différents du type primaire de lésion maligne.

Hémangioendothéliome épithélioïde

L'hémangioendothéliome épithélioïde se développe à partir de l'endothélium tapissant les capillaires hépatiques. La propagation du néoplasme malin se produit le long des vaisseaux et couvre également les branches de la veine porte.

La maladie est rare et touche principalement les jeunes. Les pathologies concomitantes, contre lesquelles il peut exister un hémangioendothéliome épithélioïde, n'ont pas été identifiées. Dans de rares cas, ce type de cancer survient avec une cirrhose, et il est déjà détecté dans les cas avancés - chez 20% des patients, des métastases dans les tissus des poumons ou dans les os sont détectées simultanément.

L'hémangioendothéliome épithélioïde doit être différencié de l'angiosarcome et du cholongiocarcinome.

Causes d'occurrence

La cause principale des lésions hépatiques causées par les cellules cancéreuses, ainsi que par d'autres types de cancer, n'a pas encore été établie..

Mais l'examen des patients atteints de ce type de formation maligne a permis de découvrir qu'elle survient chez la plupart des gens si une ou plusieurs des raisons de provocation suivantes ont sur leur corps:

  • L'évolution chronique de l'hépatite virale, le plus souvent l'hépatite B, bien qu'il existe de nombreux cas de cancer chez les personnes atteintes d'hépatite C. Le virus est capable de mutation, ce qui prédétermine les changements dans la structure des cellules.
  • Cirrhose. À son tour, la cirrhose se développe plus souvent chez les personnes atteintes de maladies virales, ainsi que chez celles qui souffrent d'alcoolisme. L'utilisation à long terme de certains groupes de médicaments peut également devenir la cause de la maladie. Dans la cirrhose, le tissu hépatique normal est remplacé par du tissu conjonctif, ce qui entraîne une violation de ses fonctions.
  • Effets sur le corps de l'aflatoxine. Cette substance est un produit de décomposition de champignons localisés sur des produits dont les conditions de stockage ne sont pas respectées. Plus souvent la toxine se multiplie sur les arachides, le blé, le riz, le soja, le maïs.
  • Augmentation de la teneur en fer dans le corps. Cette pathologie est désignée par le terme hémochromatose..
  • Cholélithiase et diabète sucré.
  • Infection par les helminthes.
  • Syphilis. Dans cette maladie vénérienne, la structure du tissu hépatique change constamment.
  • Utilisation de stéroïdes - médicaments utilisés pour gagner du muscle par certains athlètes.

Une tumeur maligne est plus souvent détectée chez les fumeurs; l'alcool a également un effet cancérigène sur les hépatocytes. La probabilité de tomber malade est accrue chez les personnes travaillant dans des industries dangereuses, ainsi que chez celles qui ont des parents proches atteints de cette pathologie héréditaire.

Symptômes du cancer du foie chez les femmes, les hommes et les enfants

Aux premiers stades de formation, la tumeur ne se manifeste pas avec un tableau clinique prononcé. Et c'est ce qui influence le fait que la maladie soit détectée parfois trop tard..

Avec le cancer du foie, des symptômes spécifiques et non spécifiques se développent. Ces derniers incluent des signes d'intoxication cancéreuse, une détérioration générale du bien-être, une diminution du poids corporel.

Les manifestations spécifiques de la maladie comprennent le développement de la jaunisse, de l'hépatomégalie, de l'ascite, des saignements internes. Ces manifestations de cancer se produisent déjà au troisième ou au quatrième stade..

Premiers symptômes

Le foie est l'organe digestif, avec la participation duquel les aliments sont digérés et les substances nocives sont neutralisées. Une tumeur en croissance perturbe les fonctions de l'organe et, par conséquent, la nature de la digestion change..

Par conséquent, à un stade précoce de la maladie, la pathologie peut se manifester:

  • Nausées, perte d'appétit, constipation ou diarrhée.
  • Augmentation de la fatigue et de la somnolence.
  • Sensations inconfortables et sensation de lourdeur sous l'hypocondre droit.
  • Des douleurs. Ils irradient souvent vers le dos et l'omoplate..
  • Scellement sous les côtes.
  • Jaunissement de la sclérotique des yeux, de la peau.

Souvent, une personne malade enregistre une augmentation de la température corporelle et un syndrome fébrile. Le développement de ces changements est associé au travail du système immunitaire, qui commence indépendamment à combattre les cellules cancéreuses..

