Chirurgie pour enlever le col de l'utérus

Carcinome

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus est indiquée pour les femmes dans le cas où il y a confirmation en laboratoire d'un cancer non invasif. Dans cette maladie, seul le cou est touché et les ganglions lymphatiques régionaux et les organes adjacents ne sont pas endommagés. Il n'y a qu'une seule issue - il est nécessaire d'éliminer complètement les cellules altérées de la membrane muqueuse afin d'éviter le développement progressif de la tumeur.

La chirurgie enlève un fragment en forme de cône de la surface cervicale, ainsi qu'une partie du canal cervical. Le site retiré est soumis à une étude approfondie (étude en laboratoire) afin d'identifier les cellules atypiques (dégénérant en cancer). L'ablation chirurgicale du tissu affecté est également nécessaire si une femme détecte une érosion du col de l'utérus, qui, si elle n'est pas traitée correctement, peut «dégénérer» en cancer. En médecine moderne, une méthode d'épargne des ondes radio (couteau radio) est utilisée, ce qui vous permet d'éliminer rapidement et sans douleur la zone touchée de la membrane muqueuse..

Avant l'opération chirurgicale, la femme est examinée, on lui attribue une biopsie, ainsi qu'une imagerie par résonance magnétique et calculée. Selon les statistiques, l'ablation du col de l'utérus est l'une des opérations les plus courantes aujourd'hui. Par exemple, en Amérique, il se classe deuxième après la césarienne. Naturellement, la chirurgie gynécologique est réalisée strictement selon les indications médicales..

Indications pour une opération pour enlever le col de l'utérus

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus est indiquée dans les cas où des zones pathologiques se trouvent sur la membrane muqueuse, couvrant une partie du canal cervical. De tels changements peuvent être liés à de nombreuses conditions nécessitant une thérapie intensive et les actions diagnostiques suivantes.

Les indications pour une opération de retrait du col de l'utérus sont à la fois des pathologies cellulaires mineures (érosion) et une tumeur évidente (cancer). Le test PAP est souvent utilisé pour diagnostiquer la maladie, c'est-à-dire un frottis cytologique pour la détection de cellules atypiques, à l'aide duquel il est possible d'identifier en temps opportun les modifications précancéreuses et cancéreuses des tissus cervicaux. Il est recommandé de faire une telle étude chaque année pour toutes les femmes, en particulier celles qui sont à risque. Par exemple, lorsque le stade II-IV de la dysplasie cervicale est détecté, il y a lieu de parler d'un état précancéreux, lorsque les cellules deviennent atypiques, i.e. acquérir d'autres fonctions inhabituelles. La dysplasie est dangereuse en ce qu'elle se déroule le plus souvent sans symptômes prononcés, ce qui constitue une menace pour la santé. Si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps, un cancer du col utérin peut se développer..

Tenir compte des indications pour l'utilisation de méthodes spécifiques visant l'excision du col de l'utérus lors de la détection de pathologies dangereuses.

  • L'amputation au couteau est indiquée si le premier stade du cancer est détecté. L'opération est réalisée à l'aide d'un scalpel et implique une excision du col de l'utérus avec le retrait ultérieur de sa section, ainsi que du tissu paramétrique et de la partie supérieure du vagin. L'avantage de cette méthode est la préservation complète de la fonction reproductrice de la femme..
  • La conisation par ondes radio est utilisée dans le cas du diagnostic de maladies graves telles que la dysplasie ou le cancer. Pour retirer l'organe endommagé, des outils spéciaux sont utilisés: un appareil diathermoélectrochirurgical et une électrode (Game's-Rogovenko), avec lesquels vous pouvez facilement ajuster la longueur de l'onde radio en fonction des caractéristiques anatomiques du col de l'utérus. Il convient de noter que cette méthode a des contre-indications: pathologie de la structure de l'organe, processus inflammatoire aigu, leucocytose, etc..
  • Amputation au laser (utilisée pour la dysplasie ou les lésions bénignes). Le chirurgien effectue une cautérisation de la zone où le néoplasme est localisé. Au fil du temps, des tissus cicatriciels se forment sur ce site..
  • Cryodestruction (la zone de tissu affectée est exposée à l'azote liquide, sous l'influence de la basse température, les membranes cellulaires sont détruites et les tissus meurent). Cette méthode est contre-indiquée dans le processus inflammatoire et l'endométriose..
  • Amputation par ultrasons (presque la même chose que l'amputation au laser, la seule différence est que les ultrasons sont utilisés pour enlever les tissus).
  • Méthode radiochirurgicale (les ondes radio ont un effet destructeur sur les cellules) utilisant l'appareil américain "Surgiton" - est considérée comme la méthode la plus sûre et la plus efficace.

En période postopératoire, le patient est sous la surveillance du personnel médical. On lui prescrit des analgésiques et des antibiotiques. Après la sortie, vous devez minimiser l'activité physique, vous abstenir de prendre des bains chauds, ainsi que les contacts sexuels.

Entraînement

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus est réalisée selon le témoignage d'un gynécologue, lorsqu'une femme présente des pathologies aussi graves que l'érosion, un cancer non invasif, une endocervicite chronique. Avant la chirurgie, vous devez subir un examen médical complet, c'est-à-dire faire des analyses de sang (générales, biochimiques) et d'urine, ainsi qu'une biopsie et une colposcopie. Si nécessaire, le patient se voit prescrire un ECG, une échographie des organes pelviens, un examen des frottis pour la présence de cellules atypiques et d'autres études supplémentaires.

La préparation à l'opération commence plusieurs jours avant la date fixée, et si le patient a une endocervicite chronique, un traitement conservateur est effectué: bains vaginaux, douches vaginales et tampons utilisant des solutions médicinales.

Immédiatement avant la procédure elle-même, le mucus est retiré du canal cervical à l'aide d'une sonde enveloppée dans de la gaze stérile ou du coton, préalablement humidifiée avec une solution de soude à 10%. Ensuite, le canal cervical est lubrifié avec de la teinture d'iode. Parmi les manipulations préparatoires, il convient également de noter la désinfection: épilation de la zone pubienne, douche hygiénique et nettoyage de l'intestin (le patient prend un laxatif dans les 2 jours).

À ce jour, les médecins ont eu recours à plusieurs méthodes pour effectuer des opérations d'amputation cervicale:

  • conisation au couteau froid;
  • électro-excision en forme de cône;
  • amputation par ultrasons;
  • cryodestruction;
  • méthode radiochirurgicale;
  • amputation au laser.

En période préopératoire, une femme suit une formation psychoprophylactique et prend également des médicaments (hypnotiques et sédatifs). Une formation planifiée de manière plus intensive a lieu dans un hôpital (dans les 1 à 3 jours). Un anesthésiste est consulté, un certain nombre d'études menées en ambulatoire (coagulogramme, prise de sang) sont répétées et la méthode optimale de soulagement de la douleur est sélectionnée. Dans chaque cas, la préparation préopératoire est déterminée par le volume de l'opération et l'état du patient.

Qui contacter?

