Récupération de la radiothérapie (radiothérapie)

Ostéome

La radiothérapie est le principal moyen de lutter contre le cancer. Après l'irradiation, le corps humain doit être restauré. Pour améliorer la protection et prévenir la récurrence de la maladie, vous devez choisir le bon processus de réadaptation à partir de la condition humaine.

Conséquences de la radiothérapie

L'irradiation affecte non seulement les cellules cancéreuses, mais également les tissus sains, leur causant des dommages. Après les procédures effectuées, le corps humain peut réagir au cours de divers phénomènes internes et externes. Pendant cette période, il est nécessaire de surveiller l'état du patient..

Mal des radiations

Le degré de développement est affecté par l'exposition aux rayonnements. Les radicaux libres qui se forment pendant l'irradiation affectent non seulement les cellules cancéreuses, mais également les tissus sains.

Le mal des radiations se développe chez tous les patients cancéreux à la suite d'une attaque de rayonnement, qui est généralement effectuée après une intervention chirurgicale. La radiothérapie peut être administrée après la chimiothérapie. La superposition de ces deux processus conduit à un fort effet déprimant sur toutes les propriétés fonctionnelles et vitales du corps..

Les manifestations précoces et douloureuses de la maladie des radiations comprennent: nausées, œdème, douleur, vomissements, fièvre, intoxication, cystite, etc. Les cellules du tractus gastrique et intestinal, le système immunitaire, la moelle osseuse, les organes génitaux et le tissu nerveux peuvent être endommagés. Le mal des radiations peut avoir plusieurs stades. Chaque étape ultérieure a ses propres complications, ce qui aggrave l'état du patient.

Traitement du mal des radiations

Le mal des radiations se caractérise par une intoxication générale du corps. Il devra être restauré à l'aide de méthodes à impact complexe. Ils ont recours à la phyto-santé et à la phytodétoxification.

Le programme prophylactique pour le traitement de la maladie des rayons comprend des préparations spéciales à base de plantes. Cela soulage grandement la souffrance du patient et améliore les performances..

Les tisanes contiennent des formulations saturées d'actifs biologiques. Ils sont capables de soutenir le corps à tous les stades de la maladie. Un spécialiste doit choisir personnellement la nutrition phyto-thérapeutique, qui dépend du stade du processus lui-même. La phytothérapie améliorera considérablement l'état du patient.

La phytothérapie concomitante réduit l'intensité des symptômes de cette maladie. La température (fièvre), les brûlures dues aux radiations, la faiblesse, l'œdème, la douleur, l'intoxication générale peuvent être éliminées grâce à la phytothérapie. Une rééducation comme celle-ci augmente considérablement les chances de guérison et de succès global..

L'exposition aux radiations provoque des brûlures

Les brûlures thermiques conventionnelles et les brûlures après radiothérapie diffèrent considérablement les unes des autres. Ces derniers n'apparaissent pas immédiatement. Premièrement, la brûlure est caractérisée par une rougeur de la peau au site de pénétration du rayonnement ionisant dans le tissu. Affecte le degré de brûlure.

Les brûlures cutanées aiguës en tant qu'effets secondaires de la radiothérapie peuvent être divisées en trois types:

  • Épiderme sec - rougeur, desquamation de la peau, gonflement au site de la lésion;
  • Érythème - des complications telles que rougeur, gonflement de la peau et démangeaisons sont observées;
  • Épiderme humide - le site de brûlure est recouvert de nombreuses papules contenant de l'exsudat et, éventuellement, un mélange de pus.

Après une longue période, une dermatite de rayonnement peut se développer sur le site traité par rayonnement. Elle se caractérise par un œdème ou une fibrose de la peau et des ulcères de rayonnement peuvent apparaître. Lorsque les glandes mammaires ou les organes thoraciques sont irradiés, les poumons sont affectés. Une pneumosclérose radiologique ou une fibrose pulmonaire peut se développer.

Pour éviter les brûlures après irradiation, vous devez utiliser des lotions contenant une solution à 10% de Dimexide. Les huiles d'argousier ou d'églantier peuvent également aider. Pour le traitement des zones touchées, des pommades spéciales sont souvent utilisées: iruksol, lévosine, dibunol, dermozoline, sinalar, prednisolone. Avec cette thérapie, les conséquences des brûlures seront minimes..

Quel médicament aidera pendant la période de récupération

L'utilisation de divers médicaments constitue la base des soins de soutien. Un remède efficace est alloué, grâce auquel le corps se prête rapidement à une thérapie réparatrice. Nous parlons de lactosérum de lait enrichi en lactate appelé "Hydrolaktivin".

Les caractéristiques distinctives de ce médicament comprennent la présence de:

  • Impact complexe sur les complications de la radiation;
  • Assimilation facile par le corps;
  • Facilité et sécurité de consommation;
  • Compatibilité avec de nombreux médicaments.

Si vous accompagnez le processus de radiothérapie avec ce médicament et que vous n'arrêtez pas de le prendre pendant la période suivant la chirurgie, la récupération de la peau exposée aux radiations sera beaucoup plus rapide. "Hydrolaktivin" a un effet anti-inflammatoire, améliore la digestion, normalise la fonction intestinale, ce qui restaure l'activité des voies gastrique et intestinale.

L'irradiation de la cavité buccale entraîne souvent des complications associées au développement de la stomatite. Si vous vous rincez régulièrement la bouche et la gorge avec la solution Hydrolaktivin, la muqueuse buccale se rétablira plus rapidement. La sécheresse et l'inconfort disparaîtront, la douleur diminuera.

Ce médicament normalise le métabolisme, augmente l'immunité et la résistance au stress, ce qui est important pour que le corps revienne à la normale après la radiothérapie. Cela signifie que nous recommandons Hydrolaktivin comme thérapie d'accompagnement, comme médicament pouvant atténuer de nombreux effets secondaires..

Se tourner vers la médecine traditionnelle

La réadaptation post-radiologique peut inclure plus que la simple consommation de drogues. Un effet suffisant est possible grâce à l'utilisation de remèdes populaires à base de nombreux produits..

Les conséquences de l'exposition aux rayonnements aideront à éliminer l'utilisation de plantes médicinales spécialement préparées:

    • Aiguilles. Les aiguilles de n'importe quel conifère (sapin, pin ou épicéa) feront l'affaire. Il vous suffit de les remplir d'eau, de faire bouillir pendant 5 minutes et d'insister au chaud toute la nuit. Le patient doit prendre cette perfusion au lieu de l'eau toute la journée. Ensuite, une pause est prise pendant un jour, après quoi la prise de liquide de conifères est répétée. Le processus de traitement devrait prendre au moins un mois.

Les aiguilles ont un effet enveloppant, elles sont capables d'éliminer les radionucléides du corps, le soulageant de l'intoxication. La consommation de liquide de conifères doit accompagner une bonne nutrition.

