Tout ce que vous devez savoir sur le cancer de la main

Carcinome

Les tumeurs cancéreuses se développent à partir de n'importe quel tissu du corps. Sur les mains, des néoplasmes malins se forment à partir de cellules osseuses ou cutanées. Indépendamment de la localisation du processus oncologique avec cancer du doigt ou d'autres parties de la main, une douleur intense se produit et le poids diminue.

Contenu
  1. Qu'est-ce que le cancer de la main
  2. Les causes
  3. Symptômes
    1. Symptômes du cancer des os de la main
    2. Symptômes du cancer de la main
  4. Classification
  5. Diagnostique
  6. Traitement
  7. Complications et pronostic
  8. La prévention

Qu'est-ce que le cancer de la main

Le cancer est une excroissance maligne qui se développe à partir de cellules osseuses ou d'épiderme. Selon ces signes, le cancer est classé. Dans de rares cas, le cancer se développe à partir des follicules pileux (des hamartomes surviennent).

Les lésions cutanées sont primaires. Le cancer des os se développe à la fois en raison de la dégénérescence des tissus locaux et en raison de la métastase d'une tumeur maligne située dans les poumons, la prostate ou les glandes mammaires.

Les causes

Les raisons de la transformation des cellules en cellules cancéreuses ne sont pas entièrement comprises. On pense que les processus tumoraux surviennent sous l'influence des facteurs suivants:

  • blessures fréquentes;
  • l'évolution des processus inflammatoires dans les tissus;
  • hérédité;
  • exposition aux rayons ultraviolets ou ionisants;
  • immunodéficience.

Le cancer de la main se développe principalement comme une tumeur secondaire qui est survenue à partir du site d'autres néoplasmes. De plus, l'apparition d'un cancer est associée à un contact régulier avec des produits chimiques et à des effets thermiques sur les tissus..

Symptômes

La nature du tableau clinique est déterminée par la localisation du processus tumoral. Un symptôme courant d'une tumeur cancéreuse est une douleur constante dans les mains. L'intensité de ce symptôme augmente généralement avec l'effort physique..

Symptômes du cancer des os de la main

Le cancer des os est indiqué par une forte augmentation de la température corporelle, non associée au rhume et à d'autres maladies. Dans la zone touchée, les tissus gonflent. Le patient se plaint d'une fatigue accrue et d'une perte de poids soudaine due à une diminution de l'appétit. La sueur augmente la nuit en raison du cancer.

À la palpation de la zone à problèmes, un petit sceau est révélé. La peau sur la tumeur cancéreuse change de couleur.

L'intensité des symptômes généraux est déterminée par le stade actuel de développement du néoplasme. Au début, la tumeur est localisée dans l'os affecté, sans provoquer de changements prononcés. Après avoir atteint la deuxième étape, les dimensions de la formation sont de 8 cm de diamètre. A ce stade, la propagation des cellules cancéreuses en dehors de la zone d'origine n'est pas exclue..

À l'avenir, une tumeur maligne du tissu osseux sain se produit. Dans les cas avancés, le cancer métastase vers les ganglions lymphatiques régionaux ou des organes distants. Au dernier stade du développement du cancer, des signes de lésions pulmonaires s'ajoutent aux symptômes décrits..

Symptômes du cancer de la main

Le cancer de la peau des mains provoque un gonflement des tissus dans la zone touchée. L'évolution du processus tumoral s'accompagne du lessivage du calcium des os. Cela provoque des épisodes de nausées et de vertiges. En raison de la lixiviation du calcium, la fragilité du tissu osseux augmente et, par conséquent, le patient est plus susceptible d'avoir des fractures.

Parallèlement à ces symptômes, le patient s'inquiète de la température corporelle élevée persistante, de la faiblesse générale et d'une forte diminution de poids. La présence d'une tumeur cancéreuse est indiquée par des taches sombres apparaissant à la surface de la main. Les formations de ce type sont caractérisées par une structure inégale et saignent souvent.

Dans le contexte du cancer de la peau, le nombre de grains de beauté et de papillomes augmente souvent, ce qui est dû à un état de déficit immunitaire. Ce dernier provoque une exacerbation des dermatoses.

Maladies oncologiques

Le cancer des os de la main est une croissance maligne qui survient à la suite d'une division atypique incontrôlée des cellules cancéreuses. Ce type d'oncologie est assez rare, mais malgré cela, la maladie a de graves conséquences sur la santé et la vie humaines. Dans notre article, nous examinerons la manifestation, les causes d'occurrence et le traitement du cancer des os de la main.

Malgré la rareté de sa survenue, le cancer des os de la main, comme toute autre maladie oncologique, nécessite une approche attentive et responsable de son traitement de la part des médecins et du personnel médical..

Les patients ont également besoin d'attention, de responsabilité, mais pas de panique, et d'un raisonnement général pessimiste sur le sujet: "Le cancer ne peut pas être guéri, la vie est perdue...". Nous allons guérir et assez avec succès! Cependant, nous examinerons les statistiques de guérison plus tard, mais nous allons maintenant essayer de comprendre en détail ce qu'est le cancer des os des mains, comment le détecter, comment il est traité..

Les os des mains comprennent la ceinture scapulaire, qui comprend l'omoplate et la clavicule, l'épaule, le cubitus et le radius, ainsi que la main, avec les phalanges des doigts. Ils peuvent développer des sarcomes primaires: chondrosarcome, ostéosarcome, fibrosarcome, sarcome d'Ewing et autres. Il est également possible que des lésions métastatiques des os des tumeurs proviennent des tissus mous de la main ou d'organes distants à travers les vaisseaux sanguins.

La tumeur, en se développant, se développe dans les muscles environnants, peut toucher les nerfs et les vaisseaux sanguins. L'espace pour le néoplasme est limité, il conduit donc rapidement à une déformation de la main. La maladie s'accompagne d'une douleur intense et d'une altération de la fonctionnalité du membre.

Causes de la maladie

Quelle est la cause de l'apparition et du développement du cancer des os? Jusqu'à présent, la médecine est incapable de répondre. Le pourcentage de patients atteints de tumeurs osseuses malignes ne change pas d'année en année. Les enfants et les adolescents sont les plus à risque de développer un cancer des os des mains. parmi la population adulte, cette forme de cancer est moins courante.

Il est utile de le noter! Le cancer des os est plus fréquent chez les fumeurs.

Il n'y a que des facteurs suggérant le développement de l'oncologie de cet organe:

  • blessures fréquentes;
  • prédisposition génétique;
  • processus inflammatoires chroniques des os et de la peau.

Chez les adultes et les personnes âgées, en règle générale, les métastases - cellules cancéreuses d'autres organes - conduisent à l'apparition et au développement d'un cancer des os des mains. ces tumeurs sont appelées métastatiques ou secondaires.

Il existe trois principaux types de cancer qui propagent des métastases aux os des bras: le cancer du poumon, de la prostate et du sein. Les tumeurs qui surviennent directement sur les os sont appelées primaires. En un sens, le cancer des os des mains est un indicateur de cancer dans un autre organe, beaucoup plus dangereux. Mais, à son tour, l'oncologie du tissu osseux, en plus de la destruction osseuse, peut affecter d'autres organes avec des métastases..

L'ancienne règle de la médecine est bien connue - plus une maladie est diagnostiquée tôt, plus il y aura de chances de la guérir. Pour les affections oncologiques, cette vérité est trois fois pertinente.!

Symptômes du cancer des os de la main

Alors, quels sont les symptômes typiques du cancer des os de la main? Malheureusement, il arrive qu'à un stade précoce, une personne ne ressente en aucun cas la tumeur. Les médecins doivent diagnostiquer la maladie lorsqu'ils se réfèrent à eux pour d'autres raisons. Par exemple, une ecchymose grave, une entorse et même un os du bras cassé. Un médecin expérimenté utilisant des rayons X sera en mesure de diagnostiquer un cancer des os avec un degré de probabilité élevé.

Cependant, le patient lui-même peut ressentir une douleur dans le bras affecté par la tumeur. En règle générale, il s'agit d'une douleur douloureuse et non aiguë qui survient lors d'un effort physique actif sur le membre supérieur, et la douleur peut s'intensifier au repos. Étant donné que l'os du bras est affaibli, une fracture peut survenir dans une situation apparemment inoffensive.

Les autres symptômes du cancer des os comprennent:

  • augmentation de la température corporelle sans raison apparente;
  • gonflement autour de la zone touchée;
  • douleur dans les articulations du bras;
  • transpiration abondante la nuit;
  • diminution du tonus général du corps;
  • fatiguabilité rapide;
  • une forte diminution du poids;
  • perte d'appétit;
  • induration sous-cutanée sur le site tumoral;
  • décoloration de la peau de la main.

L'un de ces symptômes doit inciter une personne à contacter immédiatement un spécialiste pour obtenir de l'aide, et en aucun cas à s'automédiquer..

Diagnostic du cancer des os de la main

Le diagnostic initial comprend l'examen et la palpation du bras douloureux, ainsi que l'examen des ganglions lymphatiques: cervical, supraclaviculaire axillaire et inguinal. Ensuite, vous devez passer un test sanguin général pour détecter une augmentation de l'ESR, le niveau de leucocytes et d'autres indicateurs. Si, après avoir effectué toutes les procédures de diagnostic ci-dessus, le médecin soupçonne une oncologie, l'examen se poursuit..

Les diagnostics suivants incluent:

  • Radiographie des os sur le site de la douleur ou de l'induration;
  • IRM, CT;
  • balayage. Injection intraveineuse dans le corps humain d'une substance qui pénètre dans le tissu osseux. Un scanner est utilisé pour scanner le passage d'une substance donnée à travers le corps. Cette méthode aide à identifier même les plus petites formations tumorales;
  • biopsie. Prélever des cellules et des tissus de la zone touchée pour une étude plus approfondie et la détection de cellules atypiques. La biopsie vous permet d'étudier en détail la nature de la tumeur.

Stades du cancer des os de la main

Les stades du cancer des os permettent de déterminer la prévalence du processus oncologique dans l'organisme et de prédire un traitement adéquat. Au total, il y a 4 stades de la maladie..

  • Le stade I est caractérisé par un faible niveau de malignité, la tumeur ne dépasse pas l'os atteint:
  1. Au stade IA, la taille de la tumeur atteint 8 cm de diamètre;
  2. IB - la tumeur se développe et se propage à d'autres zones de l'os;
  • Stade II - la tumeur est toujours dans l'os, mais les cellules tumorales deviennent plus malignes;
  • Stade III - la tumeur se propage à d'autres zones de l'os affecté. La différenciation cellulaire se produit;
  • Stade IV - la propagation de la tumeur au-delà de l'os, il y a une libération de métastases dans les poumons, les ganglions lymphatiques et d'autres organes.