Technique

Les opérations de retrait du col de l'utérus prennent en moyenne 15 à 30 minutes, tout dépend de la gravité de la pathologie identifiée et de la quantité de travail à venir. Les opérations suivantes peuvent être effectuées sur le col de l'utérus: cryodestruction et conisation, élimination des polypes, diathermoexcision, diathermocoagulation, ainsi que l'amputation et la chirurgie plastique.

La technique de l'opération dépend de la méthode choisie. Par exemple, lors de la conisation des ondes radio, un colposcope, un appareil diathermoélectrochirurgical et une électrode sont utilisés. Dans un premier temps, la surface du col de l'utérus est anesthésiée (une anesthésie locale est réalisée). Ensuite, à une distance de 3 à 5 mm de la zone affectée, une boucle d'électrode est fixée et un courant alternatif à haute fréquence est envoyé, à la suite de quoi la zone de tissu pathologique est supprimée. Afin de prévenir l'exacerbation infectieuse postopératoire, le patient se voit prescrire des complexes antibactériens et réparateurs.

Quand vaporisation laser l'assainissement du vagin est effectué, ce qui permet l'élimination complète du mucus du canal cervical. La douleur est bloquée par une anesthésie intracervicale. À cette fin, une solution de lidocaïne et d'épinéphrine peut être utilisée. Dans certains cas, l'opération peut être réalisée sans anesthésie. Le médecin utilise la solution de Lugol pour marquer le champ opératoire. Le colposcope est utilisé pour visualiser et contrôler le fonctionnement du laser. La valeur de puissance est de 20-25 W, le diamètre du faisceau peut aller jusqu'à 2,5 mm. L'effet du laser sur les tissus part de la lèvre postérieure du col utérin, la profondeur de pénétration du faisceau laser dépend des tissus à traiter. Ainsi, avec irradiation du canal cervical, ce chiffre peut être de 7 mm.

Amputation du cône réalisée en présence d'hypertrophie ou de déformations anatomiques du col de l'utérus. La technique de l'opération est la suivante. À l'aide de miroirs gynécologiques, le vagin est ouvert, après quoi une partie du cou est saisie avec une pince et relâchée vers le bas. Ensuite, une dissection circulaire de la membrane muqueuse est réalisée, environ 1 cm plus haut du tissu pathologique. À l'aide d'un scalpel, le tissu est excisé et retiré de manière conique. Après cela, des sutures en forme de V sont appliquées et le canal du col utérin est formé.

Retrait du col compensé montré lorsque l'ectropion est détecté (éversion de la membrane muqueuse). Au début de l'opération, la partie vaginale du col utérin est ouverte de différents côtés du canal, dont la profondeur dépendra du volume d'amputation attendu. Une excision en forme de coin de la lèvre antérieure du cou est réalisée, après quoi ses bords sont suturés avec des sutures séparées. Des manipulations similaires sont effectuées avec la lèvre postérieure du cou, y compris sa suture avec des sutures spéciales catgut. Ensuite, des sutures latérales sont appliquées et la perméabilité du canal cervical est vérifiée avec une sonde.

Il convient de noter que dans la période postopératoire, des conséquences désagréables telles que des douleurs tiraillantes et des écoulements sanglants peuvent être observées, qui durent en moyenne jusqu'à 20 jours et ne signalent pas de danger. Après la vaporisation du col de l'utérus, une femme doit s'abstenir de tout rapport sexuel pendant au moins un mois. Des résultats de tests fiables (colposcopie, grattage pour la cytologie et test HPV) seront disponibles environ deux mois après la chirurgie.

Chirurgie de la cavité pour enlever le col de l'utérus

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus peut être cavitaire, c'est-à-dire effectuée lors du retrait de l'utérus lui-même, si une femme reçoit un diagnostic de cancer de l'utérus. Le mot «abdominal» signifie que l'opération sera effectuée directement sur les organes eux-mêmes, situés dans la cavité abdominale. Le danger est que lors de telles opérations, les barrières de protection soient violées, ce qui nécessite des mesures spéciales pour se conformer aux règles d'antisepsie et d'asepsie.

La chirurgie de la cavité pour enlever le col de l'utérus a le plus souvent lieu lorsqu'il est nécessaire de retirer l'utérus avec une grosse tumeur qui ne peut pas être enlevée par une autre méthode. En conséquence, l'organe entier est retiré, ainsi que les zones touchées, y compris le cou. Malheureusement, avec ce type de chirurgie, il y a une forte perte de sang, ce qui augmente le risque d'infection en période postopératoire. La rééducation après une chirurgie abdominale est longue et dure en moyenne 6 semaines.

Quant à l'algorithme de chirurgie abdominale, il comprend une anesthésie générale, qui assure une immobilité complète et une anesthésie pendant la procédure. En l'absence de contre-indications, le patient reçoit une anesthésie générale. Ensuite, les étapes d'accès chirurgical à l'organe, les manipulations avec l'organe et les tissus endommagés et la suture de la plaie (fermeture couche par couche) sont effectuées de manière séquentielle. Un joint (vertical ou horizontal) restera au site d'incision, d'environ 20 cm de longueur. Pour une meilleure cicatrisation des tissus, il est conseillé à la femme de porter un bandage postopératoire.

Combien de temps dure l'opération pour retirer le col de l'utérus?

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus est effectuée lorsqu'un processus pathologique est détecté et nécessite une intervention chirurgicale urgente. Il peut s'agir d'une hypertrophie folliculaire, d'une endocervicite chronique, d'un ectropion, d'une tumeur (cancer) et d'autres processus pathologiques.

Combien de temps dure l'opération pour retirer le col de l'utérus? De nombreuses femmes qui se préparent à une intervention chirurgicale s'intéressent à cette question. La réponse sera différente dans chaque cas. La durée de la procédure dépend du support anesthésique utilisé, de l'âge et des caractéristiques individuelles du corps féminin, du diagnostic de la maladie, ainsi que du degré de sa gravité, des qualifications du chirurgien et d'un certain nombre d'autres facteurs..

En moyenne, le temps d'une telle opération est de 10 à 15 minutes, mais avec diathermoexcision du col de l'utérus - un peu plus, ce qui s'explique par la préparation minutieuse d'un équipement spécial et par la patiente elle-même. L'opération d'élimination des polypes cervicaux ne prend que quelques minutes et ne nécessite pas une longue période de rééducation. L'amputation du col utérin par accès vaginal dure environ 1 heure, l'hystérectomie - un peu plus longue, l'ablation de l'utérus avec appendices peut prendre de 1 à 2 heures, ce qui s'explique par le volume important de l'opération.

Si nous parlons de cas associés à une tumeur maligne, l'opération peut prendre plusieurs heures. Tout dépend du volume prévu de l'intervention chirurgicale, de la nécessité de prélever du matériel pour l'histologie et d'autres analyses, des complications possibles lors de l'opération, etc..

Effets

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus peut avoir des conséquences négatives résultant de diverses complications. Tout d'abord, il convient de noter le risque d'interventions chirurgicales répétées en raison de saignements causés par des dommages mécaniques de la membrane muqueuse lors de l'utilisation d'instruments chirurgicaux ou d'une hémostase insuffisante. Dans ce cas, il devient nécessaire de dupliquer l'opération..