  • Pommes. Selon la médecine orientale, ces fruits sont considérés comme des produits de valeur. L'effet cicatrisant est associé aux pectines, acides organiques présents dans les pommes. La pectine favorise l'élimination du mercure, du plomb, du strontium, du césium et d'autres substances nocives du corps. Le régime pomme apportera d'énormes bénéfices dans la lutte contre les radionucléides.
  • Huile d'argousier. Il suffit de prendre une cuillère à café de ce produit pendant un mois. Ce traitement peut également aider l'organisme à se débarrasser des radionucléides. L'huile d'argousier peut être remplacée par des décoctions et des infusions de jeunes feuilles et de branches d'argousier. Les complications de la période postopératoire deviendront moins prononcées.
  • Noix. Fruits ou infusions, les décoctions des cloisons de fruits à coque contribuent à l'élimination des radionucléides, des composés du mercure, du plomb, du strontium de l'organisme. Par conséquent, leur utilisation peut également aider après l'irradiation..

Le recours à la médecine traditionnelle est justifié dans presque tous les cas. La période de rééducation associée à la pratique de la radiothérapie ne fait pas exception. Lorsqu'elle est combinée avec d'autres méthodes de restauration, cette méthode peut faire des merveilles..

Un régime alimentaire approprié accélérera la récupération.

La prévention des effets indésirables de l'exposition aux rayonnements dépendra du maintien d'un mode de vie sain. Une bonne nutrition joue un rôle important. Tout d'abord, elle doit être prise au sérieux par les patients ayant subi une irradiation abdominale ou pelvienne..

Très probablement, un certain régime sera prescrit par le médecin traitant déjà pendant le traitement, ce qui doit être strictement respecté. Le régime sera rempli d'aliments faibles en gras et limités en lactose ou en fibres. Pendant la thérapie réparatrice, un tel régime devrait durer au moins deux semaines. De nouveaux aliments plus nutritifs y sont ensuite introduits de manière séquentielle et progressive.

Une nutrition supplémentaire permet une petite consommation de riz, de purée de pommes de terre et de fromages faibles en gras. Il est temporairement préférable de ne pas manger de produits laitiers, d'aliments épicés et épicés, d'aliments gazeux (chou, pois, soja, haricots), d'aliments frits, d'aliments et de boissons contenant de la caféine - un tel régime sera justifié. Pour soutenir le corps pendant la période de rééducation, la consommation de cassis et de citrouille est recommandée.

La nourriture elle-même doit être fractionnée, les portions sont petites, mais le nombre de repas par jour doit être jusqu'à six fois. Il convient de prêter attention au régime de consommation d'alcool, en particulier à la prise de décoctions médicinales. Ortie, Eleutherococcus, Radiola rosea, lungwort, berserk, céleri - toutes ces plantes aideront le processus de récupération.

La thérapie nutritionnelle pendant la période de rééducation poursuit l'objectif principal - la prévention des complications associées à l'estomac et aux intestins. La diarrhée, la mucite sont une conséquence assez courante de l'exposition aux radiations. Par conséquent, il est très important quels aliments pénètrent dans le corps du patient..

Comment se comporter pendant la période de rééducation

La période de rééducation doit être accompagnée d'une surveillance étroite par le médecin traitant. Il doit être conscient de tous les changements qui apparaissent chez le patient pendant la période de thérapie de rééducation. Des médicaments spéciaux seront prescrits, qui sont pris conformément à un régime spécifique.

Une activité physique légère pendant cette période n'interférera pas - cela provoquera la restauration des défenses du corps. Bien sûr, courir dur ne fonctionnera pas. Mais marcher au grand air aura l'effet escompté. Au cours du premier mois, une faiblesse générale et un désir de s'allonger se feront sentir, cependant, le corps n'a pas besoin d'avoir la possibilité de stagner.

Un apport hydrique abondant (au moins trois litres par jour) est recommandé pour réduire les effets négatifs. Vous pouvez boire de l'eau ordinaire et de l'eau minérale. L'utilisation de jus naturels, de boissons aux fruits et de compotes n'est pas non plus exclue. Il suffit d'exclure la consommation de boissons gazeuses sucrées..

Il est nécessaire d'exclure les mauvaises habitudes - le corps ne doit pas être saturé de toxines. Certes, pour améliorer l'appétit, les patients sont autorisés à consommer de la bière (200 ml) ou du vin rouge (100 ml). Mais une telle retraite n'est possible qu'après approbation du médecin traitant..

Vous devrez commencer à manger de manière équilibrée. Le rapport recommandé d'hydrates de carbone, de graisses et de protéines (4: 1: 1) doit être respecté. Une alimentation nutritive devrait exclure la consommation de saucisses, d'aliments fumés et d'autres friandises malsaines. Le régime alimentaire doit être composé uniquement d'aliments naturels qui ne contiennent pas d'arômes..

Conclusion

Effets des radiations sur le corps, même pour détruire les cellules cancéreuses - stress pour le corps humain.

Aucun traitement anticancéreux totalement sûr n'a encore été trouvé. Il est important de bien préparer le patient à la procédure elle-même et d'en minimiser les conséquences.

Une bonne nutrition, l'utilisation de médicaments et de procédures, l'utilisation de plantes médicinales et de remèdes populaires, le maintien d'un mode de vie sain - en combinaison, aidera une personne à échapper au cancer et à se rétablir avec succès après le traitement.

État de santé après exposition. Rééducation après radiothérapie: moyens de restaurer le corps. La radiothérapie fait-elle mal?

Les conséquences et la rééducation après radiothérapie ont lieu en raison des effets toxiques des rayonnements ionisants sur les tissus adjacents à la tumeur. La radiothérapie est utilisée dans 60% des cancers. Le résultat thérapeutique de la radiothérapie est la destruction des cellules cancéreuses et la stabilisation du processus malin..

Veuillez contacter votre médecin, votre médecin ou le diététiste de votre hôpital pour toutes questions et préoccupations nutritionnelles. Ils répondront à vos questions et établiront un plan de repas en fonction de vos besoins et préférences personnels. Vous pouvez trouver plus de conseils et de suggestions dans la brochure de la Ligue contre le cancer Problèmes nutritionnels dans le cancer.

La peau et les cheveux sont désormais mieux protégés des radiations que par le passé. Cependant, des réactions cutanées localisées et légères causées par un coup de soleil peuvent survenir dans le champ de rayonnement. Ils peuvent être atténués en observant les points suivants dans les zones irradiées. Évitez toute irritation cutanée supplémentaire.

Conséquences possibles après radiothérapie

Les patients ont des effets secondaires dont la gravité dépend de la durée de la radiothérapie et de la profondeur du rayonnement ionisant des tissus. Dans la plupart des cas, la survenue de complications radiologiques est de nature purement individuelle. Le plus souvent, une réaction inadéquate du corps d'un patient cancéreux est observée sous la forme de lésions cutanées.