Une autre manifestation du néoplasme est le syndrome de Cushing, qui est lié aux troubles endocriniens et, dans les cas avancés, est la cause du diabète stéroïdien. Certains patients commencent à perdre du poids aux premiers stades de la maladie..

Signes tardifs

Le dernier stade du cancer du foie se manifeste lorsque la tumeur s'est propagée à la majeure partie de l'organe et s'est métastasée dans d'autres parties du corps.

À cet égard, non seulement le fonctionnement de l'organe est presque complètement perturbé, mais des troubles pathologiques se développent également dans tout le corps..

Avec un néoplasme, la circulation sanguine change également, ce qui provoque également un certain nombre de symptômes.

Les derniers symptômes du cancer du foie comprennent:

  • L'apparition d'une douleur presque constante.
  • Perte de poids dramatique. Dans ce contexte, l'épuisement du corps et l'anémie se développent, la fatigue et la somnolence augmentent, des vertiges périodiques apparaissent, se terminant souvent par des évanouissements.
  • Troubles du système nerveux, apathie, dépression.
  • L'apparition d'un œdème sur les jambes est due à une altération de la circulation sanguine. L'œdème est détecté chez plus de la moitié des patients et, en particulier, chez les personnes âgées. Le gonflement peut être si grave qu'il interfère avec la marche.
  • Ascite. Une accumulation pathologique de liquide est associée à une violation de sa circulation.
  • Hémorragie interne. La croissance tumorale entraîne des lésions vasculaires et une rupture. Le saignement est déterminé par l'augmentation de la pâleur, la baisse de la pression artérielle, l'état de choc du patient. Souvent, des saignements de nez surviennent également chez les patients atteints d'un cancer du foie.
  • Ganglions lymphatiques enflés de différents groupes.
  • Taches sombres allongées sur la peau.

Les signes énumérés se développent dans d'autres pathologies, il est donc possible d'établir avec précision le diagnostic après un examen complet..

Stades de la maladie

Le stade du cancer du foie est défini selon un système qui prend en compte la taille de la tumeur (T), le degré de lésion pathologique des ganglions lymphatiques (N) et la présence de métastases (M).

  • Le premier étage est T1, N0, M0. Le néoplasme en est un, il n'y a pas de germination dans les vaisseaux, car il n'y a pas de dommages aux ganglions lymphatiques et aux métastases.
  • Le deuxième étage est T2, N0, M0. Plusieurs petits néoplasmes ou un grand sont révélés, se développant dans les parois des vaisseaux sanguins. Mais il n'y a pas de métastases ni de lésions des ganglions lymphatiques.
  • Le troisième étage est T3, N0, M0. Le néoplasme est volumineux, mais ne dépasse pas l'organe. Parfois, il se développe dans la veine porte. T4, N0, M0 - le néoplasme commence à se développer dans le péritoine et la paroi externe des organes adjacents au foie. T4, N1, M0 - une invasion tumorale dans les organes voisins et les ganglions lymphatiques est notée.
  • Quatrième étape - T1-4, N1-4, M1. Une tumeur cancéreuse dans le foie, des lésions de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques et des métastases d'au moins un organe distant sont détectées.

Qu'est-ce qui est différent de la cirrhose et de l'hémangiome?

La cirrhose est une maladie caractérisée par le remplacement progressif du tissu conjonctif normal de l'organe. En conséquence, l'organe rétrécit et ne peut plus remplir toutes ses fonctions..

Le processus pathologique peut être suspendu si la cause sous-jacente de la cirrhose est éliminée.

Avec une lésion cancéreuse, un autre changement dans la structure de l'organe dépend du type de lésion maligne apparue et à quel stade le traitement est commencé.

Le cancer du foie se développe le plus souvent dans le contexte d'une cirrhose déjà existante et l'évolution conjointe de ces pathologies ne fait qu'aggraver les symptômes. La cirrhose et le cancer sont deux maladies dont le pronostic est mauvais. La prolongation de la vie avec la cirrhose dépend en grande partie du patient lui-même et de la mesure dans laquelle il écoutera les conseils du médecin.

L'hémangiome est une tumeur bénigne qui se développe à partir des vaisseaux sanguins. Dans la plupart des cas, il ne provoque aucun symptôme et ne nécessite aucun traitement. Mais avec un grand hémangiome, la taille du foie augmente, il y a une compression des vaisseaux et des organes voisins.

La croissance des hémangiomes, contrairement aux tumeurs malignes affectant les vaisseaux hépatiques, se produit lentement, parfois pendant des décennies. Un gonflement important peut éclater, entraînant une hémorragie interne.