Les conséquences peuvent être liées à des complications infectieuses: développement d'une septicémie, d'une péritonite et d'une suppuration d'hématomes. Dans la période postopératoire, une femme peut présenter des saignements vaginaux et une nécrose du dôme vaginal. Le développement d'une maladie appelée «endométriose» est également possible, dans laquelle des cellules de la muqueuse utérine peuvent être trouvées dans d'autres organes reproducteurs.

La conséquence de la conisation par ondes radio du col de l'utérus est un écoulement sanglant avant la menstruation. Dans de rares cas, une telle procédure devient un obstacle à la conception et à la poursuite du portage d'un enfant en raison d'adhérences et de points de suture qui se produisent après l'opération. Si la conisation est réalisée à l'aide d'un laser, les risques de conséquences négatives sont minimisés. Une amputation cervicale réussie n'affectera pas la fonction reproductrice d'une femme à l'avenir..

Avec une conisation répétée, des problèmes de fausse couche précoce, de grossesse prématurée ou d'incapacité de concevoir un enfant peuvent survenir. Cependant, c'est rare..

Complications après une chirurgie pour enlever le col de l'utérus

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus s'accompagne souvent de diverses complications associées à des saignements, des infections purulentes, une septicémie. Dans de rares cas, lorsque l'opération est réalisée par un médecin non qualifié, une complication telle qu'une nécrose du dôme vaginal peut se développer. Pour exclure les conséquences désagréables, le gynécologue prescrit un examen programmé à une femme. Ainsi, après deux semaines après l'opération, vous devez vous assurer complètement que la rééducation se déroule sans heurts. Il est très important que chaque femme qui a subi une opération pour amputer le col de l'utérus consulte un gynécologue au moins une fois tous les 3 mois afin d'examiner et de prélever régulièrement un frottis de sécrétions vaginales pour un examen cytologique..

Les complications après une chirurgie pour enlever le col de l'utérus peuvent être de nature différente. Les plus courants sont énumérés ci-dessous..

  • Saignement du vagin (plaie chirurgicale). Habituellement observé dans les premières heures et les premiers jours après l'opération, le plus souvent - en raison d'un échec de l'hémostase.
  • Dommages à la vessie. Elle survient avec une amputation élevée du col utérin en raison de techniques mal exécutées à certaines étapes de l'opération (incision, suture, etc.).
  • Rétrécissement ou fermeture du canal cervical. Une telle complication peut survenir lors de la suture, par conséquent, la perméabilité du canal cervical doit être vérifiée avec une sonde..
  • Lésion du péritoine de la poche rectale lors de l'excision du cône dû à la négligence du chirurgien.

De plus, lors de la suture des tissus rigides du col utérin, l'aiguille chirurgicale peut se casser et son fragment reste dans les tissus. Cela conduit à un traumatisme tissulaire inutile, il est donc important d'utiliser des aiguilles fortes et d'une longueur suffisante.

Période de rééducation

Les opérations de retrait du col de l'utérus sont effectuées dans des conditions stationnaires et nécessitent l'utilisation d'équipements et d'instruments médicaux spéciaux. Dans les premières heures après l'opération, le patient sera sous la surveillance d'un personnel médical. Elle sera ensuite transférée dans un service régulier et on lui prescrira des analgésiques pour soulager la douleur. Pour prévenir le développement possible d'infections, des agents antibactériens sont utilisés. En moyenne, une femme peut rester à l'hôpital pendant 6-7 jours, tout dépend du succès de la rééducation, de la présence ou de l'absence de complications, du bien-être général du patient.

La période de rééducation peut être accompagnée de sensations désagréables telles que fatigue, étourdissements, faiblesse, malaise général, douleur, etc. Par conséquent, une femme doit limiter au maximum l'activité physique et reprendre progressivement sa vie habituelle.

Pendant 6 semaines, vous devez vous abstenir de tout rapport sexuel et de prendre des contraceptifs, et également éviter les procédures d'eau (natation, bain, etc.). Il n'est pas recommandé d'utiliser des tampons hygiéniques pour éviter l'infection de la plaie. Habituellement, dans la première semaine après la chirurgie, une femme a des taches brun foncé. S'ils acquièrent une teinte différente et deviennent plus abondants, il est urgent de consulter un gynécologue. En moyenne, la période de rééducation dure 4 à 6 semaines, après quoi vous pouvez retourner au travail et à votre mode de vie habituel.

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus est une procédure sérieuse qui nécessite une approche particulière et le choix de méthodes optimales visant à éliminer la pathologie et à récupérer complètement la femme. 2 semaines après la chirurgie, vous devez consulter un gynécologue pour un examen. La prochaine fois, le médecin effectuera un frottis pour un examen cytologique, ainsi qu'une colposcopie et une imagerie par résonance magnétique. Pendant 5 ans, une femme doit subir un examen gynécologique tous les 3 mois.

Les conséquences de l'ablation de l'utérus pour le corps - critiques de femmes

Les femmes souffrent souvent de maladies gynécologiques entraînant l'ablation du corps de l'utérus.

La manipulation chirurgicale est aujourd'hui réalisée de différentes manières, en fonction de l'âge du patient, de la gravité de la pathologie.

Conclusion

  1. Ablation de l'utérus - une opération effectuée en présence de certaines indications.
  2. L'amputation d'organe est réalisée de différentes manières, dont le choix dépend d'un certain nombre de facteurs connexes.
  3. Après l'ablation de l'utérus, la femme subit une rééducation et retourne à son mode de vie habituel.
  4. Les patients ont besoin de l'aide de psychologues, d'hormonothérapie, d'un régime alimentaire, d'une activité physique modérée.

Types et méthodes de retrait de l'utérus

Les chirurgiens utilisent différentes techniques pour retirer le corps de l'utérus et les organes voisins du système reproducteur:

  1. Abdominal.
  2. Vaginal.
  3. Laparoscopique.
  4. Combiné.

Accès abdominal

La technique est dépassée, mais elle est encore utilisée par de nombreuses institutions hospitalières. Ses inconvénients sont:

  • traumatisme grave;
  • long séjour à l'hôpital;
  • rééducation prolongée;
  • grande perte de sang;
  • défauts cosmétiques sur le corps;
  • des adhérences se forment souvent;
  • le patient ressent une douleur intense;
  • les risques d'infection sont élevés, etc..

Ablation vaginale

Cette technique est souvent utilisée dans l'ablation planifiée de l'utérus. Ses avantages comprennent:

  • faible invasion;
  • perte de sang minimale;
  • rééducation rapide;
  • pas de défauts cosmétiques;
  • un retour rapide au mode de vie habituel.

Accès laparoscopique

Aujourd'hui, cette technique est le plus souvent utilisée par les médecins pour les opérations gynécologiques, en particulier l'ablation de l'utérus. Ses avantages sont:

  • faible invasion;
  • contrôle visuel de l'avancement de l'opération;
  • dissection des adhérences;
  • courte période de rééducation.