En ce qui concerne la perte de cheveux dans la zone irradiée, elle recommence généralement à pousser 2-3 semaines après la fin du traitement. La perte de cheveux peut être masquée par des garnitures, des chapeaux ou des perruques. Les rayonnements dans la région de l'oreille, du nez et de la gorge entraînent souvent des changements de goût et une irritation des muqueuses. Les symptômes peuvent inclure une bouche sèche, un mauvais goût dans la bouche, des dents enduites et une gingivite. Lorsqu'elle est irradiée par la glande salivaire, la salivation devient mince et visqueuse, ce qui contribue aux caries et aux maladies parodontales.

Traitement adjuvant par radiothérapie

Il est possible que les dents individuelles qui peuvent causer des problèmes de radiothérapie doivent être resserrées au préalable. Il est important de clarifier si les dents doivent être traitées ou reconstruites avant la radiothérapie. Les conseils suivants vous aideront à soulager vos symptômes. Prenez bien soin de votre cavité buccale, de préférence selon les instructions de votre dentiste ou de votre radio-oncologue. Vous pouvez contrer le mauvais goût dans votre bouche en rinçant avec une tasse de camomille ou de sauge. Utilisez de la salive synthétique avec de la salive synthétique qui peut être pulvérisée dans votre bouche; il peut également aider à transporter une petite bouteille d'eau à tout moment. Ceux-ci incluent l'alcool et la nicotine; leur consommation doit être écartée si possible. Évitez toute irritation supplémentaire des muqueuses.... Les radiations endommagent également le génome des cellules saines.

Les conséquences après la radiothérapie comprennent les symptômes suivants:

Réactions cutanées:

Peau qui a été exposée aux radiations

Sous l'action des rayonnements ionisants, la couche épithéliale devient sèche et sensible aux stimuli mécaniques. Cela nécessite des soins de la peau doux et minutieux.

Les réactions cutanées après la radiothérapie se manifestent par une rougeur de l'épiderme, une sensation de brûlure et une douleur de la zone touchée. Ces processus sont similaires au tableau clinique des coups de soleil, mais se caractérisent par une évolution agressive. Les lésions cutanées radiologiques s'accompagnent de la formation de cloques, qui servent finalement de porte d'entrée pour l'infection bactérienne. Si aucun traitement n'a été effectué après la radiothérapie, cela entraîne le développement d'une inflammation purulente de la peau..

Ils peuvent généralement se réparer ou mourir. La fréquence d'une telle induction tumorale dépend fortement de l'âge du patient sous irradiation et exposition aux rayonnements. Votre médecin vous informera de votre risque individuel. Cependant, pour toutes les procédures de radiothérapie, le succès éventuel du traitement doit être considéré comme plus important que l'effet secondaire le plus rare de l'induction tumorale..

L'irradiation de l'abdomen peut entraîner une irritation temporaire des voies urinaires et des douleurs lors de l'arrosage. Des irritations du rectum, du côlon et de l'intestin grêle sont également possibles. Étant donné que la radiothérapie et la chimiothérapie sont couramment utilisées pour traiter le cancer pelvien, elles peuvent provoquer des ballonnements, des crampes et de la diarrhée. Consultez votre médecin dès les premiers symptômes.

La pathologie cutanée est généralement diagnostiquée dans la deuxième semaine après la fin du cours de radiothérapie. Les complications de la radiologie disparaissent dans la plupart des cas après 1-2 mois.

Dans la pratique oncologique, il est habituel de diviser trois degrés de dommages causés par les radiations à l'épithélium:

  1. 1 degré. Érythème mineur (rougeur) de la surface de la peau.
  2. 2e degré. Les patients présentent une hyperémie, une desquamation et une couverture cutanée.
  3. 3 degrés. Il s'agit de la variante la plus sévère de l'évolution de la dermatite radiologique avec une rougeur étendue et une kératinisation de la couche épidermique de la peau..

Dysfonction respiratoire:

Les radiations utilisées pour certains cancers peuvent provoquer des troubles menstruels. Les radiations peuvent également affecter la sexualité. Les muqueuses enflammées provoquent des douleurs pendant les rapports sexuels. De plus, il n'est pas rare que les femmes et les hommes ressentent une gêne pendant la radiothérapie. Peu importe combien ils se produisent, ils diffèrent considérablement d'une personne à l'autre et ne peuvent être prédits. Prenez votre temps - c'est normal de ne pas le vouloir. Il est important de savoir que le cancer n'est pas une maladie infectieuse qui peut être transmise lors des rapports sexuels..

Cette symptomatologie se développe chez les patients cancéreux ayant subi un traitement radiologique de la région thoracique. Ces patients se plaignent souvent d'essoufflement, de toux sèche et de douleurs aiguës. La poursuite de la progression des complications respiratoires s'accompagne d'une toux improductive, qui n'apporte pas le moindre soulagement au patient..

Cependant, des limitations physiques et des troubles mentaux peuvent survenir. La compréhension et la sensibilité du partenaire, du partenaire, ainsi que la conversation mutuelle sont désormais très importantes. Si votre planification familiale n'est pas terminée, vous devez en discuter avec votre médecin avant de commencer la radiothérapie..

La radiothérapie est aujourd'hui l'un des traitements anticancéreux les plus importants. Aujourd'hui, 50 à 60 pour cent de tous les patients cancéreux reçoivent des radiations, et de nombreux types de tumeurs peuvent être traités et traités par radiothérapie, même à un stade avancé. La radiothérapie fait aujourd'hui des procédures de diagnostic quotidiennes et des traitements informatisés. Ainsi, les tumeurs peuvent être irradiées avec précision et les tissus sains sont préservés autant que possible..

Pathologie des muqueuses:

Une irradiation à long terme de l'abdomen et des organes pelviens peut provoquer la formation de symptômes de sécheresse de la muqueuse intestinale ou des organes du système urinaire.

Complications après radiothérapie de nature enivrante:

Pour réduire les symptômes d'intoxication, un patient cancéreux doit équilibrer son alimentation quotidienne, augmenter la durée du sommeil et éviter un effort physique intense..

Le traitement avec des rayons à haute énergie, contrairement à un, ne fonctionne pas dans tout le corps, mais localement - là où la tumeur est dans le corps. Le but du traitement est de tuer les cellules tumorales. La radiothérapie peut être utilisée avant ou après une chirurgie tumorale, mais aussi seule, par exemple lorsque la chirurgie n'est pas possible. La radiothérapie est souvent utilisée en association avec la chimiothérapie. Il est également utilisé pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de cancer et pour soulager la douleur et d'autres maladies..