Au stade IV, une intervention se produit, c'est-à-dire la propagation du cancer aux organes et tissus voisins. Les poumons et les ganglions lymphatiques sont le plus souvent touchés. Le développement de la maladie dépend de la malignité de la tumeur. Les tumeurs agressives comprennent l'ostéosarcome, qui à son tour est considéré comme la tumeur osseuse la plus courante. Chondrosarcome moins agressif. L'un des types les plus rares d'oncologie osseuse est le chordome.

Traitement du cancer des os de la main

Le traitement du cancer des os de la main est un processus difficile et long. Il est individuel pour chaque patient, en fonction du stade de la maladie et de l'état de santé du patient. Tout d'abord, il s'agit d'une opération chirurgicale de la zone touchée de l'os du bras, au cours de laquelle une partie de l'os affecté est enlevée par les cellules cancéreuses. Cela n'affecte pas les muscles, les tendons et les autres tissus de la main.

La partie enlevée de l'os est remplacée par un implant - une prothèse métallique, mais la transplantation de tissu osseux vivant est également possible. Dans les cas difficiles et avancés, une partie du bras peut être amputée, suivie de prothèses du membre.

Il convient de noter qu'à l'heure actuelle, dans le traitement du cancer des os des mains, ils essaient de plus en plus d'utiliser des techniques de chirurgie préservant les organes, qui dans la plupart des cas permettent à une personne de sauver un membre. Mais, malheureusement, le coût du traitement utilisant de telles méthodes est encore assez élevé..

Dans la période postopératoire, un cours de radiothérapie peut être effectué, lorsque la zone touchée est exposée à une dose spécialement calculée de rayonnement X qui affecte les cellules cancéreuses malades de l'os du bras. En outre, avant et après la chirurgie, une chimiothérapie systémique peut être réalisée avec des médicaments spécialement sélectionnés qui tuent les cellules cancéreuses de la tumeur primaire et de ses métastases..

Efficacité du traitement et pronostic du cancer des os de la main

La question se pose, quelle est l'efficacité du traitement du cancer des os de la main? Considérez les statistiques de guérison de la maladie basées sur le principe de la survie du patient à cinq ans après le traitement. Avec une visite précoce chez un médecin, au cours de la forme primaire de la maladie, le taux de guérison est d'au moins 75 à 80%!

Un traitement qualifié effectué à temps augmente ce pourcentage à 90 - 95%. Mais avec le quatrième, dernier stade du cancer des os, le pourcentage de guérison ne dépasse pas 25 à 30%. Mais même ces pourcentages donnent au patient l'espoir d'une guérison..

Gonflement du bras en signe d'oncologie

Une tumeur sur le bras est un néoplasme qui se développe à la suite d'une division non contrôlée et atypique de cellules mutées. En fonction de la nature de la croissance, de la prévalence du processus et de la formation de métastases, on distingue les types de tumeurs de la main suivants:

  1. Néoplasmes bénins caractérisés par la formation d'une capsule qui protège les organes et systèmes adjacents de la croissance pathologique.
  2. Les néoplasmes malins sont des lésions cancéreuses des tissus, au cours du développement desquelles une déformation et des dommages aux tissus voisins se produisent avec la formation de métastases.
  3. La lésion métastatique de la main se produit en raison de la propagation des cellules cancéreuses du foyer pathologique primaire à travers le système des vaisseaux sanguins.

Classification des tumeurs bénignes du bras

  • Xanthomes

Tumeurs de la face palmaire de la main sous la forme d'un néoplasme encapsulé qui s'élève au-dessus de la surface de la peau de 1 à 3 cm Ces cancers de la main ne provoquent généralement pas de plaintes chez les patients et seulement en cas d'inconfort esthétique, une ablation chirurgicale de la tumeur est effectuée.

  • Points noirs

Ce sont des lésions congénitales de la peau de la main, qui ne dépassent pas la surface de la peau et sont couvertes de poils. Les oncologues pensent que chaque tumeur pigmentée peut se transformer en cancer de la main ou en cancer de la peau. Par conséquent, les taches pigmentaires situées dans la zone de friction constante de la peau doivent être enlevées chirurgicalement..

Il s'agit d'un néoplasme assez rare des couches profondes de la peau. La tumeur sur le bras est formée à partir des tissus fasciaux du bras et a une consistance dure. Une caractéristique du fibrome est la capacité à comprimer les terminaisons nerveuses, ce qui provoque des crises de douleur névralgique aiguë.

Une tumeur au doigt est très souvent causée par le virus du papillome et a l'apparence d'une croissance dense de tissu pathologique de forme arrondie. La verrue est indolore au toucher et lorsqu'elle est blessée, elle commence à saigner.

Le traitement des lésions cutanées verruqueuses consiste en l'excision du néoplasme par une méthode chirurgicale, électromagnétique ou thermique.

  • Ganglion tendineux

C'est le gonflement le plus courant de la main. La cause de la formation de ganglions est un traumatisme aigu ou un effort physique excessif. La maladie commence par la transformation du tissu conjonctif des ligaments. La croissance tumorale s'accompagne principalement d'une légère douleur.

Pour le traitement du ganglion tendineux, la chirurgie est indiquée, car les méthodes de traitement conservatrices (ponction et drainage) contribuent à des rechutes fréquentes.

Ce néoplasme se développe comme un gonflement de l'articulation du bras. L'hygroma provient des tissus de la capsule articulaire. Le lieu spécifique de formation de cette pathologie est l'articulation du poignet. Une tumeur se manifeste sous la forme d'une saillie ronde de tissus mous, remplie d'un liquide clair.

Le traitement d'un hygroma consiste à éliminer un néoplasme bénin ainsi que les tissus de la capsule articulaire. Après l'intervention chirurgicale effectuée, il est recommandé de procéder à l'électrocoagulation du lit d'opération pour former un tissu cicatriciel, qui contrecarre les rechutes de la maladie..

Ce sont des anomalies vasculaires dans le développement des tissus mous. La plupart du temps, une tumeur sous le bras d'une consistance pâteuse et d'une teinte cyanotique est un hémangiome. Une augmentation significative du volume des tissus pathologiques provoque un dysfonctionnement de l'articulation voisine ou l'apparition de douleurs.

Le traitement des tumeurs est effectué par la méthode de résection radicale, dans laquelle le néoplasme, les tissus sains voisins et les ganglions lymphatiques régionaux sont retirés.

  • Tumeur glomique

Le nom de cette tumeur vient des corps glomiques - anastomoses artério-veineuses. Ce néoplasme d'origine vasculaire affecte principalement la région de l'avant-bras et se caractérise par un syndrome douloureux intense. Le traitement de la maladie est effectué exclusivement par chirurgie, car une tumeur glomique a une grande capacité à dégénérer en une forme maligne.

Tumeurs malignes de la main

  • Cancer de la peau

Les lésions cancéreuses primaires de la peau de la main ne sont pratiquement pas retrouvées, à l'exception du dos de la main. Au début de la maladie, les patients constatent un épaississement nodulaire de la peau, qui s'ulcère et saigne avec le temps..

Le traitement du cancer de la peau est basé sur l'élimination soigneuse des tissus malins ainsi que des structures saines à proximité et des ganglions lymphatiques régionaux.

Il s'agit d'une lésion maligne de l'os du bras, diagnostiquée selon les données:

  1. Examen visuel (déformation des tissus durs, gonflement de la peau).
  2. Antécédents médicaux (accès de douleur intense, perte de poids).
  3. Examen aux rayons X (foyer de prolifération de tissu osseux atypique).

Le traitement des tumeurs osseuses est effectué avec une méthode combinée, qui consiste à pratiquer une chirurgie et une chimiothérapie.

  • Angiosarcome Kaposi

La source de la formation de cette tumeur est le tissu conjonctif des vaisseaux sanguins. Les signes de la maladie sont des taches sombres sur la peau des mains. Très souvent, l'angiosarcome de Kaposi forme des métastases dans des organes et des systèmes distants. Le pronostic de la maladie est défavorable. La thérapie néoplasique est réalisée avec des préparations d'arsenic.

Comment reconnaître le cancer, les tumeurs bénignes et malignes

Extraits du chapitre du même nom dans le livre d'un célèbre médecin new-yorkais
Professeur Axedor Rosenfeld "Symptômes"

Passez votre main sur votre tête. Avez-vous trouvé un ou plusieurs sceaux dessus que vous n'aviez pas remarqué auparavant? Ne t'en fais pas. Ce sont des exostoses - des excroissances inoffensives sur l'os. Les femmes les enlèvent souvent pour des raisons esthétiques. Ma tante bien-aimée avait une telle bosse au milieu de son front, comme une corne; il n'était pas malade et n'était pas dangereux, mais elle a décidé de se débarrasser de lui parce qu'elle n'aimait pas son apparence. Maintenant, sentez-vous sous votre bras. Vous y avez trouvé quelque chose de solide et d'indolore. C'est sérieux? Très possible, surtout si vous êtes une femme et n'avez pas eu de radiographie des seins.

Trouver une tumeur n'importe où dans le corps est effrayant. Mais la peur n'est pas toujours justifiée. Dans ce chapitre, vous découvrirez quelques-unes des tumeurs courantes et quand vous devez vraiment vous inquiéter et quand vous ne le faites pas. Dans la plupart des cas, cependant, vous devriez vérifier la bosse juste pour vous calmer..

Les lipomes sont des accumulations de graisse qui se forment sous la peau chez les personnes obèses. Les bosses sont douces et roulent facilement sous vos orteils. Laissez-les tranquilles, à moins, bien sûr, qu'ils commencent à faire mal (ce qui arrive parfois s'ils poussent excessivement) et ne causent pas de désagréments esthétiques.

Les fibromes sont un autre type de bosses bénignes qui sont généralement plus difficiles au toucher que la graisse.

De temps en temps, un cancer originaire d'ailleurs se propage et persiste sous la peau dans une bosse. Dans de tels cas, la peau sus-jacente est pigmentée ou décolorée, la tumeur elle-même est plus dense au toucher et ne bouge pas aussi facilement que les tumeurs bénignes..