La propagation des métastases à l'extérieur du foie se produit avec la forme primaire de cancer. La métastase rapide s'explique par le fait qu'elle est abondamment alimentée en sang, que les veines porte et hépatique la traversent, il existe une connexion avec l'aorte.

En plus du flux sanguin, les cellules cancéreuses sont transportées à travers le système lymphatique. Les foyers secondaires les plus proches de cancer primaire peuvent être dans les ganglions lymphatiques situés à la porte du foie, dans la tête du pancréas, au médiastin. Dans les derniers stades, les ganglions lymphatiques du cou et du médiastin postérieur subissent des métastases.

Avec la circulation sanguine, le cancer peut atteindre les vertèbres et les côtes, avec une telle lésion, les symptômes ressemblent à l'évolution de l'ostéochondrose.

Plus tard, les cellules cancéreuses se déplacent vers le tissu pulmonaire, le diaphragme, le pancréas, l'estomac, les glandes surrénales, les reins et le rein droit subit des métastases plusieurs fois plus souvent.

Comment définir une maladie?

Si un cancer du foie est suspecté, le patient se voit attribuer un certain nombre d'examens instrumentaux, notamment:

  • Échographie d'organe.
  • CT ou IRM.
  • Biopsie.
  • Test sanguin général et biochimique.
  • Radiographie des poumons, de la colonne vertébrale.

Comment guérir une tumeur maligne?

Dans le cas où le cancer du foie est représenté par une formation unique et petite, un traitement chirurgical est prescrit. Après le retrait réussi de l'organe, il peut se rétablir et une issue favorable de la maladie est alors notée..

Mais l'opération est impossible si le cancer est associé à une cirrhose ou si la tumeur est à proximité immédiate de la veine porte. En cas d'atteinte hépatique maligne, la transplantation de cet organe est également possible. La nomination d'un traitement chirurgical dépend de nombreux facteurs, dont chacun doit être pris en compte par l'oncologue..

La chimiothérapie est utilisée lorsque la chirurgie n'est pas possible ou comme traitement complémentaire. Les médicaments sont plus efficaces s'ils sont injectés directement dans l'artère alimentant la tumeur..

Dans certains cas, l'administration d'acide trichloracétique ou d'alcool est indiquée dans la tumeur, ces substances ont un effet destructeur. Nous sélectionnons le traitement palliatif du cancer avancé.

Combien de temps vivent les patients?

Le pronostic des lésions hépatiques malignes est influencé par la taille de la tumeur, le nombre de néoplasmes, la présence de métastases dans l'organe lui-même. Le taux de survie des patients est plus élevé si l'opération réalisée est caractérisée par le moins de traumatisme.

Les patients avec un seul nodule survivent dans pas plus de la moitié des cas, avec deux nodules, l'issue est favorable dans environ 30%. Le pronostic le plus défavorable, s'il y a plusieurs ganglions - avec une telle lésion, seulement 12 à 18% des personnes survivent dans les cinq ans.

Au stade 3-4 du cancer du foie, des métastases rapides se produisent et donc une issue fatale est possible en quelques mois.

Vidéo sur le cancer hépatique:

Comment vous pouvez avoir un cancer du foie, la vidéo suivante vous le dira:

Le cancer du foie est un néoplasme malin situé dans le foie et formé à partir des cellules et des structures du foie, ou est une infection métastatique d'une tumeur dans un autre organe. Les lésions métastatiques qui provoquent des symptômes de cancer du foie sont diagnostiquées beaucoup plus souvent.

Le néoplasme métastatique est diagnostiqué chez les patients plusieurs fois plus souvent que les lésions hépatiques primaires en oncologie. Le foie est considéré comme l'organe le plus fréquemment métastatique. Cet organe joue un rôle important dans le travail de tout l'organisme et a donc un caractère spécial de circulation sanguine..

L'oncologie du foie est divisée selon son origine, à savoir:

  • Forme primaire - la lésion n'affecte initialement que les cellules hépatiques.
  • La forme secondaire est une conséquence de la progression d'une tumeur cancéreuse dans n'importe quel organe et de la pénétration de ses métastases dans le foie. Le plus souvent, c'est l'oncologie métastatique qui affecte le foie - environ vingt fois plus souvent. Le foie perçoit rapidement les métastases en raison de ses caractéristiques fonctionnelles.

Une tumeur maligne est plus souvent détectée dans le corps masculin - la forme primaire dans environ 90% des cas.