Le rayonnement est utilisé non seulement dans la lutte contre les tumeurs malignes. Même pour un certain nombre de maladies inflammatoires chroniques du système musculo-squelettique telles que le tennis elbow ou la radiothérapie. Cependant, la dose de rayonnement utilisée est beaucoup plus faible que dans les traitements contre le cancer, de sorte qu'aucun tissu n'est tué. Avec ce stimulus, les processus de rayonnement de l'inflammation doivent être supprimés et la douleur soulagée..

Rééducation rapide après radiothérapie

Après avoir terminé un traitement radiologique, chaque patient a un certain degré d'effets secondaires. En général, chez ces patients cancéreux, après 7 à 10 jours, la fonction des organes internes est complètement normalisée..

Le champ de rayonnement est ajusté aussi précisément que possible à la forme et à la taille de la tumeur à l'aide d'écrans et de filtres pour protéger les tissus environnants. L'irradiation conformationnelle peut être utilisée dans les tumeurs proches des organes vitaux ou des structures qui ne doivent pas être lésées.

Radiothérapie modulée intensive

Avec cette méthode, la direction de l'exposition change constamment. Les rayons traversent constamment la tumeur, mais toujours à travers d'autres tissus sains. Il vous permet également de faire varier l'intensité du rayonnement dans la tumeur..

Rayonnement stéréotaxique

  1. Adhésion stricte au cours de la thérapie de rééducation prescrite par l'oncologue.
  2. Activité physique modérée, qui aide à tonifier le corps et à hyperventiler les poumons.
  3. Air frais. Le séjour du patient à l'air libre augmente la saturation en oxygène du sang, ce qui améliore considérablement le bien-être.
  4. Augmentation de l'apport hydrique. Après la radiothérapie, un patient doit consommer au moins 3 litres d'eau par jour. Ces mesures visent à stimuler les processus d'élimination des toxines et des radicaux libres du corps..
  5. Rejet des mauvaises habitudes. Le tabagisme chronique et la consommation d'alcool augmentent la quantité de toxines dans le corps du patient, ce qui, dans certains cas, peut mettre la vie en danger.
  6. Régime équilibré. Le régime pendant cette période devrait inclure une quantité accrue de fruits et légumes. Pendant le cours, vous devez éviter les aliments riches en conservateurs et en colorants alimentaires.
  7. Pour éviter les traumatismes mécaniques de la peau dans la zone d'exposition aux rayonnements, il est conseillé aux patients de porter des vêtements amples exclusivement en tissus naturels.

Les conséquences et la rééducation après la radiothérapie comprennent des visites préventives obligatoires chez un oncologue, ce qui permet une identification et un diagnostic rapides. Lors d'un examen de routine, le médecin procède à des examens visuels et instrumentaux de la peau. Si nécessaire, le patient peut se voir prescrire une radiographie, une échographie et une analyse pour.

Ainsi, le rayonnement est très précis, comparable à une intervention chirurgicale. La méthode est très utile pour les tumeurs cérébrales, les tumeurs de la tête et du cou, ainsi que les tumeurs et métastases dans les poumons, le foie, la prostate et la colonne vertébrale. Ce processus est irradié avec des protons ou d'autres ions lourds. Les particules ne libèrent de l'énergie du faisceau que lorsqu'elles ralentissent lorsqu'elles pénètrent dans les tissus et atteignent une vitesse inférieure. Cela permet à la dose principale de rayonnement d'être dirigée vers le tissu tumoral. La thérapie ionique est bien adaptée à l'irradiation de tumeurs à croissance lente qui sont relativement insensibles aux radiations conventionnelles, telles que les tumeurs de la base du crâne telles que les chondromes, les chondrosarcomes et les méningiomes, les tumeurs des glandes salivaires et le cancer de la prostate.

Mais ce traitement présente un inconvénient majeur: non seulement les cellules pathologiques, mais également les cellules saines sont endommagées..

L'état de santé se dégrade proportionnellement à la durée de l'exposition aux rayonnements et à ses volumes jetables. Les premiers symptômes sont des nausées, des vomissements et une diminution de l'appétit, après quoi il y a une diminution de la défense immunitaire, une faiblesse progressive apparaît, le fonctionnement normal de la moelle osseuse est perturbé, des cheveux tombent, une anémie, un essoufflement, une toux, un gonflement, des changements d'humeur et un mauvais sommeil. La peau souffre également, sur laquelle des rougeurs peuvent apparaître, des démangeaisons et une desquamation peuvent commencer.

Rayonnement interne: curiethérapie

Le rayonnement n'a qu'une petite portée de quelques millimètres et une courte demi-vie, il disparaît donc rapidement. Le tissu tumoral peut être irradié avec une dose élevée de l'intérieur, de sorte que les tissus sains sont largement éliminés. La curiethérapie est utilisée, par exemple, pour le cancer de la prostate. Tout d'abord, des sondes et des applicateurs sont implantés près de la tumeur. Ils sont ensuite surveillés à distance par un médecin avec de fortes sources de rayonnement. Ils ne restent dans le corps que quelques heures selon le plan de traitement et sont ensuite retirés..

La question se pose de la récupération correcte du corps après irradiation. Les scientifiques ont étudié ce processus et élaboré des recommandations pour soulager l'état des patients atteints de cancer..

Méthodes de récupération après irradiation

Pour une restauration complète et efficace de l'état normal du corps, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • Boire au moins 3 litres de liquide par jour (eau pure, jus de fruits naturels, eau minérale, compotes, pas de soda).
  • Pour l'auto-guérison, le corps a besoin d'air frais, donc la pièce dans laquelle se trouve le patient doit être régulièrement ventilée et la personne elle-même doit être à l'extérieur plus souvent, utilisez des coussins d'oxygène.
  • Pour maintenir la défense immunitaire, il est recommandé de prendre un complexe de diverses vitamines et médicaments immunomodulateurs.
  • Un effet efficace est fourni par les remèdes homéopathiques créés à partir d'extraits naturels de plantes médicinales ou de tisane.
  • Toutes les mauvaises habitudes sont contre-indiquées.
  • Observez la routine quotidienne, dormez suffisamment d'heures, reposez-vous.
  • Vous ne pouvez pas trop vous fatiguer, mais il est simplement nécessaire de pratiquer une activité physique légère pour maintenir le corps en bonne forme..
  • Dans de rares cas, de petites quantités de vin rouge sont prescrites par un médecin pour augmenter l'appétit..
  • Évitez d'être en plein soleil pendant une longue période.
  • Une bonne nutrition est d'une grande importance: une quantité suffisante de fruits et légumes, uniquement des produits naturels, le refus des aliments épicés, fumés, très salés ou gras.
  • Respectez l'hygiène personnelle, traitez la peau affectée avec une crème hydratante.
  • Les vêtements amples fabriqués à partir de tissus naturels sont préférés.

La période de récupération doit obligatoirement être sous la supervision du médecin traitant.