Une hémorragie sous-cutanée peut laisser un gonflement décoloré en raison de la coagulation du sang. Cela se produit généralement après une blessure, aussi insignifiante que cela puisse paraître au début. Mais voici une raison plus courante, plus fréquente que ne l'admettent mes infirmières: lorsque, pour prélever du sang pour analyse, elles vous transpercent la peau avec une aiguille standard, l'aiguille fait un minuscule trou dans la paroi de la veine. Après avoir retiré l'aiguille et avant que la nature ne ferme le trou, le sang continue de suinter de la veine dans les tissus environnants. Selon l'intensité de la fuite, une certaine quantité de sang y reste et après quelques jours, cela ressemblera à une tumeur. Cela se produit plus souvent si vous saignez facilement (ce qui se produit si vous prenez régulièrement de l'aspirine ou si vous avez été traité avec des anticoagulants), si l'aiguille utilisée était défectueuse, une bavure microscopique qui a rendu le trou dans la veine légèrement plus grand et, bien sûr, si l'infirmière n'a pas immédiatement trouvé la veine et y a fait plus d'un trou. Quoi qu'il en soit, ces bosses finissent par disparaître..

Un saignement peut également survenir dans un organe blessé ou malade et l'agrandir tellement qu'il ressemble à une bosse. Un bon exemple est une hémorragie de la rate due à une maladie. Lorsque vous sentez votre ventre, vous pensez avoir une tumeur..

Lorsque le fluide se trouve dans un espace confiné, dont il ne peut s'échapper, et s'y infecte, il se forme un abcès, un abcès. La plupart d'entre nous avaient de tels ulcères, externes et reconnaissables (dans les gencives, dans les follicules pileux de la peau) ou internes et invisibles (dans le foie, les poumons ou la vésicule biliaire). Selon l'emplacement, un tel abcès peut être reconnu comme une tumeur qui «cède» lorsque vous appuyez dessus car il contient du pus.

Habituellement, vous ne pouvez pas sentir les ganglions lymphatiques dans le cou, l'aine, sous le bras et derrière le coude à moins qu'ils ne soient élargis. Ces glandes fonctionnent comme des filtres, et tout ce qu'elles capturent dans leur travail - virus, bactéries et cellules tumorales - les fait gonfler. Si vous trouvez une telle glande, voici une règle de base utile. Si c'est dur et indolore, c'est probablement le signe d'un processus malin ailleurs; s'il est sensible, libre de mouvement et mou, il s'agit probablement d'une infection. Mais rappelez-vous que la seule façon pour vous et votre médecin d'être absolument sûrs du diagnostic est une biopsie..

Parfois, une «tumeur» est simplement le résultat d'une «géographie» modifiée du corps: un organe situé là où on ne s'y attendrait pas. Le meilleur exemple est dans l'estomac. J'ai eu de nombreux patients, et j'ai connu plusieurs médecins qui étaient très impatients de trouver une «tumeur» dans l'abdomen, qui s'est avérée être un rein parfaitement sain qui «allait vers le sud». Parfois, des métastases cancéreuses dans des tissus sains du corps peuvent être trouvées sous forme de nouvelles bosses. Le foie est particulièrement attiré par la migration des cellules cancéreuses. Lorsqu'ils s'y propagent, un gonflement dur, bosselé (plutôt que lisse) et indolore apparaît dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen. C'est une mauvaise nouvelle.

Certains organes du corps sont des sacs dont le contenu atteint le «monde extérieur» par des conduits. Lorsque le canal qui draine l'un de ces organes se bouche, le contenu sécrété retourne et étire l'organe. Le résultat est un «gonflement» ou un gonflement. Un exemple familier est les glandes salivaires (une de chaque côté de la mâchoire sous les oreilles). La salive qu'ils forment atteint la bouche par les canaux salivaires. Lorsqu'une pierre se forme dans l'un de ces canaux ou s'obstrue à la suite d'une infection - qui se produit, par exemple, dans les oreillons - le visage gonfle parce que la glande continue de produire de la salive qui n'a nulle part où aller.!

La même chose, bien que moins visible, se produit dans de minuscules glandes sous la peau qui sécrètent de la graisse. Si leurs petits canaux menant à la surface sont infectés, la sécrétion recule, produisant une petite bosse douloureuse que nous appelons une ébullition. S'il atteint une taille plus grande, il s'agit d'un abcès.

La vésicule biliaire stocke la bile produite dans le foie et la presse dans les intestins, à la demande, par les canaux. Si ces voies biliaires sont bloquées de manière chronique (généralement par compression par une tumeur se développant à proximité dans l'abdomen, le plus souvent le pancréas), la bile recule et dilate la vésicule biliaire. Vous le sentirez à peine, mais le médecin le ressentira s'il vous examine attentivement. Le gonflement est généralement indolore et typique du cancer du pancréas. Les calculs qui bloquent la vésicule biliaire le plus souvent ne l'agrandissent pas suffisamment pour être ressentis, car ils se déplacent généralement en quelques jours.

Lorsque "TUMOR"
n'est pas un néoplasme

Un autre exemple d'une «bosse» dans l'abdomen qui ressemble au cancer est une vessie remplie d'urine. Tu te souviens que la bulle la stocke? Lorsqu'une certaine quantité d'urine s'est accumulée, vous recevez un signal pour vider la vessie. La vidange se fait par l'urètre, qui, chez les hommes, passe à côté de la prostate. Si cette glande grossit, ce qui est souvent le cas chez les hommes plus âgés, elle bloque l'urètre de sorte que l'urine reflue et s'accumule dans la vessie. Au fil du temps, la vessie se dilate et en même temps, ses parois s'épaississent pour pouvoir retenir cette quantité anormalement élevée d'urine. Je n'oublierai jamais un patient chez qui j'ai ressenti un gros "gonflement" dur et indolore au milieu du bas-ventre. J'ai suspecté un cancer et je l'ai rapidement admis à l'hôpital pour examen. Nous n'avons trouvé rien d'autre qu'une grosse vessie épaissie résultant d'une hypertrophie prolongée de la prostate. La prostate a été enlevée, l'obstruction à l'écoulement de l'urine a été supprimée, le «cancer» a disparu!

Une alternance similaire de colmatage, d'accumulation et de ballonnements est observée dans les veines et les artères. Lorsqu'un gros caillot se forme dans une veine variqueuse, où qu'il se produise, le flux sanguin dans le vaisseau est obstrué et le sang qui s'accumule gonfle. S'il s'agit d'une veine testiculaire, elle ressemblera à une varicocèle; dans le rectum, il donnera des hémorroïdes; sur les jambes, les varices feront gonfler le pied.

La plupart des tumeurs et des gonflements sont bénins, certains sont des cancers et d'autres sont causés par une infection, une inflammation ou une obstruction de la circulation sanguine ou d'autres liquides organiques. Examinons de plus près certaines tumeurs et gonflements, mais pour l'instant, rappelez-vous cette règle: si un gonflement apparaît soudainement et fait mal, il reflète plutôt une blessure ou une infection. S'il se développe progressivement et sans douleur, il pourrait s'agir d'un cancer. Je partagerai également avec vous les connaissances que j'ai reçues il y a longtemps: la règle de sept - toute tumeur qui dure jusqu'à 7 jours est plus probablement une inflammation; jusqu'à 7 mois - cancer; jusqu'à 7 ans - quelque chose avec lequel vous êtes né. Qu'est-ce que l'inné? Un kyste n'importe où dans le corps. Comment reconnaissez-vous un kyste? Il augmente et diminue séquentiellement au fur et à mesure que son contenu est retiré et ré-accumulé de manière cyclique.

À retenir

symptôme: gonflement ou gonflement

(Quoi que vous pensiez d'une tumeur, consultez toujours un spécialiste!)

Que peut-il dire?

Que faire de lui?

1. Exostoses (excroissances osseuses rigides sur le crâne).

2. Lipomes (accumulations graisseuses sous la peau).

Peut être retiré pour des raisons esthétiques.

3. Fibromes (excroissances lisses sous la peau).

4. Cancer sous la peau.

5. Ganglions mal colorés sous la peau après une prise de sang ou un traumatisme.

6. Agrandissement d'un organe interne à la suite d'un saignement.

Diagnostic et traitement.

Antibiotiques et drainage.

8. Glandes lymphatiques élargies (infection ou cancer).

S'il y a une infection, des antibiotiques. En cas de croissance maligne, traitement approprié.

9. Organes migrateurs.

Laisse les tranquille.

10. Obstruction du conduit menant à un organe sécrétant tel que les glandes salivaires ou la vésicule biliaire.

Une chirurgie peut être nécessaire.

11. Obstruction de l'urètre entraînant une accumulation d'urine.

Traitement d'une hypertrophie de la prostate, causes de blocage.

12. Obstruction des veines ou des artères entraînant une rétention sanguine.

Médicaments ou chirurgie.

Gonflement du cou

Les bosses sur le cou sont le plus souvent le résultat d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques, tout comme cela se produit sous l'aisselle. Problèmes locaux qui font gonfler vos glandes cervicales (et en font mal) - un mal de gorge, pour quelque raison que ce soit, et une récente visite chez le dentiste au cours de laquelle il a percé, retiré, rempli ou simplement brossé les dents les gencives. Si vous avez une mononucléose infectieuse, les glandes sont enflées sur tout le cou, le devant et le dos; la rougeole fera de même. Les ganglions lymphatiques du cou sont également enflés avec une réaction allergique courante à certains médicaments. J'ai déjà vu de nombreux patients atteints d'une hypertrophie, d'une sensibilité des glandes sèches à cause de la tuberculose. Grâce aux méthodes modernes de traitement, je n'ai pas rencontré de tels cas depuis 25 ans. Comme pour les autres zones glandulaires, le gonflement du cou est indolore, dur et ne disparaîtra pas..

En plus des maladies des glandes lymphatiques, les anomalies thyroïdiennes entraîneront également un gonflement du cou. Cette glande mesure environ 5 cm de haut. Il se trouve au-dessus du tube respiratoire (trachée), sous la pomme d'Adam, et a la forme d'un bouclier avec deux lobes allongés de chaque côté de la ligne médiane, reliés par une large bande de tissu (thyroïde en grec signifie «bouclier»). Normalement, la glande thyroïde n'est pas palpable, sauf dans les très fines. C'est aussi la seule glande de votre cou qui bouge lorsque vous avalez. Par conséquent, si vous voyez ou sentez un gonflement sur le devant de votre cou, buvez de l'eau. Si le tissu s'est déplacé sous vos doigts, c'est la glande thyroïde. Une glande thyroïde hypertrophiée s'appelle un goitre. S'il est mou, tendre, il est souvent associé à une activité accrue de la glande. Mais la glande peut être dense, lisse ou bosselée. Cela rend le diagnostic difficile. La taille du goitre n'a rien à voir avec l'activité de la glande, qui peut être normale, faible ou augmentée. Indépendamment de la production d'hormones, le goitre peut devenir si gros qu'il serre les tissus adjacents, provoquant une toux ou une voix rugueuse. Il peut même appuyer sur l'œsophage, ce qui le rend difficile à avaler. Lorsque cela se produit, il est généralement supprimé rapidement..