Symptômes de lésions hépatiques primaires par oncologie

Au départ, les manifestations cliniques du cancer du foie sont presque invisibles et la pathologie s'accompagne le plus souvent de signes non spécifiques. À cet égard, un diagnostic précis n'est souvent posé que lorsque les symptômes du cancer du foie de stade 4 se développent déjà..

Habituellement. La personne blessée rend visite au médecin environ deux à trois mois après l'apparition des premiers signes de dysfonctionnement hépatique. Environ les deux tiers des patients se plaignent d'inconfort dans l'abdomen, de perte d'appétit et de perte de poids. La moitié des patients remarquent indépendamment une augmentation du volume du foie - une sensation de satiété se développe à partir de la droite dans l'hypochondre.

Une tumeur du foie, selon ses manifestations aux premiers stades de progression, peut être confondue avec les signes des pathologies non spécifiques suivantes: cholécystite, lithiase biliaire, cholangite, exacerbation de l'hépatite chronique, etc. Les symptômes cliniques commencent à apparaître après une augmentation significative de la tumeur, lorsqu'elle commence à serrer visiblement les organes et les structures à proximité.

Les premiers signes de cancer du foie peuvent être les suivants:

  • L'élévation de la température corporelle.
  • Augmentation du volume abdominal.
  • Fatigue rapide, faiblesse et léthargie.
  • Saignement de la cavité nasale.
  • Nausées suivies de vomissements.
  • Gonflement.
  • Jaunissement de la peau.
  • Anémie.
  • La diarrhée.

Plus de la moitié de tous les patients se plaignent de douleurs tiraillantes avec le développement d'une lésion cancéreuse dans la région lombaire ou dans l'hypochondre à droite. Périodiquement, la douleur se développe avec la marche et un effort physique intense. Plus tard, la douleur devient permanente..

La progression de la maladie est complétée par une perturbation du fonctionnement de l'organe, c'est-à-dire que la bile est sécrétée dans la cavité intestinale. À cet égard, un changement de couleur de la peau et de la surface muqueuse commence - jaunissement, atteignant une couleur jaune vif. Ensuite, les signes sont accompagnés de sécheresse et de démangeaisons de la peau, de troubles des selles. La température corporelle passe de 37 à 39 degrés, et par la suite ne diminue pas du tout.

Symptômes de lésions hépatiques secondaires par oncologie

Les tumeurs secondaires du foie représentent près de 90% de tous les cancers de cet organe. Comme déjà mentionné, il est le plus souvent affecté par des métastases.

Les symptômes dans de telles situations dépendront principalement des signes de la maladie primaire et de son stade..

Diagnostic de l'oncologie du foie

Il est important de se rappeler que le diagnostic de la pathologie hépatique est un processus complexe qui comprend un grand nombre de méthodes de recherche en laboratoire. Le diagnostic peut être établi sur la base des plaintes d'une personne, après l'examen, la palpation du foie, après l'organisation des examens de base. Avec l'oncologie, la concentration d'urobiline et la concentration de bilirubine dans le sang augmentent.

Le plus souvent, un diagnostic précis est posé après une échographie. Ainsi, l'échographie en oncologie du foie est une méthode de diagnostic abordable qui aide à établir les ganglions tumoraux dans le foie et la nature de leur formation et de leur développement - bénins et malins.

Les autres méthodes de diagnostic du cancer du foie comprennent:

  • Ponction percutanée ciblée du foie sous contrôle échographique. Dans une telle situation, le diagnostic morphologique peut être effectué avec une grande précision, car des signes similaires en oncologie peuvent se manifester dans diverses lésions hépatiques..
  • L'IRM et la tomodensitométrie sont également effectuées lorsque des questions controversées surviennent..
  • L'examen externe de l'organe et la collecte de données pour un examen histologique ultérieur est le plus souvent une méthode laparoscopique.
  • Établissement de la concentration de foetoprotéines dans la circulation sanguine - chez les patients atteints de cancer, cette concentration augmente dans 80% des cas.
  • Dans des situations particulières, une fluoroscopie est effectuée, lorsque de l'air est introduit dans la région abdominale et dans le contexte du gaz injecté, une tubérosité et une hétérogénéité de la structure hépatique sont révélées.
  • Si nécessaire, un balayage des radio-isotopes est organisé pour obtenir des données supplémentaires.

Traitement des lésions hépatiques par l'oncologie

La résection hépatique est un traitement chirurgical du cancer du foie, impliquant l'élimination des ganglions présents sur l'organe, qui ne peut être réalisée que si les ganglions sont petits et isolés. La possibilité d'une intervention chirurgicale ne peut être déterminée qu'après ouverture de la région abdominale. Fondamentalement, le cancer est diagnostiqué à des stades avancés et, par conséquent, seule la thérapie symptomatique est autorisée..