Radiothérapie pour le cancer avec des radionucléides

Par exemple, après une surcharge, il est utilisé pour traiter le cancer rectal si le sphincter doit être préservé pour un cancer vaginal. La radiothérapie contre le cancer joue également un rôle dans les applications de la médecine nucléaire comme la radiothérapie: dans ce cas, des substances radioactives, généralement des émetteurs bêta ou des médicaments dérivés de radionucléides, sont par exemple injectées dans l'organisme. Les substances radiologiques se désintègrent en quelques heures ou quelques jours. Cette méthode est utilisée, par exemple, pour les métastases osseuses.

L'humeur du patient, son désir de mener une existence à part entière n'ont pas d'importance. Tu devrais faire ce que tu aimes, passer plus de temps avec tes proches.

Quelle est la vitesse de récupération après radiation

En règle générale, si vous suivez toutes les prescriptions et recommandations du médecin traitant, la période de rééducation ne durera pas plus de 3 mois.

Les radionucléides s'accumulent principalement dans les métastases en raison de leur métabolisme élevé et peuvent les détruire. En principe, la radiothérapie peut également être utilisée en association avec la chimiothérapie comme chimioradiothérapie. Dans le même temps, les médicaments utilisés augmentent la sensibilité aux rayonnements du tissu tumoral et, par conséquent, l'efficacité de la radiothérapie..

Préparation, cours et durée de la radiothérapie

Afin de maximiser l'effet sur la tumeur et en même temps de protéger au maximum les tissus sains environnants, la radiothérapie est planifiée très soigneusement à l'avance. La dose de rayonnement est adaptée au type de tumeur présente et calculée avec précision. En utilisant des techniques d'imagerie telles que ou, la tumeur est localisée avec précision et le champ de rayonnement est mesuré en trois dimensions.

Une bonne alimentation et beaucoup de liquides vous aideront à vous débarrasser plus rapidement des toxines qui s'accumulent dans le corps. Activité physique modérée - habituer progressivement le corps au stress.

Consultation avec un oncologue sur la récupération des radiations

La récupération après une irradiation de la gorge peut être accompagnée d'une sensation de sécheresse, de douleur, de douleur et de stomatite. Les rinçages sont prescrits avec des infusions ou des préparations spéciales. Il est interdit de manger des aliments trop chauds ou trop froids.

La récupération après l'irradiation de la prostate vise à reprendre une miction normale, car le déroulement de la récupération entraîne une incontinence, du sang dans les urines, une rétention urinaire, un rétrécissement de l'urètre, une dysfonction érectile.

Tous ces résultats conduisent à un plan de rayonnement. En fonction de la tumeur et de la technique, le diagramme de rayonnement change. Dans les traitements externes conventionnels, ils fonctionnent généralement avec un rayonnement fractionné, c'est-à-dire que la dose totale de rayonnement est divisée en plusieurs séances. Ils peuvent disparaître sur plusieurs jours sur plusieurs semaines avec des pauses intermittentes. Des expositions multiples sont également possibles en une journée..

Combien de temps dure la session?

Pendant l'irradiation, le patient est allongé sur le canapé. Une seule séance de radiothérapie ne prend généralement pas plus de dix à quinze minutes; le temps de rayonnement net est généralement d'une à deux minutes. Le patient s'assoit sur le canapé. Pendant le rayonnement réel, vous ne pouvez en aucun cas bouger, le patient est donc fixé. Le dispositif à rayonnement se déplace selon un schéma programmé sur la zone du corps à traiter.

Rééducation après radiothérapie

Un néoplasme malin est caractérisé par une nature agressive de développement et une propagation rapide dans tout le corps par des excroissances métastatiques. Les méthodes de radiothérapie sont incluses dans la liste des méthodes de base de traitement du cancer. La radiothérapie est généralement administrée en conjonction avec d'autres méthodes thérapeutiques. Une méthode efficace de lutte contre les processus oncologiques deviendra un test sérieux pour une personne. Le corps subit un stress sévère, qui se traduit par les symptômes correspondants. Après un cours de radiothérapie, une période de rééducation soigneusement préparée est nécessaire afin d'éliminer les conséquences négatives.

L'effet de l'exposition aux radiations sur le corps

En oncologie avec métastases dans tout le corps, des cours de radiothérapie et de chimiothérapie à fortes doses sont utilisés pour arrêter la propagation de la pathologie. Des effets secondaires apparaissent en fonction du type de rayonnement et de la dose utilisée. En outre, le bien-être du patient est affecté par la partie du corps qui a été irradiée aux rayons gamma..

Les oncologues identifient les types de complications possibles après la chimie et après la radiothérapie:

  • Un degré élevé de complication est présent après la radiothérapie utilisée sur de grandes zones du corps. Le corps reçoit une forte dose de substances radioactives qui provoquent des effets secondaires graves. Le patient éprouve de graves épisodes de nausée avec des vomissements abondants, des vertiges constants.
  • Un degré modéré de dommage est présent avec la radiothérapie, qui est utilisée pour traiter le cancer de la poitrine ou de la cavité abdominale. Des signes similaires sont observés avec l'irradiation du cancer du sang. Les effets secondaires sont exprimés dans la plage de 60 à 80% de l'intensité.
  • Une sévérité modérée avec un faible risque de complications est observée avec des cycles courts de radiothérapie gamma à faible dose. Ceci est observé dans le traitement de l'éducation oncologique dans la région du cerveau, de la colonne cervicale, des organes internes de la région pelvienne. Les complications sont caractérisées par 40 à 60% de gravité.
  • Le risque le plus faible d'effets secondaires est perceptible lors de l'utilisation d'un cours ciblé de radiothérapie sur un équipement moderne. Des complications surviennent chez 30% des patients.

La manifestation des conséquences après la chimiothérapie et l'irradiation avec des substances radioactives est influencée par la condition physique et l'âge du patient, le type d'oncologie et le stade de développement de la pathologie. Après avoir déterminé la structure histologique de la tumeur et la dose de rayonnement, une décision est prise sur le déroulement de la restauration du corps..

Complications possibles après la radiothérapie

L'utilisation des rayons gamma dans le traitement des tumeurs cancéreuses détruit non seulement les cellules malades, mais affecte également négativement les tissus sains du corps. Le processus métabolique est perturbé, ce qui entraîne le développement de complications graves dans le travail de nombreux systèmes responsables des fonctions vitales.

Les principaux symptômes accompagnant la radiothérapie sont des épisodes de nausée d'intensité variable accompagnés de vomissements. La muqueuse intestinale est très sensible aux préparations de rayonnement ionique, par conséquent, de tels signes apparaissent en premier lieu. La structure du sang change sous l'influence des radiations, ce qui s'accompagne souvent du développement d'une anémie sous diverses formes.