Attention! Au cours de la laparoscopie, un chirurgien inexpérimenté peut blesser les organes adjacents. Il n'est pas utilisé si les patients présentent des processus oncologiques..

Méthode combinée ou hystérectomie vaginale assistée

La technique prévoit l'utilisation simultanée de techniques laparoscopiques et vaginales. Le fonctionnement de cette manière est indiqué pour les patients en présence de telles conditions anormales:

  • nœuds de myome;
  • l'endométriose;
  • adhérences;
  • pathologie des ovaires, des trompes de Fallope;
  • opérations précédemment effectuées sur les organes du péritoine, petit bassin.

Important! Cette méthode est utilisée par les chirurgiens lorsqu'ils opèrent sur des patients nullipares ou des femmes chez qui, en raison de caractéristiques anatomiques, le processus de descente de l'utérus est difficile.

Conséquences selon le type d'intervention

  1. Hystérectomie sous-totale. Le cou est préservé. L'utérus est retiré avec ou sans appendices.
  2. Hystérectomie totale. Amputé le col de l'utérus, le corps de l'utérus, sans appendices ou avec eux.
  3. Hystérosalpingo-ovariectomie. Retirer l'utérus, les tubes, les ovaires.
  4. Hystérectomie radicale. L'utérus, les ganglions lymphatiques régionaux, le tissu pelvien, une partie de l'épiploon sont amputés, un tiers du vagin est réséqué.

Complications

La gravité des complications après la chirurgie dépend directement des facteurs suivants:

  • groupe d'âge du patient;
  • la présence de pathologies concomitantes;
  • la gravité de la maladie;
  • bien-être général;
  • choix du médecin de l'ablation de l'utérus.

Les femmes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus ressentiront des douleurs dans l'abdomen inférieur et central pendant plusieurs mois. L'inconfort peut irradier vers la région lombaire, le dos.

La cause du syndrome douloureux réside dans une légère déformation de la colonne vertébrale et un changement de l'emplacement naturel de la vessie.

Violation de la miction

En raison du fait qu'avant l'opération, la patiente est insérée dans la vessie avec un cathéter, qu'elle a pendant 1-2 jours, cet organe est blessé.

Un inconfort pendant la miction peut survenir pendant plusieurs mois. La vessie fonctionnera différemment après le retrait de l'utérus pour les raisons suivantes:

  • processus inflammatoire;
  • affaiblissement du tissu musculaire;
  • la paroi antérieure du vagin est abaissée;
  • les œstrogènes sont générés dans le corps en quantités insuffisantes;
  • muscles du sphincter affaiblis;
  • le patient a subi un traumatisme psychologique.

Hématomes

Cette complication est extrêmement rare. Habituellement, après l'opération, le patient reste avec une suture soignée, dont la taille et l'emplacement dépendent du type d'opération. Des hématomes peuvent se former en raison d'hémorragies locales, après l'administration de médicaments sans succès.

Thrombose sur les jambes

Toute opération comporte un risque de formation de caillots sanguins dans les membres inférieurs. Pour prévenir la thromboembolie, les jambes sont enroulées avec des bandages élastiques aux genoux ou aux hanches avant la chirurgie..

Les membres inférieurs doivent être dans cet état pendant plusieurs jours. Mais on leur prescrit également des médicaments qui fluidifient le sang..

Attention! À l'avenir, une femme devrait mener une vie physiquement active afin de prévenir le développement de varices et la thrombose suivante.

Sécheresse vaginale

Dans cette catégorie de patientes, après la chirurgie, des problèmes de génération de lubrification vaginale sont observés comme une complication. Le séchage des muqueuses peut être protégé avec des lubrifiants spéciaux..

Saignement

Pendant deux semaines après l'ablation de l'utérus, les patients peuvent présenter des taches. On leur prescrit des antibiotiques pour prévenir l'infection ou l'inflammation. Lorsque vous ouvrez un saignement intense, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital.

Ménopause précoce

Après 40 ans, le corps féminin se prépare progressivement à la ménopause. Pendant la ménopause, des symptômes désagréables apparaissent, ce qui est très difficile pour de nombreuses patientes. Si l'utérus a été retiré avant ce moment, ils pourront éviter la douleur, les bouffées de chaleur, la diminution / augmentation de la libido.

Sautes d'humeur

Après l'ablation de l'utérus, un déséquilibre hormonal se produit dans le corps de la femme. En conséquence, de nombreux patients deviennent déprimés et subissent de fréquentes sautes d'humeur..

L'ablation de l'utérus est particulièrement difficile pour les filles qui n'ont pas pu ressentir la joie de la maternité. Des psychologues expérimentés devraient travailler avec eux et le soutien de leurs proches sera également nécessaire..

La vie après le retrait de l'utérus

L'intervention chirurgicale des femmes ne doit pas être considérée comme un processus irréversible mettant fin à sa vie ultérieure. Avec une bonne rééducation, il sera possible de s'adapter aux changements survenus dans le corps:

  • abstinence sexuelle pendant 8 semaines;
  • prendre des médicaments contenant des hormones;
  • examens préventifs réguliers par un gynécologue;
  • échographie programmée;
  • transition vers les aliments diététiques;
  • activité physique;
  • aide psychologue.

Exercice modéré et exercices de Kegel

Après l'ablation de l'utérus, les femmes peuvent commencer une activité physique modérée après quelques mois. Les médecins recommandent dans une telle situation d'effectuer des exercices de Kegel, grâce auxquels les muscles du plancher pelvien seront renforcés et leur tonus augmentera..

La thérapie de remplacement d'hormone

Après l'ablation de l'utérus dans le corps féminin, la quantité de testostérone, qui est responsable du niveau normal de masse musculaire, est rapidement réduite. En raison de l'absence de cet élément, le patient:

  • prennent du poids rapidement;
  • perdre la libido;
  • perdre la libido.

Pour reconstituer la concentration de testostérone, les médecins prescrivent des médicaments contenant des hormones: Divigel, Estroferm, Estrimax, Feminal.

Régime

Dans le contexte des changements hormonaux, les femmes commencent à prendre du poids rapidement. Promouvoir la prise de poids et les médicaments contenant des hormones qu'ils devront boire de façon continue jusqu'à la ménopause.

Vous pouvez éviter ces conséquences désagréables grâce à un régime qui exclut tous les aliments malsains, qui prévoit des repas fractionnés..

L'effet de l'ablation de l'utérus sur la vie sexuelle

De nombreux médecins conseillent aux femmes de cacher à leur mari que leur utérus a été enlevé pendant l'opération. Leur capacité à profiter du sexe ne disparaîtra pas, ils pourront également avoir une vie sexuelle active comme avant. Mais, après une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus, ils doivent s'abstenir de tout rapport sexuel pendant 2 mois..

Attention! Après le retrait de l'organe, les femmes auront des problèmes de libération de lubrifiant dans le vagin. Des préparatifs spéciaux aideront à résoudre ce problème..