Lorsqu'ils répondent à la question de savoir comment guérir le cancer du foie de la forme secondaire à l'aide d'une intervention chirurgicale, les médecins disent que cela n'est possible que s'il n'y a pas de croissance dans l'organe lui-même. L'efficacité de la chimiothérapie, lorsque les médicaments sont administrés par voie intraveineuse, est minime. Malheureusement, la maladie progresse rapidement et après l'opération, le patient peut vivre environ trois à cinq ans, et des tumeurs qui ne peuvent pas être opérées provoquent la mort du patient après quelques mois.

Si l'oncologie affecte le foie à la suite du cancer d'un autre organe, un cancer du quatrième degré est diagnostiqué et un traitement symptomatique est effectué, et le médecin surveille la nutrition pour le cancer du foie.

Vous pouvez prévenir l'oncologie en utilisant des méthodes simples:

  • Vaccinations opportunes contre l'hépatite B.
  • Consommation modérée de boissons alcoolisées.
  • Conformité aux mesures de sécurité dans la production chimique.
  • Suivre un régime spécial et éviter les suppléments de fer et de stéroïdes anabolisants sans l'avis d'un médecin.

Les médecins recommandent aux patients de toujours commencer à manger des aliments crus, puis de passer aux aliments transformés thermiquement. Doit être consommé en petites portions et souvent.

Le cancer du foie est une maladie accompagnée de l'apparition d'un néoplasme malin, qui se forme à la suite de la dégénérescence des hépatocytes en cellules tumorales. Il peut être primaire ou secondaire (métastatique). Dans le cancer primaire, la tumeur se forme directement dans le foie et dans le cancer secondaire, elle apparaît en raison de métastases hématogènes de cellules cancéreuses d'autres organes (estomac, utérus, ovaires, poumons, reins, intestins, glandes mammaires). Dans cet article, vous pouvez obtenir des informations sur les causes, les types, les signes et les méthodes de diagnostic et de traitement du cancer du foie.

Environ 20 fois plus souvent, un cancer du foie est secondaire et seulement dans 0,2 à 3% des cas des néoplasmes primaires de cet organe sont détectés. Les régions où la prévalence du cancer primaire du foie est la plus élevée sont la Chine, le Sénégal, l'Inde, les Philippines et l'Afrique du Sud. Cela est dû à la prévalence extrêmement élevée des formes chroniques d'hépatite dans la population..

Selon les statistiques, les hommes sont 4 fois plus susceptibles de souffrir de ce cancer et généralement de tels néoplasmes sont détectés chez les personnes après 50 à 65 ans..

Les causes exactes du développement du cancer du foie n'ont pas encore été déterminées, mais tous les experts identifient de nombreux facteurs qui contribuent au développement de cette tumeur maligne. Ceux-ci inclus:

  • hépatite virale chronique;
  • cirrhose du foie;
  • alcoolisme;
  • fumeur;
  • dépendance;
  • hémochromatose;
  • Diabète;
  • cholélithiase;
  • consommation incontrôlée de stéroïdes anabolisants;
  • consommation incontrôlée de contraceptifs hormonaux;
  • l'aflatoxine B1, qui pénètre dans le corps lors de l'utilisation de grains, de soja, de céréales mal stockés (dans un environnement humide, ils sont ensemencés avec un champignon spécial qui sécrète cette toxine);
  • exposition à des produits chimiques toxiques et toxiques: radium, arsenic, thorium, chlorure de vinyle, pesticides contenant du chlore, etc.
  • syphilis;
  • invasions helminthiques: opisthorchiase, schistosomiase, amibiase;
  • prédisposition génétique.

Classification

Cancer primaire du foie

Parmi les tumeurs hépatiques malignes primitives, les carcinomes hépatocellulaires sont le plus souvent détectés. Ces néoplasmes se développent à partir d'hépatocytes mutants.