Lors de l'irradiation, des brûlures locales de la surface de la peau sont souvent diagnostiquées, qui sont exprimées à divers degrés de gravité. Les tissus endommagés ont tendance à se transformer en inflammation sévère, ce qui est symptomatique. Si la voix disparaissait, une radiothérapie était réalisée pour un cancer du larynx ou des poumons. En oncologie, la vulvovaginite est généralement observée dans le corps utérin et les appendices comme une complication.

Après des cours d'exposition aux rayonnements, des douleurs à l'estomac, une sensation de lourdeur et une augmentation de la production de gaz dans l'intestin grêle sont souvent observées. La personne perd du poids rapidement avec des signes d'émaciation générale. Des troubles nerveux sont observés, les processus physiques ralentissent, ce qui affecte négativement la santé du patient. L'activité des fonctions protectrices du corps est fortement réduite, ce qui est dangereux par le développement d'autres pathologies.

Processus de rééducation après radiothérapie

La récupération après la radiothérapie dure plusieurs mois et se caractérise par des schémas complexes d'exposition au corps. La rééducation peut être effectuée dans un hôpital ou à domicile de manière indépendante, mais sous la supervision du médecin traitant. Lors de l'utilisation d'un cours ponctuel, les symptômes sont légers, ce qui ne nécessite pas de manipulations médicales spéciales. La rééducation aura lieu à domicile. Avec des symptômes plus graves, la personne devra être à la clinique pour éviter le développement de conséquences plus graves..

Le processus de rééducation comprend une alimentation équilibrée, qui est sélectionnée individuellement pour chaque cas. La routine quotidienne exacte est prescrite, qui doit être strictement suivie - cela aidera le corps au fonctionnement normal de tous les systèmes. Nécessite un repos de qualité et une reconstitution des carences en micronutriments.

Des exercices thérapeutiques à l'air frais et légers vous aideront à récupérer plus rapidement et à reprendre votre style de vie antérieur. Pour la période de rééducation, il est recommandé d'exclure les situations stressantes, les contacts avec des personnes atteintes de maladies infectieuses.

Traitement des brûlures cutanées après exposition aux rayons gamma

Le traitement radioactif de l'oncologie entraîne souvent de graves lésions de la surface de la peau sous la forme d'une brûlure. Les premiers signes de pathologie peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais plusieurs jours après tout le cours. Cet effet secondaire survient généralement lorsqu'un cancer du cou, du larynx et d'autres organes est affecté..

Les lésions cutanées sont divisées en trois types, selon la zone de la brûlure:

  • la peau sèche se manifeste par une rougeur, un léger gonflement des tissus mous et des signes de desquamation;
  • l'érythème se caractérise par des symptômes de rougeur, un gonflement au site de la lésion et des démangeaisons sévères;
  • l'épiderme humide se manifeste par la formation d'un grand nombre de papules, qui contiennent du pus et un exsudat pathologique.

Après un certain temps, une dermatite de rayonnement se forme, qui se traduit par un gonflement caractéristique des tissus mous avec le développement de zones ulcéreuses. La pneumosclérose radiologique ou fibrose pulmonaire se développe chez les femmes atteintes d'un cancer du poumon lorsque les glandes mammaires sont irradiées..

Pour soulager les symptômes négatifs, le patient reçoit une injection d'un médicament anesthésique avec un compte-gouttes ou sous forme de pilules. Ils utilisent également des crèmes contenant des composants réparateurs. Les herbes médicinales aident à soulager les symptômes désagréables et à accélérer le processus de guérison. Les vitamines aux oligo-éléments essentiels stimulent le processus de régénération cutanée, ce qui a un effet positif sur le bien-être du patient.

Les compresses utilisant une solution de Dimexide à 10% guérissent efficacement les zones touchées. L'argousier et l'huile d'églantier stimulent la capacité de régénération naturelle du derme. Pour traiter une brûlure, vous pouvez appliquer les onguents suivants - Iruksol, Sinalar, Levosin, Prednisolone, Dermozilin ou Dibunol.

Il existe un remède efficace dans la lutte contre les brûlures radioactives - c'est le lactosérum à haute teneur en lactate Hydrolaktivin. Le médicament présente les caractéristiques suivantes:

  • les composants entrants ont un effet complexe sur la peau affectée;
  • facilement absorbé par le corps;
  • a des instructions d'utilisation simples et sûres;
  • peut être combiné avec d'autres médicaments.

Hydrolaktivin a un effet anti-inflammatoire sur le corps, stimule le travail du tractus gastro-intestinal, restaure la muqueuse intestinale, ce qui améliore la qualité du système digestif. Après irradiation avec des particules radioactives, une stomatite de la muqueuse buccale se développe souvent, accompagnée de sécheresse, de changements de goût et d'un certain inconfort avec la douleur. Les médecins conseillent d'utiliser un gargarisme pour la bouche et la gorge pour aider à soulager la douleur et la sécheresse.

Les composants entrants d'Hydrolaktivin normalisent les processus métaboliques, augmentent les fonctions de protection du corps et renforcent le système nerveux central. Le médicament aide à accélérer la cicatrisation des plaies à la surface de la peau et à restaurer le travail des organes internes.

Rééducation avec la médecine traditionnelle

La médecine est constamment améliorée, ce qui affecte qualitativement le traitement de nombreuses maladies graves. Les néoplasmes oncologiques ont longtemps été considérés comme mortels, difficiles à traiter. De nos jours, de nombreux médicaments et méthodes de traitement des pathologies dangereuses ont été développés. De nouveaux dispositifs d'irradiation ionique sont en cours de création, agissant comme un point, ce qui réduit la zone de lésion tissulaire et réduit le nombre d'effets secondaires.

Par conséquent, la rééducation après radiothérapie a souvent lieu à domicile et à l'aide de recettes de médecine traditionnelle. Les scientifiques ont prouvé que la récupération à domicile est plus rapide grâce au confort psychologique. Il est impossible d'utiliser seul un traitement non conventionnel. Il est nécessaire de consulter constamment le médecin traitant et de l'informer de l'apparition de symptômes suspects.

Les moyens suivants sont considérés comme les plus efficaces dans la lutte contre les symptômes post-radiologiques:

  • Les aiguilles ont de nombreuses propriétés bénéfiques qui aident à soulager la douleur et à récupérer rapidement le corps. Vous pouvez utiliser les aiguilles de toutes les plantes de conifères - épicéa, mélèze, pin, etc. La quantité requise est versée avec de l'eau bouillante et mise à feu doux. Faire bouillir pendant 5 minutes. puis laissez dans un endroit chaud jusqu'au matin. Vous devez boire le bouillon pendant la journée, en remplaçant l'eau ordinaire. Après une pause est prise pendant un jour et répétée à nouveau. Le cours dure 1 mois. Pendant ce temps, les aiguilles éliminent les radionucléides des tissus, ce qui provoque une intoxication générale. Prendre une décoction doit être accompagnée d'une bonne nutrition.
  • Les pommes ont des propriétés curatives uniques, caractérisées par des pectines, des acides organiques, du fer et d'autres substances contenues dans la composition. La pectine aide à éliminer le mercure, le plomb, le strontium, le césium et d'autres éléments radioactifs. Le patient se voit prescrire un régime de pomme approprié, qui aide à soulager l'intoxication et à éliminer les radiations des tissus corporels.
  • Il est recommandé de boire de l'huile d'argousier dans 1 c. pendant 1 mois. L'argousier contient des ingrédients bénéfiques qui éliminent les particules radio du corps. Il est permis d'utiliser des décoctions à partir des feuilles et des baies de la plante. Les perfusions aident à réduire les symptômes graves.
  • Les noix favorisent efficacement l'élimination des radionucléides, des composés du mercure, du strontium, du plomb. Les infusions sont préparées à partir de fruits et de partitions à l'intérieur de la coquille.