Parfois, la taille globale de la glande peut être normale, mais lorsque vous passez votre main dessus, par exemple en vous rasant, vous ressentez une petite bosse. Il peut s'agir simplement d'un morceau supplémentaire de tissu thyroïdien qui fonctionne comme le reste. Mais un tel nodule peut sécréter trop d'hormones, quel que soit le reste de la glande, et alors il est appelé "chaud". Le nodule thyroïdien peut également être "froid" - ie. ne sécrète pas d'hormone du tout. Les nodules thyroïdiens «chauds» ne sont presque jamais malins; «froid» peut être le cas, surtout chez les hommes. Un scan radioactif fera la distinction entre ces deux types. Les nodules «froids» sont souvent enlevés, juste au cas où - plus chez les hommes que chez les femmes. Dans la plupart des cas, le cancer de la thyroïde palpable ou visible se développe extrêmement lentement et est souvent complètement guéri par élimination, même s'il se développe depuis plusieurs années.

À retenir?

symptôme: gonflement du cou

Que peut-il dire?

Que faire de lui?

1. Agrandissement de la glande lymphatique dû à:

maladie virale (mononucléose, rougeole);

une réaction allergique courante à un médicament.

ne l'accepte pas.

2. Goitre thyroïdien.

Traitement ou, si la glande thyroïde hypertrophiée comprime les tissus adjacents, élimination.

3. Nodule thyroïdien.

Une analyse radioactive pour déterminer si elle libère une hormone («chaude») ou non («froide»). L'échographie, la tomographie et la biopsie avec une aiguille creuse aideront au diagnostic et au traitement.

Tumeur sous la souris

Vous trouverez presque certainement un gonflement sous votre aisselle si vous êtes une femme et que vous avez une habitude louable d'examiner vos seins. Un bon auto-examen des seins devrait toujours inclure l'aisselle, car le cancer peut y agrandir les ganglions lymphatiques, même lorsque le sein lui-même semble parfaitement sain. N'oubliez pas que les glandes lymphatiques sont des filtres qui piègent les cellules malignes ou les organismes infectieux. Quand ils font cela, ils augmentent de taille et sont facilement palpables. C'est pourquoi, lors du retrait d'un cancer de n'importe quelle partie du corps, le chirurgien vérifie toujours «l'implication» des glandes dans la région. Ils sont généralement le premier port de destination des cellules cancéreuses à voyager.

Nonobstant ce qui précède, si vous constatez un gonflement de l'aisselle, ne paniquez pas, cela peut être le résultat d'une infection quelque part dans votre bras qui est drainée par les glandes des aisselles. Dans ce cas, la tumeur apparaît soudainement, elle est douloureuse ou sensible, contrairement aux grosses glandes dures et indolores touchées par le cancer..

Si vous trouvez une glande hypertrophiée dans une aisselle, vérifiez toujours l'autre, ainsi que les ganglions lymphatiques de l'aine et du cou. Les infections virales telles que la rougeole, la varicelle, la mononucléose infectieuse et bien d'autres provoquent souvent une hypertrophie des glandes dans tout le corps. Malheureusement, certaines tumeurs malignes font de même, comme la maladie de Hodgkin (lymphogranulomatose) et d'autres lymphomes graves..

Une réaction allergique générale aux sulfamides, à l'iode, à la pénicilline et à une variété d'autres médicaments provoquera également un gonflement des glandes.

Parfois, ce qui semble être un gonflement sous l'aisselle n'est pas du tout une glande lymphatique. Il peut s'agir de tissu mammaire absolument normal, qui s'est «perdu» et s'est retrouvé sous le bras. Un tel nodule peut également être un kyste bénin ou un wen inoffensif (lipome).

Vous ne devriez pas essayer de diagnostiquer vous-même une tumeur ou des tumeurs à l'aisselle, à moins que la cause ne soit évidente, par exemple, vous vous coupez en vous rasant les cheveux ou si vous avez une infection évidente. L'évaluation de l'importance de toute glande enflée est semée d'embûches dangereuses. Même votre médecin peut avoir des difficultés avec les glandes individuelles après un examen externe approfondi et des tests sanguins appropriés. Très souvent, la seule façon de le comprendre est de faire une biopsie. Elle confirmera le diagnostic.

À retenir

symptôme: gonflement (s) de l'aisselle

Que peut-il dire?

Que faire de lui?

1. Glande infectée (douloureuse).

Traiter l'infection correspondante.

2. Maladie maligne (en particulier du sein) - dense, indolore.

3. Infection virale générale.

Il passera tout seul sans traitement.

4. Réaction allergique.

Passe si l'agent provoquant est supprimé.

5. Tissu mammaire normal mal placé.

Aucun traitement nécessaire.

Le traitement n'est pas nécessaire sauf si elle vous dérange ou devient infectée.

Inoffensif, peut-être trop grand, et cela cause une gêne.

8. La raison n'est pas claire?

TUMEUR DANS LA Poitrine

90% de tous les cas de cancer du sein ne sont pas détectés par des médecins ou par mammographie, mais par les femmes elles-mêmes. Mais sentir accidentellement vos seins lorsque vous êtes de bonne humeur n'est pas la meilleure façon de le faire. Pour que l'auto-examen soit efficace et que vous puissiez trouver un nœud qui est encore petit et qui peut être guéri, vous devez apprendre à le faire correctement. Vérifiez auprès de votre oncologue, demandez à votre médecin de vérifier que vous vous examinez correctement et pratiquez constamment. Vous n'en faites pas trop ici. Après avoir appris, vérifiez vos seins tous les mois, surtout si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein. Vous devez également être contrôlé régulièrement par un médecin. Faites votre première mammographie (radiographie du sein) à 35 ans, puis répétez-la tous les deux ans entre 40 et 50 ans et chaque année par la suite. À mon avis, les trois approches - technique d'auto-examen appropriée, contrôles réguliers par un médecin et mammographie - offrent une réelle chance de détecter une tumeur maligne suffisamment tôt pour la guérir..

Bien sûr, seule une minorité de nodules mammaires sont cancéreuses. La plupart - ou de simples kystes, ou une mammite kystique chronique bénigne, donnant des bosses. Mais vous ne pouvez pas être absolument sûr du diagnostic - et votre médecin non plus! Chacun de vous soupçonnera que ce que vous trouvez n'est pas un cancer, vous êtes tous les deux «presque certains», mais cela ne suffit pas. Chaque sceau nécessite un examen complet - au moins une fois. Lorsque le médecin examine vos seins, il déterminera les caractéristiques de la tumeur - taille, densité, si elle est sensible ou si elle étire la peau de manière inégale pour que la peau ressemble à une peau d'orange. Le médecin recherchera également des bosses dans le deuxième sein et dans les deux aisselles, et demandera si vos sœurs ou les parents de votre mère ont eu un cancer du sein. Il saura si vous buvez (l'alcool semble augmenter votre risque de cancer du sein). À ce stade, le médecin sera déjà assez clair sur ce à quoi il a affaire, mais il n'en sera toujours pas sûr. Par conséquent, il recommandera probablement une mammographie. Ce n'est pas non plus une garantie à 100%, mais le cancer donne généralement une image caractéristique avec cet examen aux rayons X. S'il y a le moindre soupçon après un examen externe et une mammographie, votre médecin voudra (doit) faire une biopsie - soit à l'aide d'une aiguille (le contenu de la glande y est aspiré et analysé), soit par biopsie ouverte (tout ou partie de celle-ci est chirurgicalement prélevée et examinée au microscope).

Il existe plusieurs caractéristiques des bosses mammaires qui rendent un diagnostic de cancer plus probable. Tout d'abord, les bosses cancéreuses sont généralement indolores. Si votre poitrine vous fait mal, il y a de fortes chances que vous l'ayez blessée ou infectée. Si l'augmentation ressemble à un kyste, c'est-à-dire sur un petit sac de liquide, le médecin peut diriger un faisceau de lumière sur celui-ci dans une pièce sombre. Le liquide s'illuminera; ou cela ne se produira pas s'il n'y a pas de fluide dans l'unité. Les nodules sans liquide sont plus suspects. Malheureusement, cette méthode est loin d'être parfaite, car le sein contient souvent divers kystes sébacés, wen et autres choses qui peuvent imiter des tumeurs solides. Lorsque la peau au-dessus de la bosse de fossette semble inhabituelle et ressemble à de la peau d'orange, vous pouvez presque être sûr qu'il s'agit d'un cancer. Des bosses dans les deux seins indiquent un processus autre que le cancer. Si le mamelon saigne, suspectez une croissance maligne.

Rappelez-vous, bien que peu courant, le cancer du sein survient également chez les hommes. Dans ma pratique, il y avait deux cas de ce genre.

Certains médicaments font gonfler les glandes et les rendent même grumeleuses et douloureuses. Ceux-ci comprennent les dérivés de la Dopa (aldomet) utilisés dans le traitement de l'hypertension, le médicament psychotrope chlorpromazine, l'aldactone (un diurétique modéré), la digitaline (prescrite pour les maladies cardiaques) et les bêtabloquants (utilisés pour l'angine de poitrine, l'hypertension artérielle, les troubles du rythme cardiaque). Cet effet secondaire est observé chez les hommes et les femmes, mais il est plus prononcé chez les hommes car leurs seins sont plus petits. Les seins reviennent lentement à la normale lorsque vous arrêtez de prendre le médicament - mais cela prend parfois des semaines.

Trois règles de base pour le cancer du sein: 1) triple contrôle - auto-examen, médecin et mammographie; 2) toute nouvelle masse dans la glande, surtout si elle est indolore et localisée dans un seul sein, doit être considérée comme un cancer jusqu'à ce qu'un diagnostic différent soit posé; 3) la biopsie est nécessaire dans la plupart des cas, juste pour être sûr.

À retenir

symptôme: gonflement du sein

Que peut-il dire?

Que faire de lui?