Commentaires

À environ 21 ans, on m'a diagnostiqué un nœud de myome. Pendant de nombreuses années, ils ont été traités avec divers médicaments, il était seulement possible d'inhiber sa croissance. Après 30 ans, la taille de la tumeur a commencé à augmenter progressivement. J'ai écouté mes parents, je n'étais pas pressé avec l'opération, mais en vain. En conséquence, l'utérus avec les tubes et les ovaires a été enlevé, car le myome avait atteint des tailles énormes. Je suis immédiatement tombé dans la dépression, comme je rêvais d'enfants, dont la naissance devait être abandonnée. Le mari était très favorable, il a lui-même proposé d'adopter l'enfant. Maintenant, notre famille a un fils qui ira à l'école cette année. En termes de santé, l'ablation de l'utérus avec les ovaires a eu un effet négatif sur le corps dans son ensemble. Des problèmes avec la glande thyroïde ont commencé, ont remarqué des changements cutanés liés à l'âge qui se manifestaient fortement, l'humeur a souvent sauté, est devenue plus agitée, hystérique.

Ablation du col de l'utérus: indications, conduite, récupération et conséquences

L'ablation du col de l'utérus (trachélectomie) est une chirurgie gynécologique courante. Ce type d'intervention est généralement bien toléré et ne nécessite pas une longue période de récupération. Et surtout, cela préserve la capacité d'une femme à avoir des enfants..

Indications de la chirurgie

L'amputation du col de l'utérus peut être réalisée dans les cas suivants:

  • Cancer et conditions précancéreuses, à condition que les organes et tissus environnants ne soient pas affectés.
  • Polypes se produisant constamment dans le contexte d'une inflammation chronique de la paroi cervicale.
  • Traumatisme grave, tel que déchirures lors de l'accouchement, déformation d'organe.
  • Une érosion qui ne peut être guérie par des méthodes alternatives.
  • Descente ou allongement du col de l'utérus.

Important! La décision de suppression est prise par le médecin. S'il est possible de pratiquer une chirurgie plastique préservant les organes, elle doit être utilisée. Le spécialiste doit correctement peser les risques de l'opération et la propagation possible d'une tumeur cancéreuse.

Préparation à la trachélectomie

En plus des tests standards avant l'opération, le patient devra subir une série d'études pour déterminer le tableau clinique le plus complet:

  1. Colposcopie - examen du col de l'utérus avec un appareil spécial à grossissement multiple.
  2. Détermination des marqueurs tumoraux dans le sang.
  3. Une biopsie est une excision de tissu pour des tests de laboratoire. Habituellement réalisé en conjonction avec une colposcopie.
  4. Imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie.

Avant l'opération, le patient doit:

  • Nettoyer les intestins (prendre un laxatif, faire un lavement).
  • Raser les poils pubiens, l'abdomen.
  • Abstenez-vous de manger la veille et le jour de la chirurgie.

Types de chirurgie

La trachéectomie est divisée selon la méthode d'accès en:

  1. Transvaginal (par le vagin);
  2. Laparoscopique (par une ponction sur l'abdomen).

La première est réalisée le plus souvent, car elle est la moins invasive, ne laisse pas de cicatrices sur le corps. La laparoscopie est utilisée si le col de l'utérus est retiré avec l'utérus ou si l'accès transvaginal est difficile. Parfois, l'opération elle-même est réalisée par le vagin et, en raison de la laparoscopie, les ganglions lymphatiques voisins sont retirés. Cela est nécessaire pour empêcher la propagation des cellules cancéreuses à travers les vaisseaux..

Selon le mode de réalisation, il existe trois types d'opérations:

  • Conique;
  • En forme de coin;
  • Amputation élevée avec voûtes.

L'incision peut être réalisée avec un couteau, un courant électrique, un laser, une exposition aux ondes radio ou une cryodestruction. Chaque méthode a ses propres indications et contre-indications d'utilisation, mais l'essence de l'opération n'en change pas. Ainsi, la destruction électrique des tissus n'est pas recommandée pour les jeunes femmes nullipares. Et la trachélectomie au laser est indiquée pour les néoplasmes bénins et la dysplasie.

En outre, la chirurgie peut différer par le type de matériau de suture. Peut être utilisé:

  1. Auto-résorbable;
  2. Fils de soie.

Dans ce dernier cas, les points devront être retirés quelque temps après l'opération..

Une anesthésie locale ou générale est utilisée. Le choix dépend de l'état du patient, de ses souhaits.

Opération Taper Sturmdorf

amputation du col de l'utérus: a - en forme de cône selon Sturmdorf, b - en forme de coin selon Schroeder

Ce type d'intervention est le plus courant car il est assez doux. Le médecin fait une incision circulaire avec un scalpel pointu dans le canal cervical (cavité dans le col de l'utérus). Une fois élargie, l'incision prend une forme conique. Après cela, le chirurgien sépare la membrane muqueuse sur une profondeur de 2-3 cm.Lorsque le col de l'utérus se détache, des points de suture sont appliqués.

Le canal formé est tapissé d'une muqueuse vaginale normale. Pour cela, un rabat de la taille appropriée est découpé à l'avance. Cela aide à maintenir l'anatomie correcte du système reproducteur et à prévenir le cancer.

Amputation en forme de coin du col de l'utérus selon Schroeder

Le col de l'utérus est fixé avec une pince et disséqué horizontalement en deux parties. De plus, l'incision est en forme de coin. Après cela, la zone hypertrophiée (affectée) est d'abord retirée de l'avant. Une suture est placée pour éviter les saignements.

Ce n'est qu'alors que la deuxième partie (postérieure) du col de l'utérus est excisée. Les sutures sont suturées et un nouveau pharynx utérin est formé, qui remplacera le col de l'utérus. Lors de la coupe des fils, il reste des sections suffisamment longues qui, en cas de saignement, resserreront le canal formé et appliqueront une nouvelle ligature (pansement).

Amputation élevée avec saut

Ce type d'opération est utilisé avec des dommages importants au col de l'utérus ou un degré élevé d'hypertrophie. Comme pour la chirurgie en forme de coin, le médecin découpe d'abord un lambeau de la muqueuse vaginale.

Le médecin fixe le col de l'utérus avec des pinces et fait une incision circulaire (circulaire). Grâce à lui, la vessie est séparée. Parfois, pour des actions plus précises du chirurgien, un contrôle supplémentaire est effectué grâce à un cathéter inséré dans l'uretère. Les vaisseaux fournissant du sang au col de l'utérus sont ligaturés et coupés. L'organe est prélevé par des sutures successives. Les voûtes vaginales bougent et forment un nouveau pharynx utérin.

Conséquences de l'opération et délai de récupération

L'hospitalisation après une ablation chirurgicale du col de l'utérus prend en moyenne 7 jours. Pendant ce temps, le patient recevra des analgésiques et des antibiotiques. Le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires. La première fois qu'un cathéter sera dans l'uretère.

Après avoir obtenu son congé dans les 6-8 semaines (jusqu'à la prochaine visite chez le gynécologue), la femme devra respecter les règles suivantes:

  • Refus de soulever des poids, travail physique.
  • Abstinence d'activité sexuelle.
  • Hygiène intime deux fois par jour.
  • Refus d'utiliser des tampons, visiter un bain, prendre un bain.