En plus des carcinomes hépatocellulaires, il existe des types plus rares de tumeurs primaires:

  1. Cholangiocellulaire. Les néoplasmes se développent à partir des cellules épithéliales des voies biliaires.
  2. Hépatocholangiocellulaire. Les tumeurs se développent à la fois à partir des hépatocytes et des cellules épithéliales des voies biliaires.
  3. Cystadénocarcinome. Les néoplasmes sont de grande taille et ressemblent à un kyste. Ils se développent souvent à partir de cystadénomes bénins ou de kystes congénitaux. Habituellement chez les femmes.
  4. Carcinomes fibrolamellaires. Les tumeurs sont un type particulier de carcinome hépatocellulaire avec la morphologie caractéristique des hépatocytes mutés malins, qui sont entourés de tissu fibreux lamellaire. Ils se retrouvent plus souvent chez les enfants ou les jeunes de moins de 35 ans et n'ont rien à voir avec des facteurs de prédisposition au cancer du foie (hépatite chronique, etc.).
  5. Angiosarcomes. Ce sont des tumeurs extrêmement agressives et souvent inopérables qui se développent rapidement à partir de l'endothélium vasculaire et du périthélium. Habituellement détecté chez les personnes âgées exposées à des substances toxiques et toxiques.
  6. Hémangioendothéliomes épithélioïdes. Ce sont des néoplasmes malins extrêmement rares, mais pas aussi agressifs que les angiosarcomes. Ils sont sujets aux métastases rapides et nécessitent une détection précoce pour un traitement réussi. Dans de telles tumeurs, des cellules endothéliales arrondies de type épithélioïde prolifèrent dans le système vasculaire du foie et créent un stroma fibreux dense.
  7. Hépatoblastome. La tumeur est mal différenciée, a une origine embryonnaire et se développe dans la petite enfance (jusqu'à 4-5 ans). C'est extrêmement rare chez les adultes. Il se développe à partir de cellules hépatiques embryonnaires immatures et entraîne une perte de poids, un développement sexuel accéléré et une augmentation de la taille de l'abdomen. Le néoplasme est sujet à des métastases fréquentes et rapides.
  8. Sarcome indifférencié. Ces néoplasmes sont très rares et diffèrent dans leur structure de l'angiosarcome, du CHC anaplasique ou de l'hémangioendothéliome épithélioïde. Lors de ces diagnostics, cette tumeur doit être différenciée de ces néoplasmes. Habituellement, un sarcome indifférencié est détecté chez les enfants. Il se développe rapidement, métastase et est très difficile à traiter. Dans de rares cas, la transplantation hépatique peut sauver le patient..

Cancer du foie secondaire

Les cancers hépatiques secondaires sont métastatiques et représentent la dissémination de néoplasmes malins primaires des organes suivants:

  • gros intestin;
  • utérus;
  • les ovaires;
  • prostate;
  • Sein;
  • estomac;
  • poumons;
  • reins, etc..

Les premiers symptômes cliniques du cancer du foie apparaissent généralement sous la forme de signes non spécifiques d'autres pathologies de cet organe: cholangite, exacerbation de l'hépatite, cholélithiase, cholécystite, etc. ), une sensation de lourdeur dans la région épigastrique et dans l'hypocondre droit. D'autres symptômes du cancer du foie apparaissent plus tard..

Troubles dyspeptiques

Chez les patients, des nausées apparaissent, se transformant en vomissements. On observe de la diarrhée, de la constipation et des flatulences. Ces troubles et perte d'appétit entraînent une perte de poids chez 85% des patients..

Sensations douloureuses

La cause de la douleur dans le cancer du foie est une hyperextension de la capsule de cet organe et une réaction inflammatoire secondaire.

L'apparition de douleurs dans le cancer du foie au stade initial peut être associée à des troubles dyspeptiques. Plus tard, le patient développe des sensations douloureuses causées par la croissance de la tumeur. Le néoplasme sollicite la capsule hépatique et provoque une réponse inflammatoire secondaire. En conséquence, l'organe augmente en taille, devient très dense et bosselé, et un nœud peut être ressenti à travers la paroi abdominale chez la moitié des patients.

Au début, la douleur apparaît lors d'un effort physique (par exemple, après la course), puis elle se fait sentir au repos. De plus, en raison de la croissance tumorale, l'abdomen augmente de volume.

Troubles de la sécrétion biliaire

Les tissus tumoraux provoquent une compression des voies biliaires et provoquent le développement d'une jaunisse obstructive. En conséquence, la peau et la sclérotique du patient acquièrent une teinte ictérique, l'urine devient foncée, les matières fécales se décolorent en une teinte de craie pâle et des démangeaisons cutanées apparaissent..

Syndrome d'intoxication générale

Chez les patients, l'état général s'aggrave fortement et les symptômes suivants apparaissent:

  • faiblesse sévère et diminution de la tolérance à tout stress;
  • vertiges;
  • anémie;
  • étourdissements et évanouissements;
  • fièvre prolongée et inexpliquée et persistante.