1. Cancer, surtout si le nodule est indolore et présent dans un seul sein.

Biopsie et traitement approprié: ablation complète de la glande, ablation du nœud, radiothérapie, hormones ou chimiothérapie - ou une combinaison de ceux-ci.

2. Kyste bénin.

Biopsie pour la confiance.

3. Mastite kystique chronique.

Une biopsie pour la tranquillité d'esprit; vitamine E; ne consommez pas de caféine; une alimentation pauvre en graisses et riche en glucides.

Finira par passer.

5. Réaction aux médicaments.

Annuler le médicament provoquant.

Un ventre gonflé - et vous n'êtes ni enceinte ni obèse

Vous connaissez cette sensation: vous venez de manger un repas copieux, peut-être lavé votre nourriture avec des boissons gazeuses, et votre pantalon, jupe, ceinture sont devenus légèrement plus étroits. Après quelques heures (qu'il émette ou non des gaz par l'évent nord ou sud), la majeure partie de l'inconfort disparaîtra. De tels débordements après avoir mangé ne présentent généralement pas de problème médical..

Quand vous devriez vous inquiéter d'un estomac gonflé et pourquoi?

Si les ballonnements se reproduisent, disparaissent et se reproduisent, cela est probablement dû au fait que vous avez avalé de l'air ou que vous avez des gaz dans les intestins. La plupart des «avaleurs» nient ce fait, car ce n'est pas une action consciente de leur part, mais simplement une habitude nerveuse. Avaler de grandes quantités d'air (ainsi que de l'eau) étire l'estomac et donne une sensation de satiété, qui peut être soulagée par ce que les médecins appellent poliment «éructations» (lire «éructations»). Ces personnes disent généralement qu'elles «ont mangé quelque chose» ou qu'elles «développent du gaz». En fait, dans un petit nombre de cas seulement, les ballonnements sont dus à la consommation de glucides formant des gaz (un exemple célèbre est le chou). Si tel est le cas, changer votre alimentation et éviter les sucreries soulagera le problème de gaz..

Dans certains troubles intestinaux «fonctionnels» tels que «l'estomac nerveux», «l'intestin spastique» et «l'intestin irritable» (qui souvent ne changent pas physiquement), de grandes quantités de gaz sont générées à l'intérieur de l'intestin, provoquant l'étirement et l'effondrement de la paroi abdominale. Encore une fois, un changement de régime alimentaire ou une antispasticité vous aidera..

Il existe une pathologie dans laquelle les étirements après avoir mangé reflètent une maladie physique, à savoir le trouble de la vésicule biliaire. Une heure ou deux après avoir mangé, vous vous sentez gonflé, ce qui est soulagé par des éructations. Le mécanisme est probablement le suivant: une vésicule biliaire saine peut injecter suffisamment de bile pour digérer les aliments gras que vous avez mangés; une vessie douloureuse (avec ou sans calculs) est incapable, de sorte que la graisse non digérée persiste simplement dans les intestins, donnant une sensation de plénitude dans l'abdomen et des gaz.

N'oubliez pas que lorsque le problème est que l'air étire votre ventre, l'étanchéité et l'étanchéité des vêtements vont et viennent. Au contraire, lorsque votre taille augmente et qu'elle ne disparaît pas, par conséquent, votre poids augmente ou du liquide s'est accumulé dans la cavité abdominale. Le liquide dans l'abdomen peut être distingué de l'air. Si votre ventre se remplit de liquide, vos côtés se dilatent à mesure que le liquide s'écoule vers le bas sous la force de la gravité. Au contraire, l'air est réparti uniformément et les côtés ne s'étalent pas sur les côtés. Si du liquide s'accumule dans votre abdomen, contrairement à vos attentes, vous ne prendrez pas nécessairement du poids, car les conditions qui provoquent une rétention d'eau sont généralement associées à une maladie grave et à une mauvaise alimentation..

La raison la plus courante de la présence de liquide dans l'abdomen (ascite) est un trouble hépatique avancé (cirrhose), qui survient dans les derniers stades de l'alcoolisme à long terme ou de l'hépatite virale chronique. Bien sûr, si vous êtes alcoolique, un ventre gonflé ne sera pas le tout premier problème - à moins que vous n'ayez vu le nez rouge "bulbe" et les toiles d'araignée rouges sur le ventre, la poitrine et les bras. Quelle que soit la cause, chez les hommes, l'incapacité d'un foie malade à désactiver les infimes quantités d'hormones féminines que tous les hommes produisent provoque une contraction des testicules, une diminution de la libido et des caractéristiques féminines telles que l'élargissement des seins et la perte de poils du visage..

Les maladies cardiaques, comme la cirrhose du foie, peuvent entraîner une accumulation de liquide dans l'abdomen. Un muscle cardiaque faible est incapable de pousser le sang qui y circule de tout le corps. Une partie de sa quantité est d'abord retenue dans les poumons, puis dans d'autres endroits, y compris l'estomac et les jambes. Une maladie cardiaque vous sera diagnostiquée si vous êtes très essoufflé, surtout lorsque vous êtes couché sur le ventre. De plus, avec la cirrhose, l'abdomen gonfle avant que les jambes ne commencent à gonfler; avec insuffisance cardiaque - vice versa.

Voici une autre maladie cardiaque, en plus de la faiblesse du muscle cardiaque, qui peut provoquer une accumulation de liquide dans l'abdomen: des problèmes avec le péricarde, le sac qui contient le cœur. Lorsque le péricarde est endommagé par un virus, la tuberculose ou un agent infectieux, et parfois après une chirurgie à cœur ouvert, il devient plus épais et des cicatrices se forment dessus. Le tissu rigide comprime le cœur comme un anneau en acier. Même si le muscle cardiaque est sain et fort, il ne peut pas se contracter normalement dans une telle étreinte. Elle ne pousse pas tout le sang, comme elle le fait lorsqu'elle est faible. Cette condition, appelée péricardite compressive, provoque le piégeage du sang dans l'abdomen, le faisant gonfler. Lorsque le liquide s'accumule autour du cœur sous le péricarde, même sans cicatrices prononcées du sac, il a le même effet.

Lorsque le cancer se développe dans l'abdomen, quel que soit l'endroit où il se produit, du liquide s'accumule dans l'abdomen. Le cancer de l'ovaire provoque une formation de liquide particulièrement forte. J'ai moi-même observé une augmentation du volume abdominal à la suite d'un cancer de l'ovaire, qui a été confondu avec une grossesse - au moins pendant un certain temps - chez les femmes en âge de procréer..

La grossesse est une cause si évidente de l'élargissement abdominal qu'il nous semble qu'aucune femme ne ratera ce diagnostic. Après tout, elle a neuf mois à sa disposition! Croyez-le ou non, certaines femmes ont été amenées à accoucher sans même savoir qu'elles étaient enceintes. Une fois, j'ai rencontré une telle femme lors d'une interview télévisée. Elle m'a dit que, ne prêtant jamais attention à ses règles, elle pensait qu'elle ne faisait que grossir. Le jour est venu et elle a ressenti des crampes d'estomac. Elle s'est assise sur les toilettes - et a donné naissance à un enfant normal! Ces femmes ne comprennent généralement pas la physiologie de la menstruation ou de la conception. Par conséquent, si vous êtes sexuellement active et que vous êtes en âge de fleurir, envisagez toujours de tomber enceinte si votre tour de taille grandit sans raison apparente..

L'autre côté de la médaille est une condition appelée pseudopsyèse. Il s'agit d'un problème psychiatrique relativement rare dans lequel une femme est convaincue à tort qu'elle est enceinte. Sa taille augmente en fait, mais après neuf mois, rien ne se passe. Je n'ai moi-même pas vu de tels patients et je ne sais pas ce qui fait grossir l'abdomen, mais une telle pathologie existe.

Le gonflement n'affecte pas nécessairement tout l'abdomen. Cela peut être local. L'asymétrie peut être due à un kyste dans la cavité abdominale ou, si elle est dans la partie inférieure, à une rétention des selles avec constipation sévère. Si vous trouvez une bosse dans votre abdomen, repensez aux quatre quadrants dont j'ai parlé au chapitre 1. Si la bosse est dans le quadrant supérieur droit, il est plus probable qu'elle soit liée au foie ou à quelque chose à l'intérieur. En haut à gauche, probablement en raison de l'élargissement de la rate dans diverses maladies, y compris la mononucléose infectieuse, la leucémie, le lymphome et d'autres maladies du sang. Un gonflement de la ligne médiane inférieure peut être le résultat d'une vessie étirée, d'une hypertrophie de l'utérus pendant la grossesse ou de fibromes, de kystes ovariens et d'autres néoplasmes. Si vous avez déjà subi une chirurgie abdominale, vous pouvez trouver une bosse le long de la couture, là où le tissu cicatriciel s'est étiré et le contenu de l'abdomen dépasse. Ces hernies incisionnelles nécessitent parfois une intervention chirurgicale.

Ainsi, l'élargissement abdominal qui n'est pas associé à une grossesse et à une simple prise de poids reflète généralement une rétention d'air ou de liquide. L'air va et vient, tandis que le liquide s'accumule progressivement. Une règle à retenir: ne courez pas chez le médecin si vous devez relâcher votre ceinture après un repas copieux, mais vous devez le faire si votre tour de taille ne s'atténue pas et progresse.

Sarcome sur les doigts et les orteils

Le sarcome des doigts est une tumeur maligne qui affecte les éléments osseux, les tendons et les muscles, les vaisseaux sanguins, le tissu adipeux et la peau. La maladie est caractérisée par un degré élevé d'agression. En règle générale, le processus pathologique se produit à un jeune âge - chez les personnes âgées de 20 à 40 ans. Nous vous proposons de découvrir pourquoi il se développe, comment se déroule le sarcome d'un doigt ou d'un orteil et si cette maladie peut être guérie.

Code de la maladie selon le système CIM-10: C45 - C 49 Tumeurs malignes des tissus conjonctifs mous et autres.

Les causes

Les facteurs qui provoquent le développement d'un sarcome de l'orteil ou de la main ne sont pas connus avec certitude. Les scientifiques pensent que la formation d'un foyer malin se produit à la suite de mutations ou d'un dysfonctionnement génétique, dans le contexte duquel les cellules tumorales commencent à se diviser intensément dans la zone touchée. Les experts suggèrent que le groupe à risque de la maladie comprend les personnes dont les parents par le sang ont eu des sarcomes ou des tumeurs non épithéliales dans le passé. Les gènes malsains se transmettent de génération en génération, augmentant le risque de cancer chez l'homme.