Le médecin peut conseiller à certains patients de ne pas s'asseoir pendant la période de rééducation..

Important! Dans les premiers mois après l'intervention, des menstruations abondantes sont possibles, ainsi que des écoulements bruns. Un mauvais signe est une odeur désagréable, c'est une manifestation d'une infection.

Il est recommandé aux femmes opérées de consulter un gynécologue au moins une fois tous les 3 mois. De plus, si vous trouvez des symptômes désagréables chez vous, vous devez immédiatement consulter un médecin. La grossesse est possible dans 6-12 mois.

De nombreuses femmes s'inquiètent de la qualité de leur vie sexuelle après l'opération. Les sondages et les recherches montrent qu'il ne souffre généralement pas. Dans certains cas, la conscience psychologique de son «infériorité» interfère avec la relaxation, mais avec une relation de confiance avec un partenaire, cela passe vite. La première fois après l'opération, il peut y avoir des conséquences telles qu'une sécheresse vaginale et une légère diminution de la sensibilité. Ces problèmes sont résolus avec succès en utilisant un lubrifiant..

Un autre problème est la difficulté de se concevoir et de porter un enfant. Le canal lui-même (nouvel os utérin) peut être rétréci, l'emplacement bas de la vessie fœtale crée des risques d'infection et de dommages. L'accouchement se fait généralement par césarienne. S'il est difficile pour les femmes de concevoir, une FIV (fécondation in vitro) ou une gestation pour autrui peut être recommandée.

Cout d'opération

L'ablation du col de l'utérus peut être effectuée gratuitement dans le cadre de la police d'assurance médicale obligatoire. La principale méthode utilisée dans ce cas est de faire des incisions avec un scalpel. Tous les hôpitaux ne disposent pas d'équipement pour le laser ou autre retrait..

Les prix des services payants commencent à 40 000 roubles. À Moscou, le coût moyen d'une procédure est de 70 000 roubles. Plus des technologies sophistiquées sont utilisées, plus l'opération sera coûteuse. Dans certaines cliniques, vous devez payer séparément l'anesthésie et la recherche.

Avis des patients

La principale question qui inquiète les femmes qui ont subi une intervention chirurgicale est la possibilité d'une grossesse. De nombreux patients sont confrontés à l'incapacité de concevoir un enfant. Dans leurs critiques, ils décrivent les tests et les études qu'ils ont passés et parlent de leurs espoirs. Mais tout le monde ne réussit pas à avoir une progéniture..

Chez certaines femmes, au contraire, la grossesse ne survient qu'après une intervention chirurgicale, surtout si un néoplasme localisé là-bas est devenu une indication de l'ablation du col de l'utérus. Il a bloqué le chemin du sperme et après s'être débarrassé de la tumeur, la conception est devenue possible.

De nombreuses femmes qui, malgré tous leurs efforts, ne pouvaient ni concevoir ni porter d’enfant, ont besoin de l’aide d’un psychothérapeute. Sur les forums et les communautés thématiques, ils écrivent sur leur condition: mélancolie, déception.

Les avis sur l'organisation et les médecins opérants sont très différents. Certaines femmes suivent un traitement à l'étranger (principalement en Israël) et sont satisfaites. D'autres optent pour les meilleures institutions médicales d'État de la capitale (par exemple, l'Institut de recherche Herzen).

Bien que les cliniques soulignent la forte probabilité de conception et de naissance de manière naturelle, les médecins des établissements de santé publique ne confirment pas cette information. Une des femmes qui ont subi une trachectomie a donc interrogé un spécialiste sur ses chances de devenir mère. Elle cite la réponse sur le forum populaire Woman.ru: «De toutes les patientes après une trachélectomie... aucune n'est tombée enceinte. J'ai des informations sur la naissance de 2 enfants sur le territoire de la Fédération de Russie après RAT (trachectomie abdominale radicale) ".

Bien que le rétablissement de la chirurgie ne se fasse pas toujours sans heurts, aucune femme ne regrette la chirurgie. Les patients sont conscients de la nécessité de la trachélectomie et sont reconnaissants aux médecins de pouvoir vivre, même s'ils ont des difficultés à concevoir et à porter un enfant..

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus donne aux femmes une chance de vaincre le cancer et un certain nombre d'autres maladies dangereuses. Le fait de maintenir la fertilité leur permet d'espérer une future maternité. Les technologies modernes rendent l'opération anémique et sûre, avec un faible risque de complications.

Chirurgie pour enlever le col de l'utérus

La chirurgie pour enlever le col de l'utérus (trachélectomie) est une procédure qui fait peur à chaque femme. On pense qu'après cela, vous pouvez mettre fin à votre vie sexuelle. Tous les types de telles opérations ne sont pas mortels pour le corps féminin. Les statistiques montrent que ces procédures sont la procédure chirurgicale la plus populaire en Amérique. Le plus souvent, la nécessité de retirer le col de l'utérus survient entre 50 et 60 ans.

Indications pour

L'ablation du col de l'utérus est une opération dont le but principal est de prévenir le développement de transformations malignes dans l'organe. Seul le médecin traitant, sur la base d'un diagnostic étendu, pourra dire si cette intervention doit être réalisée ou non. Les indications de l'amputation utérine sont:

  • Changements hypertrophiques dans les tissus de l'organe - il coule, devient enflammé, le fonctionnement des glandes est perturbé.
  • Polypes envahissants avec endocervicite au stade chronique.
  • Formation de tumeurs malignes aux stades initiaux.
  • Dysplasie du canal cervical.
  • Érosion cervicale.

Préparation de l'intervention

Avant que le médecin envoie une femme en chirurgie, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique approfondi. Un test sanguin biochimique est effectué, le taux de sa coagulation est déterminé. Vous devez également passer une radiographie pulmonaire. Afin d'exclure la formation possible de métastases dans les ganglions lymphatiques, la femme subit une IRM et un scanner. Avant la nomination d'une intervention chirurgicale, il est nécessaire de guérir complètement les processus infectieux..

Avant l'opération, la femme est informée en détail du déroulement de l'opération, de ses caractéristiques et des complications possibles. Après cela, elle signe un papier, selon lequel elle confirme sa connaissance des conséquences possibles. Une femme est admise à l'hôpital la veille de l'intervention proposée. Pendant 6 à 8 heures, elle ne peut ni boire ni manger. À ce moment également, certains médicaments commencent à être administrés.