Saignement

Les patients atteints d'un cancer du foie développent un syndrome hémorragique, qui se manifeste sous la forme de télangiectasies (varicosités) et de saignements nasaux et gastro-intestinaux récurrents. Chez 15% des patients, la rupture spontanée de la tumeur entraîne des saignements intra-abdominaux aigus avec le développement d'une réaction de choc. Certaines personnes développent une péritonite.

La croissance de la tumeur entraîne une mauvaise circulation et l'accumulation de grandes quantités de liquide dans la cavité abdominale (ascite). L'abdomen du patient augmente encore plus de volume, il y a des sensations de plénitude et de lourdeur. En conséquence, des éructations, des brûlures d'estomac, des nausées, des douleurs abdominales et des flatulences se développent. En raison de l'expansion de la paroi abdominale, le nombril fait saillie.

Métastase

Avec la propagation des métastases, les manifestations cliniques du cancer du foie sont complétées par des signes de lésions d'autres organes. Les métastases dans le cancer du foie peuvent être:

  • intraorganique - la tumeur se propage à d'autres parties du foie;
  • régional - la tumeur se propage aux ganglions lymphatiques de la porte du foie, aux ganglions lymphatiques paraaortiques et cœliaques;
  • éloigné - la tumeur se propage à d'autres tissus et organes (poumons, plèvre, péritoine, os, reins, pancréas, etc.).

Diagnostique

Avec l'apparition de signes indirects de cancer du foie - douleur, jaunisse, hypertrophie du foie et palpation d'un nœud dans l'hypochondre droit - pour confirmer le diagnostic, les éléments suivants peuvent être prescrits:

  • Échographie du foie et d'autres organes abdominaux;
  • biopsie hépatique percutanée ciblée (sous contrôle échographique) et analyse histologique du tissu de biopsie;
  • CT;
  • IRM;
  • tests sanguins de laboratoire pour déterminer le taux d'enzymes hépatiques, de plaquettes, d'AFP, de bilirubine, de phosphatase alcaline, de protéines, etc.
  • coagulogramme.

Si nécessaire, les études complémentaires suivantes peuvent être prescrites:

  • PET du foie;
  • cœliacographie sélective;
  • scintigraphie statique du foie;
  • laparoscopie diagnostique.

Stades du cancer du foie

Sur la base des données de diagnostic obtenues, le stade du processus de cancer est déterminé:

  • Stade I - le néoplasme est de petite taille, n'affecte pas les vaisseaux sanguins et n'affecte pas plus d'un quart de l'organe, les manifestations de la maladie sont absentes ou bénignes;
  • Stade II - il y a un ou plusieurs néoplasmes dans le foie jusqu'à 5 cm, la tumeur affecte les vaisseaux sanguins, mais ne dépasse pas l'organe et ne se propage pas aux ganglions lymphatiques;
  • Stade III (sous-étapes A, B et C) - dans la sous-étape A, la taille d'une ou plusieurs tumeurs est supérieure à 5 cm, les néoplasmes affectent la veine porte ou hépatique; à la sous-étape B, le processus tumoral se propage aux organes voisins (à l'exception de la vessie) ou est attaché à la coque externe du foie; à la sous-étape C, les cellules malignes se propagent aux ganglions lymphatiques et aux organes;
  • Stade IV - le néoplasme gagne au maximum dans les ganglions lymphatiques et d'autres organes, le patient meurt après quelques mois (vit extrêmement rarement jusqu'à 5 ans).

La chirurgie est le principal moyen d'éliminer une tumeur.

Les tactiques de traitement du cancer du foie dépendent entièrement du stade du processus tumoral.

Dans les premiers stades, ces techniques innovantes peuvent être utilisées pour enlever la tumeur:

  1. Traitement radiochirurgical avec CyberKnife. La tumeur est enlevée par des faisceaux de rayonnement ionisant de haute puissance sous le contrôle de la navigation informatique, et les tissus sains de l'organe ne sont pas affectés.
  2. Chimioembolisation avec des microsphères. Une solution d'un médicament antitumoral et d'un polymère adsorbant spécial (microsphères) est aspirée dans la seringue. La solution résultante est mélangée avec un agent de contraste pour rayons X. Sous contrôle radiographique, un microcathéter est inséré dans l'artère alimentant la tumeur, qui est maintenue aussi près que possible du néoplasme. La solution de la seringue est injectée dans l'artère. Les microsphères bloquent le vaisseau et coupent l'apport sanguin à la tumeur. Un médicament chimiothérapeutique en solution pénètre dans les tissus du néoplasme et provoque leur mort, sans entrer dans la circulation sanguine générale.
  3. Ablation par radiofréquence. Les tissus du néoplasme sont «brûlés» avec des ondes radio à haute énergie, qui sont alimentées par une fine aiguille insérée dans la tumeur. L'aiguille est insérée à travers la paroi abdominale sous le contrôle d'un équipement à ultrasons.
  4. Radioembolisation (ou SIRT). Cette technique est quelque peu similaire à la chimioembolisation. La préparation radioactive Yttrium-90 est utilisée sous forme de microsphères. À l'aide d'un cathéter inséré dans l'artère fémorale, il est délivré à la tumeur et provoque la mort de ses tissus.

Dans les cas opérables, le principal moyen d'éliminer la tumeur est la manipulation chirurgicale. Pour supprimer un néoplasme, les opérations suivantes peuvent être effectuées:

  • lobectomie - résection du lobe hépatique;
  • hémihépatectomie - ablation de la moitié du foie;
  • résections atypiques.

Le traitement chirurgical est complété par des cours de chimiothérapie. Le 5-fluorouracile, le méthotrexate et d'autres peuvent être utilisés comme cytostatiques.La perfusion d'agents chimiothérapeutiques peut être réalisée par l'artère hépatique. Lors de l'utilisation de cette technique, l'efficacité des cytostatiques devient plus élevée et ils ont un effet global moindre sur le corps..

Dans certains cas, la transplantation hépatique est efficace aux stades précoces du cancer du foie. Ce type de traitement peut donner les chances d'un rétablissement complet. Aux stades ultérieurs, la transplantation est moins efficace.

Pour les cas inopérables de cancer du foie, seule la chimiothérapie peut être utilisée pour le traitement. En règle générale, les cytostatiques sont administrés via l'artère hépatique.

La radiothérapie pour le cancer du foie n'est pas prescrite aussi souvent que pour les autres tumeurs malignes. Il peut être combiné avec une chirurgie ou une chimiothérapie.

Dans certaines cliniques, une technique de rayonnement innovante telle que la protonthérapie peut être mise en œuvre. Le rayonnement protonique vous permet d'affecter de manière sélective uniquement les tissus malins. Il détruit l'ADN des cellules cancéreuses et les fait mourir.

Quel médecin contacter

Si des sensations de lourdeur apparaissent dans la région épigastrique et l'hypochondre droit, une perte d'appétit, des troubles dyspeptiques ou une jaunisse, vous devez consulter un gastro-entérologue. Après avoir mené une série d'études et en cas de suspicion de cancer du foie, il peut être conseillé au patient de consulter et d'examiner un oncologue. Pour confirmer le diagnostic, les éléments suivants sont prescrits: échographie du foie, biopsie et analyse histologique, tomodensitométrie, IRM, prise de sang biochimique, etc..

Le pronostic du cancer du foie primaire et secondaire est extrêmement mauvais. L'espérance de vie de nombreux patients est réduite à plusieurs mois (parfois jusqu'à 5 ans). Les prévisions de survie des patients après résection hépatique sont également décevantes - le taux de mortalité est de 10% et le décès est dû à une insuffisance hépatique..

L'aspect histologique de la tumeur est également d'une grande importance. Avec une opération réussie pour l'élimination de l'hépatoblastome et du cystadénocarcinome, le patient peut vivre 5 ans et avec un angiosarcome - pas plus de 2 ans. Le taux de survie des patients atteints d'un carcinome fibrolamellaire peut être d'environ 2 à 5 ans (parfois plus). Et en cas de sarcome indifférencié, la tumeur progresse très rapidement, et les patients ne vivent que quelques mois.

Avec un traitement opérable du cancer du foie, la survie à cinq ans n'est observée que chez 9 à 20% des patients. Si la tumeur est inopérable, les patients ne vivent pas plus de 4 mois. Le même mauvais pronostic est caractéristique du cancer métastatique du foie..

Le cancer du foie est un cancer extrêmement dangereux. Ses premiers signes sont toujours non spécifiques et peuvent être confondus avec d'autres maladies du foie et des voies biliaires. Lorsque cette maladie est détectée, le patient doit effectuer des opérations chirurgicales complexes et potentiellement mortelles, et en cas de cas inopérables, le patient ne peut vivre que quelques mois.

À propos du cancer du foie dans le programme "La vie est belle!" avec Elena Malysheva (à partir de 33:35 min.):