En plus de l'hérédité défavorable, les facteurs suivants provoquent la formation d'un processus malin dans un orteil ou une main:

  • blessure à la main ou au pied;
  • faible défense immunitaire;
  • infections virales;
  • traitement à long terme par chimiothérapie et radiothérapie;
  • transplantation antérieure d'organes internes ou de peau;
  • problèmes hormonaux;
  • maladies endocriniennes.

Symptômes

Certaines caractéristiques du développement sont caractéristiques du sarcome des doigts, peu importe où se trouve le foyer de la tumeur - sur le membre inférieur ou supérieur.

Le néoplasme se développe sous la forme d'un nœud, se propageant progressivement à travers le tissu osseux. Déjà dans les premiers stades de la maladie, vous pouvez voir à l'œil nu un épaississement artificiel de la phalange du doigt affecté.

Au fur et à mesure que les changements malins progressent, des sensations de douleur prononcées apparaissent, tandis que les os articulaires du foyer oncologique deviennent faibles et lâches, et donc des fractures fréquentes se développent dans la zone touchée, même pour une raison mineure.

Les principaux symptômes du sarcome des doigts sont les signes cliniques suivants:

  • épaississement et gonflement;
  • violation de l'activité motrice;
  • diminution du tonus musculaire;
  • syndrome de douleur sévère persistante;
  • violation de la sensibilité;
  • décoloration de la peau.

Si le foyer tumoral exerce une pression excessive sur les gros vaisseaux, des ulcères et une gangrène se développent dans la zone de la lésion maligne. Il existe également des signes d'intoxication cancéreuse du corps: faiblesse générale, dépression, diminution des performances, nausées, etc..

À quelle vitesse il se développe?

Contrairement au carcinome ou au cancer, le sarcome des orteils ou de la main se développe rapidement et les métastases sont précoces. La division des cellules tumorales dans la lésion n'est pas toujours contrôlée, même avec l'utilisation de méthodes de traitement modernes.

Du moment de la formation d'un néoplasme malin aux premiers symptômes visibles de la pathologie, en règle générale, plusieurs mois passent. Même après le début de la rémission chez la plupart des patients, le sarcome réapparaît dans les 3 prochaines années. En raison d'une croissance tumorale aussi rapide et de sa nature agressive, le pronostic du sarcome d'un orteil ou d'une main est généralement mauvais.

Classification du système TNM international

La classification internationale des néoplasmes malins détermine la taille et la progression du sarcome, spécifie les caractéristiques du diagnostic du patient, par conséquent, elle est prescrite dans les antécédents médicaux de chaque patient cancéreux. Nous proposons de considérer dans le tableau suivant comment il recherche un sarcome d'un orteil ou d'une main.

ÉtapesT - tumeur primaireN - métastases régionalesM - métastases à distance
IAT1aN0M0
IBT1bN0M0
IIT2N0 - N1M0
IIIT3N1M0
IVT aucunN toutM1

Considérez un résumé des critères donnés dans le tableau.

T - tumeur primaire:

  • T1a - pousse superficiellement, moins de 8 cm lorsque mesuré.
  • T1b - la croissance des cellules cancéreuses se précipite profondément dans les tissus, le néoplasme progresse plus rapidement, le degré de malignité augmente.
  • T2 - les dimensions dépassent 8 cm, se propage activement aux tissus adjacents, parfois métastases.
  • T3 - le sarcome affecte différents types d'éléments du tissu conjonctif situés à proximité, il existe une tendance à la métastase active.

N - métastases dans les ganglions lymphatiques de type régional:

  • N0 - pas de données;
  • N1 - détecté dans le système lymphatique, qui peut être confirmé histologiquement.

M - métastases à distance:

  • М0 - absent;
  • M1 - diagnostiqué dans divers organes et systèmes.

Étapes

Le classement du sarcome des doigts par étapes permet de choisir le schéma thérapeutique optimal et de faire un pronostic pour un cas clinique spécifique. Considérez à quoi ressemblent les stades de développement de la maladie dans le tableau suivant.

ÉtapesLa description
jeLa tumeur a un faible degré de malignité sans signe de métastase. Ses dimensions ne dépassent pas 8 cm dans la plus grande dimension possible. Dans la plupart des cas cliniques, la maladie à ce stade reste inaperçue..
IILe processus oncologique progresse, le degré de malignité augmente. La taille des tumeurs dépasse 8 cm, à de rares exceptions près, les métastases sont toujours absentes.
IIILe foyer tumoral se propage le long de l'os adjacent et affecte les terminaisons nerveuses, les vaisseaux sanguins et lymphatiques les plus proches. La défaite des ganglions lymphatiques régionaux est notée. Il n'y a pas de métastases à distance.
IVÀ ce stade, une métastase active est observée, tandis que le foyer tumoral peut avoir n'importe quel degré de malignité et de taille. Des néoplasmes métastatiques peuvent être trouvés dans tout le corps.

Selon les statistiques, le sarcome de l'orteil ou de la main est rare. Le premier signe d'un processus pathologique est le gonflement des tissus de l'organe affecté, qui commence à augmenter rapidement en taille. En quelques mois à peine, le doigt et les tissus mous et durs adjacents changent à un point tel que le diagnostic peut être posé à l'œil nu. La fonction de la main ou du pied est complètement altérée, la personne se plaint d'une douleur intolérable.

Le sarcome des doigts ou des orteils peut être de plusieurs types histologiques:

  • Fibrosarcome. Se développe à partir de fibres musculaires et d'autres éléments du tissu conjonctif.
  • Angiosarcome. Mutation des cellules des vaisseaux sanguins.
  • Neurosarcome. Lésion maligne des terminaisons nerveuses du doigt.
  • Ostéosarcome. Provient directement du tissu osseux d'un organe, affecte principalement les enfants et les adolescents.
  • Sarcome d'Ewing. Diagnostiqué le plus souvent chez les garçons et les jeunes hommes âgés de 10 à 20 ans.

Un foyer tumoral peut affecter n'importe quel doigt ou orteil - grand, index, majeur, annulaire ou auriculaire. Il est impossible d'expliquer pourquoi un néoplasme s'est formé dans un néoplasme spécifique, les scientifiques n'ont pas trouvé de réponse définitive à cela. Puisque le processus malin progresse rapidement, dans un laps de temps assez court, la tumeur se propage souvent aux doigts sains voisins..

Diagnostique

Si vous soupçonnez un sarcome des doigts, il est recommandé de consulter un oncologue dès que possible. Après un examen visuel et un interrogatoire du patient, le médecin prescrit un certain nombre d'études pour clarifier le diagnostic et faire un pronostic par rapport à celui-ci..

Le plus souvent, les techniques suivantes sont recommandées:

  • tests sanguins de laboratoire;
  • CT;
  • Ultrason;
  • IRM;
  • angiographie;
  • radiographie;
  • biopsie.

Différence entre le sarcome des doigts et le carcinome

Le sarcome et le carcinome sont des tumeurs malignes qui peuvent affecter le corps humain. Beaucoup de gens, dont l'activité professionnelle est loin de la médecine, confondent souvent ces notions, mais en réalité on parle de cancers différents..

À la base, un sarcome est une tumeur à croissance rapide. Ses cellules se divisent plusieurs fois plus rapidement que les cellules saines, ce qui commence assez tôt à affecter négativement le travail de l'organe affecté et des tissus normaux adjacents. Un sarcome est caractérisé par une croissance de nature dévorante - à partir du moment de son développement, il capture tous les tissus mous et durs rencontrés sur son chemin. Le plus souvent, la maladie survient spontanément et affecte principalement les jeunes.

Le carcinome a un caractère différent. Elle tire son nom non par accident - la tumeur ressemble à un crabe ou à un cancer, a de nombreuses «griffes» ou «racines», qui s'accroche à l'organe affecté et pénètre lentement dans sa structure. Le carcinome se développe plus lentement que le sarcome, il n'a pas une croissance globale rapide et, contrairement à ce dernier, affecte les tissus épithéliaux plutôt que conjonctifs.

Malgré les différences, les deux processus malins entraînent de graves conséquences, dont la principale est la mort du patient. Pour rendre le pronostic plus favorable, il est recommandé à chaque personne de se soumettre à un examen médical annuel et de consulter un médecin à temps si les premiers symptômes de la maladie sont remarqués.

Métastase

Tous les types de sarcomes sont caractérisés par un degré élevé de malignité et un développement agressif. Ils se développent rapidement et commencent tôt à propager des métastases, qui sont disséminées dans tout le corps par des voies hématogènes et lymphogènes..

Les cellules cancéreuses sont capables de pénétrer et de donner naissance à de nouvelles tumeurs dans le système lymphatique et les organes vitaux tels que le foie, les reins, les poumons, etc. Avec le développement du stade de la métastase, la croissance rapide des néoplasmes filles commence. Cela conduit à une perturbation du travail des organes et des systèmes internes, à une défaillance de plusieurs organes et même à la mort du patient..

Traitement

Après un diagnostic précis, un schéma thérapeutique complet est sélectionné en fonction de la performance de l'intervention chirurgicale pour l'excision du foyer oncologique, la chimiothérapie et la radiothérapie..

Étant donné que les structures osseuses et les tissus mous des orteils ou des mains sont plutôt fragiles et minces, ce ne serait pas tout à fait la bonne décision de procéder à une intervention chirurgicale épargnante avec l'ablation uniquement du néoplasme et des tissus sains adjacents. De telles tactiques conduiront au développement précoce d'une rechute de la pathologie..

La radiothérapie est un ajout réussi à la méthode chirurgicale. Sa mise en œuvre après la chirurgie réduit la probabilité de récidive de la maladie à l'avenir..

En association avec la radiothérapie, une chimiothérapie est prescrite. Pour le sarcome des doigts ou des orteils, un schéma d'association est généralement choisi parmi les médicaments suivants:

  • Adriamycine;
  • Cyclophosphamide;
  • Dacarbazine;
  • La doxorubicine;
  • Vincristine;
  • Épirubicine.

La radiothérapie et la chimiothérapie affectent négativement non seulement le processus malin, mais également les tissus sains du corps. Par conséquent, les schémas thérapeutiques sont sélectionnés individuellement pour chaque patient, en tenant compte de ses caractéristiques et du tableau clinique de la maladie afin de minimiser le risque d'effets secondaires et de complications..

Sans faute, tous les patients reçoivent un traitement symptomatique. Il consiste en l'utilisation de médicaments qui arrêtent les signes prononcés du sarcome - douleurs, troubles du tube digestif, troubles du sommeil, etc..