Types d'opérations pour retirer l'utérus

Plusieurs techniques ont été développées par lesquelles vous pouvez retirer le col de l'utérus. Le choix de l'un ou l'autre mode opératoire est fait par le chirurgien sur la base des données diagnostiques. Dans ce cas, il est très important d'évaluer le degré de processus pathologique dans le corps. Aujourd'hui, les opérations suivantes sont utilisées:

  • Résection du col de l'utérus - ablation d'une partie fonctionnelle d'un organe ou de son intégralité. Dans ce cas, le spécialiste excise une partie du tissu paramétrique, mais les trompes de Fallope et les ovaires ne sont pas affectés. Cela préserve la capacité de reproduction..
  • L'excision au laser est une méthode moderne d'intervention chirurgicale, dans laquelle l'emplacement de la tumeur est cautérisé avec une lueur spéciale. L'inconvénient d'une telle opération est la formation de moignons sur le col de l'utérus, ce qui pose de graves problèmes de fécondation. Pour cette raison, l'excision au laser est extrêmement rare chez les femmes nullipares..
  • La cryodestruction est une opération au cours de laquelle la tumeur résultante est exposée à l'azote liquide. Les tissus affectés gèlent et meurent, à la suite de quoi le néoplasme meurt complètement. La contre-indication absolue de cette méthode de traitement est la présence d'une inflammation dans l'utérus..
  • Le traitement par ondes radio est le moyen le plus sûr de traiter les tumeurs de l'utérus. Les néoplasmes sont détruits sous l'action d'ondes d'une certaine longueur, tandis que l'organe reste aussi complet que possible.

Période de récupération

La période de récupération après une chirurgie cervicale prend plusieurs mois. Immédiatement après l'intervention chirurgicale, le patient reste à l'hôpital pendant environ 1 à 2 semaines. Pendant tout ce temps, le médecin surveille son état, en cours de route, des médicaments sont prescrits. Très souvent, les patients souffrent d'apathie, de léthargie, de somnolence et de fatigue. Dans les premiers jours, les femmes se plaignent de fortes douleurs dans le bas de l'abdomen, qui doivent être arrêtées avec des analgésiques.

En outre, dans certains cas, ils ont une décharge rougeâtre. Dans de tels cas, il est nécessaire de commencer un traitement avec des médicaments antibactériens, ce qui aidera à minimiser le risque de développer une infection secondaire. Pendant la récupération, un cathéter urinaire spécial est installé pour la femme. Après sa sortie de l'hôpital, le patient doit suivre toutes les recommandations du médecin traitant pendant plusieurs mois. Parmi eux:

  • Interdiction de nager dans les lacs, rivières, piscines.
  • Refus de visiter les bains et saunas.
  • Cesser de fumer et de boire de l'alcool.
  • S'abstenir de rapports sexuels.
  • Interdiction de soulever des poids et d'activité physique.
  • Interdiction d'utiliser des tampons.
  • Contrôles réguliers avec un gynécologue.
  • Le besoin de promenades fréquentes au grand air.

Quelque part dans les 1-2 mois après l'opération, la femme se voit attribuer un examen de contrôle par un gynécologue, ce qui vous permet de déterminer les complications ou les écarts. Le spécialiste prélèvera un écouvillon pour une analyse cytologique, effectuera une IRM et ordonnera une colposcopie. De telles études peuvent déterminer l'efficacité de l'intervention chirurgicale. Vous devrez consulter votre médecin tous les 3 mois pendant 5 ans. Cela est nécessaire pour diagnostiquer une rechute possible dans les premiers stades..

Est-il possible de donner naissance à un bébé après une chirurgie?

Le but principal de l'opération de retrait du col de l'utérus est d'arrêter le processus pathologique. Un tel événement vise à minimiser les conséquences négatives, ainsi qu'à préserver la capacité de reproduction. Si la pathologie peut être diagnostiquée à un stade précoce, la possibilité d'acquérir une progéniture demeure. Cependant, une grossesse après l'ablation du col de l'utérus est presque impossible, cela ne se produit que dans 0,01% des cas.

L'infertilité est l'une des conséquences les plus fréquentes de la chirurgie du cancer du col de l'utérus. Cela peut être causé par un rétrécissement du canal cervical. Pour cette raison, l'utérus ne produit pas suffisamment de glaire cervicale, ce qui entraîne une obstruction des trompes de Fallope. Dans ce cas, la conception naturelle est impossible, le seul moyen de sortir de la situation est l'insémination artificielle ou l'insémination.

Si une femme conserve une partie du canal cervical, elle tombera enceinte d'elle-même. Cependant, il lui sera assez difficile de porter le fœtus: en raison d'une intervention chirurgicale, le cou est affaibli, ce qui retient l'enfant en développement. Pour préserver la grossesse, la femme est placée sur l'utérus avec des sutures spéciales et un pessaire.

Complications possibles

Habituellement, l'ablation du col de l'utérus avec dysplasie ne provoque aucune complication. Cependant, dans de rares cas, une femme est confrontée à des conséquences telles que des saignements, des infections purulentes et une septicémie. En outre, en raison d'actions non qualifiées du chirurgien, la mort du dôme vaginal se développe. Pour minimiser le risque de complications, la femme opérée doit être examinée régulièrement par un gynécologue après l'intervention. Il est également nécessaire de suivre toutes les règles de restauration du corps. En outre, les complications possibles après la chirurgie peuvent provoquer le développement de:

  • Troubles de la reproduction.
  • Cicatrisation du col de l'utérus.
  • Déformations du canal.
  • Menstruations maigres ou inexistantes.

Description de l'opération de retrait du col de l'utérus

L'ablation du col de l'utérus (trachélectomie) est une opération peu traumatique qui vous permet de sauver l'utérus.

L'opération peut être réalisée dans différents volumes, l'accès se fait soit par le vagin, soit (rarement) par voie laparoscopique. Selon les indications, on utilise à la fois un scalpel classique et du courant électrique, des ultrasons, du froid (cryodestruction), des faisceaux radio ou un laser.

L'opération prend généralement environ une demi-heure. L'anesthésie est utilisée à la fois générale (masque ou intraveineuse) et locale (anesthésie par injection). L'anesthésie régionale est également une bonne méthode: rachidienne (péridurale), qui désactive la sensibilité de toute la moitié inférieure du corps.

Dans quels cas le col de l'utérus est-il retiré??

  1. Les premiers stades du cancer, dans lesquels seul le cou est touché - et peu profondément - et le reste des tissus environnants est en bonne santé. Dans ce cas, si une femme est jeune et souhaite devenir mère à l'avenir, le col de l'utérus lui-même, la partie supérieure du vagin, une partie de la fibre autour de la zone touchée et parfois aussi les ganglions lymphatiques pelviens sont retirés (la soi-disant trachectomie radicale). Le risque de récidive après une telle opération (si elle a été précédée d'un examen approfondi et qu'un diagnostic précis est posé) est négligeable.
  2. Certaines formes d'hypertrophie cervicale. L'hypertrophie (élargissement, prolifération) du col de l'utérus peut provoquer des processus pathologiques: prolapsus de l'utérus, perturbation des glandes cervicales, inflammation chronique de la membrane muqueuse du canal cervical ou de l'utérus lui-même, fibromes dans la région cervicale.
  3. Endocervicite chronique avec polypes cervicaux récurrents.
  4. L'ectropion est une conséquence d'une rupture cervicale lors d'un travail sévère ou d'un avortement tardif. La membrane muqueuse du canal cervical se révèle, pour ainsi dire, fait saillie dans le vagin. Il devient enflammé, érodé et peut subir une transformation maligne.
  5. Déformations du col de l'utérus. Les raisons peuvent être des anomalies congénitales, des cicatrices après une intervention chirurgicale, des ruptures cervicales.
  6. Sévère et ne se prête pas aux formes de traitement conservateur de la leuco- ou érythroplasie, érosion du col de l'utérus.