La médecine traditionnelle est souvent utilisée en conjonction avec les thérapies traditionnelles. Les médecins autorisent l'utilisation d'infusions et de décoctions d'herbes médicinales. Les thés utilisant des plantes médicinales augmentent l'immunité et aident à faire face rapidement aux symptômes désagréables.

Nutrition pendant la période de rééducation

Le rétablissement d'un patient après une exposition aux rayonnements est plus rapide et meilleur avec une alimentation bien composée et un mode de vie sain. Ceci est particulièrement nécessaire pour les personnes qui ont eu une oncologie de la cavité abdominale et de l'articulation de la hanche. Une alimentation équilibrée vous permet de réduire la charge sur les organes du tractus gastro-intestinal, ce qui améliorera le bien-être du patient.

Pendant cette période, il est recommandé de manger des aliments faibles en gras, pauvres en lactose et en fibres. Cela devra être suivi pendant 14 jours. Après cela, vous pouvez entrer d'autres produits, mais progressivement, par petites portions..

Il est permis d'utiliser du riz bouilli dans l'eau, de la purée de pommes de terre sans lait ni œufs, le fromage peut être des variétés faibles en gras. Le lait et les produits laitiers fermentés devraient être exclus pour l'instant. En outre, vous ne pouvez pas prendre d'assaisonnements épicés et épicés, des aliments qui provoquent une formation accrue de gaz - pois, haricots, chou et soja. Les plats sont cuits à la vapeur, cuits au four ou bouillis. Les aliments frits sont interdits. Le café et le thé ne sont pas recommandés. Le cassis et la citrouille aideront à éliminer les radionucléides.

Les portions ne doivent pas dépasser 150 g. Les aliments doivent être pris fréquemment et en petites portions - jusqu'à 5 à 6 fois par jour. Buvez des décoctions et des infusions d'herbes médicinales - pulmonaire, céleri, ortie, etc..

Pendant la période de rééducation, le patient est sous la surveillance étroite du médecin traitant - cela aide à prévenir le développement de complications graves. Vous devez vous promener au grand air et faire de l'exercice léger tous les jours. De plus, des médicaments peuvent être utilisés pour soulager l'inconfort et aider le patient à se sentir mieux..

Quel est le danger de la radiothérapie (radiothérapie) pour le corps humain?

Conséquences négatives d'une exposition dangereuse (radiothérapie) pouvant être détectées avant même son achèvement Sous l'influence des rayonnements ionisants, le travail de nombreux organes internes est perturbé, notamment le foie, les reins et le tractus gastro-intestinal. Le patient souffre de troubles digestifs, de chutes de cheveux abondantes. Mais les actes médicaux sont particulièrement dangereux pour la peau qui perd ses fonctions protectrices. Par conséquent, une rééducation à long terme est nécessaire après l'exposition. Il vise à restaurer le corps du patient, en éliminant les complications survenues.

  1. Qu'est-ce que la radiothérapie?
  2. Types et méthodes
  3. Effets secondaires de la radiothérapie
  4. Réduire les effets secondaires
  5. Récupération
  6. Régime
  7. Soins de la peau et des cheveux
  8. Éducation physique
  9. Restez en ondes
  10. Contre-indications à la radiothérapie

Qu'est-ce que la radiothérapie?

La radiothérapie est une méthode de traitement anticancéreux basée sur l'utilisation de rayonnements ionisants. Dans la pratique oncologique, il est considéré comme l'un des moyens les plus efficaces de réduire la taille des néoplasmes malins, indépendamment de leur structure morphologique et de leur localisation. L'irradiation peut être utilisée en monothérapie ou en association avec une chimiothérapie, une chirurgie radicale, une hormonothérapie.

Au cours du traitement, l'appareil génétique des cellules mutées est endommagé. Leur réplication devient impossible, ainsi que la croissance d'un néoplasme dangereux. Ainsi, l'effet sur le corps humain est utilisé pour arrêter les processus oncologiques. Les cas de guérison complète ne sont pas rares, mais presque tous les patients qui ont été exposés aux rayonnements doivent faire face aux conséquences négatives du traitement.

Types et méthodes

Selon le type de rayonnement d'ionisation utilisé, plusieurs types de thérapie sont distingués. La plus grande efficacité thérapeutique est caractéristique des méthodes suivantes:

  • thérapie alpha;
  • thérapie bêta;
  • Thérapie aux rayons X;
  • thérapie gamma;
  • thérapie neutronique;
  • protonthérapie.

La thérapie pi-meson est la nouvelle méthode de radiothérapie basée sur l'utilisation de particules nucléaires chargées négativement générées dans des installations spéciales.

En fonction de l'emplacement de la source de rayonnement, le traitement est focalisé, application, interstitiel, intracavitaire. La thérapie à distance est la moins dangereuse. Dans ce cas, le dispositif émettant un rayonnement peut être situé à une certaine distance ou à proximité de la tumeur. La curiethérapie est également utilisée - une méthode de traitement de haute technologie utilisant des implants radioactifs. Quelle que soit la méthode d'application, la radiothérapie reste dangereuse pour l'homme..

Effets secondaires de la radiothérapie

L'utilisation de la radiologie en oncologie est souvent le seul moyen de maintenir un patient en vie. Mais ce traitement a un effet négatif sur le fonctionnement ultérieur de presque tous les systèmes vitaux. Il est beaucoup plus difficile de récupérer après un long traitement qu'après le traitement d'autres maladies..

Les effets indésirables de la radiothérapie sont variés et se manifestent comme suit:

  • troubles intestinaux - constipation chronique, selles molles fréquentes, nausées et vomissements, flatulences, dysbiose;
  • reflux fréquent du contenu de l'estomac dans l'œsophage, le larynx, brûlures d'estomac atroces;
  • l'apparition d'impuretés de sang frais dans les selles, c'est-à-dire saignement intestinal;
  • faiblesse constante, fatigue rapide, fatigue même après un long repos;
  • plaque sur la langue et mauvaise haleine;
  • maux de tête fréquents, vertiges et troubles de la coordination des mouvements, prédisposant aux chutes;
  • migrations de douleurs articulaires;
  • troubles du système génito-urinaire - lésions de la prostate, du col de l'utérus et d'autres organes du petit bassin, ainsi que des glandes mammaires;
  • inflammation chronique de la vessie, des voies urinaires, des structures rénales. Les rayonnements ionisants altèrent la capacité des reins à filtrer l'urine et la capacité de la vessie à collecter et évacuer l'urine.