Lorsque le processus oncologique est détecté tardivement et qu'il est trop tard pour prendre des mesures radicales à son égard, les soins palliatifs sont sélectionnés pour améliorer la qualité de vie du patient et la prolonger au maximum..

Restauration des doigts

Après l'ablation chirurgicale du sarcome, des opérations de reconstruction sont généralement nécessaires, lors de sa planification, il est important de prendre en compte l'âge et l'état de santé du patient. Par exemple, chez les personnes âgées, de telles interventions ne sont pas pratiques car les bénéfices seront moindres que les conséquences négatives..

La méthode de rééducation la plus souhaitable pour les patients atteints de sarcomes des membres est la prothèse du patient directement sur la table d'opération. Avant l'amputation du membre affecté, en plus de la phase préparatoire thérapeutique, la personne reçoit le soutien psychologique nécessaire, car de telles interventions chirurgicales représentent en elles-mêmes un stress profond.

La partie retirée du tissu osseux peut être remplacée par un implant - une prothèse métallique; moins souvent, une greffe de tissu vivant est effectuée. Dans les cas cliniques avancés, lorsque la main ou le pied entier est amputé, des prothèses du membre perdu sont réalisées. Dans le même temps, les médecins s'efforcent de préserver des tissus plus sains, en recourant, dans la mesure du possible, à des techniques de préservation des organes. Mais, malheureusement, un tel traitement est plus souvent effectué à l'étranger et son coût est extrêmement élevé pour la personne moyenne..

Après l'opération, un cours de radiothérapie est nécessairement prescrit, tandis que la lésion qui a été enlevée est délibérément exposée à une dose spécialement sélectionnée de rayons X. De plus, une chimiothérapie peut être prescrite, dont l'utilisation est recommandée en relation avec les tumeurs métastatiques régionales et distantes existantes.

Ainsi, les personnes ayant subi un traitement chirurgical du sarcome des doigts et des prothèses de tissus prélevés ont besoin d'un soutien de rééducation. Les experts sont convaincus que même la présence de métastases dans le corps ne peut pas être une contre-indication aux prothèses précoces des patients, car les résultats cosmétiques et fonctionnels obtenus sont précieux non seulement pour le patient, mais également pour son environnement..

Après la sortie de l'hôpital, il est recommandé à tous les patients de subir un suivi annuel par un oncologue à des fins préventives. Cela aidera à la détection précoce de la récidive du processus malin..

Rechute

Après une élimination réussie du processus malin dans la région de l'orteil ou de la main, après un certain temps, des rechutes ou la croissance d'une nouvelle tumeur peuvent survenir. Malheureusement, cette situation n'est pas rare avec le sarcome. Le plus souvent, il est observé pendant les 3 premières années après le traitement du cancer primaire..

Plus une rechute se développe tôt, plus le pronostic du patient est mauvais. Afin de diagnostiquer un nouveau processus tumoral à temps, il est recommandé d'être observé par un spécialiste après la fin du traitement principal et de subir des examens médicaux réguliers.

La lutte contre les récidives de sarcome des doigts peut être réalisée avec des chirurgies répétées plus radicales. Autrement dit, des interventions chirurgicales invalidantes sont généralement effectuées, sur la base de l'excision d'une plus grande zone de tissu dans la lésion. Si indiqué, ils ont recours à l'amputation. En plus du traitement chirurgical, de nouveaux cours de chimiothérapie sont prescrits, qui montrent de bons résultats dans la lutte contre les rechutes..

L'évolution et le traitement de la maladie chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées

Les enfants. Les experts estiment que deux facteurs principaux contribuent au développement du sarcome chez un enfant - l'hérédité et l'écologie défavorables. L'ostéosarcome et le sarcome d'Ewing sont le plus souvent diagnostiqués dans l'enfance..

Le sarcome des tissus mous d'un doigt ou d'un orteil n'appartient pas à des pathologies difficiles à détecter - il est possible de détecter un processus tumoral indépendamment et assez tôt, car, en raison des particularités de son développement, le néoplasme progresse rapidement et entraîne des changements significatifs dans l'apparence du doigt affecté. Après avoir contacté un médecin et passé les diagnostics appropriés, le traitement de la maladie commence, ce qui nécessite l'hospitalisation de l'enfant dans un centre oncologique pour enfants ou une clinique spéciale.

Le choix des tactiques de traitement du cancer dépend du stade et du type de sarcome. Un traitement combiné est généralement prescrit, qui comprend la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie..

L'oncologie pédiatrique est chargée du fait que le processus tumoral progresse aussi rapidement que la croissance d'un enfant, la division de ses cellules saines. Heureusement, de nombreux médicaments de chimiothérapie modernes - médicaments cytostatiques et cytotoxiques - ont le meilleur effet sur les éléments tumoraux à croissance rapide. De plus, contrairement à un patient adulte, l'enfant récupère mieux et plus rapidement après la fin de la chimiothérapie. Ce fait permet d'appliquer dans la pratique des cours intensifs de thérapie avec des médicaments de chimiothérapie, sélectionnés individuellement pour un patient particulier..

La radiothérapie est généralement administrée en conjonction avec la chirurgie. À l'aide de radiations, les médecins tentent d'influencer la croissance de la tumeur et de détruire ses effets résiduels après la résection du néoplasme..

Des techniques innovantes sont également largement utilisées dans le traitement des jeunes patients. Avec un sarcome confirmé, si la taille du foyer tumoral le permet, des opérations peu traumatiques sont réalisées avec embolisation sélective des vaisseaux sanguins qui alimentent le sarcome. La cryothérapie, l'hyperthermie, la thérapie au laser, la greffe de cellules souches et la thérapie par hémocomposants sont également utilisées..

Le pronostic dépend du stade du sarcome, de la présence de changements métastatiques et d'autres complications de la pathologie.

Femmes enceintes. Les symptômes caractéristiques et le développement du sarcome des doigts peuvent dépasser une femme en attendant un bébé. Contacter un spécialiste doit être obligatoire et urgent, car une maladie oncologique peut nuire non seulement à votre propre corps, mais également à la vie intra-utérine du fœtus. La possibilité d'automédication dans de telles situations est hors de question..

Après un examen diagnostique et une confirmation de la maladie, le spécialiste choisit les tactiques de soins oncologiques. Le traitement du sarcome du doigt chez une femme enceinte doit être effectué conformément aux normes de soins pour les autres patients. Les premiers soins peuvent impliquer l'utilisation de chimiothérapie et de radiothérapie, l'excision radicale du néoplasme malin. Malheureusement, la chimiothérapie et la radiothérapie sont incompatibles avec la grossesse - elles peuvent causer des dommages irréparables à un enfant à naître..

Si le temps le permet, le traitement est reporté à la période post-partum. Dans le même temps, l'interruption de grossesse avec un sarcome des doigts détecté n'a pas d'indications absolues - cette décision est composée de moments tels qu'un âge gestationnel spécifique, un type de tumeur, un stade du processus oncologique. Après la guérison réussie de la patiente et le début de la rémission, une nouvelle grossesse peut être planifiée au plus tôt après 3 ans.

Allaitement. L'endroit où le sarcome apparaît pendant la lactation reste un mystère pour les médecins. De nombreux experts pensent que le processus malin non épithélial commence à se développer pendant la grossesse..

Avant le traitement du sarcome, l'allaitement doit être arrêté, ce qui s'explique par la radiothérapie et la chimiothérapie. Le pronostic du patient dépend de facteurs tels que le degré de malignité, le stade et les caractéristiques de la croissance tumorale, l'adéquation des méthodes thérapeutiques prescrites et le succès de leur mise en œuvre..

La germination d'un sarcome dans les tissus sains adjacents peut provoquer diverses conditions pathologiques, y compris la gangrène du membre affecté. Dans de tels cas cliniques, une amputation est nécessaire. La mort d'un patient atteint d'un sarcome du doigt est une conséquence de la négligence de la maladie, des métastases et du refus de la femme de suivre un traitement officiel.

Les personnes âgées. Le sarcome est à juste titre considéré comme une maladie des jeunes, par conséquent, il est rarement trouvé chez les personnes âgées. Mais, s'il n'était pas possible d'éviter le diagnostic, malgré les statistiques, ce n'était pas possible, il est important de tout mettre en œuvre pour arrêter la maladie et empêcher sa progression..

A cet effet, des méthodes standards de soins oncologiques sont utilisées, l'utilité de l'utilisation qui dépend des caractéristiques d'âge du patient, de son état de santé et de la présence de maladies concomitantes. En général, la tactique de traitement ne diffère pas de celle applicable dans d'autres groupes de patients, mais il faut comprendre que le pronostic pour une personne âgée peut être quelque peu pire en raison des particularités du système immunitaire et de la propagation rapide des cellules cancéreuses dans tout le corps à partir du foyer principal..

Traitement du sarcome des doigts en Russie et à l'étranger

Nous vous invitons à découvrir comment la lutte contre le sarcome des doigts est menée dans différents pays.

Traitement en Russie

Selon les oncologues domestiques, la principale direction dans la lutte contre les sarcomes est la chirurgie. Si le processus tumoral est diagnostiqué en temps opportun, il est possible de maintenir l'activité fonctionnelle du membre affecté et d'éviter l'invalidité.

En plus du traitement chirurgical, les cliniques russes utilisent activement la chimiothérapie et la radiothérapie prescrites avant et après la chirurgie. Selon les observations de spécialistes domestiques, des cours de chimiothérapie peuvent améliorer le pronostic global de survie chez les patients atteints de tumeurs non épithéliales du tissu osseux, par exemple, avec le diagnostic de «sarcome de l'articulation du doigt».

Les médecins russes proposent une approche multidisciplinaire dans la lutte contre l'oncologie, utilisant des diagnostics complexes et le traitement du sarcome, une aide à la reconstruction pendant la période de rééducation. Le coût du traitement dépend du statut de l'institution médicale choisie - aujourd'hui, les cliniques oncologiques en Russie sont divisées en cliniques privées et publiques. Dans ce dernier, vous pouvez également obtenir des services payants, mais, en règle générale, leur prix est toujours inférieur à celui des centres de cancérologie privés..