Comment se préparer à la chirurgie?

Un examen complet est très important, surtout si un cancer du col de l'utérus est suspecté. Une biopsie, une tomographie (imagerie par résonance magnétique, ou IRM, émission de positons, ou TEP, et ordinateur), un test sanguin pour les marqueurs tumoraux s'ajoutent aux analyses habituelles d'urine et de sang, colposcopie.

Lorsque l'opération a déjà été prescrite, il est nécessaire de nettoyer les intestins (prescrire un laxatif pendant 2-3 jours), ainsi que de raser les poils pubiens et périnéaux. S'il y a inflammation (aiguë, exacerbation de la chronique), il faut d'abord la traiter.

Quelle est l'opération?

Une trachélectomie peut être pratiquée de plusieurs manières. Les méthodes chirurgicales les plus courantes sont Schroeder (amputation par coin) et Sturmdorf (amputation du cône), ainsi que l'amputation élevée du col de l'utérus. Les sutures sont plus souvent utilisées en catgut, résorbables, bien que certains chirurgiens préfèrent la soie ou le nylon.

L'essence de l'opération consiste en l'excision des tissus (sous la forme d'un coin) à l'intérieur de chacune des lèvres du cou (il y en a deux: antérieure et postérieure). Ainsi, il est commode d'enlever, par exemple, les glandes envahies et dégénérées kystiques se trouvant dans la couche sous-muqueuse. Les lambeaux restants de la membrane muqueuse sont suturés, restaurant les deux lèvres du cou (bien sûr, ils deviennent plus courts).

Dans ce cas, la majeure partie de la membrane muqueuse du canal cervical est retirée: la partie retirée a la forme d'un entonnoir dirigé profondément dans le cou. Un lambeau de membrane muqueuse qui constitue la «jupe» du cône est utilisé pour fermer la surface de la plaie.

Amputation élevée du col de l'utérus

La particularité de l'opération est que tout le cou est coupé, les incisions sont pratiquées sur la muqueuse vaginale qui l'entoure. L'opération est assez compliquée, elle n'est confiée qu'à des chirurgiens expérimentés. Il est nécessaire d'éviter d'éventuels dommages à la vessie et de ligaturer la branche de l'artère utérine, adaptée à la paroi du col de l'utérus. Le cou est disséqué et retiré. Le vagin est tamponné, c'est-à-dire rempli d'un bandage de gaze imbibé d'une huile antiseptique ou stérile.

Quelles sont les caractéristiques de la période postopératoire?

Période postopératoire précoce:

  • les premières heures, la patiente est dans un service spécial, où son état est étroitement surveillé;
  • la première nuit est passée dans la salle de réveil;
  • le patient est dans un service régulier pendant encore quelques jours (environ une semaine);
  • pour soulager la douleur et prévenir les complications infectieuses, des analgésiques et des antibiotiques sont prescrits. Un cathéter reste dans la vessie pendant plusieurs jours.

Plus loin:

  • la récupération a lieu en un à un mois et demi: les plaies guérissent, les points de suture se dissolvent, la léthargie générale et la fatigue disparaissent;
  • pendant une période déterminée, les rapports sexuels, la natation, le bain, l'utilisation de tampons, le levage de poids de plus de 3 à 5 kg sont interdits;
  • Un écoulement brun foncé au début (jusqu'à un mois) est normal, mais leur intensification, l'apparition de sang écarlate, de caillots ou une odeur désagréable, une température élevée est une raison de demander de l'aide d'urgence;
  • dans les six mois suivant l'opération (ou plus - sur recommandation d'un médecin), il est nécessaire d'éviter une grossesse.

Quand consulter un médecin pour un examen?

À la sortie, l'examen du col de l'utérus avec l'introduction d'un spéculum dans le vagin n'est pas effectué.

Deux semaines après l'opération, vous devez consulter un médecin. Si nécessaire (présence de leucorrhée), il peut prescrire des douches douces avec une solution antiseptique, mais il ne fera pas encore d'examen du vagin.

Le premier examen vaginal est recommandé (ainsi que le retour à l'activité sexuelle) un mois et demi après la fin des règles. En plus de l'examen, un frottis est effectué pour une analyse cytologique, une colposcopie est prescrite, selon les indications - IRM.

Au cours de l'année, un frottis cytologique est effectué une fois par trimestre.

Lorsque le diagnostic est lié à un processus oncologique, la femme doit être examinée une fois par trimestre pendant les cinq prochaines années.

Quelles sont les complications possibles lors du retrait du col de l'utérus?

  • Saignement. Parfois, une nouvelle suture est nécessaire pour l'arrêter..
  • Dommages à la paroi de la vessie. En conséquence, l'urine pénètre dans la cavité abdominale, provoquant une inflammation. Une fistule vésico-utérine peut se former. Pour la prévention, il est nécessaire de cathétériser la vessie et de la repousser pendant l'opération. La vessie endommagée est suturée et un cathéter est placé pendant une semaine.
  • Complications infectieuses: inflammation, suppuration et déhiscence des sutures, exacerbation des processus inflammatoires dans n'importe quelle partie du système génito-urinaire. Un traitement antibactérien et anti-inflammatoire est utilisé.

Des complications à long terme sont également possibles:

  1. Déformation cicatricielle du col de l'utérus.
  2. Rechute du processus pathologique.
  3. Règles plus maigres ou plus abondantes.
  4. Troubles de la reproduction.

Puis-je avoir un bébé? Quelles difficultés attendent?

L'opération de retrait du col de l'utérus est spécialement conçue pour permettre à une femme d'avoir des enfants. Malheureusement, de nombreuses femmes après la chirurgie font face à des problèmes:

Il peut être associé à un rétrécissement brutal (sténose) du canal cervical et à une violation de la production de glaire cervicale ou à une obstruction des trompes de Fallope. En raison d'un traumatisme chirurgical et d'une infection ultérieure, des adhérences peuvent apparaître - à la fois à l'extérieur et à l'intérieur des trompes de Fallope. C'est la perméabilité des tuyaux qui est vérifiée en premier lieu, si dans les quelques mois suivant «l'autorisation de devenir enceinte», la grossesse ne se produit pas naturellement. Pour le traitement de l'infertilité, le médecin peut suggérer une FIV (fécondation in vitro) ou une IA (insémination artificielle). L'IA est particulièrement indiquée pour la sténose du canal cervical et des tubes normaux.

Un col de l'utérus défectueux peut ne pas être en mesure de soutenir l'utérus et l'ovule fécondé en croissance. De nombreuses femmes ont une menace (souvent réalisée) de naissance prématurée à une période de 4 à 5 mois, rupture des membranes. Avec la perte de liquide amniotique, il est impossible de maintenir une grossesse. Pour éviter de tels événements indésirables, des points de suture sont appliqués sur le col de l'utérus, des pessaires obstétriques de soutien spéciaux sont utilisés.