Thérapie dangereuse et diminution de l'activité fonctionnelle des glandes endocrines, y compris la thyroïde.

Après la radiothérapie, la restauration des fonctions du myocarde et des vaisseaux sanguins, du cerveau et de la moelle osseuse est nécessaire. Dans les poumons, avec une exposition prolongée aux radiations, des processus inflammatoires se développent souvent, conduisant à une pneumonie, une pneumonie, des abcès.

Réduire les effets secondaires

Comme la chimiothérapie, la radiothérapie pour le cancer est souvent le premier choix. Il est particulièrement souvent utilisé pour les néoplasmes métastatiques, avec localisation des tumeurs dans des endroits difficiles à atteindre. Dans ce dernier cas, les chirurgiens ne peuvent pas effectuer d'opérations, utiliser des appareils laser pour l'excision des basiliomes et autres tissus modifiés.

La radiothérapie est réalisée dans le respect de certaines conditions pour la prévention maximale possible des conséquences négatives:

  • l'irradiation n'est pas effectuée immédiatement, mais en plusieurs étapes pour adapter le corps à une telle charge;
  • l'impact sur les néoplasmes malins est effectué dans différentes directions afin qu'aucune partie spécifique du corps ne soit exposée à un rayonnement excessivement puissant;
  • lors d'une séance de radiothérapie, des écrans de protection sont utilisés pour éviter l'exposition des parties saines du corps aux rayons dangereux.

Tous les patients cancéreux sont irradiés dans des unités spéciales et leur santé est surveillée par des médecins et du personnel infirmier. Au cours du traitement, les patients ne ressentent pas d'inconfort. Quelques heures plus tard seulement, l'apparition de nausées est possible, se terminant souvent par une crise de vomissements.

Une augmentation de la température pendant la radiothérapie et la chimiothérapie n'est généralement pas observée. Cela est possible après son achèvement en raison d'une diminution de l'immunité. La capacité du corps à résister à diverses infections diminue. C'est pourquoi, après une cure de radiothérapie, de nombreux patients souffrent de rhumes fréquents..

Récupération

La rééducation après une chirurgie et (ou) une chimioradiothérapie implique une cure de médicaments pharmacologiques, la mise en œuvre de procédures physiothérapeutiques et une thérapie physique régulière. En fin d'irradiation, des mesures diagnostiques sont réalisées dont les résultats permettent de détecter les conséquences dangereuses d'un tel traitement pour les pathologies oncologiques. Au stade initial de la rééducation, la restauration d'un organe directement exposé aux rayonnements est effectuée.

Régime

Pour éliminer les conséquences dangereuses de l'oncologie, une alimentation correcte et équilibrée est nécessaire. Les principes de base d'un régime thérapeutique:

  • limiter le sel à 5 ​​g par jour. Cela évitera la rétention d'eau dans le corps et la formation ultérieure d'œdème. Les nutritionnistes recommandent d'ajouter du sel aux aliments directement sur la table, et non pendant la cuisson;
  • la préférence devrait être donnée aux œufs de poule et aux produits laitiers contenant des protéines qui, une fois décomposées, ne forment pas de substances dangereuses pour les organes internes endommagés;
  • avec le développement d'un processus inflammatoire dans l'estomac ou les intestins exposés aux rayonnements en oncologie, les huiles essentielles à effet irritant sont nocives. Les produits dans lesquels il y en a particulièrement beaucoup doivent être complètement exclus du régime - oignons, ail, herbes, oseille.

Pour éliminer rapidement les complications pendant la période de rééducation, vous devez boire au moins 2,5 litres de liquide par jour (en l'absence de contre-indications). La plupart de ce volume doit être de l'eau pure. L'apport d'une quantité suffisante de liquide dans le corps accélère l'élimination des substances nocives et la restauration des tissus endommagés.

Soins de la peau et des cheveux

Les cheveux humains sont particulièrement affectés par la thérapie aux radionucléides. Ils cessent de grandir, s'affaiblissent, tombent, laissant des taches chauves laides sur la tête. Mais progressivement, la racine des cheveux est restaurée et les recommandations suivantes aideront à accélérer ce processus:

  • vous ne pouvez pas utiliser d'agents contenant de l'alcool pour le traitement. L'éthanol assèche la peau, perturbe la circulation sanguine, empêche l'apport de substances biologiquement actives aux follicules pileux;
  • ne teignez pas les cheveux. Dans la composition des peintures, il existe de nombreux composés chimiques agressifs qui affectent négativement le cuir chevelu;
  • il n'est pas recommandé d'utiliser des peignes à dents métalliques. Cela peut entraîner encore plus de dommages à la peau..

La peau ne tolère pas bien le traitement. Il devient sec, flasque, sujet à la desquamation et à la formation prématurée de rides. Un soin du visage adéquat permettra à votre peau de faire face à cette période difficile avec dignité. Pour la récupération, vous devez utiliser des produits adaptés à votre type de peau. Vous devez abandonner les cosmétiques décoratifs, ne pas négliger les masques nourrissants et hydratants.

Éducation physique

L'exercice régulier aide les organes internes et le système musculo-squelettique à récupérer. Grâce au renforcement des muscles et à l'amélioration de la circulation sanguine, les processus destructeurs sont complètement ralentis, puis complètement arrêtés. Au tout début de la rééducation, le patient est référé par un radiothérapeute à un médecin en thérapie par l'exercice. Les premiers cours se déroulent nécessairement sous sa direction - le médecin contrôle la technique des mouvements, suggère des moyens de doser les charges.

Restez en ondes

Marcher à l'air frais après les rayonnements ionisants apaise et en même temps tonifie, normalise le sommeil, améliore la digestion, élimine les effets du traitement. Il est utile de faire des exercices légers dans un parc voisin, et si vous avez la force, courez un peu. Au fur et à mesure que le corps récupère, vous pouvez visiter la piscine, avec les bonnes compétences - effectuez plusieurs asanas de yoga.

Contre-indications à la radiothérapie

Vous ne pouvez pas effectuer de thérapie si le corps du patient a récemment été exposé à des radiations dangereuses. Il est interdit d'effectuer des actes médicaux en cas de dysfonctionnement grave des organes internes, d'épuisement, d'anémie et de présence de tumeurs radiorésistantes. La période de naissance d'un enfant n'est pas incluse dans la liste des contre-indications.