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • Cancer Center Sofia, Moscou. Des équipements à la pointe de la technologie et l'utilisation de techniques innovantes permettent de réaliser toutes les mesures diagnostiques et thérapeutiques d'une manière aussi sûre que possible pour les patients. Les médecins de la catégorie la plus élevée travaillant dans la clinique maîtrisent couramment les méthodes modernes de traitement qui ont prouvé leur grande efficacité dans les principaux centres de cancérologie en Allemagne, aux États-Unis et en Israël..
  • Cancer Center De Vita, Saint-Pétersbourg. Les spécialistes de la clinique fournissent une assistance professionnelle aux patients atteints de cancer conformément aux normes de classe mondiale. Un plan de traitement individuel est développé pour chaque patient, ce qui vous permettra d'obtenir un succès thérapeutique maximal.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Traitement en Allemagne

La médecine allemande est connue pour l'utilisation des technologies modernes et le haut niveau de professionnalisme des médecins du monde entier. C'est pourquoi chaque année des milliers de personnes, y compris nos compatriotes, choisissent l'Allemagne pour le traitement du sarcome. La lutte contre un tel diagnostic dans les cliniques allemandes présente un certain nombre d'avantages significatifs, auxquels vous pouvez souvent obtenir un résultat positif..

Le choix des tactiques de prise en charge oncologique du sarcome dépend du type de tumeur et du stade de la maladie, de l'âge et de l'état de santé du patient, ainsi que du traitement effectué plus tôt. Dans le traitement des stades I et II du sarcome des doigts, un traitement chirurgical avec ablation des ganglions lymphatiques régionaux est recommandé. Après l'opération, des cours de radiothérapie externe sont prescrits. La décision de procéder à une chimiothérapie est prise après l'analyse histologique de la tumeur..

Au stade III, le sarcome est enlevé chirurgicalement avec tous les tissus affectés. L'irradiation du néoplasme est recommandée avant la chirurgie pour réduire sa taille. Dans ce cas, le membre affecté est amputé, puis des prothèses sont effectuées. Avec le sarcome de stade IV, lorsque le processus tumoral s'est propagé bien au-delà du doigt, un traitement symptomatique est prescrit. S'il est possible d'éliminer le sarcome, un traitement combiné est nécessaire.

Le coût de la lutte contre la maladie dans différentes cliniques en Allemagne peut varier considérablement, car les mesures diagnostiques et thérapeutiques sont sélectionnées individuellement pour chaque patient. Considérez les prix approximatifs du traitement:

  • intervention chirurgicale - à partir de 8,5 milliers d'euros;
  • radiothérapie - 3,5 euros par cours;
  • chimiothérapie - à partir de 7 mille euros, hors médicaments.

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • "Sarcom Center", travaillant dans la structure de l'hôpital universitaire d'Essen. Les médecins du centre d'oncologie ont un haut niveau de professionnalisme et une expérience digne. La clinique est équipée d'un équipement de pointe permettant de résoudre des problèmes complexes de diagnostic et de traitement.
  • Hôpital universitaire de Münster. Il se spécialise dans la lutte contre divers types de maladies oncologiques, y compris les pathologies rares, dont le sarcome des doigts. Il dispose de l'équipement moderne nécessaire qui vous permet de déterminer avec précision le diagnostic le plus rapidement possible et de sélectionner les tactiques de traitement optimales.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Traitement du sarcome des doigts en Israël

Les cliniques modernes de ce pays proposent aux personnes diagnostiquées avec un sarcome, du monde entier, de profiter de la médecine du 21e siècle. Les spécialistes israéliens ont une expérience unique dans la réalisation d'opérations de préservation d'organes pour des tumeurs malignes d'origines diverses, tout en assurant l'élimination absolue des éléments malins du corps grâce à des méthodes de chimiothérapie et de radiothérapie développées et complétées avec succès..

Chaque patient qui vient dans une clinique israélienne peut compter sur des soins oncologiques de haute qualité d'une équipe multidisciplinaire, qui comprend des médecins de renommée mondiale et une expérience médicale unique. Le diagnostic de la maladie est effectué en peu de temps à l'aide d'un équipement innovant et de tests de laboratoire de haute précision, ce qui élimine le risque d'erreur dans le diagnostic.

Après son raffinement, les procédures thérapeutiques sont sélectionnées, l'accent étant mis sur les opérations de préservation des organes, la chimiothérapie moderne et les installations de radiothérapie précises. Chaque patient a la garantie d'une approche personnalisée et de services de traduction.

Le coût du traitement du sarcome en Israël dépend du statut de la clinique choisie, des spécificités de la maladie existante et du nombre de services médicaux diagnostiques et thérapeutiques requis. Considérez les prix approximatifs du traitement:

  • intervention chirurgicale - à partir de 7 mille dollars;
  • chimiothérapie - à partir de 4 mille dollars, à l'exclusion des médicaments;
  • radiothérapie - à partir de 2, 7 mille dollars.

Quelles cliniques puis-je contacter?

  • Cancer Center «Hadassah», Jérusalem. Selon les critiques des personnes qui ont reçu de l'aide dans cette clinique, le traitement apporte de bons résultats et permet à une personne de retrouver son mode de vie habituel du fait que les oncologues-chirurgiens du centre tentent de préserver au maximum les tissus sains, de restaurer les défauts survenus et l'activité fonctionnelle de la zone opérée..
  • Clinique "Top Ichilov", Tel Aviv. Le centre d'oncologie offre les services de spécialistes hautement qualifiés et un équipement technologique de haute qualité, qui vous permet d'obtenir des résultats décents dans la lutte contre les sarcomes.

Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

Complications

Parmi les conséquences probables du sarcome des doigts, on peut distinguer les conditions pathologiques suivantes:

  • métastases;
  • rechutes;
  • troubles des fonctions motrices du membre atteint jusqu'à l'invalidité.

Les complications énumérées ne peuvent être évitées qu'avec l'aide d'une visite opportune chez un médecin et d'un traitement adéquat. Une fois le traitement terminé, chaque patient doit subir les mesures de rééducation nécessaires puis être suivi annuellement par un spécialiste à des fins préventives..

Régime

Pour améliorer l'état immunitaire et l'état général du patient, une alimentation douce est prescrite, qui comprend les vitamines et les minéraux nécessaires. Les plats doivent être cuits à la vapeur ou cuits au four. Le régime quotidien doit comprendre 6 repas; il est recommandé de servir les repas en petites portions. La liste des produits autorisés comprend:

  • légumes et fruits;
  • viande et poisson maigres;
  • les produits laitiers;
  • céréales, céréales;
  • les huiles végétales;
  • thé vert;
  • mon chéri.

La base du régime peut être des soupes dans un bouillon faible en gras, toutes sortes de casseroles et de légumes en purée, des céréales, des omelettes, des boissons aux fruits et des tisanes.

La liste des aliments interdits comprend:

  • café;
  • Chocolat;
  • viande grasse;
  • Poisson de rivière;
  • confiserie;
  • les graisses trans;
  • Fast food;
  • produits semi-finis;
  • nourriture en boîte;
  • soda et alcool.

Obtenir un handicap

Dans la pratique médicale, il existe un certain nombre de maladies qui donnent à une personne le droit d'attribuer un certain groupe de handicaps. Cette liste comprend également les conditions oncologiques. Ils sont affectés à un groupe spécial et l'examen médical les concernant nécessite le respect de règles spécifiques..

La plupart des patients atteints de sarcomes et de carcinomes confirmés nécessitent une prescription d'invalidité. La Commission de l'UIT s'occupe de ce problème - expertise médico-sociale.

Lors de l'enregistrement d'un groupe d'incapacité de travail, il est important qu'au cours des 4 mois précédents, ils aient été reflétés dans le congé de maladie. Pendant cette période, le patient peut subir l'examen et le traitement nécessaires, y compris des interventions chirurgicales et des cours de chimiothérapie ou de radiothérapie.

La question de la définition du handicap est tranchée par les experts de l'UIT sur la base de la conclusion délivrée au patient par l'établissement médical. Son critère principal est le degré d'endommagement d'une structure anatomique spécifique par l'oncologie. La localisation du foyer du sarcome, le pronostic existant et les complications de la maladie sont également pris en compte. En outre, le groupe de personnes handicapées dépendra des méthodes de traitement utilisées, car nombre d'entre elles, en plus de l'effet thérapeutique attendu, sont destructrices et affectent négativement la santé et le bien-être général d'une personne..

Un patient atteint de sarcome d'un doigt ou d'un orteil peut être identifié avec l'un des trois groupes de handicap:

  • Groupe I. Nous parlons de troubles persistants et prononcés du fonctionnement du corps, pour lesquels il existe un besoin constant d'aide et de soins extérieurs..
  • Groupe II. Les perturbations des structures des organes sont perceptibles. Ils privent une personne de la possibilité de reprendre son activité de travail habituelle, mais cette condition ne nécessite pas de soins constants, le patient peut continuer à se servir seul.
  • Groupe III. Les troubles de l'organe ou du système d'organe affecté sont persistants, mais insignifiants, ce qui réduit considérablement la capacité de travail d'une personne. Ces patients doivent créer des conditions de travail plus douces, mais ne nécessitent pas les soins de tiers.

Prévoir

Les sarcomes, ou tumeurs non épithéliales, ont tendance à se développer rapidement, quel que soit leur emplacement. Pour cette raison, la maladie est le plus souvent détectée avec un retard, déjà au stade d'un processus malin avancé, ce qui affecte sans aucun doute négativement le pronostic de la survie humaine. De plus, cela dépendra de facteurs tels que l'âge du patient, la présence de maladies concomitantes, l'état de santé, etc..

Avec le sarcome des doigts, le pronostic ne peut être considéré comme favorable qu'avec un diagnostic précoce de la pathologie. Dans ce cas, il y a de fortes chances qu'une intervention thérapeutique opportune aide à obtenir une rémission à long terme jusqu'à la guérison. Si le sarcome est détecté tardivement, on ne peut compter que sur l'amélioration de la qualité de vie du patient et sa prolongation.

La prévention

Il n'y a pas de mesures de prévention spécifiques pour le sarcome des doigts. Comme pour les autres cancers, les recommandations seront générales:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • régime équilibré;
  • renforcement de l'immunité;
  • traitement rapide des processus infectieux et inflammatoires existants dans le corps, etc..

Si une personne a souffert d'un sarcome et que le traitement principal est déjà terminé, il doit diriger tous ses efforts pour prévenir le risque de pathologie. Pour ce faire, vous devez lutter activement contre les pensées dépressives, suivre la routine quotidienne, prévenir le surmenage, éviter le stress et l'anxiété et être plus souvent à l'extérieur..

Merci d'avoir pris le temps de répondre au sondage. L'opinion de chacun est importante pour nous.